logo

Un jardin éphémère à Paris (2)

Jardin éphémère

Place de l’Hôtel de Ville Paris

 

“Un paysage est le résultat d’un très long, d’un patient commerce entre les hommes et la nature.”    

Parcs et jardins à la conquête de la métropole
Les paysagistes de l’époque classique dessinent les grands domaines, hors la ville, en épousant les reliefs de la métropole. Au XIXe siècle les hygiénistes veulent assainir les villes devenues “invivables” et dessinent le tissu urbain.

Divers-PARIS 0124 bis
Les citadins veulent du soleil, de l’air et des arbres. La ville est repensée, dessinée, “embellie”… Le modèle haussmannien importe le paysage au coeur de la cité. Totalement métamorphosée il lui donne un rôle structural essentiel. Parcs, jardins, voies arborées trament désormais l’espace urbain de façon facilement déclinable, quelque soit la taille ou la nature du site.

Divers-PARIS 0056 bis  

Après la seconde guerre mondiale, dans le sillage de la charte d’Athènes, la ville devient “fonctionnelle”. Les équipements sportifs et les parcs prennent place à la périphérie des villes.La parc de la Courneuve, le parc André Malraux à Nanterre, plus récemment le parc du Sausset ou les bases de loisirs à Marne-la-Vallée ou Cergy…savent associer nature, sports et loisirs.

Divers-PARIS 0093 bis

*Du bouillon blanc, en décoction ou en sirop, excellent pour lutter contre le rhume et la grippe

Bois, arbres et continuités paysagères
Au XIXe siècle, pour faire  respirer la ville, Alphand conçoit un réseau de promenades et de plantations, solidaire de la voirie.

Divers-PARIS 0157 bis
Il s’agit,déjà, de faciliter la circulation, mais aussi de “faire descendre le soleil jusqu’au pavé”.Du square du quartier au grand parc urbain, des avenues aux bois, les espaces sont hiérarchisés en fonction de leur rôle et de leur dimension.Ce capital vert n’a jamais cessé de s’enrichir. On compte aujourd’hui 480 parcs et jardins à Paris.

Divers-PARIS 0158 bis

Les arbres d’alignement plantés le long des rues et des avenues assurent les continuités,entre les bois et les grands parcs et donnent au tissu urbain une cohésion et une qualité spatiale particulièrement sensible. Eléments majeurs, ils habitent les quartiers historiques ou en construction et créent une unité paysagère.Premier maillage du tissu urbain, le patrimoine arboré parisien souligne les continuités et porte le regard au delà des limites administratives.

  Divers-PARIS 0130 BIS

Les paysages à la conquête des espaces publics pour réinventer les places, les rues et les interstices

Dans les années 80, portée par la commande publique et des réalisations emblématiques, la création paysagère prend son envol. Les projets paysagers ont investi toute la trame urbaine, jusqu’au plus petit espace “délaissé”.
Les milieux naturels en ville contribuent au bien-être des citadins et à l’embellissement de leur cadre de vie. Végétaliser la ville revient à aménager des espaces dédiés (parcs, jardins, terrains sportifs, etc, mais aussi à planter les espaces publics, les moindres recoins, les murs et les toitures des bâtiments.

Divers-PARIS 0276 bis
La Ville de Paris s’est associée  au Paris Région Lab pour lancer en 2013 un appel à projets, dédiés aux végétalisations innovantes. Des plantations expérimentales pourront être réalisées “grandeur nature” dans l’espace public et sur les bâtiments pendant 3 ans, afin de favoriser la biodiversité et l’adaptation de la ville au changement climatique.
Le citadin peut proposer, imaginer, tester et développer toute forme nouvelle de végétalisation et transformer la Ville en laboratoire à ciel ouvert.

Les anciens sites industriels sont restructurés pour créer des éco quartiers, intégrant espaces verts et lieux de détente.

Les toitures des bâtiments sont plantées de végétaux afin de renforcer le maillage vers d’autres quartiers. Des zones de fraîcheur se créent, ces plantations deviennent des points d’ancrage pour la faune et la flore.

Divers-PARIS 0215 bis

A Paris plus de 4 ha de toitures végétalisées ont été réalisées sur des équipements publics. L’objectif du plan Biodiversité est de 7 ha d’ici 2020. De leur côté les habitants des quartiers, poussés par le désir de jardiner, cultivent le moindre “délaissé” en bas de leur immeuble. Les mains dans la terre, ils introduisent plus ou moins en fraude, des parcelles de nature dans des espaces traditionnellement minéraux. Cette guérilla urbaine pacifique contribue à la création d’espaces atypiques et éphémères, transformant l’espace public et les bâtiments en champs des possibles où toutes les expérimentations végétales sont envisageables.

sources sur site 

33 commentaires pour “Un jardin éphémère à Paris (2)”

  1.  Paris  camapgnard

     j espére  que beaucoup  en profites

     ces fleurs  sont trés belles et je pense que les abeilles  parisiennes en profites

     bises   avec soleil

     kenavo FRANCINE

  2. Coucou Francine, as tu reçu mes messages hier ? J’ai cherché par tous les moyens de te prévenir que ta boite avait été piratée… J’espère que personne n’a répondu à ce message. Je vais fermer très prochainement mon blog, j’en ai marre des frasques d’OB… Un article à lire chez moi dès demain matin à 6H. Tu n’oublieras pas de me faire parvenir ta nouvelle adresse, car je ne veux pas perdre le contact avec toi ma belle… Bisous

  3. C’est vraiment dommage que ces jardins soient éphémères .

    J’aime beaucoup cette idée d’intégrer la nature aux paysages urbains .Ils leur confèrent une bouffée d’air frais que bien des passants doivent apprécier .

    Il ne faut pas oublier que ce sont les hommes qui ont détruit la nature à ces endroits pour s’implanter et lui rendre hommage de cette façon est vraiment une belle initiative .

    Tu dois apprécier ces poumons verts !

    Bisous

  4. Oui Francine j’ai reçu un message de ton “faux” toi!qui me demandais près de 3000€!tu n’as vraiment pas de chance

    N’empeche que ta rubrique est toujours aussi belle

    Bonne journée

  5. Pas encore reçu de mail bizarre, mais merci de ton tuyau… je le mettrais à la poubelle direct.. La campagne à Paris, en voilà une bonne idée. Surtout pour les enfants de Paris qui ne peuvent pas partir à la campagne ! ! ! Et cela humanise un peut tout ces pierres et bétons… passe une bonne semaine… Amitiés… Lulu66

  6. Une belle suite à ton reportage.

    C’est ainsi que Paris est formidable. Les tourisres, que j’espère nombreux, doivent être ravis.

    Bravo et bises.

    Bonne journée

    Bisqes

  7. bonsoir Francine,

    Merci pour cette suite sur les jardins éphémères avec ses belles photos,des paysages vraiment superbes.

    bonne soirée

    amitiés

  8. Il suffit d’un  peu de verdure et quelques fleurs pour avoir l’impression d’être en campagne .

    J’aime ces initiatives 

     Merci Francine pour tes mots déposés .

    Belle et douce journée a toi 

     Bizz

  9. Oh , je comprends ton bouleversement Francine …..

    J’ai eu la meme mauvaise experience le 6 fevrier , heureusement personne de mes contacts n’a pas ete pris au piege ….c’est pa rigolo ……

    J’avais aussi porte plainte mais je n’ai eu acces a a boite mail que le 18 fevrier ….

    Je pense a toi !

    Bises

    FANNY

  10. Hello Francine

    Beaucoup de fleurs de montagnes à ce que je vois …. Bien souvent , je prefere un jardin avec un désordre sauvage , plutot que ces jardins taillés méticuleusement ….

    bisous

    pat

  11. Bonjour Francine,

    Une belle initiative qui redonne la vie au béton.

    Les touristes et les parisiens doivent apprécier ce coté champêtre dans la capital.

    Bisous plein de soleil.

    Nanou

     

  12. Bonjour Francine

    C’est une très belle initiative que la campagne vienne en ville… les jardins, les arbres, les toits végétalisés, les murs qui s’habillent de verdure … tout cela rend la ville plus belle, plus accueillante…. nous avons besoin de vert dans nos vies….

    Je te souhaite une très belle journée

    Gros bisous

    Chronique

  13. bonjour francine … Normal de vouloir avoir un jardin, même à paris !!! hihihihihihi je te plaisante !!!  en tout cas, je me répète mais l’idée est géniale …

    des orages terribles cette nuit mais le soleil est bien là ce matin !!

    bonne journée – bisous

  14. Francine,

    moi je n’ai pas recu ce “mail ” !

    Tu dois denoncer cela a hotmail et dans quelques jours tu auras de nouveau acces a ta messagerie . Mais attention : change tous les parametres , apres !!! Tu ne perdras rien .

    Si tu crois vraiment que cela est du a ce qui m’etait arrive , je te demande – encore une fois – pardon …………………………

    FANNY

  15. Bonsoir Francine, merci pour ta petite visite sur mon blog….. Trop belle la suite de ce magnifique jardin éphémère, je vais me dépêcher d’aller voir cela, dès que j’en aurai le temps ! bonne soirée, bisous.    “Miss Mary”

  16. J’y suis allée, j’ai fait plein de photos que je n’ai pas encore triées car mon épilepsie m’attendait après ma balade…

    Tes photos sont magnifiques, beaucoup de charme s’en dégage. On perçoit la puissance de Dame Nature qui prend ses quartiers d’été dans la ville. Dommage pour le côté éphémère me suis-je dit en photographiant les lieux…

    Bisous, amicales pensées

    Cendrine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !