logo

Un Train de Bois pour Paris au Port de Paris Bercy

Un Train de Bois pour Paris au Port de Paris Bercy

Le Train de Bois a suivi son parcours historique, de Clamecy jusqu’à Bercy, où il arrivait, quand Bercy était encore une île. Vu depuis le pont il semble minuscule.

Un Train de Bois pour Paris

Le Train de Bois à Port à l’Anglais, Vitry sur Seine, Val de Marne 94

Arrivée Vitry sur Seine


L’exposition sur les quais

Une maquette d’un demi train de bois, datant du XIXe siècle, a servi de modèle aux fondateurs de l’association Flotescale pour construire le train descendu jusqu’à Paris afin de raconter un fragment de la vie des Bourguignons d’hier… Sous la tente d’exposition installée au Port de Bercy, sont aussi affichées les offres d’emplois disponibles pour les éventuels Bourguignons de demain!

Un Train de Bois pour Paris

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le transport du bois flotté à buches perdues

En amont de Clamecy et d’Arcy-sur-Cure, sur l’Yonne, la Cure et leurs affluents, le bois était flotté à buches perdues. Les morceaux de bois ayant été coupés un an plus tôt, marqués et entreposés, étaient alors jetés à l’eau et emportés par un lâcher d’eau. On nommait ce moment le Grand Flot, il avait lieu une à trois fois au printemps.

Un Train de Bois pour Paris

Arrivées à Clamecy et Arcy-sur-Cure, les bûches étaient retenues par les pertuis. Elles étaient alors triées et stockées le long des rivières en fonction de leur marque : c’est le triage. On imagine mieux la quantité de bois que cela pouvait représenter lorsque l’on sait que sur l’Yonne, le bois était empilé sur les berges entre Clamecy et Crain ; sur la Cure, entre Arcy-sur-Cure et Accolay. Dans ces deux zones, les bûches étaient alors assemblées entre elles pour former des « trains de bois ». À Clamecy, à l’issue du Grand Flot et une fois le bois empilé sur les berges, on élisait le « Roi sec ». Il était le vainqueur de joutes nautiques et devenait également pour un an le porte-parole des flotteurs.

Un Train de Bois pour Paris
Une fois les trains de bois constitués, ces sortes de « radeaux » mesuraient environ 75 mètres de long , 4.5 mètres de large, 0.5 m d’épaisseur et représentaient à peu près 200 stères de bois soit 200 m3. L’assemblage était un travail complexe à exécuter qui demandait environ une semaine à 6 ouvriers expérimentés.

Les trains de bois étaient ensuite mis à l’eau et conduits par deux hommes, le second étant souvent un enfant. Celui-ci, une fois les pertuis passés, vers Auxerre, était débarqué et rentrait à pied à Clamecy ou Accolay. Plusieurs trains de bois étaient parfois assemblés après les passages difficiles à hauteur d’Appoigny. Le second pilote poursuivait son voyage périlleux jusqu’à Paris, 10 à 15 jours de navigation environ, puis rejoignait son logis à pied lui aussi.

Le Train de Bois à Port Bercy

Un Train de Bois pour Paris

Un Train de Bois pour Paris

Un Train de Bois pour Paris 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce fut une belle reconstitution, qui aurait eu plus de succès à Paris si la commubnication avait été meilleure. Pas un mot sur le site de la Ville de Paris, ni sur celui de la ville de Vitry sur Seine.

La  BnF en toile de fond, pour des photos insolites

Un Train de Bois pour ParisUn Train de Bois pour Paris

Un Train de Bois pour Paris

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sources :
www.lefigaro.fr
http://lemorvandiaupat.free.fr/flotteurs.html#histoire
http://www.tourisme-yonne.com/fr/je-decouvre/la-route-des-flotteurs-de-bois.php?nav=10111&id_aff_theme=FLOTTEUR
Page facebook du Canal du Nivernais

57 commentaires pour “Un Train de Bois pour Paris au Port de Paris Bercy”

  1. Dommage en effet, ce rendez-vous manqué ! mais je vois que tu as quand même fait de magnifiques photos et ces tas de bois me font penser aux jeux de construction.
    Très belle journée pour toi.

  2. Je comprends ta frustration, c’ est tout de même un évènement exceptionnel !
    Que veux tu, la politesse n’ a plus cours !
    Merci pour cet article qui décrit bien ce que représente comme travail ces grands trains de bois, grâce à qui Paris pouvait se chauffer !
    Rien que la mise en forme et la mise à l’ eau devaient être de beaux spectacles !
    Merci pour tes superbes photos.
    Passe une bonne journée
    Bisous

  3. Je comprends la déception, on se déplace on patienté pour rien… Heureusement que tu asu faire ces belles photos face à la bibliothèque… Pas très loin de chez moi, bonne journeE Francine plein de bises

  4. …c’est quand même incroyable de voir ce train de bois face au modernisme des immeubles. Dommage que tu ais attendu pour rien….
    Bises du jour de Mireille du Sablon

  5. Bonjour Francine,
    de bien beaux détails, il y a du travail de fait …
    mais on te croirait dessus tellement tes photos sont bien faites ,
    mais je suppose que tu es sur un pont !!!!!
    Bonne journée, bises

  6. Bonjour,
    Je comprends ta déconvenue , j’aurais aussi été très déçue dans les mêmes circonstances .
    Merci encore de nous avoir si bien expliqué les trains de bois .Sans tes articles , je n’aurais jamais su qu’une telle reconstitution avait lieu en ce moment .
    Bises ;

  7. Bonjour Francine, encore de merveilleuses photos sur le Train de Bois. J’aime beaucoup le voir le long de la berge.
    Je suis impressionnée par la quantité de bois.
    Bel après-midi bien amicalement.
    Bisous

  8. superbe reportage;
    c’est même la majorité des cas hélas; la justice n’est pas de ce monde et nous avons notre part de responsabilité;
    bonne journée, Francine;
    bisous

    • oui, c’est très décevant, quand on donne une heure, on s’y tient, du coup les gens qui étaient là sont repartis, de guerre lasse, et le train est passé inaperçu, certainement, sauf pour les quelques pèlerins sur la rive 😉

  9. bonsoir
    c’ est trés intéressant
    je ne connaissait pas du tout
    ce bois était trés important et quel périple pour arriver à ses stéres bien rangées
    bonne fin d ejournée
    kénavo Francine

  10. Bonsoir
    Super la maquette du train de bois.
    Pour la communication, je te le dis franchement :
    si le parcours avait été inverse , il y aurait eu sûrement plus de battage;
    Paris et bien après la province.
    Bonne soirée
    jp

  11. Bonjour Francine,
    très beau reportage malgré les imprévus, les photos sont magnifiques. C’est dommage de créer un évènement comme celui-ci et que les gens n’en profitent pas faute d’informations. Je pense que ce devait être superbe.
    Le nom de l’artiste de ma photo te dit quelque chose, c’est normal. Il a fait plusieurs oeuvres à Vitry, dont un grand mur derrière la gare RER.
    Passe une bonne fin de journée.

  12. Coucou Francine
    Des photos rafraîchissantes…merci

    Et bien mon amie j’ai appréciée la pastèque aujourd’hui avec cette chaleur.J’ai finie ma peinture et mon papier dans la salle, heureusement que le ventilo est là pour me rafraîchir…Mon moral va mieux pour l’instant tant que mon esprit est occupé par des travaux de décoration.

    Passe une belle soirée…bisous

  13. Bonsoir Francine encore un superbe reportage que voila que de belle chose avec du bois merci pour ce beau partage ainsi que des jolies photos bonne soirée à toi bisou Claudine Daniel

  14. Hello Francine
    C’est sur que ça fait râler si en plus ils respectent pas les horaires ou l’itinéraire. Sans communication on se prive d’une certaine reconnaissance…
    De quel colorado ont il passé ce midi ? Ce qu’ils appellent le Colorado Provençal dans le Luberon ou bien le Colorado niçois des gorges de Daluis ?
    bizz
    Pat

  15. ça a mis pas mal d’animation sur les quais et puis j’ai vu sur le diaporama une chose que je n’avais pas remarqué avant , ils avaient un moteur 😉
    Bonne soirée Francine (:-*

  16. suite…
    ils exagèrent de changer les endroits d’accostage au dernier moment, ils déplacent ainsi les foules pou rien. Et ils t’ont fait manquer de belles photos chez toi! Mais le reste est bien expliqué tu as fait un travail remarquable, non seulement les photos mais toutes les explications. Bravo et merci pour ce merveilleux partage. Bisous et belles journées un peu moins chaudes.

  17. Une mauvaise organisation et c’est dommage pour le manque d’information mais c’est une première alors on verra l’année prochaine .
    La maquette permet de se rendre compte comment est fait le train de bois .
    Bises

  18. bonjour, je ne comprends pas que cet événement, digne du patrimoine français soit passé ainsi sous silence, sans doute trop occupés à préparer le feu d’artifice. Pourtant ça aussi c’est la France, même si c’est du passé !!
    c’est moi qui doit être dépassée
    bisous

  19. Bonjour Francine
    Excellents articles sur le flottage du bois, au moins tu ne fais pas les choses à moitié, nous avons tous les détails.
    Je connaissais le flottage du bois mais je n’avais jamais vu de démonstration de ce genre, c’est impressionnant la longueur !
    Maintenant tout est démontée de nouveau et sera remonté pour la prochaine démonstration, c’est quand même un gros boulot !
    Je pars en vacances demain matin. Je serai absent jusqu’à la fin du mois mais des articles seront programmés.
    Je te souhaite une douce journée, je crois que nous allons avoir chaud.
    Gros bisous
    @lain

  20. il va faire bien chaud a paris, ces prochains jours, dur dur et avec la pollution
    la canicule s’installe de nouveaux pour plusieurs jours, tant mieux pour les vacanciers….
    bonne journée de jeudi

  21. Bonjour
    Étonnant ce Train de Bois !
    Je comprends ta déception mais pas toujours facile de respecter un horaire précis ….
    Tu as fait un beau reportage néanmoins …
    Bisous, bonne journée

  22. Coucou Francine
    Dommage en effet ce non respect de l’horaire et du trajet !
    C’est vraiment bien d’avoir fait revivre le travail de ces hommes courageux et qui ont rendu tant de services.
    Bisous
    Am

  23. bonjour,
    Belle suite sur ce train de bois avec tes belles photos et toutes les explications qui vont avec . Dommage pour ce loupé .Mais s’est vrais cela énerve…
    bonne fin de journée
    amitiés

  24. Bonjour Francine,
    Oh, c’est chaud chez moi, quel courage !!!!
    et toi tu farnientes aussi, ma fille me disait qu’il faisait 37 ° à Paris,
    chez moi, ce n’est pas moins !!!
    Bonne fin de journée, bises

  25. bonsoir francine c est bien domage quils est pas fait de pub pour voir ca cest tres intéréssent et en plus pour tous le travail que sa leur a donné ils méritais plus bonne soirée bisesssssssss

  26. Bonsoir Francine ton reportage est vraiment très intéressant c’est un très joli partage que tu nous offres là avec des magnifiques photos bonne soirée aussi à toi bisou Claudine Daniel

  27. Bonsoir Francine , étonnant que pour un tel événement la communication n’était pas au rendez vous . Je comprends ta déception , mais que veux tu , nous vivons dans un monde de plus en plus égoïste c’est navrant . Impressionnant la longueur du charroi et aussi le nombre de bûches pour cet ensemble . Que devient tout ce bois après cet événement ? . Merci de ta gentille visite , je te souhaite un week-end sous le soleil mais c’est très (trop) chaud . Gros bisous .
    Emile

    • Le train a été démonté au port de Boulogne Billancourt, chargé sur des camions, et rentré en Bourgogne, où il servira pour d’autres manifestations

  28. coucou Francine
    et oui un peu de recul par rapport aux blogs ça ne fait pas de mal
    mais de toute façon je manque de temps en ce moment, il y a des priorités
    ici c’est l’horreur tellement il fait chaud, je n’en peux plus !
    il faut travailler le matin car l’après midi c’est impossible
    sur Paris ça doit aussi cogner dur
    bonne soirée à toi
    bisous

  29. Très intéressant un fois de plus ce nouveau reportage qui renouvelle une tradition qui s’est perdue par la force de la modernité.
    Bravo, je suis ravi d’en apprendre autant, par le biais de l’image, grâce à toi. Merci !

  30. Pour précision puisque je filmais tout ça et en vous remerciant de reprendre notre vidéo. J’ai aussi attendu une heure à l’écluse du Port à l’anglais avant d’apprendre que le train s’arrêtait cet après-midi du 26 juin 500 mètres avant, au Port d’Alfortville pour y passer la nuit. Ce n’est que le lendemain, le 27 juin, que le train a passé l’écluse et ensuite fait une pause vers 9h je crois sous Chinagora pour attendre les journalistes venant de Bercy sur des bateaux accompagnateurs. Ceci juste pour remettre les choses dans l’ordre des événements. J’espère que les films auront un peu compensé tout ça. Bonne soirée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !