logo

L’hôtel de Clisson Paris

Olivier V de Clisson
S’opposer à Olivier V de Clisson n’était pas sans risque. Sa cruauté au combat lui avait valu le surnom de ” boucher ” (ça ne vous rappelle rien?) car il n’hésitait pas à mutiler lui même ses prisonniers en leur coupant un bras ou une jambe. Allié tout à tour du roi d’Angleterre et du roi de France, ce grand féodal breton a joué sur tous les tableaux pendant la Guerre de Cent Ans.

La construction dans le Marais de son hôtel témoigne de son rapprochement avec Charles V, quelques années avant que Charles VI ne le nomme connétable de France, c’est à dire chef de ses armées. Il ne subsiste de cette demeure fortifiée que la porte gothique avec ses deux tours en encorbellement coiffées de toitures en poivrière.

Pour ce qui me plait 
Sur l’arcade deux médaillons portent les armes des Clisson et la devise ” Pour ce qui me plet “; ils datent cependant de 1847 et de la restauration de la porte à l’occasion de l’installation en ces lieux de l’Ecole des chartes.

Les écussons du tympan sont plus anciens, qui ont été peints à la Renaissance, lors de l’installation dans les lieux de François 1er de Lorraine, duc de Guise.

C’est ici que Henri 1er de Guise, dit Le Balafré, fils aîné de François de Guise, se réunissait avec le parti catholique pour venger la mort de son père, et préparer le massacre de la Saint Barthélémy (1572).
Dans la cour l’hôtel conserve, avec la chapelle du Primatice, un vestige des importants travaux de modernisation entrepris par les artistes de l’école de Fontainebleau pour remettre la demeure au goût du jour. Il ne subsiste à l’intérieur aucun des décors peints de Niccolo Dell’ Abate, même si on distingue encore les fenêtres au premier étage.

La façade à pans de bois attenante de style XIXe siècle qu’au Moyen-Age, mais l’endroit permet d’imaginer dans quel décor évoluait le redoutable boucher.

De l’hôtel de Clisson aux hôtel de Soubise et de Rohan, les Grands Dépôts
Olivier de Clisson a succédé au connétable de France Bertrand Du Guesclin. En 1371, il entreprend la construction d’un hôtel particulier sur les terrains qu’il vient d’acquérir à l’extérieur des remparts de Philippe Auguste. Il n’en subsiste aujourd’hui que le portail fortifié avec ses tourelles donnant sur la rue des Archives.

Le 14 juin 1553, François de Lorraine acquiert l’hôtel de Clisson, très délabré et qui nécessite d’importants travaux de reconstruction. La puissante famille de Guise les confie au célèbre artiste italien, chef de file de la première école de Fontainebleau, Francesco Primaticcio, dit le Primatice. Les célèbres peintures de Niccolo dell’ Abbate ne subsistent plus. Il ne reste plus que les fenêtres en plein cintre géminées du premier étage, ainsi que la salle des gardes. Dernière héritière de la famille, Marie de guise meurt sans enfants en 1688. L’hôtel est acheté en mars 1700 par François de Rohan-Soubise et Anne de Rohan-Chabot.

Cour de Clisson et Porte de l’ancien hôtel de Clisson (Archives nationales)
58 rue des Archives Paris 3

Sources
Livre : Le Marais secret et insolite, Nicolas Jacquet, éditions Parigramme

Pour en savoir plus sur la façon dont les protestants de Paris se sont fait piéger lors du massacre de la Saint Barthélémy, je vous conseille de lire ” La colonne de feu ” de Ken Follett

45 commentaires pour “L’hôtel de Clisson Paris”

  1. Kikou Francine,
    Un beau château avec de belles photos que tu as prise, tout au moins la façade.
    Par contre l’architecture intérieure de chaque côté de cette cour est très beau, dont cette ancienne maison à pan de bois datant du Moyen Age.
    Cet hôtel Clisson fait partie de notre histoire de France, pas très glorieuse avec ce boucher.
    Bises ♥

  2. Bonjour Francine me revoilà lol superbe billet au sujet de cet hôtel de Clisson Paris , je ne connaissais pas du tout j’aurai pu croire que c’était en provine du coté d’Anger lol on croirai un château en tout c’est bien décoré avec une belle toiture .
    Merci pour ce beau partage en photo et les explications , passe une très bonne semaine et un bon mois de mai ,bisous.

  3. Merci pour ces belles photos qui permettent de mieux apprécier les détails de ce lieu que je connais bien.
    Pour ce qui est de la Saint-Barthelémy, je vous conseille “Tous ceux qui tombent” de Jérémie Foa, qui, à partir des archives du Minutier central, encore conservées ici, dresse le récit saisissant de la mort d’une vingtaine de Parisiens, avec des détails sur leurs habitudes à des adresses que vous reconnaitrez.

  4. Bonjour Francine, et oui voilà je suis à court de photos.
    Donc je pioche dans mes anciens parcours afin de continuer le blog (rire).
    J’espère que maintenant nous pourrons sortir un peu plus même avec ce virus.
    Je te souhaite de passer une belle journée.
    Bisous.

  5. Merci beaucoup pour toutes les informations historiques qui jalonnent cet album, au fil de ses images.
    Je trouve important de le souligner, car sans cela, on ne comprendrait pas grand chose, de toutes ces belles images, d’architectures et d’époques diférentes qui défilent devant nos yeux.
    Merci pour ce partage très pédagogique une fois de plus.

  6. Bonsoir Francine merci de ton coucou et de tes souhaits , je te le souhaite aussi pour cette soirée que ça t’apporte bonheur , joie et santé pour la suite , j’espère que ton week end de premier mais à été bon , ici ça été bon il ne faisait pas super chaud avec le petit vent que l’on à ici , je repasserai demain pour bien commenter tes article que j’ai raté ,passe une très bonne soirée et un bon début de semaine bisous.
    Je te remet mon com au cas ou , après si il est en double tu peux l’effacer.

  7. Effectivement, Francine,
    la cruauté est dans les gènes des humains de même que celui de sa propre destruction…
    Gilbert et Bernadette

  8. Bonjour Francine
    Magnifiques immeubles. Un passage de l’histoire intéressant d’autant plus que je ne connais pas bien ce connétable.
    Le partage fût pour moi un vrai plaisir
    Je te souhaite un bon premier mai sous le soleil
    Bisous
    @lain

  9. Coucou Francine,

    Je passe te souhaiter un doux 1er mai, qu’il soit signe de bonheur et que la chance s’installe chez toi.
    J’espère que tu vas bien.
    Le temps est frais mais lumineux, j’espère que tu as du soleil.
    Plein de belles pensées pour ce dimanche et la semaine à venir.
    Gros bisous.
    Prends soin de toi et des tiens.

    Lolli ❤

  10. Bonjour Francine, moi aussi je te souhaite un joli mois de mai.
    Pour le muguet non il tient bien mais celui acheté moins car il est poussé en serre.
    Passe une belle journée.
    Bisous.

  11. Coucou Francine ! Très austère ce château , je découvre je ne connaissais pas ! Merci pour les explications ! Bises et bon 1er Mai !

  12. Bonsoir Francine, un personnage horrible et comme il en existe encore malheureusement. Le château est vraiment très beau avec ces tours, il est bien conservé, merci Francine, bon premier mai, je t’embrasse, fanfan

  13. Bonjour Francine, tu as raison, la famille de Clisson était redoutable, les bretons dans leur ensemble l’aime bien visiblement, quand à la famille de Rohan et de toutes les branches on les retrouvent sur tout le territoire, ces familles avaient de nombreux enfants et il fallait bien marier les uns et les autres !

    Bon W.E., bisous !

  14. Bonjour Francine
    un article très interessant vu ces Commentaires sous chaque Photographies qui sont une Merveilles Merci de belles recherches et nous apprenons surtout déjà moi et c est sur que ceci est de la Guerre de 100 ans renever et magnifiques le tout de ce Chateau un Patrimoine qui est vraiment beau des bisous de ce Samedi profite des bisous DANNNN Merci

  15. Bonjour Francine, voilà un superbe petit château?
    De quoi passer un bon premier mai dans cet endroit (rire).
    Pour le passage et oui les cars peuvent même passer.
    Les cormorans sont des prédateurs féroces qui éliminent beaucoup de poissons.
    Je te souhaite une belle journée.
    Bisous.

  16. Bonsoir Francine,
    Magnifique cette porte, les tours sont bien entretenues
    Cette guerre de 100 ans a fait du mal dans notre pays..
    j’ai bien lu, mais je ne retiens rien … l’histoire ne me passionne pas !
    il faut dire qu’il y aurait tant de choses à se souvenir !!! il reste le patrimoine
    et plus souvent les vestiges…
    Passe un bon W.E., bises

  17. Square de la Tour St Jacques, archives nationales, heureux évènement au jardin des Tuileries j’ai rattrapé le temps perdu et passé un agréable moment avec mon guide virtuel pour arriver sur la façade de cet Hôtel riche ; il était cruel ce “boucher” mais amait le luxe. J’aime bien le tympan et la surprenante façade à pans de bois. Francine, ton commentaire est bel et bien présent et je te remercie de ta visite. Bone soirée.

  18. Et voilà encore un endroit secret de la Capitale… et il ne date pas d’aujourd’hui, vu que ça remonte à la Guerre de Cent Ans ! Encore bien conservé ce Bâtiment médiéval !
    Gilbert

  19. bonjour
    un retour dans l’ histoire
    Paris est riche en monuments qui nous la rappelle
    bel hotel de Clisson , austére , et de triste mémoire avec ce boucher maitre des lieux
    bonne fin de semaine
    merci pour cet article historique qui m’ à bien plut
    kénavo FRANCINE
    BISES

  20. Eh bien , il s’en ai passé des événements pas trop réjouissants dans ce lieu, à cette époque c’était terrible … Les tours et leurs toitures “poivrières sont superbes … c’est ce qui me marque le plus çà donne un côté accueillant je trouve … merci de cette nouvelle découverte et bon week end parfumé chez toi Francine ! Bises et bon mois de Mai ! Nicole

  21. Le surnom de ” boucher” me semble peu rassurant Francine

    l’édifice a connu des multiples modifications

    les tours et la porte gothique sont remarquables

    et la façade à pans de bois me plait beaucoup

    merci pour ce partage intéressant

    bonne fin de semaine

  22. coucou mon amie c’est une superbe édifice c’est magnifique tu a fait vraiment de superbes photos, le soleil se lève tout doucement sur notre Gironde et il fait chaud pour une fin Avril ,je te souhaite un très bon Vendredi ,bises

  23. Quel triste personnage, grrr……. ! J’adore ta 1ère photo et merci pour la doc très intéressante.
    Bon week-end Francine, à bientôt !

  24. coucou Francine
    Merci pour toutes tes photos et tes explications
    L’histoire de France reste gravée dans nos mémoires avec tous ces bâtiments et ces personnages qui répandent l’horreur… L’histoire du monde n’est que guerres et massacres… et on aurait pu penser que de nos jours cette barbarie allait cesser mais on voit bien que ce n’est pas le cas…
    Encore merci pour toutes les merveilles de Paris que tu nous présentes avec tant de talent
    bisous et belle fin de semaine
    Am

  25. La guerre est toujours accompagnée d’horreurs multiples et ce dans toutes las parties du monde.La cruauté de l’homme est sans limites.Et elle continue….
    Merci de cette page d’histoire…
    Bonne fin de semaine

  26. Passer pour un boucher, devait impressionner l’ ennemi, et en ce temps là on ne tuait pas de loin, mais le plus souvent au corps à corps !
    Heureusement que de l’ époque ne reste que ces beaux bâtiments qui donnent une idée de ce que donnait l’ensemble.
    Merci pour tes superbes photos
    Passe une bonne fin de semaine
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !