logo

Un cachalot échoué en plein Paris !

Du jamais vu à Paris !

Vendredi matin, les Parisiens ont eu la surprise de leur vie en se retrouvant nez à nez avec un cachalot échoué sur les quais de la Seine.

Un cachalot échoué en plein Paris

” C’est ahurissant de voir cela, s’insurge une Parisienne. J’habite à Paris depuis que j’ai 9 ans, je vais en avoir 75 et je ne pensais pas voir ça un jour. ” Une passante renchérit : ” De loin, je pensais qu’il s’agissait d’une statue mais j’ai vu les scientifiques faire des prélèvements. Comment est-il arrivé là ? ”

” Le pauvre ! ” s’exclame un touriste.

Un cachalot échoué en plein Paris
Le cachalot de 18,50 m s’est échoué, ce vendredi, au pied du pont de la Tournelle, dans le Ve arrondissement de Paris, à deux pas de Notre Dame.

Ce dimanche matin, les promeneurs du quai de la Tournelle, massés derrière le périmètre de sécurité, n’en croient pas leurs yeux, et observent les trois scientifiques en tenue blanche estampillés International Whaling Association (l’Association internationale baleinière) qui s’activent autour du cétacé.

Un cachalot échoué en plein Paris

Le périmètre de sécurité et un vigile, tiennent les curieux à distance afin de permettre aux experts d’examiner le cadavre. Éberlués, Parisiens et touristes prennent en photos et en vidéo le cétacé échoué.

La scène est surréaliste !

Face à Notre Dame de Paris et à l’Ile Saint Louis, au pied du Pont de la Tournelle, un cétacé gît sur le sol, étendu de tout son long sur le bord de la Seine… Sa peau est couverte d’écorchures, et l’animal dégage une forte odeur de poisson pourri qui chatouille les narines des parisiens.

 

Un cachalot échoué en plein Paris
Le cétacé, qui pèse un peu plus de trente tonnes, serait un mâle d’une vingtaine d’années. L’animal sent fort l’eau salée et des gouttes de sang coulent encore le long de sa mâchoire.

Il s’agit d’un grand cachalot (Physeter macrocephalus) mâle, avec son pénis bien en vue. Sa peau est marquée par les nombreuses cicatrices de blessures provoquées par les combats avec les autres mâles et des cicatrices rondes causées par les ventouses des calamars qu’il chasse.

Un cachalot échoué en plein Paris

Les scientifiques, avec combinaison et masque, aspergent le cadavre d’un produit chimique censé ralentir les processus de putréfaction en vue de l’autopsie. Les services de la voirie sont venus prêter main forte.

Un cachalot échoué en plein Paris

Un cachalot échoué en plein Paris

Un cachalot échoué en plein Paris

Le scientifique procède à quelques prélèvements de sang.

Un cachalot échoué en plein Paris

Un cachalot échoué en plein Paris

Un cachalot échoué en plein Paris

Un cachalot échoué en plein Paris

Les scientifiques effectuent également des prélèvements de sang.

Un cachalot échoué en plein Paris

Un cachalot échoué en plein Paris

Un cachalot échoué en plein Paris

Un cachalot échoué en plein Paris

Les scientifiques en blouse blanche assurent l’avoir sorti de l’eau avec les pompiers dans la nuit. ” On a eu un coup de téléphone vers 2 h disant qu’il y avait un cachalot en péril, coincé sous le pont. Avec deux équipes on a essayé de le libérer, mais il était déjà mort “. 

Un cachalot échoué en plein Paris

Un cachalot échoué en plein Paris

Un cachalot échoué en plein Paris

Un cachalot échoué en plein Paris

Sources : Le Parisisen LCI, 20 minutes, Sciences et Avenir

A suivre …

77 commentaires pour “Un cachalot échoué en plein Paris !”

  1. Bonjour Francine, me revoilà sur les blogs, j’avais de la famille et puis hier j’ai installé mes photos pour l’expo de Rieutort jusqu’au 18 aout. Il est vraiment mignon ce petit rouge gorge, mais en fait les petits ne sont pas très craintifs quand aux adultes, ils prennent des habitudes, j’en avais un qui venait manger sur le rebord de la fenêtre et j’étais dedans, il n’avait pas peur. Très belles photos et c’est bien d’être à Paris et avoir ces coins de nature ou on peut voir les oiseaux. il pleut chez nous avec du froid et du vent. Bonne fin de journée et gros bisous ma douce

  2. Ah, le voilà le petit … on commence à voir quelques petites plumes rouges …
    C’est vrai que beaucoup d’oiseaux ,encore étrangers en milieu hurbain , commencent à “envahir” les villes .Ils y trouvent de la nourriture …
    Et à la campagne, les animaux des bois, tel le renard, approche de plus en plus les habitations .Une habitante du village a vu un renard tuer son chat et l’emmener avec lui …

  3. Coucou Francine. Un amour de petit oiseau qui paraît si fragile. Il n’a pas fui l’objectif, preuve qu’il n’est pas si farouche que cela. J’ai sur mon balcon des petits piafs qui viennent picorer les petites miettes de pain qui tombent de ma nappe lorsque je la secoue. Ils sont au moins une dizaine, tous de la même taille. Mais eux sont très peureux et dès que je me pointe devant la fenêtre, tous s’envolent. Alors pour la photo…..

  4. Franchement c’est vraiment impressionnant ! C’est sûr qu’on ne voit pas ça tous les jours … Pauvre cachalot, j’espère que les scientifiques trouveront ce qui a causé sa mort !
    Belle semaine, bisous !
    Cathy

  5. Coucou Francine, j’ai pensé à toi en le voyant à la télé… 😉 un faux cachalot… un happening artistique comme on dit de nos jours pour sensibiliser les gens aux changements climatiques… et aux ravages de la surpêche, n’empêche il a l’air si vrai qu’on tombe dans le panneau ! Merci aussi, bises

  6. c’ est une chose d’ entendre parler aux infos d’ une baleine ou d’ un cachalot échoué, c’ en est une autre d’ être confronté à la réalité !
    Il faut reconnaitre que c’ est bluffant de vérité, et qu’ on pouvait y croire, tant on a fait comme si !
    Un message voulu pour parler de notre planète surement !
    Merci pour toutes ces superbes photos
    Passe une bonne journée
    Bisous

  7. Bonjour Francine
    c’est incroyable et quelle bête cela va être un sacré travail pour incinérer je suppose cet grosse pauvre bête comment a t’elle pu faire pour s’échouer la ?
    bonne journée bisous
    Marcel

  8. Bonjour ma douce Francine
    Ouah il est énorme ce pauvre cachalot, impressionnant et surtout très étonnant qu’il ai échoué là, j’espère que les scientifiques vont vite savoir de quoi est morte cette pauvre bête.
    En tous les cas tu as fais de superbes photos.

    Du lundi au dimanche, le bonheur, la joie, la bonne santé, l’amitié et l’amour sont les compagnons du quotidien.
    Toute chose a une fin et un début ! le bonheur s’offre à celles et ceux qui savent profiter de chaque instant et y trouver une raison d’être heureux !
    Que les 7 jours à venir soient pour toi fructueux, fleuris et t’apportent les graines de l’épanouissement personnel.
    En attendant je te souhaite un beau lundi au soleil et te remercie de ton gentil passage.
    Gros bisous d’amitié de mon ti rocher.

  9. Incroyable mais vrai !!! le pauvre.. il ne passe pas inaperçu. comment cela a t’il pu arriver ? j’espère que les scientifiques découvriront la cause de sa mort !
    Bon début de semaine gros bisous Rozy

  10. J’ai suivi cet évènement sur les réseaux sociaux . Il s’agirait d’une oeuvre d’art plus vraie que nature pour animer l’été à Paris . Tout était pensé dans les moindres détails puisque des équipes belges avaient posé des bacs dégageant l’odeur de poisson pourri ! Belle mise en scène très réaliste ! Merci pour tes photos qui montrent bien que tout était fait pour que l’on pense à une histoire vraie ! Belle semaine Francine Bisous

  11. bonjour
    photos impressionnantes , mais je trouve cela bizarre que un cachalot soit sur la seine et s ‘échoue à PARIS
    tiens nous au courant , je voudrait bien savoir le pourquoi de la chose
    bises francine merci pour tes photos magnifiques de Notre dame et les quais

  12. Kikou Francine,
    impressionant dis donc ! c’est fou qu’il se soit échoué sur la Seine.
    Comme quoi tout est possible, tu as fait un très bel article.
    Temps couvert aujourd’hui et on annonce de la pluie jusqu’à jeudi .
    Je te souhaite un bon lundi, gros bisous
    Nadine

  13. Bonjour Francine,
    c’est extraordinaire de voir ce cachalot sur les bords de la Seine.. Si, on ne voyait pas tes photos on pourrait croire que c’est un canular… Comment a-t-il pu faire pour arriver jusqu’à Paris, il y a un bout de chemin pour arriver de la mer..
    Merci de cette information.
    Bonne journée, gros bisous

  14. Bonjour Francine,
    Tu nous donnes toujours des nouvelles fraiches !!!! on va bien l’entendre aux infos!
    c’est quand même surprenant et exceptionnel !!! que vont ils en faire !!!
    ça doit bien sentir en effet ! et quelle odeur !! il est vraiment énorme !!! quelle surprise !!
    Bonne journée et merci pour ce reportage !!! bises

  15. Bonjour
    C’est à si méprendre mais il est faut ce cachalot tous comme les scientifiques venus réaliser des prélèvements… Bonne semaine bises

  16. Alors là Francine ! ça, c’est un scoop ! Personnellement, je ne l’ai même pas vu à la Télé ! Mais que fait donc BFM ? à nous montrer une cravate qui est portée de travers par un de nos politiques ! Ou l’un de nos Présidents de la République…qui ne baisse jamais la tête en haut de l’escalier ! et ça en boucle…pendant des heures ! C’est un comble ! Il n’y a pas d’autres choses plus importantes à nous montrer en France…ou dans le monde !
    Très beau reportage Francine, merci de nous l’avoir offert !
    Quant au cachalot… il voulait voir à tout prix notre belle Capitale : Paris !
    Gilbert

  17. bonjour, j’avais vu un entrefilet sur l’affaire. Mais tes photos nous montrent mieux l’animal car moi je l’ai vu de dos. C’est alarmant cette histoire..ça fait peur sur l’avenir !!!
    Pour l’île, nous non plus on n’était pas resté le soir par contre on y avait mangé…et l’éléphant vu d’en bas seulement
    bisous

  18. Effectivement une scène insolite.Un cachalot devant Notre Dame.
    Il est de très bonne taille et cela va être un gros travail pour le faire disparaître.
    Merci de ce partage.
    Bonne semaine;

  19. Bonjour Francine, c’est triste pour ce cachalot et j’espère que l’on saura pourquoi il est arrivé là.
    Merci pour toutes tes explications.
    Bisous

  20. C’est triste, pauvre cachalot !
    On saura peut-être un jour ce qui s’est passé ?
    En tout cas ton reportage est excellent comme d’habitude
    Bisous
    Am

  21. Bonsoir Francine et bien en voilà une histoire sur ce pauvre cachalot c’est très impressionnant de voir cela j’espère qu’ils découvriront un jour le pourquoi merci pour ces très belles photos pleine de tristesse quand même bonne soirée bisou Claudine Daniel

  22. Bonsoir Francine je viens de voir sur internet que ce cachalot était un faux mais très bien représenter je suis vraiment surprise d’avoir découvert cela bonne soirée bisou Claudine

  23. Franchement, je ne pensais pas qu’un cachalot puisse venir s’échouer aussi loin, je croyais à une farce 😉 à quand des ours blancs . Bonne soirée Francine bise (:-*

  24. Coucou ma Francine, c’est complètement fou et impressionnant. Espérons que l’on saura pourquoi ce pauvre cachalot c’est échoué ainsi. Je n’avais jamais vu une telle chose dans Paris. Triste…

    Me revoici pour te remercier de ta présence toujours aussi sympa.

    Pour moi, trop trop trop débordée ces dernières semaines, donc j’ai mis mon blog en pause.
    Enfin les vacances et te retrouver pour un instant.

    Je vais me reposer cette semaine et puis ensuite partir prendre l’air les doigts de pieds en éventail lol !

    Vas-tu bien ?
    Tu m’as manqué, mais je ne t’oublie pas. J’espère que pour toi juillet et le futur mois d’août t’apportent de bons moments en famille ou entre amis.
    Je te souhaite une agréable semaine un peu moins grise que dans mon ciel.
    Gros bisous.

    Lolli

  25. Incroyable qu’un tel animal se soit échoué à Paris
    Un article bien triste mais tellement étonnant, merci de nous l’avoir partagé
    J’espère que les scientifiques trouveront ce qui lui est arrivé à ce pauvre cachalot
    Bonne soirée
    Bisous

  26. Incroyable mais vrai … faut le voir pour le croire… comment a-t-il fait pour remonter la seine jusqu’à cet endroit ?
    En tout cas ton document est exceptionnel et tes images impeccables.
    Bravo Francine, c’est un coup de maitre !

  27. Bonjour Francine,
    J’ai vu ça dans le journal hier 🙂
    Impressionnant tout de même !
    Bravo pour tes photos elles sont superbes !
    Bonne journée.
    Bisous.

  28. Bonjour Francette
    Oui c’est quand même surprenant de voir une bête de cette taille, qui a l’habitude d’un autre environnement, s’échouer sur les quais de Seine. Est ce que ça montre le début d’un bouleversement général, il se pourrait bien que les animaux commencent, eux aussi, à perdre le nord !
    Je te souhaite une douce journée
    Gros bisous
    @lain

  29. Bonjour Francine
    je n’en crois pas mes yeux,est-ce la réalité?
    cet animal ne remonte jamais les rivières ,tiens moi au courant ,merci
    Aujourd’hui le temps est couvert et pluvieux ,beaucoup trop frais pour la saison
    je te souhaite de passer une agréable journée
    bisous

  30. Bonsoir Francine.
    C’est un évènement triste et inquiétant. Ce genre de bestiole ne remonte pas les fleuves, normalement. Peut-être la chaleur l’a-t-il perturbé ? Bravo pour ce reportage “en direct” et la qualité des photos.
    Bonne soirée.

  31. …cela m’étonne quand même, pas entendu parler à la télé, mais que font les journalistes? tous partis en vacances?
    Bise du soir de Mireille du Sablon

  32. Bonjour Francine, me revoilà et que vois-je sur ta page? Un cachalot dans la Seine? C’est étrange de voir ça qu’est ce qui ce passe dans la tête de ces animaux? Cela fait une trotte depuis la mer.
    Nous saurons jamais la cause de cet échouage.
    Je te souhaite une belle journée.
    Bisous.

  33. Vraiment surprenant qu’il se soit échoué à cet endroit … je pense que tu auras tout loisir de nous faire connaître la suite de ces recherches, merci à toi pour ce reportage photos hors du commun Francine, à conserver précieusement car unique je pense !
    Au plaisir de te suivre en te souhaitant une bonne soirée !
    Nicole

  34. Bonjour Francine,
    Ouf!!! Vraiment impressionnant! On se demande comment il a bien pu remonter jusque là… Le passage de l’eau de mer à l’eau douce de la Seine nest probablement pas étranger à son agonie.
    Je me rappelle l’odeur nauséabonde d’un tel cétacé qui avait été exposé dans la cale d’une péniche sur la canal à Bruxelles: j’avais 7 ans et je m’en rappelle encore maintenant 63 ans après :-/
    Bonne semaine,
    Frans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !