logo

Sur les traces de l’enceinte de Charles V Recherches archéologiques à la Banque de France Paris

Une exposition sur les murs de la Banque de France
Des traces de l’enceinte de Charles V ont été retrouvées sous la Banque de France. A l’angle de la rue des Petits-Champs et de la rue Radziwill, dans le Ier arrondissement, une exposition nous emmène sur les traces de l’enceinte de Charles V. Ces six panneaux d’exposition ont été conçus par l’Inrap.

C’est rue de Valois et rue de Radziwill que les architectes de l’Inrap ont mis au jour des vestiges de l’enceinte de Charles V, dans les sous-sols de la Banque de France. Ces recherches ont été menées avant la réhabilitation d’immeubles sis dans ces deux rues.

Des vestiges des enceintes dans les sous-sols de Paris
Le sous-sol de Paris renferme les vestiges de sept enceintes qui se sont succédé du IIIe siècle jusqu’en 1840, et notamment, rue de Valois à l’emplacement de la Banque de France où des travaux d’aménagement sont programmés.

 Vestiges de sept enceintes successives à Paris

L’État (Drac Île-de-France) y a préalablement prescrit des recherches archéologiques. La fouille actuelle est réalisée par les archéologues de l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) pour mettre au jour les vestiges de l’enceinte dite de Charles V, édifiée au XIVe siècle et maintes fois remaniée. Son objectif est de préciser le tracé de l’enceinte et de mieux connaître sa morphologie et son évolution. Elle complétera ainsi les données issues des fouilles du Carrousel du Louvre et de la place du Père-Teilhard-de-Chardin, dans le quartier de l’Arsenal.

Une partie de la courtine de l’enceinte de Charles V a été mise à jour place du Père Teilhard de Chardin, dans la quartier de l’Arsenal à Paris dans les années 1920.

XIVe siècle
Se protéger pendant la guerre de Cent ans
En 1356, Jean II le Bon, roi de France, est capturé lors de la bataille de Poitiers, alors qu’il tente d’intercepter l’armée anglaise. À Paris, il est décidé dans l’urgence de construire une nouvelle enceinte. En 1358, celle-ci se compose d’une levée de terre constituée des déblais issus du creusement d’un fossé.

Après son couronnement en 1365, Charles V fait ériger sur la levée de terre un mur crénelé surmonté de guérites et ordonne au prévôt de Paris de creuser des fossés et des arrière-fossés. Les travaux se poursuivent jusqu’en 1420, sous le règne de Charles VI.
Les aménagements successifs de l’enceinte de Charles V ont effacé les vestiges du XIVe siècle. Toutefois, les recherches archéologiques préalables à la fouille actuelle ont mis au jour le chemin extérieur à la ville, qui longeait le fossé au XIVe siècle.

Charles V le Sage entre triomphalement à Paris par la porte Saint-Denis, après avoir été couronné à Reims le 19 mai 1364.

XVe siècle
L’enceinte de Charles V
Paris conserve dans son sous-sol les vestiges de sept enceintes successives. Ces 30 dernières années, la quasi-totalité de celles-ci ont fait l’objet de fouilles préventives en amont d’aménagements dans la capitale.

Celle de Charles V a notamment été étudiée lors des fouilles des Jardins du Carrousel entre 1989 et 1990. Puis, les archéologues de la Ville de Paris ont fouillé, fin 2015, un autre tronçon de l’enceinte, place du Père-Teilhard-de-Chardin, face à la bibliothèque de l’Arsenal.

Fouilles de 2015 place du Père Teilhard de Chardin

Un tronçon de l’enceinte de Charles V a été mis à jour en 2015 lors de la fouille préventive, conduite par le Département d’Histoire de l’Architecture et d’Archéologie de Paris (DHAAP), en amont de l’aménagement de cette place du quartier de l’Arsenal.

Le tracé de l’enceinte de Charles V représenté sur l’actuel plan de Paris

Plan de Paris de 1460 dressé par A.-M. Perrot, pour servir à la lecture de l’histoire des ducs de Bourgogne par M. de Barante

XVe XVIe siècles
Un système de défense adapté
Au milieu du XVe siècle, l’invention du boulet métallique permet de tirer droit sur les murs pour y créer des brèches, et non plus en parabole. Il faut donc abaisser murailles et tours et les renforcer par des terrassements. La muraille, fortification verticale, cède la place au rempart, système de défense horizontal. Quand l’enceinte devient rempart. Restitution axonométrique de l’enceinte de Charles V vers 1530.

Au XVIe siècle, l’enceinte de Charles V devient un ouvrage imposant de 90 m de large. Au pied de la levée de terre qui porte le mur d’enceinte, entre les murs d’escarpe et de contrescarpe, se trouve un fossé de 28 m de large. L’emprise de la fouille se situe à l’emplacement du fossé et du mur de contrescarpe.

Mise au jour d’une partie de l’enceinte de Charles V lors des fouilles des jardins du Carrousel en 1989 et 1990.

XVIe siècle
L’enceinte bastonnée, une nouveauté
Si ce nouveau mode de fortification apparaît en Europe au XVIe siècle, sa mise en oeuvre à Paris prend plus d’un siècle. Une extension dotée d’un nouveau fossé (les Fossés Jaunes) enclôt le faubourg Saint-Honoré et le palais des Tuileries. Les travaux, commencés en 1556, s’achèvent entre 1631 et 1641. La section de l’enceinte de Charles V concernée par la fouille, devenue inutile, est englobée dans la ville.

Détail du plan de Paris sous Louis XIII par Mathieu Merlan, 1615; Le chemin, qui longeait les fossés, est transformé en jeu de pall-mall qui se jouait avec un maillet.

XVIIe siècle
Après l’enceinte
En 1624, Richelieu fait construire son hôtel qui deviendra le Palais Royal. Entre 1631 et 1633, l’enceinte de Charles V est démolie et le jardin agrandi. Les fossés sont rebouchés avec les déblais issus du nivellement de la levée de terre. L’aile du bâtiment où se déroule la fouille actuelle devient en 1638 la propriété de Louis Le Barbier. Ce financier proche du roi est considéré comme l’un des premiers promoteurs immobiliers de l’époque.
En 1781-1784, les jardins sont amputés par le duc de Chartres, futur Philippe Égalité (fils de Louis-Philippe d’Orléans, duc d’Orléans, dit « le Gros »), pour bâtir les trois ailes de pavillons qui entourent l’actuel jardin.

Détail du plan de Paris de 1739 de Michel-Etienne Turgot, prévôt des marchands

L’Institut national de recherches archéologiques préventives
L’Inrap est un établissement public placé sous la tutelle des ministères en charge de la Culture et de la Recherche. Il assure la détection et l’étude du patrimoine archéologique en amont des travaux d’aménagement du territoire. Il réalise chaque année 1800 diagnostics archéologiques et plus de 200 fouilles pour le compte des aménageurs publics et privés, en France métropolitaine et outre-mer. Ses missions s’étendent à l’étude scientifique des données relevées sur le terrain et à la diffusion de la connaissance archéologique.

Fouilles rue de Valois crédits photos Inrap

Sources : sur site, et sur le site de l’Inrap ci-dessous

Pour en savoir plus :

Inrap

Photos prises pendant le confinement, je n’ai pas loin à aller ! Je vais souvent par là, la pose du premier panneau a attiré mon attention. Le chantier rue de Valois se visitait pendant les Journées Européennes du Patrimoine. A voir sur le site de l’Inrap. Chaque chantier désormais donne lieu à des fouilles archéologiques préalables. Le sous-sol parisien n’a pas fin ide nous révéler ses secrets, on aura l’occasion d’en reparler.

68 commentaires pour “Sur les traces de l’enceinte de Charles V Recherches archéologiques à la Banque de France Paris”

  1. Bonjour Francine, journée de brouillard avec une gelée matinale.
    J’espère que cela va se réchauffer un peu durant la journée.
    Je te souhaite un bon début de semaine.
    Bisous.

  2. Bonjour Francine
    on en apprends chaque jour chez toi et c’est toujours très agréable de passer chez toi
    je reviens peu a peu sur les blogs passe une bonne journée gros bisous
    Marcel

  3. Bonjour Francine, ce petit village est vraiment très petit, mais là nous avons juste arrêté
    pour visiter ce musée et acheter quelques fromages.
    Oui c’est vrai que ces panneaux publicitaires font tâches.
    Nous voulions revoir aussi Livarot mais pas malchance tout était fermé.
    je te souhaite une belle journée avec peut-être comme ici la gelée du matin et le soleil ensuite.
    Bisous.

  4. Bonjour Francine,

    Je remarque que l’on trouve de + en + de vestiges enfouis, le + souvent lors de travaux de rénovation…et tout travail d’aménagement est , dans ces cas, suspendu , le temps d’effectuer des fouilles archéologiques…Une fructueuse initiative…

    7 enceintes successives à Paris…et de nouvelles données en perspective, qui permettront de mieux connaître leurs tracés respectifs…enceintes érigées pendant des dizaines d’années…un ouvrage colossal, en continu…en comptant les aménagements des lieux..le Palais Royal et ses jardins…etc

    C’est aussi très intéressant de découvrir leurs adaptations en fonction des nouvelles inventions…la transformation des murailles en remparts ..

    C’est une très bonne idée d’exposer ces recherches, sur les murs des bâtiments…visibles par tous les citoyens…

    J’ai encore appris plein de choses sur Paris..!!

    Je te souhaite un très bon week-end,
    Bisous,

  5. C’ est vrai que les températures baissent, et c’ est peut être pour ça que les oiseaux arrivent là où ils savent qu’ils trouveront pitance !
    Le froid fera aussi qu’on se sentira bien chez soi !
    Passe une bonne fin de semaine
    Bisous

  6. Bonjour Francine, bravo tu as trouvé car c’est bien fait avec du savon.
    Et oui j’ai acheté quelques parts pour moi et aussi pour offrir.
    Ce village portuaire était vraiment beau.
    Je te souhaite une belle journée, ici soleil et petite gelée qui part.
    Bisous.

  7. coucou Francine
    Ton article montre vraiment bien toutes les étapes et remonte très loin dans le passé
    j’aime beaucoup toutes tes photos et tes explications
    je te souhaite un bon week end
    bisous
    Am

  8. Bonjour Francine tu nous offre un magnifique reportage avec ces très belles photos et des bonnes explications c’est un très beau partage découverte merci bonne journée bisou Claudine Daniel

  9. coucou,ce sont de très beaux sites que tu nous fait voir journellement, il fait un beau soleil sur notre belle Gironde,mais le matin c’est limite des gelées,je te souhaite un très bon Vendredi,bises

  10. Bonjour Francine, alors toujours pas de trésor de découvert?
    Juste une caisse avec plein de pièces d’or, de diamants etc…
    De quoi passer un joli noël (rire).
    Pas grave pas d’argent de trouvé mais le sourire et le moral c’est tout ce qui compte.
    Je te souhaite une belle journée.
    Bisous.

  11. Salut

    On est allé faire un tour chez le boulanger ( ben oui on a encore des artisans boulanger chez nous) .

    On est parti avec le soleil et le retour s’est fait sous la pluie.

    Bien sûr la Tiotte avait oublié son parapluie.

    J’espère que demain il fera beau.

    Bonne journée

  12. “Escarpe” “contre escarpe” cela me fait souvenir des visites de forts français ou allemands dans lesquelles mon mari nous entraine lorsque nous sommes dans l’est de la France. L’art de la guerre a évolué et les défenses aussi. Très intéressant message qui encore une fois fait réfléchir à la façon dont le passé disparait et est enterré. Mon mari dit que c’est parce qu’on ne prenait pas la peine d’évacuer les gravats

  13. bonjour francine
    merci pour cet article d’histoire très complet et documenté; je vois que tu fais un article tous les 3 jours, c’est une belle cadence et beaucoup de travail. pour ma part, je n’ai toujours récupéré mon ordi, la carte mère n’est pas arrivée ! passes une bonne journée

  14. Bonjour Francine, il n’y a pas que les fouilles qui sont intéressantes à voir.
    Ces églises sont parfois aussi gorgées de vieux vestiges et ceux là ils sont à notre porté.
    Je te souhaite une très belle journée.
    Bisous.

  15. Bonjour Francine , un article très instructif , Paris regorge de vestiges archéologiques du passé vu son histoire, une belle découverte et je pense que ce n’est pas fini.
    Merci de ton passage sur mon blog et de ton commentaire avec lequel je suis bien d’accord avec toi , on en à pas fini.
    Je te souhaite une très bonne fin de semaine , bisous.

  16. Bonsoir ma Francine
    C’est toujours un plaisir pour moi de venir te voir, je suis toujurs assurée de connaître des sites incomparables
    Merci ma douce pour l’historique, ces fortifications sont surprenantes, un post extraordinairement détaillé.
    Bonne soirée mon amie et gros bisous
    Méline

  17. Bonsoir Francine,
    Aussi à Limoges ils ont fait des fouilles place de la république !!
    c’est commencé depuis un joli moment !!! je ne sais pas quand est ce que
    ça va se terminer !!! je ne suis pas très fan de ça !!!
    Passe une bonne soirée, bises

  18. Bonsoir Francine, j’ai beaucoup aimé lire ton billet, formidables découvertes de vestiges à Paris, c’est vraiment passionnant et très émouvant, merci pour toutes les explications et tes photos qui les accompagnent….
    Bonne soirée, je t’embrasse, fanfan

  19. Bonjour Francine, un grand merci pour ton billet riche en histoire.
    Ces recherches archéologiques permettront de faire de très belles découvertes.
    Merci pour tes photos, c’est toujours intéressant.
    Bisous

  20. Belle leçon d’Histoire, qui nous montre, à l’occasion, l’agrandissement progressif du coeur de Paris, celui qui importait à nos divers rois de France. Bises et protège-toi bien. le virus guette. Florentin

  21. Bonjour Francine
    Alors là je suis super content de voir ton article. Il a encore été découvert des vestiges dans le sous-sol parisien. C’est génial et grandiose.
    Je dis que nous ne sommes pas au bout de nos surprises.
    Merci pour ce partage j’ai adoré !
    Bonne fin de journée
    Bisous
    @lain

  22. Bonjour Francine
    C’est vraiment super étonnant et émouvant !
    C’est bien de pouvoir ainsi retrouver les vestiges du passé
    voilà donc un grand projet qui va certainement nous étonner et passionner tout plein de personnes
    merci à toi de nous faire tant de plaisir avec tes photos et toutes tes découvertes
    bisous
    Am

  23. bonjour Francine
    toujours intéressantes ces découvertes pour le public mais je pense à celles de Marseille au centre Bourse, les investisseurs qui avaient prévu un grand centre commercial n’étaient pas du tout contents, il leur a fallu modifier, réduire leur projet.
    Pour la balade de l’autre côté j’ai déjà publié, aujourd’hui c’est balade du soir.
    Bisous

  24. Bonjour Francine, oui cette ville de Honfleur m’a surpris, elle est très jolie.
    Pour le musée nous ne l’avons pas fait car il fallait être masqué à l’intérieur donc
    tant pis.
    Je te souhaite un bon mercredi.
    Bisous.

  25. Merci pour cette page d’histoire. Je crois que les recherches archéologiques sont habituelles maintenant dès qu’un chantier est prévu. Même en pleine nature, c’est arrivé à une dizaine de km de chez moi pour une bretelle d’autoroute. Ils ont trouvé des vestiges de termes gallo-rogallo-romaines

  26. Bonsoir Francine,
    un article très intéressant sur ces fouilles, c’est bien de préserver l’histoire, même si ça coute de l’argent. Merci pour le partage.
    Bonne fin de soirée.

  27. Bonsoir
    Une belle page d’histoire, sous le bitume de Paris il y à surement encore des trésors à découvrir, j’aimerai bien participer à des fouilles . Bonne soirée bises

  28. Bien cette expo ! et surtout enrichissante pour les ignorants dont je fais partie. Il ne faut pas perdre nos racines, et conserver tout ce patrimoine. C’est une bonne initiative. Bises. FRANCOISE

  29. Salut

    Pas de pluie alors on est sorti en se couvant bien et bien sûr avec la nouveauté macronique LE MASQUE.

    Pas grand monde dans les magasins.

    J’espère que les petites boutiques ouvriront bientôt.

    Bonne journée

  30. OH ! Francine , chaque fois que je viens te visiter je suis surpris en j’en apprends davantage sur Paris et sur notre histoire de France. Ainsi donc, des traces de l’enceinte de Charles V ont été retrouvées sous la Banque de France en 2020 , c’est à peine croyable et pourtant , les preuves irréfutables sont là , joli travail de recherche que tu as fais là !

  31. Bonjour Francine,
    merci pour ce bel article qui nous permet de découvrir les anciennes fortifications dans Paris.. Tes photos sont superbes..
    Bonne journée, gros bisous

  32. Bonjour Francine, voilà de belles recherches sur le passé.
    Mais bon je pense que tout cela coûte des fortunes pour essayer de retrouver
    des traces de nos ancêtres.
    Je crois que dans toute la France il y a encore beaucoup de restes inexplorés.
    Je te souhaite une belle journée.
    Bisous.

  33. Coucou Francine,
    Je trouve très bien de mettre à jour par les archéologues tant de vestiges du passé.
    Que de travaux de cet ordre dans Paris.
    Très intéressant ces découvertes.
    Bonne soirée, bisous Aimée

  34. Bonsoir Francine.
    Cela ne doit pas être simple de faire des fouillles en plein Paris !
    Il est certain que depuis des millénaires, les sous-sol doivent regorger de vestiges mais comme ils s’empilent…
    Bonne soirée.
    Gilbert

  35. Très pédagogique encore de reportage très bien illustré.
    Bravo et merci Francine pour le partage de ce nouvel album, véritable leçon d’histoire.

  36. Tiens ! Ces fouilles archéologiques me font penser à celles que j’ai vu hier sur Arte il me semble…ou la 5 ? Des fouilles en Syries à Palmyre je crois… où ils se sont rendu compte sur certaines collines… qu’à chaque fois, les cités ont été détruites par des envahisseurs… qui reconstruisaient dessus… et ça… un bon nombre de fois ! ainsi, ces collines se sont faites avec une succession de civilisations l’une sur l’autre ! Ah ces humains… ils ne changeront jamais !
    Superbe article Francine !
    Bises de Côte d’Or,
    Gilbert

  37. Coucou Francine,
    Une très belle page archéologique et un retour dans le passé de la ville de Paris. C’est franchement captivant. Merci de cet excellent partage.
    Bises et bon début de semaine

  38. Je suis passée non loin durant les journées du Patrimoine. J’ai raté quelque chose mais il faut dire que je n’étais pas en forme à ce moment là. J’ai trainé une bronchite deux mois durant. Très interessant. Je t’envie…
    Bises et bonne journée

  39. Bonjour ma douce amie
    Quel bel article intéressant qui me permet de découvrir.
    De belles recherches archéologiques avec de très belles affiches avec les explications sur les murs de la Banque de France, c’est original et joliment réalisé. Ces fouilles sont impressionnantes.
    J’espère que tu as passé un bon week-end et je te souhaite un bel après-midi de lundi au soleil.
    Prudence et prends bien soin de toi.
    Du haut de mon ti rocher, mais bien assise sur mon siège en face de mon PC, je t’envoie de gros bisous ensoleillés et chauds de ma tite île.

  40. coucou très intéressant ton billet, sur qu’il faut conserver notre patrimoine,il vas faire soleil et ont doit rester dedans lol je te souhaite un très bon Lundi,bises

  41. Bonjour Francine
    remarquable vraiment de cet Article que là pour ce Lundi j ai appris vraiment beaucoup de choses qui est important bien sur de savoir et bien sur ces Merveilleuses Photographies félicitation en tout en te souhaitant un excellent Lundi profite et biz aux chat prends soins de toi DANIELLE

  42. Tu vas pouvoir suivre les fouilles presque en direct ! C’est génial je trouve 🙂 Merci pour ce superbe reportage. C’est émouvant je trouve de retrouver ces vestiges du passé sous nos pieds. Toutes les villes renferment ainsi des secrets qui ne peuvent être découverts que lorsqu’on effectue des travaux. Tu es passionnée cela se sent, tu as déjà eu l’occasion de faire des fouilles toi-même ?? Bisous et une belle journée

  43. Très bon article pour découvrir le Paris que l’on ne soupçonne même pas ! Merci pour ce partage très intéressant surtout pour qui ne connaît pas notre capitale, comme moi.
    Bonne semaine Francine, bises, à bientôt.

  44. avant qu’on ne boute la perfide Albion hors de France, les anglais ont posé problème et forcé à fortifier !
    De nos jours, ça ne servirait plus à rien !
    Et je vois que ces fortifications prenaient de sacrées proportions !
    J’aime bien ce plan où les ceintures se superposent, et je me suis dit qu’on est parti loin du centre pour y revenir, puis s’en éloigner à nouveau, et c’ est surement dû aux armes qui se modernisaient
    Merci pour cet article instructif
    Passe une bonne semaine
    Bisous

  45. Merci de ce billet historique! Il est vrai qu’à Paris , après Hausmann , on a oublié le passé de la ville. Heureusement que des initiatives de ce type permettent de le redécouvrir.
    Bonne journée
    Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !