logo

Thierry Courtadon Colette et Cocteau les hôtes du jardin

Une pierre dans mon jardin Thierry Courtadon
Jardin du Palais-Royal Paris 1er
 (du 01/09 AU 23/11 2015 )

Colette et Cocteau : les hôtes du jardin
« Provocateur d’émotions », comme il se définit auprès d’un visiteur ému, Thierry Courtadon est animé par les mots et la poésie. Pour le jardin parisien, il déclare sa flamme aux poètes Colette et Cocteau en les mettant face à face. Deux silhouettes fines et ciselées de lettres conversent au détour d’une promenade.

Thierry Courtadon Une pierre dans mon jardin

Les textes écrits en dentelle de Volvic
Le destin il est vrai m’a donné une apparence humaine
Mais un étrange étranger habite en moi
Je le connais mal et il m’arrive à l’improviste
D’y penser comme on se réveille en sursaut.

Parfois l’étranger me laisse en paix et somnole
Parfois il se démène dans sa cellule
Mes oeuvres sont ce qui de lui s’évade
Avec police et chiens de police à leurs trousses

Vous êtes me dira t-on un drôle de corps
Il ne sert que de prison à un seul hôte
Tandis que plusieurs inconnus successifs le figurent

Etranger irascible je ne connais que toi
Que tes révoltes contre ces naïfs qui te servent
Et payent cher de désobéir à tes ordres
Jean Cocteau  Le Cordon ombilical Souvenirs

Thierry Courtadon Une pierre dans mon jardin

J’ai chaud… je ne dors pas. Je regarde l’air noir de ma chambre close, où chemine un râteau d’or, aux dents égales, qui peigne lentement, lentement, l’herbe rase du tapis. Quand l’ombre rayée de la persienne atteindra le lit, je me lèverai peut-être…
Jusqu’à cette heure là, j’ai chaud. J’ai chaud. La chaleur m’occupe comme une maladie et comme un jeu. Elle suffit à remplir toutes les heures du jour et de la nuit. Je ne parle que d’elle; je me plains d’elle avec passion et douceur, comme d’une caresse impitoyable.
Colette Un jardin fébrile

Thierry Courtadon Une pierre dans mon jardin

Thierry Courtadon Une pierre dans mon jardin

Oxymore, une oeuvre éphémère
Faire d’une pierre deux coups, un fragment fugace sur un support d’éternité.

Thierry Courtadon Une pierre dans mon jardin

Le projet
Comment représenter la fugacité, l’instant sur un support durable?
L’artiste Thierry Courtadon s’interroge : comment mettre en place une oeuvre s’inscrivant dans un rapport d’unicité temporaire avec son lieu d’exposition, le Jardin du Palais Royal?

Deux invités posthumes, Cocteau et Colette naguère fidèles résidents des abords du Jardin, ont prêté  leurs textes sur des éléments de trachy andésite (pierre de Volvic), représentant au final un cube monumental de un mètre sur un mètre.
Mots, bribes, gravés éternellement sur la matière noble des Volcans d’Auvergne, cette sculpture durera tout pile 84 jours et sera l’une des pièces maîtresses de l’exposition, «une Pierre dans mon Jardin»

Thierry Courtadon Une pierre dans mon jardin

Comment conserver le moment (éphémère) de l’oeuvre pour qu’elle soit vivante, visible éternellement, et ce avec à-propos?
Résultat d’un présent du «tout jetable», l’artiste s’interroge encore.
Dans notre société du rendement, de l’efficacité à tout prix, des messages qui s’effacent en un clic…
Prenons nous encore le temps de nous arrêter devant une oeuvre? Sommes nous prêts à l’accepter éparse et différente de son aspect originel?
Thierry Courtadon envisage de la rendre accessible, se dématérialisant en 360 cubes de 10cmsX 10cms (échelle 1/10), permettant à chacun de se réapproprier les mots de Cocteau et Colette, d’y écrire son histoire personnelle ou non…dans tous les cas la satisfaction d’une aventure humaine et riche de sens.
Mémoire indélébile, fierté d’appartenance à une région authentique et singulière, cette sculpture s’inscrit comme symbole de la conquête auvergnate au delà de ses frontières portée par un artiste fier et engagé pour son territoire. Et qui sait, peut être que cette oeuvre, avec l’implication de chaque acquéreur pourra reprendre corps et vie dans un autre lieu?

Thierry Courtadon Une pierre dans mon jardin

Les textes gravés
Colette : extraits de « Le Pur et l’Impur»
«Colette aima beaucoup son appartement du Palais-Royal, ou elle devait finir sa vie. C’est là que la légende de la “Dame du Palais Royal se construisit. Si cet appartement fut sa dernière demeure, Colette continua à déménager sur place, changeant meubles et lit de place. Son “radeau”, comme elle nommait son lit, vogua d’un mur à l’autre, le fidèle “fanal bleu” éclairant la page d’écriture. Parmi tous les livres merveilleux écrits au Palais Royal (…)où Colette, les yeux fermés rêve au passé, où elle pose son regard aiguisé sur le fruit, la fleur, le visage…»

Thierry Courtadon Une pierre dans mon jardin

Jean Cocteau : «Ce que m’a dit la minute» et «Désespérance».
«..qui vécut plus de quinze ans dans une rue adjacente au Monument national : il raconte vivre alors rue de Montpensier, ” dans cette cave minuscule, prise entre le Palais Royal et le pâté de maisons qui se termine par la Comédie Française”, dans un quartier qu’il qualifie comme “un village pour ceux qui ont choisi d’y habiter”..»

Thierry Courtadon Une pierre dans mon jardin

A quoi va servir le financement ?
5% : matériel, 40% : matière première (bloc de pierre de Volvic), 7% : transport de l’oeuvre de l’atelier à Paris, 30% : contreparties, 8% : commissions Ulule. Si ce projet est financé dans son intégralité, et qu’il dépasse même nos plus vives espérances, cela nous permettra de mettre en place des visites privées dédiées aux écoles d’art (et autres) afin de sensibiliser les étudiants aux métiers de la pierre… 

Un enfant de la pierre. De la pierre de Volvic. Dans le sillage de son grand-père Fernand puis de son père Jean-Louis, tous deux tailleurs de pierre, Thierry Courtadon a pris le temps de maîtriser son art. De la base classique, le monument, à une sculpture abstraite qui interroge la matière, ses pleins et déliés, mais aussi son environnement spatial.

https://fr.ulule.com/unepierre-deuxcoups/

65 commentaires pour “Thierry Courtadon Colette et Cocteau les hôtes du jardin”

  1. Je suis en extase , c’est une merveille à ciel ouvert
    Je sais je sais me dira-t-on ……je suis Auvergnate mais………cette perpective de l’art en vaut bien d’autre, …….bravo à toi aussi pour ce billet si bien mené
    Bisous
    Une jolie fin de semaine à toi et tes lecteurs

  2. Je m’étais d’abord dit : ” mais que peuvent se raconter ces grands écrivains ? ” Ton billet répond à ma question . C’est une belle idée et le choix de la pierre volcanique de Volvic est un gage de durée dans le temps 🙂 Merci du partage Francine Belle journée Bisous

  3. un homme qui tout en rendant hommage à sa région sait s’ ouvrir au monde avec Colette et Cocteau, des poètes parfois contestés !
    Une chose est sure, ses oeuvres nous parlent, même à moi l’ anti -contemporain.
    j’ aimerais que ces ouvrages restent sur place !
    Merci pour tes belles photos
    Passe une bonne journée
    Bisous

  4. Mais, c’est monumentale cette exposition en plein air ! Super la poésie de Jean Cocteau sur l’étranger qu’on a en nous ! Car c’est souvent cet étranger qu’on ne maîtrise pas toujours qui nous fait faire de drôles de choses ! C’est, depuis le début de l’humanité, quand l’homme a eu conscience de son âme, l’opposition des deux anges, du bien et du mal !
    Bon après midi,
    Gilbert

  5. Hello Francine
    je dirai meme que Colette et Cocteau se complètent, même s’ils s’opposent physiquement car leur intention sont les mêmes ! Belle sculpture en pierre de Volvic peu conventionnel et à l’image de nos deux précurseurs..
    bizz
    Pat

  6. bonjour, j crois que c’est tendance, ces mots mis en valeur sous forme d’oeuvre, face aux terrasses du Port, près du Mucem, ils ont réhabilité d’anciens docks et une partie de façade est ainsi doublé sous forme de texte, va falloir que j’aille la prendre en photo
    bisous

  7. Bonjour Francine, quelle magnifique exposition et les textes en dentelle de Volvic sont de toute beauté. Merci.
    Douce fin de journée
    Amitiés et bisous

  8. Bonjour Francine,
    On ne se rend vraiment pas compte le travail que ça représente !!!
    pourtant, il doit y avoir des heures de travail , surtout la dentelle !!!
    ta cure se termine ? je te souhaite une bonne soirée, bises

  9. J’ai un très grand faible pour l’œuvre de Colette ! j’aime sa vision aiguisée sur la nature, les animaux , son regard sur la société humaine ! Ecrivaine que je lis depuis très, très longtemps et que je relis toujours avec plaisir ! de Cocteau, je préfère les dessins ! beau week end Francine ! bises

  10. Bonsoir Francine,
    Toujours étonnée des œuvres que tu nous présentes peu à peu je m’habitue aux œuvres modernes .
    Une belle page instructive !
    Belle fin de semaine à toi avec mes amicales pensées ch’tis !
    Nicole

  11. Bonjour Francine
    Tu devrais rentré de ta cure avant les fêtes de fin d’année ?
    C’est sur que tu dois être fatiguée, tout compte fait je ne sais pas si je vais y aller 🙂
    Oui je suis de ton avis, j’adore Annecy aussi, je trouve toujours quelque chose de nouveau à chaque fois que je m’y rend. C’est une ville magnifique.
    Je te souhaite un très bon weekend. Repose toi bien.
    Gros bisous
    @lain

  12. Bonjour francine
    bravo à l’artiste pour ses œuvres ,elle sont superbes
    le week-end se passera sous un temps couvert mais pas froid pour la saison
    Je te souhaite de passer un agréable week-end et une bonne journée
    gros bisous

  13. J’ai éprouvé beaucoup d’émotion en lisant ces mots de Colette et Cocteau, comme s’ils étaient présents…
    Bon w-end!
    Bises de Mireille du sablon

  14. Il est génial ce tailleur-sculpteur ! aussi doué que ceux qui reproduisent des personnages copies conformes d’êtres vivants. Ces textes dentelle, et ceux gravés dans une belle écriture, je suis admirative !

    • bonjour, merci pour le lien, originale cette sculpture qui abrite une partie administrative, c’est étonnant; quand je suis allée à Nice elle n’y était pas, sinon je l’aurais remarquée !! En ce moment je suis à Aix les Bains, sous un beau soleil 😉 bon w end Francine

  15. Bonjour Francine, et bien te voilà HS?
    Il faut te reposer et prendre aussi un peu de bon temps car l’hiver n’est pas fini.
    C’est le manque de soleil qui nous donne la déprime!
    Je te souhaite donc un bon week-end et une excellente cure.
    Bisous.

  16. J’ADORE !
    Cette expo est des plus intéressante et tes photos avec ton “oeil de poisson”, j’aime beaucoup.
    Puisque tu es à aix les Bains, je te souhaite un bon séjour en ce week-end. Bises.

  17. bonjour, en effet tu arrives au bout, tu dois faire bientôt tes valises, nous aussi d’ailleurs. L’important est que cela te permette de moins prendre d’anti douleurs ou de médoc en général.
    Bisous

    • je ne prends aucun anti douleur, je refuse, seulement un doliprane quand j’ai mal la nuit 😉 je prends juste un médicament tu sais celui avec un drôle de nom, la pub passe à la télé !!! non remboursé, évidemment, ce n’est que du confort, pffffff ! misère… en plus il coûte cher, du coup je fais jouer la concurrence

  18. Bonjour Francine
    En effet cette cure te fatigue beaucoup pour que tu en parles comme ça !!
    C’est une cure pour les douleurs articulaires je crois ?
    Repose toi, et je pense que tu vas aussi te reposer lorsque tu seras rentrée chez toi.
    Nous sommes allé sur Paris hier après midi, nous sommes passé à la République et il y avait encore beaucoup de monde. Je n’ai pas pu descendre du car mais j’aurais aimé allumer une bougie en mémoire des disparus.
    J’ai trouvé qu’il y avait un peu moins de monde que d’habitude en cette période mais beaucoup de gens sortent encore et c’est une bonne chose.
    Je te souhaite une belle journée, repose toi
    Gros bisous
    @lain

  19. Bonjour Francine. Merci de tes passages sur La Gare Centrale. Ca roule mais vraiment pas le temps de bloguer ces derniers temps. Mes appareils photos s’ennuient et ne sortent que trop peu. Il va falloir que je prenne une bonne résolution pour 2016 ! Bon dimanche. Bises. Yves

  20. Bonsoir Francine,
    merci de me laisser du temps , non pour me reposer, mais pour faire tout ce qui a pris du retard, sans être obnubilée pour répondre à chacun.
    Aujourd’hui je fais les petits gâteaux traditionnels dans toutes les cultures, des petits sablés mais en forme de cœurs, étoiles, cochons (pour Maël) sapins, canards …
    Maintenant nous allons voter, puis un autre tour chez Jardiland pour acheter 4 gros paquets de litière pour Cyann ou peut être 2×4 (avec ses problèmes de reins !)
    Et puis je rentrerai pour faire cuire les autres gâteaux orange/chocolat… et dîner entre temps quand même.
    Je t’embrasse de toute mon amitié, @+++

  21. Coucou ma Francine, je suis heureuse que tu apprécies Yvon. Très gentil et fidèle.
    Très belles tes photos pour ne pas changer.

    Rooo non c’est déjà lundi et oui hi hi !

    Mais qu’importe, mon café sent trop bon et tu es là, donc

    la semaine commence bien. Pour moi un doux week-end,

    avec un temps superbe. C’était pareil pour toi ?

    Je te souhaite une très belle semaine, je souhaite de tout coeur,

    que tu ailles très bien ou bien mieux.

    Prends soin de toi. Bisous.

    Lolli

Répondre à Denise Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !