logo

Cimetière du Père Lachaise Tombe de Fernand Arbelot

Cimetière du Père Lachaise

Boulevard de Ménilmontant Paris 20

ARBELOT Fernand (1880-1942)
11eme division (1ere ligne)

Fernand Arbelot

De la vie de Fernand Arbelot, nous ne connaissons pratiquement rien, sinon ces deux dates 1880-1942. Il aurait exercé la profession d’architecte…

Fernand Arbelot

Il repose ici avec son épouse, sous ce sous ce curieux et émouvant monument. Cette oeuvre de Wansart représente un gisant tenant dans ses mains le visage de sa compagne. Cette sépulture rencontre toujours beaucoup d’interrogations et de curiosité de la part des visiteurs du Père Lachaise.  

Cette épitaphe, au pied du gisant, attire notre regard :

“Ils furent émerveillés du beau voyage
Qui les mena jusqu’au bout de la vie.”  

sources : http://www.appl-lachaise.net/ 

 

19 commentaires pour “Cimetière du Père Lachaise Tombe de Fernand Arbelot”

  1. Bonsoir Francine!
    vraiment une sepulture etrange, emouvante et inattendue que je n’avais pas remarque lors de ma visite, en 1993.
    Ca me rappelle mes parents qui s’aimaient beaucoup et qui sont decedes l’un 40 jours apres l’autre…..
    Aujourd’hui je ne pouvais pas ouvrir et lire des blogs, je me demande pourquoi???
    Bonne nuit!
    FANNY.

  2. Bonjour Francine,
    Je la trouve belle et émouvante, merci à toi de nous la partager!
    Bonne semaine, en souhaitant que le soleil n’oublie pas de venir nous voir. Bisous, Mireille

  3. Bonjour Francine
    Merci de ta visite. Je fais un passage éclair sur le tien car je pars dans trois heures direction l’Alsace que je ne connais pas.
    Ton blog mérite de s’y attarder. Donc, je te dis à très bientôt.
    Bise

  4. Tu trembles carcasse tu as peur de !! !!!!!
    Tes photos sont bien choisies et insolites toujours ton regard de pro.
    Bisous et bon week-endJK

  5. Voila quelques temps, j’ai entendu un inconnu près de cette tombe raconter cette histoire :
    L’épouse est décédée avant le mari, et le mari, dans ses dernières volontés a voulu ce gisant, de façon à pouvoir admirer le visage de son épouse pour la nuit des temps.
    Manque de chance, le sculpteur a fermé les yeux du gisant ….

    Je vends cette histoire comme je l’ai reçue, même si elle est un peu douce amére

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !