logo

Vestige de l’enceinte de Philippe Auguste Rue du Louvre Paris

Vestige de l’enceinte de Philippe Auguste

11-13 Rue du Louvre Paris 1er

 

Les travaux du préfet Haussmann

Paris a profondément changé sous l’influence du baron Haussmann. Les transformations de la ville sont gigantesques. “Le projet de Napoléon III, mis en musique par le préfet Haussmann, fut de la faire renaître à elle même; à une toute autre échelle.” Paris s’est modernisé, sous l’autorité d’un homme qui n’emprunta que rarement les voies du compromis. Haussmann a “boulevardisé” la ville, comme il le dit si justement lui-même. Le préfet, à la personnalité austère, inflexible, fit peu de cas de ce qui subsistait du Vieux Paris, et encore moins des traumatismes causés à la population, expulsée.

Si le Vieux Paris a été sérieusement entaillé, il n’a pas été complètement liquidé. Les apôtres de la table rase ont été obligés de composer avec l’histoire. Habiles ou maladroites, les solutions élaborées prouvent la complexité de ces coutures entre présent et passé, et nous offrent l’occasion de découvrir les cicatrices laissées par la chirurgie haussmannienne. Au même titre que les réussites, elles ont façonné le paysage parisien. Ainsi, le percement de la rue du Louvre s’est heurté à une trouvaille…

Enceinte de Philippe Auguste Rue du Louvre

 

Une embarrassante muraille…

Bien qu’essentiellement percée entre 1888 et 1906, la rue du Louvre était au programme de l’administration haussmannienne. Le premier tronçon, entre les rue de Rivoli et Saint Honoré, a été décidé en 1853 et ouvert dans la foulée, par décret impérial. Il fallait exproprier la population, et le manque d’argent stoppa net le chantier.

En 1888, les travaux de dégagement de la bourse du commerce reprirent. Mais les premiers coups de pioche se heurtèrent, au niveau des futurs numéros 1 à 13, à un étrange mur concave constitué de grosses pierres. Les archéologues reconnurent immédiatement l’empreinte d’une tour de l’enceinte de Philippe Auguste. A l’époque, ce vestige de l’enceinte était le seul visible sur la rive droite.

Enceinte de Philippe Auguste Rue du Louvre

Enceinte de Philippe Auguste Rue du Louvre

Pour préserver ce vestige, la parcelle ne fut donc pas construite. L’immeuble mitoyen datant du XVIII e, et faisant l’angle avec la rue Jean-Jacques Rousseau par la petite place des Deux Ecus, fut sauvé grâce à cette découverte.

Au Moyen Age, l’enceinte de Philippe Auguste bifurquait au nord des Halles, et s’infléchissait pour aboutir au niveau de la Cour carrée du Louvre. Elle passait par l’actuel 145 rue Saint Honoré. Les destructions dans le Marais après la Seconde Guerre mondiale, et les travaux du Grand Louvre, en dévoileront d’autres vestiges.

Enceinte de Philippe Auguste Rue du Louvre

Sources : Curiosités du Paris Haussmannien, aux Editions Parigramme 

75 commentaires pour “Vestige de l’enceinte de Philippe Auguste Rue du Louvre Paris”

  1. Bonjour Francine
    Encore en retard sur mes commentaires, vu le beau temps d’hier j’ai passé ma journée sur la tondeuse et le nettoyage de mon terrain, on a jamais terminé !
    Le baron Haussmann a été une personne qui a complètement changé l’aspect de Paris, qui, dans certains endroits, était resté moyenâgeux.
    Par contre je suis heureux que des traces comme celle de Philippe Auguste soient restées, il ne faut pas rayer le passé, ce serait une lourde erreur.
    Merci pour cette page. Je ne connaissais pas l’existence de ces vestiges, je suis peut-être passé à côté sans le savoir.
    J’espère que tu vas bien
    Je te souhaite une belle journée
    Bisous
    @lain

  2. Difficile de trouver un compromis entre notre passé et notre futur !
    Il fallait bien faire quelque chose, et Haussmann aurait été bien inspiré de consulter les archives de Paris !
    Heureusement qu’ il a quand même accepté de préserver une partie de notre patrimoine !
    Je trouve aussi les vestiges plus beaux que les réalisations haussmanniennes
    Merci pour cet article et ces photos
    Bonne journée
    bisous

  3. Toujours intéressants tes articles sur la capitale ma Francine.
    Ce vestige de donjon a échappé aux travaux haussmanniens qui ont tout de même mis à bas tout un passé historique.
    De magnifiques photos. Merci ma belle pour cette page de culture.
    Départ pour mon fief après le déjeuner avec la ménagerie et pour tout arranger, sous la flotte, bien entendu. Bises et bonne journée. ZAZA

  4. Toujours intéressants tes articles sur la capitale ma Francine.
    Ce vestige de donjon a échappé aux travaux haussmanniens qui ont tout de même mis à bas tout un passé historique.
    De magnifiques photos. Merci ma belle
    Départ après le déjeuner dans mon fief avec toute ma ménagerie. Et bien entendu sous la pluie… L’embarquement sur le bateau va être épique. Bises et bon vendredi. ZAZA

  5. Bonjour Francine
    merci de nous faire profiter un peut d histoire de France avec ces explications et ces splendides photographies tu le sais j aime apprendre et je suis servie avec toi c est super bien qu’ ils gardent ceci un patrimoine c est ce que je ressens bon Vendredi et ce soir c’est le commencement d un WE bisous Danielle

  6. bonjour Francine,

    Eh oui , ici le dénommé Hausmann qui avait l’obsession de la ligne droite et de l’amputation des espaces . A trouvé ici un mur (rire)
    merci pour ce récit commenté de tes belles photos.
    bon weekend
    amitiés

  7. Ma chère Francine malheureusement il y a aussi des fous sur le net ! J’ai moi aussi été harcelé mais le pire c’est que c’est par un fan de Kim Wilde et cela m’a fait beaucoup de mal mais je suis toujours là. Je te comprends mais saches que nous sommes là, derrière toi et surtout, continu de nous faire rêver et pour ma part de me faire découvrir tant de belles choses. Je t’embrasse, JPaul…

    • c’est des malades, je me fais insulter, mais grave; mon dossier est long comme un jour sans fin…. elles ont dit à plein de mes favs de ne plus venir chez moi, en racontant des salades; ce qu’ils ont fait ! je le sais, on me l’a confirmé; mais je resterai, ne t’inquiète pas, ne serait que pour les emmerder !!
      Merci de ton soutien, bisessssssssssssssssssss

  8. Bonjour Francine,

    Le mariage entre le passé et le futur est difficilement composable de nos jours.
    Je me demande si à l’époque ils avaient le même soucis ?
    En tout cas, grâce à ces conversations au détour des pelleteuses on redécouvre l’Histoire de la ville de Paris et l’Histoire par elle-même 🙂

    Bonne journée …attention aux orages !

  9. Bonjour Francine,
    un autre article très intéressant, je ne connaissais pas ces vestiges, je suis certainement passé devant sans le savoir. Merci pour le partage, j’apprends grâce à ton blog à découvrir Paris.
    Tu ne dois pas rester sur le net pour les emmerder, mais pour le plaisir de parler avec les autres, le plaisir de partager. Si des gens sont partis de chez toi, c’est qu’ils n’étaient pas intéressants, tu ne dois pas les regretter, il y en a d’autres.
    Passe une bonne fin de semaine.

    • je reste pour le plaisir, évidemment, mais j’aurais pu abandonner, car elles ont la haine tenace,depuis des années, d’où ma remarque…. 😉

  10. eh bien je suis désolée pour toi..tu peux toujours effacer leurs messages, on rencontre parfois des aigris sur la blogo. c’est presque inévitable d’ailleurs..vaut mieux pas répondre dans ce cas..Sinon je découvre ton blog sur Paris, ville ou j’ai vécu 4 ans..A bientôt Francine!

  11. Bonjour Francine, je ne suis inscrite que depuis hier sur ton blog, et je t’avoue que je suis enthousiasmée, c’est super interessant, vraiment je sens que je vais en apprendre des choses!!! bisous et bonne journée MTH

  12. Bonjour Francine intéressant ton reportage , les vestiges sont important a conserver pour sauvegarder un peu de notre histoire.
    bon week end bisous monique

  13. bonsoir, encore une découverte pour moi. Si tu ne travaillais pas je te dirais de t’inscrire aux greeters, je pense que ça existe à Paris. Peut-être à la retraite si tu t’ennuies, quoique à la retraite on a encore moins de temps !!!
    bisous

  14. Avec toi, c’est vraiment Paris autrement !! C’est génial ! j’adore ce vestige de mur et la façon dont tu l’as photographié. Bien à toi. Bises Francine 🙂

  15. Bonsoir 🙂

    Encore une jolie découverte que voilà !
    C’est bien de découvrir des vestiges et c’est encore mieux de conserver ce magnifique patrimoine !
    Je découvre Paris au fil de ton blog et je suis ravie à chaque fois de ma visite 🙂
    Je te souhaite une très bonne soirée.
    Bisous.

  16. c’est ce genre de découverte qui me met en joie! Mai s la présence du passé…il faut la mériter!! Et grace à toi nous la voyons!
    Merci Francine
    Bises

  17. difficile d’expliquer en qq mots ce qu’est la vie des femmes dans ces pays comme l’Inde, le Népal ou les pays musulmans;
    mariages arrangés, divorce interdit, la mort ou le vitriol pour une femme qui trompe son mari….
    mais elles ne connaissent que ça et l’acceptent .
    et ça se passe tous les jours… et de plus en plus de pays resserrent la vis à cause des intégristes de toutes les religions;
    les gens ne se rendent pas compte de la chance qu’ils ont de vivre en France pour l’instant;
    bonne soirée, Francine

    • merci pour ces précisons, mais je savais tout ça, je te taquinais ! on a de la chance en france, pour le moment, …. comme tu dis …. 😉 bisesssssssssssss

  18. Bonjour Francine
    moi je trouve ton blog très intéressant , j’en apprends beaucoup sur Paris.
    si certains ne sont pas contents , ne t’inquiète pas pour cela , pense qu’il y en a d’autres qui apprécient ce que tu affiches sur ton blog , moi la première
    de toute façon, ce n’est qu’une histoire de jalousie parce qu’ils ou elles ne savent pas en faire autant
    au plaisir de te lire ma belle
    Bises
    Marieclo

  19. Bonjour Francine, j’aime bien tes articles qui m’en apprennent chaque jour sur Paris, tu sais trouver le détail qui fait mouche !! comme cette muraille !!
    Bon samedi gros bisous Rozy

  20. C’est quand même fabuleux, cette partie concave de la tour, là, comme un cheveu sur la soupe !
    Les boulevards haussmanniens sont très beaux mais je savais que cela avait causé quelques dégâts collatéraux.
    Et dans ces cas-là et encore de nos jours, ce sont les plus pauvres qui trinquent (voir le Brésil avant la coupe du monde de foot).
    Le présent construit toujours sur le passé, et Paris n’a sûrement pas fini de se transformer.
    Très bon week-end à toi.

  21. Bonjour Francine

    Je te souhaite un heureux Dimanche, chez nous sans soleil…. hélas, et la pluie menace encore !!!

    Merci pour ce bel article, Paris doit beaucoup au Baron Hausmann, qui l’a littéralement transformé, mais il est bon de conservé des vestiges plus anciens , c’est l’histoire de notre pays ” La France”

    Bisous et amitié
    rebecca

  22. Vent et pluie dans le Nord, je suppose que ce ne doit pas être beaucoup mieux à Paris !
    Mais ça ne m’ empêche pas de te souhaiter une bonne fin de semaine
    Bisous

  23. Bonjour francine
    c’est bien de conserver des vestiges de notre passé
    Encore une fin de semaine pluvieuse et orageuse
    mes invités n’arrivent qu’en fin de journée
    Je te souhaite de passer un bon week-end
    gros bisous

  24. Ben, si j’étais passée par là, je n’aurais même pas remarqué ni vu la pancarte. J’aurais pensé encore que c’était là un manque d’argent pour démolir car, ma foi, je ne trouve pas ça particulièrement joli ! Mais ce n’est que mon avis ! Et puis, c’est un vestige du temps !
    Très bon Week-end Francine. Gros bisous mon encyclopédie.

  25. C’est vrai j’ignore totalement ce que le Baron Hausmann a dû faire (expropriation ) pour rendre Paris comme il l’a fait .
    Je pense que cela n’a pas dû lui plaire de garder ce vestige .
    Bises

  26. Bonsoir Francine
    Durant mes 40 années passaient à PARIS que d’endroit que je n’ai pas connu mais grace à ton blog je visite ce PARIS historique .Merci de ce partage Bon week -end et bon Dimanche BISESSSSSSSSSS

  27. Bonsoir Francine,
    Oui ce furent des souvenirs un peu nostalgiques, mais je ne regrette d’avoir revu ces jolis coins après-coup.
    J’ai préféré à la Krutenau, mon prochain article ; j’étais déjà plus grande.
    Mais ton article à toi est toujours intéressant et passionnant, je découvre de nouvelles choses à chaque fois… que je viens!.
    Bonnes journées et bisous @+ car je suis toujours en pause.
    Ce soir une partie de mes enfants étaient invités ailleurs aussi ce fut un peu plus rapide, mais je suis bien fatiguée toujours et ne veux pas me coucher tard, aussi pardonne-moi de copié-collé.

  28. pour moi , tu es un livre d’histoire ouvert ! ces vestiges du vieux Paris , j’espère qu’il y en a encore plein car cette vie du moyen âge très dure pour le peuple est quand même fascinante pour moi !
    Hausmann était le précurseur de ce que l’on fait toujours .

  29. Bonjour Francine,
    C’est ce qui s’appelle “se trouver au pied du mur” 🙂
    Encore heureux que certains vestiges subsistent mais il faut parfois bien chercher pour les trouver! C’est à croire que les bâtisseurs ont eu honte de les montrer au grad jour… 🙁
    Bon dimanche,
    Frans

  30. bonjour Francine ! je n’ai pu mettre de commentaires sur ton dernier article, sont ils activés ? en tout cas ne te laisse pas influencer les c… faut pas s’en occuper il y en aura toujours qui soient jaloux ou envieux je les plains car ils ne doivent pas être heureux bon dimanche bises Cathline

    • ah mais si je m’en occupe, car elles vont trop loin, surtout une fleur de paname très haineuse qui m’insulte dans les commentaires qu’elle laisse à droite et à gauche, des amis me l’ont rapporté; et ça je ne peux pas l’accepter jamais je ne l’ai insultée comme elle le fait; en substance je suis complètement cinglée, je suis une ratée, ça c’est le dernier en date connu: alors, je dois laisser faire et tendre l’autre joue? jamais!

  31. Superbe de faire resurgir des vestiges ainsi.
    C’est curieux, mes références ne s’affichent pas quand j’ajoute un commentaire sur ton blog. C’est dommage car c’est pénible de devoir les saisir à chaque fois.
    Bon dimanche entre les gouttes. Bisous. Yves

  32. Intéressante découverte que ces pans d’histoire sauvegardés. Des vestiges rares et pourtant c’est important pour comprendre l’évolution d’un ville, conserver un peu de son âme, surtout qd celle-ci est capitale! Ici, au Mans, le centre historique et ses murs d’enceinte ont été préservés et plutôt bien restaurés autour de la cathédrale et ma ville aurait bien peu d’intérêt sans son “vieux Mans”…
    Bon dimanche, bises.

  33. encore de magnifiques photos pour cette superbe découverte, si je reviens en vacances dans la capitale, je noterai toutes tes idées afin de les découvrir en vrai, à la découverte des trésors cachés de notre capitale. merci. bises. celine

  34. Bonjour Francine c’est encore un très joli reportage très intéressant merci pour ces explications qui nous apprends beaucoup de chose bon dimanche à toi bisou Claudine Daniel

  35. Bonjour Francine !

    Je viens de sortir de l’hopital a cause d’une grande crise de colique nephretique et des vomissements …………..

    Desolee de lire que tu as encore et toujours des ennuis :-((

    Bon dimanche

    FANNY

  36. Bonsoir Francine,
    Encore une journée maussade, on ne se croirait pas en août !!!! aujourd’hui, pluie alternante, mais nous ne pouvons rien faire dehors !!!!!
    cet aprèm, je suis allée faire un bowling, histoire de s’occuper, c’est sympa, et il y avait longtemps que je n’y avais pas été !!!! c’était plein, comme quoi !!!
    Je te souhaite un bon début de semaine avec je crois, le soleil , ouf.
    Bonne soirée, bises, Roguidine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !