logo

Un boutre traditionnel d’Oman à Paris

Institut du Monde Arabe IMA

1 rue des Fossés Saint Bernard Paris 5

 

Un boutre traditionnel d’Oman à Paris !!!
C’est un bateau de pêche traditionnel du XVe siècle. Il est posé là, devant l’Institut du Monde Arabe, comme échoué.

Un boutre d'Oman à Paris

Un boutre d'Oman à Paris

Ce boutre d’Oman, Nizwa, est un des joyaux de l’exposition aux « Aventuriers des mers, de Sinbad à Marco Polo ». Sa silhouette rappelle les récits d’aventuriers comme Henri de Monfreid. Il a l’air ancien, pourtant il a été construit en 1992.

Un boutre d'Oman à Paris

C’est la réplique parfaite d’un petit navire de pêche d’Oman. Il a été racheté par un Breton passionné, puis rapatrié d’Oman vers Douarnenez, où il est exposé au Port Musée. Ces bateaux, construits entièrement en bois, sont en voie de disparition. Les boutres étaient utilisés originellement pour le commerce local et la pêche à la perle.

Un boutre d'Oman à Paris

Un boutre d'Oman à Paris

Fabriqués dans l’ensemble des pays du Golf Persique, l’Inde et de la côte Est Africaine, ils étaient réputés pour leur ténacité à naviguer sous les vents de moussons. Nizwa ne pêche plus ni les poissons ni les perles, il ne sillonne plus les mers du monde arabo-musulman et ne fait plus commerce, mais s’exhibe élégamment à Paris, avant de rejoindre son port d’attache. Il a été inauguré le 24 novembre 2016, en présence de l’ambassadeur du Sultanat d’Oman à Paris et du ministre français des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault.

Un boutre d'Oman à Paris

Une tradition ancienne
Les boutres sont en effet fabriqués depuis le 9ème siècle dans les pays du Golf Persique, l’Inde et de la cote Est Africaine. Ils sont aujourd’hui en voie de disparition… Construit sur les chantiers de “Sur” en Oman en 1992, Nizwa est l’un des derniers!

Un boutre d'Oman à Paris

Un boutre d'Oman à Paris

Un des derniers…
Nizwa est l’un des derniers boutres en bois construit dans les chantiers de « Sur » en Oman en 1992, il tire son nom de la ville Omanaise, située dans les montagnes, à 1h30 de Muscat. Nizwa a été baptisé par son premier propriétaire «Suwalim », pêcheur de Al askhara. Il fut utilisé pour la pêche, bien entretenu et a pu conserver un bon état général.

Un boutre d'Oman à Paris

Un boutre d'Oman à Paris

En janvier 2004, Nizwa change de propriétaire : il est acheté par Jocelyn PIERRE qui effectue les travaux de rénovation à Ajman, un émirat proche de Dubai. Afin de rendre à Nizwa le caractère historique et traditionnel des boutres du siècle dernier, une main d’oeuvre locale sera utilisée. Elle est constituée d’Indiens et de Pakistanais ayant les connaissances des techniques traditionnelles.

Un boutre d'Oman à Paris

Un boutre d'Oman à Paris

Une année et demi de travaux ont été nécessaires pour que Nizwa puisse naviguer avec son nouveau gréement et être habitable sur la «Creek» de Dubaï. Les travaux de finition et d’amélioration n’ont alors, pas cessé.

Un boutre d'Oman à Paris

« Nizwa dans les secrets de la mer Rouge »
« Nizwa dans les secrets de la mer Rouge » a été le nom du projet de convoyage du boutre de Dubaï en France. Ce fut une véritable aventure maritime, le bateau ayant traversé des zones de navigations complexes, notamment en mer Rouge. Cela a également été un événement à forte connotation historique et culturelle avec en support les écrits de Henry de Monfreid.

Un boutre d'Oman à Paris

Un boutre d'Oman à Paris
L’équipage est parti le 21 janvier 2008 d’Ajman. Après 3500 milles parcourus pleine d’aventure, il a été décidé le 23 avril d’effectuer une pause en Egypte à l’entrée du Golf de Suez. Nizwa est resté alors dans la Marina d’Hurghada pour un repos mérité. Après quelques années, Nizwa est reparti vers la France pour atteindre Port Napoléon en Camargue le 28 août 2012.

Un boutre d'Oman à Paris

Un boutre d'Oman à Paris
Port d’attache : Douarnenez
De 2012 à 2014, Nizwa a été rénové à Port Napoléon dans des situations exceptionnelles pendant près de 2 ans. Ces conditions ont apporté une garantie de préservation de Nizwa lors de sa période de travaux.
En juin 2014, Nizwa est repartit en direction de Douarnenez, son nouveau port d’attache. D’abord acheminé de Port Napoléon à La Rochelle par camion, il a repris la mer vers  Douarnenez en passant par la Pointe-du-Raz et l’ile de Sein, avant d’atteindre Douarnenez le 26 juin 2014 afin que le boutre participe au Festival Temps Fête en juillet 2014 et 2016 et soit une pièce majeure de l’exposition « Dans le sillage de Sindbad » du Port-Musée de Douarnenez.

Un boutre d'Oman à Paris

Un boutre d'Oman à Paris

Le boutre en chiffres :
Matériaux : Teck africain (Togo), bois exotiques (Pakistan/Inde).
Déplacement : 38 tonnes
Longueur avec bout dehors : 31,3 m
Longueur coque : 24 m
Largeur Hors Tout : 6,1 m
Tirant d’eau : 1,5 m

Sources : le parisien et www.nizwa.fr

59 commentaires pour “Un boutre traditionnel d’Oman à Paris”

  1. IL n’ y a pas si longtemps, j’ ai vu sur Arte une émission qui démontrait que cette région avait connu une forte activité de pêche et de commerce maritime !
    J’ y ait appris qu’ Oman était réputée pour ses fins navigateurs.
    Voilà donc un boutre qui aura bien voyagé et connu maintes aventures !
    Il est absolument superbe comme le montrent tes belles photos !
    Juste dommage que les voiles ne soient pas déployées, mais je comprends que ça pourrait poser problème avec le vent
    Merci
    Passe une bonne journée
    Bisous

  2. Il a vraiment de l’allure ce bateau !
    Une vrai merveille d’architecture navale traditionnelle !
    Merci encore pour toutes les informations qui joignent ce beau reportage photos.

  3. Kikou
    Je vais un peu mieux mais j’ai l’estomac barbouillé. Aujourd’hui Eloïse va mieux, c’est Noémie qui commence, je pense qu’on y passera tous.
    Je te souhaite une bonne journée, gros bisous,
    Nadine

  4. Bonjour Francine
    tout un symbole qui nous rappelle le passé
    1°ce matin et la journée s’annonce partiellement couverte
    je te souhaite de passer une agréable journée ainsi qu’un bon début de semaine
    bisous

  5. C’est un beau bateau , très élégant je trouve. J’imagine que la navigation pour lui en mer Rouge n’a pas due être évidente ! J’en ai vu des bien abîmés au sultanat d’Oman . J’espère qu’après cette exposition parisienne il va vite retrouver son élément, la mer ! Merci pour les belles photos 🙂 Bonne semaine Francine bisous

  6. Hello Francine
    Magnifique réplique…je ne connaissais pas le terme de boutre pour un bateau du moyen orient. Je connaissais la felouque qui à naviguait dans toute la Méditerranée…
    Bonne semaine
    bizz
    Pat

  7. bonjour Francine
    merci de cet article extraordinaire ce BATEAU est une splendeur sur tous les clichés que tu as pris et de ces explications ce Lundi j aurais appris un excellent reportage je t embrasse et bonne journée de ce Lundi ici il pleut et oui bisous Danielle

  8. Bonjour Francine
    J’ai beaucoup rêvé en regardant tes photos et en lisant tes explications. J’ai imaginé le périple de ce beau boutre, la passion qui a guidé la personne qui l’a acheté, fait réparer et les personnes qui l’ont amené jusque là
    C’est un beau roman qui se déroule ainsi grâce à toi sous nos yeux
    Toujours bravo pour tes photos !
    Bisous
    Am

  9. Il est magnifique ce bateau ! Ca va le changer de Douarnenez ce parvis ! …. Il faudrait que je trouve le temps d’aller le voir mais je suis noyée dans le déménagement de ma belle mère et je n’en vois plus le bout. Je suis exténuée ! Bisous et belle semaine

  10. Bonjour Francine, nous voici maintenant envahie par les navires et bientôt nous aurons le soleil du sud et la pluie cessera sur Paris (rire).
    Je préfère de loin l’Hermione, il y a plus de travail .
    Je te souhaite une belle fin de journée.
    Bisous.

  11. Bonsoir ma douce Francine
    Un boutre je ne connaissais pas le nom mais qu’il est beau ce bateau de pêche et tu l’as pris sous toutes les coutures vraiment de très beaux clichés et un article très bien documenté, merci pour cette belle découverte.
    Merci beaucoup pour ta fidélité à mon blog.
    J’espère que tu as passé un beau WE.
    Je te souhaite une douce soirée et te fais de gros bisous d’amitié de mon île où la chaleur est intense en ce moment.

  12. Les moyens de locomotion changent devant l’IMA, la dernière fois que j’y suis allée c’était l’Orient Express ! Il est bien joli en tous cas, on peut visiter l’intérieur …?
    Belle fin de journée, bisous !
    Cathy

  13. Bonsoir un joli Boutre ! ça me rappelle mes vacances au Yemen,j’ai visité une construction navale,les charpentiers marins en restauraient avec les moyens du bord c’était très intéressant . Bonne semaine bises

  14. Bonsoir Francine,
    Que de détails tu mets, tu en sais des choses !!! par la lecture ?
    Pourquoi l’avoir exposé sur ce bitume Parisien !! non pas sur la Seine !! je ne connaissait pas ce nom de voilier arabe !!
    un joli bois en tout cas ! dommage que les voiles ne soient pas mises , tu vas y revenir voir ! lol !
    Bonne soirée, bises

  15. Il a de superbes courbes et semble profilé pour la vitesse 😉 ça doit être sympa une balade sur l’eau sur ce boutre.
    Bonne soirée Francine bise (:-*

  16. Coucou ma Francine, merci de nous offrir toujours de belles photos,

    C’est ta Lolli en convalescence après une très grosse bronchite, qui passe te souhaiter une bonne semaine et une douce soirée. Je ne reste pas, je voulais juste que tu ne t’inquiètes pas. Je reviendrai dès que j’irai mieux.
    Prends soin de toi.
    Lolli

  17. Bonsoir Francine,

    Ce bateau est sublime.
    Superbement restauré. On a l’impression qu’il est neuf.
    Belle histoire que tu nous conte sur ce boutre
    Belle exposition parisienne, mais bientot, il va retourner a la mer…Son élément.

    Bises et bonne soirée.

    • c’est dommage car cette île mérite mieux, je n’y suis pas allée, mais apparemment il y a plein de belles choses à visiter; l’idéal est de concilier les deux 😉 c’était bien Oman ?

  18. bonjour
    superbe bateau , belle caréne , il est fin il doit bien marcher ,
    le gréement est spécial , sinon j ‘ai cu des carénes un peu comme cela sur des yachts , de régates , les vernis aussi sont beaux , une belle piéce de collection , mais je suis sure qu ‘il en étonnerait encore sur l ‘eau

    bon mardi pour toi ( temps à giboulées chez moi )
    kénavo Francine

  19. Bonjour Francine, que dire de plus que mon admiration pour ce magnifique bateau, tu nous le fais découvrir entièrement par toutes tes photos, quelle finesse , quelle élégance. Bisous et bonne journée MTH

  20. bonjour Francine,
    Superbes photos sur ce bateau de pèche en voie disparition ….qui a longtemps servi aux pirates et baux pécheurs de perles……
    merci du partage
    bonne fin de journée
    amitiés

  21. Bonjour Francine
    Très intéressant l’architecture maritime de l’orient. Ces petits bateaux, très pointus, qui filent très vite sur l’eau.
    J’espère que tu vas bien.
    Merci pour ton commentaire sur le Pays Basque qui est une bien belle région !
    Gros bisous et douce journée
    @lain

  22. Une belle manière de conserver un certain patrimoine et ce nom de boutre m’était inconnu . En tout cas il a subi de nombreuses péripéties .
    Merci Francine de combler nos neurones , en voyant ce bateau en photos on est loin d’imaginer son histoire.
    Mes bises du cœur !
    Nicole

  23. Bonjour , il fallait être téméraire pour affronter les océans sur ces embarcations ….et pourtant ils l’ont fait…Les giboulées de mars sont en avance et la température baisse.Je sors peu en ce moment , je puise dans mes réserves pour les photos…Bisous .A vendredi.

    • ce bâtiment est tout simplement magnifique, c’est aussi un beau musée, implanté dans un coin de Paris que j’adore 😉 je l’ai vu se construire 🙂

  24. Bonsoir Francine: Encore un beau reportage de ta part. Ce bateau est magnifique. Merci de nous l’avoir partagé sous tous les angles. Bises et bonne semaine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !