logo

Turquie Cappadoce Göreme

Göreme

Principale destination touristique de la Cappadoce, la petite ville de Göreme tire la sonnette d’alarme pour sauver ces célèbres pitons rocheux. L’érosion en fait disparaître certains et en crée de nouveaux. Mais ceux qui sont situés à l’intérieur des villages, risquent de s’écrouler, faute d’entretien, s’alarment les autorités locales.

Ces cheminées de fées, où des communautés chrétiennes trouvèrent refuge à partir du VIIIe siècle quand la guerre des icônes faisait rage dans l’Empire byzantin, sont très fragiles. L’eau, leur principal ennemi, s’infiltre dans les cavités, et l’hiver, le gel agrandit les fissures.

«Paradoxalement, les formations les plus endommagées sont celles qui étaient utilisées, il y en a même qui s’effondrent toutes seules», se désole Fevzi Günal, le maire de Göreme.

Göreme possède de superbes spécimens de cheminées de fées : couleur miel, elles surgissent au détour d’une ruellle, entre deux maisons. C’est un tableau merveilleux où l’homme et la nature cohabitent harmonieusement.

Une expression turque dit :“Une maison tient debout grâce à la respiration” : celui qui y habite s’en occupe, colmate les fuites, arrache les mauvaises herbes…», poursuit M. Günal.

Autrefois, ces pitons étaient entretenus par les habitants car ils y entreposaient du matériel agricole, stockaient des récoltes… Ces cavités étaient également appréciées pour leur «climatisation» naturelle : chaudes en hiver, fraîches en été. Mais en 1986, quand l’État a exigé le paiement d’un loyer, la majorité d’entre elles ont été abandonnées.

Göreme, travaux de consolidation
Certaines cheminées, transformées en hôtel, sont entretenues. D’autres, dont les parois intérieures sont recouvertes de fresques chrétiennes, sont classées au Patrimoine mondial de l’humanité et protégées.

La ville de Göreme est entièrement entourée de cheminée de fées. Mais dans la ville de Göreme une centaine de pitons nécessitent des travaux de consolidation. Une quinzaine risquent de s’effondrer. Pourtant il suffirait de simples et peu coûteuses mesures de sauvegarde, simple à mettre en œuvre.
«Boucher les trous, dévier l’écoulement de l’eau, appliquer une couche de chaux hydraulique afin d’étanchéifier les sols humides…, énumère le Maire de Göreme.


Le problème dépasse les autorités locales : pour les réparer il faut la permission du Comité des monuments (qui dépend de l’État). Hélas, l’administration ne s’y intéresse pas, et poursuit en justice ceux qui tentent de les rénover, déclare Mustafa Durmaz, directeur de la Coopérative chargée du développement du tourisme à Göreme.
On voit distinctement les ouvertures dans les pitons rocheux, signe d’une ancienne habitation, de même que dans les ondulations de colline derrière les cheminées de fées en regardant bien, à l’avant, une “maison” a été aménagée sous le chapeau d’une cheminée.


«Dans la campagne environnante, il est normal que des cheminées s’effondrent, car c’est la loi de la nature, poursuit-il. En revanche, en ville, nous voulons avoir le droit de les garder en vie, comme autrefois.»
Cette région, touchée par l’exode rural, vit du tourisme, principale activité économique de cette région.
«Les cheminées de fées sont notre gagne-pain, si elles disparaissent, plus personne ne viendra nous voir» , s’inquiète Mustafa Durmaz.

* source : Le Figaro 8 septembre 2008

34 commentaires pour “Turquie Cappadoce Göreme”

  1. Bonsoir Francine. Et voila encore un patrimoine qui va disparaitre peu à peu, privé de ceux qui en prenaient soin et les faisaient vivre… par la faute de ceux qui gouvernent… Bisous…

  2. Bonjour Francine, c’est vraiment dommage que ces pitons rocheux disparaissent, c’est vraiment original et certains s’en servent de maison et sur que ça doit accélérer la dégradation. Ici  beau temps malgré quelques nuages et du vent du sud, il fait 21°.   Bonne fin de journée et gros bisous ma belle

  3. Ainsi va la vie… que faire… on ne peut tout sauver et en plus je ne suis pas certaine que ce serait une bonne chose… je ne parle pas de ce sujet précis mais à vouloir stopper l évolution naturelle je me demande si on ne joue pas les apprentis sorciers… bisous bonne nuit

  4. bonsoir la cappadoce un endroit que j’aimerai revoir j’en garde un trés bon souvenir bonne soirée ici pluie presque toute la journée biz

  5. Très interressant cet article, et j’arrive a voir les photos. J’ai un ami qui vient ce soir pour regarder quel mauvaise manipulation que j’aipu faire, pourvu qu’il trouve !
    Bravo pour les signatures pour la poste. Amitiés.

  6. des souvenirs pour nous de notre circuit en turquie on avait visité la cappadoce , que de bons souvenirs de ce séjour là-bas merci de me rappeler ces souvenirs c’etait en 96 . bonne fin de journée bisesssssssssss

  7. bonjour quand j’y suis allé il y a 11ans l’erosion avait deja degradé cette region c’est sur qu’il y a des choses simples et peu couteuses qui stabiliserai ce fleau c’est comme tous ces hotels autour de pamukkale qui pompaient toute l’eau les chateaux de coton etaient tous gris plus d’eau j’etais vraiment reçu par ce gachis et personne ne faisait rien maintenant il doit y avoir de l’amelioration bonne soirée biz

  8. BONJUOR FRANCINE.Merci pour le compliment et il faut dire que ton blog est très instructif aussi.Nous allons quelques jours à Paris en février et après ,nous rejoindrons ta communauté,car en ce moment pas de photos sur Paris.Nous te souhaitons une très bonne journée et gros bisous de nous deux

  9. Mon blog fonctionne. C’e n’ était pas grand chose , mais il fallait connîatre les paramètres, heureusement j’ai un ami qui est ingénieur electronicien qui a . remis tout en êtat

  10. Bonjour Francine, le cieldevient tout noir je crois que la pluie est en chemin pour nous. En fin de compte se doit être agréable d’habiter dans une de ces cheminées. Bonne fin de journée et gros bisous ma belle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !