logo

Statue de Rouget de Lisle Choisy le Roi

Statue de Rouget de Lisle

Choisy le Roi  Val de Marne (94)

 

Juste à côté de Vitry sur Seine, se trouve la commune de Choisy le Roi. Choisy le Roi, ville royale, où, en 1826, arrive un personnage dont le nom est désormais intimement uni à la ville, où il a vécu pendant dix ans, où il est mort et où il fut enterré. Il s’agit de Claude Joseph Rouget dit de Lisle, souvent appelé Rouget de l’Isle.

Statue de Rouget de Lisle Choisy le Roi

Alphonse de Lamartine parlait ainsi de lui : c’est un jeune homme « qui charmait par les vers et par la musique les lentes impatiences de la garnison ». Ce fringant artiste composa d’un coup de génie le plus célèbre des chants français lors d’une nuit strasbourgeoise de 1792. Trois décennies après, il ne restait plus grand-chose.

Statue de Rouget de Lisle Choisy le Roi

Lorsque Claude Joseph Rouget de Lisle arrive à Choisy-le-Roi, âgé de 66 ans, il n’est plus l’officier d’antan. Ses problèmes financiers lui ont valu un passage de dix-sept jours à la prison « pour dettes » de Sainte-Pélagie, à Paris. Très éprouvé, il a été frappé par une crise d’apoplexie.

Rouget de Lisle est ruiné, touché dans son orgueil et dans sa chair. Il doit son salut à deux amis : le chansonnier Béranger et le général Blein, son ancien camarade de l’armée. Béranger organise plusieurs souscriptions pour le soutenir, en vain. Blein lui apporte couverts et toit dans sa demeure du faubourg Saint-Eloi, devenue, depuis, avenue Gambetta, et rattrapée par l’urbanisation.

Statue de Rouget de Lisle Choisy le Roi

Malgré toutes ces bonnes intentions, le poète sombre dans la mélancolie. De ses premières années à Choisy le Roi ressort une lettre à Béranger. Il lui confie son désespoir, et envisage tantôt le « coup de pistolet », tantôt « la rivière ». Il n’en sera rien.

L’histoire vient enfin à son secours en 1830. Louis-Philippe, ancien compagnon d’arme de Rouget à Jemmapes et Nerwinde, arrive au pouvoir et attribue à l’auteur une consistante pension. ” Paré de la Légion d’honneur — une surprise pour un « vieillard obscur et depuis longtemps oublié » –, il retrouve une condition sociale chère à ses yeux. Il relève la tête, fier comme le jeune Rouget de bronze aujourd’hui installé sur le carrefour qui porte son nom.”

Statue de Rouget de Lisle Choisy le Roi

Les années choisyennes

Ses six dernières années choisyennes furent donc plus heureuses. Le général Blein ne pouvant plus l’héberger, Rouget de Lisle s’installe rue des Vertus, chez les Voïart, une famille de lettrés. Une plaque marque encore ce passage au numéro 6 de l’actuelle rue Rouget-de-Lisle. ” Dans cette maison devenue « sanctuaire de la poésie, de la musique et de tous les arts », d’après l’historien Auguste Franchot, le vieil homme relate à qui le veut ses exploits, compose un peu de musique et se réconcilie avec sa plume. Sans jamais évoquer la ville dans ses textes.”

Chaque jour, coiffé d’un chapeau à larges bords, il part se promener dans la grande avenue de Choisy, livre à la main.

Statue de Rouget de Lisle Choisy le Roi

Quand le temps est clair, il se rend aussi sur les hauteurs de Thiais, où son regard peut embrasser toute la vallée de la Seine. Jusqu’à ce que la balade prenne fin un 26 juin 1836, sous les yeux de ses proches. Deux jours après, Rouget de Lisle est enterré au cimetière communal. La légende veut qu’à la fin de la cérémonie, des ouvriers de la ville aient entonné à vive voix le « Chant de guerre pour l’armée du Rhin ». Un chant devenu définitivement hymne national en 1879.

“Rouget de Lisle salua de son épée l’aurore de la Révolution et resta pendant toute sa vie l’homme intègre de 1789. Aussi, quand Diétrich, maire de Strasbourg, lui demande, en 1792, un chant de guerre pour l’armée du Rhin, il se mit à l’oeuvre et lui apporta le lendemain. Et quel chant ! “

Statue de Rouget de Lisle Choisy le Roi

Rouget de Lisle, si loyal, si honnête et si bon, se défendait bien d’avoir écrit des paroles sanguinaires et démagogiques. “Je n’ai pas composé La Marseillaise, disait-il souvent à ses amis, pour soulever les pavés de Paris mais bien pour renverser les cohortes étrangères. Nos sillons ne doivent pas boire le sang français; ils sont destinés à recevoir des épis nourriciers qui grandiront pour vivre en frères.”

Le baron Philippe-Frédéric de Dietrich a reçu Rouget de Lilse ce 25 avril 1792, dans son salon où il règne une grande : un courrier vient d’arriver de Paris, annonçant la déclaration de guerre faite le 20 avril 1792, par l’Assemblée législative au roi de Bohême et de Hongrie.

“Mais vous, monsieur de Lisle … trouvez un beau chant pour ce peuple soldat qui surgit de toutes parts à l’appel de la patrie en danger et vous aurez bien mérité de la Nation” lui demande alors le baron qui souhaite qu’un chant hardi puisse encourager les soldats qui montent au front, en place du traditionnel “ça ira, ça ira”.

Statue de Rouget de Lisle Choisy le Roi

Or le matin de ce jour, en sortant de chez lui Rouget de Lisle tombe en arrêt devant une affiche apposée sur les murs de Strasbourg dont le texte émanant de la Société des Amis de la Constitution est le suivant :

Aux armes,citoyens ! L’étendard de la guerre est déployé ! Le signal est sonné ! Aux armes ! Il faut combattre, vaincre, ou mourir.

Aux armes, citoyens ! Si nous persistons à être libres, toutes les puissances de l’Europe verront échouer leurs sinistres complots. Qu’ils tremblent donc, ces despotes couronnés ! L’éclat de la Liberté luira pour tous les hommes. Vous vous montrerez dignes enfants de la Liberté, courez à la Victoire, dissipez les armées des despotes !

Marchons ! Soyons libres jusqu’au dernier soupir et que nos vœux soient constamment pour la félicité de la patrie et le bonheur de tout le genre humain !

Statue de Rouget de Lisle Choisy le Roi

Ces paroles sont certainement un élément clé pour Rouget de Lisle et après une nuit passée à composer , du 25 au 26, à essayer sur son violon diverses mélodies, il se rend dès le matin chez le baron de Dietrich. Le soir nouveau repas au cours duquel il présente son essai devant un auditoire conquis.

Rouget de Lisle

* Rouget de Lisle chantant La Marseillaise, tableau d’Isidore Pils

En fait ce n’est pas Rouget de Lisle qui aurait interprété l’hymne comme le laisse supposer l’image du tableau de David, mais le maire lui-même, belle voix de ténor, accompagné au clavecin par son épouse Mme de Dietrich. Le triomphe est immédiat et le “Chant de guerre de l’armée du Rhin” est adopté et repris en cœur toute la soirée. Il est aussitôt copié et largement distribué, et c’est ainsi que des voyageurs en propagent les paroles et l’air dans tout le pays.

Statue de Rouget de Lisle Choisy le Roi

En juillet 1792, à Marseille, des volontaires se préparent à monter à Paris pour combattre l’invasion et défendre “la patrie en danger”. Subjugués par les paroles de ce chant recopié sur des feuillets, les fédérés marseillais entonnent celles-ci tout au long de leur très long voyage. Dans les villes et villages traversés, ils reprennent sans cesse ce chant et des volontaires les rejoignent spontanément.

Le bataillon de Fédérés marseillais entre à Paris le 30 juillet 1792 en chantant la “Chant de guerre pour l’armée du Rhin”, puis il participe à l’insurrection du palais des Tuileries le 10 août 1792. Il n’en fallait pas plus pour que les parisiens appellent spontanément ce chant l’Hymne des Marseillais puis la Chanson Marseillaise et enfin tout simplement la “Marseillaise”, nom qui lui est resté.

Quelques semaines plus tard, lors de la bataille de Valmy les paroles de la Marseillaise sont reprises et chantées par des milliers de combattants.

La statue

Statue de Rouget de Lisle Choisy le Roi

Statue de Rouget de Lisle Choisy le Roi

La statue en bronze est l’oeuvre de Léopold Steiner (1853 -1899), elle est signée et datée de 1882. Le socle a été réalisé par l’architecte Lucien Leblanc. Les deux bas-reliefs représentent la Marseillaise entraînant les soldats de la République à Valmy et les enrôlements volontaires de 1792. En 1882, après souscription nationale avec appui d’un comité composé de 166 députés, la direction générale des Beaux-arts passa commande au sculpteur Léopold Steiner d’une statue en bronze de Rouget de L’Isle. L’ensemble fut inauguré le 23 juillet de la même année ; le modèle en plâtre, exposé au salon de 1884 fut donné par l’Etat en 1889 au musée de Reims. 

Statue de Rouget de Lisle Choisy le Roi Statue de Rouget de Lisle Choisy le Roi

74 commentaires pour “Statue de Rouget de Lisle Choisy le Roi”

  1. C’ est bien de connaitre dans quelles circonstances notre hymne national a été composé.
    C’ est bien de savoir que cet homme était intègre, et c’ est là qu’ on voit l’ importance d’ avoir des amis.
    IL faut reconnaitre que ce chant a de la gueule, et se souvenir des circonstances !
    Vu ce qu’ il se passe dans la monde aujourd’ hui, la Marseillaise sera peut être à nouveau chantée pour nous délivrer des griffes étrangères !
    Merci pour cet article et tes superbes photos !
    Passe une bonne journée
    Bisous

  2. …finalement, cette chanson a été composée à plusieurs…enfin presque. Merci pour cette histoire de vie que je ne connaissais absolument pas.
    Bonne semaine, bises de Mireille du sablon

  3. Bonjour Francine,
    tes photos de la statue de Rouget de Lisle sont superbes…merci pour toutes les explications..
    Le temps est maussade, la pluie est annoncée pour aujourd’hui..
    Bon début de semaine, gros bisous

  4. Hello Francine
    C’est incroyable ce que les gouvernements Français de l’époque avaient le don d’oublier les services rendus à la nation par ceux qui avaient oeuvré pour la France. Prison pour Rouget de L’isle, Prison pour Gustave Effeil et condamnation pour Garibaldi qui avait sauver la France des prussiens. On oublie aussi le General François Mireur tué à la campagne d’Egypte sous les ordres de Napoleon.
    Le 21 juin 1792, Le General François Mireur né à Escragnolles, Alpes Maritimes, se rend à Marseille pour organiser le mouvement des volontaires du Sud vers Paris. Le 22 juin, au cours du repas donné en son honneur au lendemain d’un discours devant le club des Amis de la Constitution, il entonne pour la première fois le Chant de Guerre pour l’Armée du Rhin, composé par Claude Joseph Rouget dit Rouget de Lisle. Adopté par les volontaires marseillais qui le chanteront au cours de leur marche vers Paris en juillet, le chant deviendra ainsi la Marseillaise.
    Escragnolles se trouve sur la fameuse route Napoleon au dessus de Grasse et une fresque à l’intérieur du village rappelle qu’il est le premier à avoir chanté le futur hymne.
    Les grands hommes oubliés par la France sont nombreux. Par contre certains comme Vauban, le roi du plagiat et de la destruction est toujours autant estimé… C’est un peu comme cette légion d’honneur que l’on donne à n’importe qui, alors qu’il y a pleins de méritants…
    bizz
    Pat

  5. Magnifique reportage et magnifiques ouvrages.
    Dans ma ville nous avons une rue Rouget de L’isle.
    Belle semaine et bisous à toi. Caresses aux deux minous

  6. Bonjour Francine, elle est superbe cette statue, toutes tes photos sont toujours bien réussies, il y a les détails , vraiment belles . Bisous et bonne journée MTH

  7. Il est magnifique notre Rouget de Lisle, Francine. Il a fière allure. Dommage que ce bloc de bâtiments lui fasse de l’ombre. Merci pour ces clichés et tes explications. Bises et bon début de semaine. ZAZA

  8. Ce pays qui est aussi le miens fut grand mais il n’en reste plus grand chose hélas,tes photos sont belles et je reconnais bien le lieu,merci de ce rappel car cet épisode de notre histoire est bien trop souvent oublier,consciemment ou pas !
    Bisous

  9. Je suis content d’en apprendre autant aujourd’hui à propos de de Rouget de Lisle et de “La Marseillaise”.
    Merci pour ce bel hommage rendu et toutes les informations jointes à cette belle série.

  10. Très belle statue d’un homme en mouvement ! Merci pour ces détails historiques , j’en ignorais certains ! Contente de savoir qu’à la fin de sa vie il a retrouvé la dignité qui lui revenait ! 🙂 Belle semaine Francine bisous

  11. J’aime beaucoup les fresques commémoratives ( dernières photos) dont une a été sur un timbre poste –
    Merci de nous rafraichir la mémoire sur les fondamentaux de notre histoire
    Bonne semaine Biz

  12. Bonjour , en te faisant ce petit mot je chante la marseillaise….un peu d’histoire fait du bien elle nous transporte vers une lointaine France ou vécu ce poète….Bisous et bon début de semaine

  13. Bonjour Francine je te remercie pour ce magnifique reportage qui nous apprends beaucoup de choses tes photos sont superbement belles très bel article merci bonne journée à toi bisou Claudine Daniel

  14. merci pour ton article
    ce chant est sacré pour nous les Français et il fait plaisir à entendre
    la staTue est superbe et Rouget de L’ sle EST TRES BEAU il est immortel
    grâce à cet hymme
    bise s
    kénavo

  15. Bonjour Francine, merci pour tes belles photos et ton merveilleux récit. C’est toujours agréable d’apprendre l’histoire d’un autre pays.
    Douce fin de journée bien amicalement
    Bisous

  16. Bonsoir Francine
    Mince alors j’ai habité des années à côté de Choisy le roi et jamais je n’ai fais le rapprochement entre Rouget de l’Isle et cette ville. J’apprends quelque chose ce soir !!!
    Je te remercie aussi pour ton passage sur mon blog pendant mon absence, j’étais en Bretagne depuis jeudi dernier et nous ne sommes rentrés que cet après midi.
    Je te souhaite une douce soirée
    Bisous
    @lain

  17. Jolie sculpture commémorative et il aura fallu presque un siècle pour que le chant de l’armée du Rhin devienne l’hymne du pays .
    Bonne soirée Francine (:-*

  18. Bonsoir Francine,
    désolé de passer tard et de laisser un copié/coller, mais depuis ce matin j’ai un problème avec mon PC, je dois l’emmener “chez le docteur” demain matin. (C’était férié aujourd’hui) C’est un problème avec windows 10, je dois m’en occuper avant qu’il supprime le panneau de configuration. Je reviens le plus vite possible. Très belle série, les photos sont superbes.
    Passe une bonne soirée.

  19. Bonsoir Francine,
    le temps m’est compté pour te répondre, car je suis plutôt crevée, c’est fatiguant les petits enfants et on n’a plus l’âge de jouer les parents!
    Ton article est superbe je découvre un homme que je croyais connaître; sa vie fut bien mouvementée et reconnue enfin sur la fin … même si les paroles de l’hymne sont un peu dépassées aujourd’hui!
    Bonne journées et amitiés. Bisous

  20. Bonsoir Francine,
    Un beau reportage de Rouget de Lisle , sa statue en bronze est magnifique par tous les détails
    de devant comme de dos , on le croirait en vrai !! merci pour toutes les explications que tu as mises ,
    Je rajouterais que ce chant patriotique devrait être appris à l’école, je pense que ça ne se fait plus aujourd’hui !!!!
    il a été fait l’hymne nationale en 1789 , en savoir au moins le refrain que même les joueurs de foot ne savent même
    pas chanter …… je crois qu’il y a au moins 7 couplets, je n’en connais pas un !!! lol
    Allons enfants de la Patrie, le jour de gloire est arrivé , contre nous de la tyrannie,
    l’étendard sanglant est levé ( bis ) entendez-vous dans les campagnes , mugir ces féroces soldats ?
    Ils viennent jusque dans vos bras égorger vos fils et vos compagnes !
    Aux armes, citoyens, formez vos bataillons, marchons, marchons !
    Qu’un sang impur ( quand j’étais petite je comprenais : coeur sang impur .. lol ) abreuve nos sillons !
    Bon mardi, tu as dû reprendre le boulot !!!! alors bon courage, bises

  21. bonjour francine merci pour ce beau reportage sur Rouget de l l isle tres intéréssent on aprend plein de choses j aime la marseillaise bonne journée bisessssssssss

  22. Hello Francine
    Elka, c’est de la daube….je suis bien content d’être resté chez OB.. Leur administration ressemble à celle de OB d’il y a 10 ans en arrière quand c’était la V1.
    bizz
    Pat

  23. coucou Francine
    pourtant jusqu’à maintenant on pouvait laisser des com même si on ne faisait pas partie d’ekla!
    sinon c’est sur ça va faire fuir certaines personnes
    il n’y a peut etre qu’un souci technique qu’ils vont vite réparer, enfin du moins j’espère
    Il fait froid dis donc, pas trop l’habitude jusqu’à présent
    mais il faudra s’y faire
    bon après midi
    bisous

  24. Salut
    Je me demande si les écoliers apprennent tout ça alors que ce devrait être normal.
    Ah oui maintenant ils vont apprendre la vie de Mahomet!
    Bravo pour cet article qui rappelle un pan de notre histoire française.
    Bonne journée

  25. Un bel article qui ne traîne pas les pieds et dont le ton convient très bien au sujet ; et j’ai appris des choses , comme toujours avec toi .
    Aujourd’hui,le mauvais temps me permet d’échapper à la remise en état de mon jardin abandonné pendant les escapades estivales … et qui se venge en étant hirsute au-delà de ce qui est permis , et je peux enfin rendre visite à mes coups de coeur – mais hélas , j’ai encore beaucoup de choses à faire et je n’en vois pas le bout !
    Bises .

  26. Bonjour Francine

    Voilà un grand homme qui est né dans ma région, à Lons-le-Saunier très exactement, il y a là-bas une belle statue en l’honneur de cet enfant du pays.

    Bonne fin de journée, bises d’Hervé.

  27. Bonsoir Francine ne t’inquiète pas pour les commentaires je te comprend bien il n’y a pas de souci pour nous j’espère que ca va s’arranger pour toi mais je passerai toujours quand même sur ton blog sans problème bonne soirée à toi bisou Claudine Daniel

  28. Bonsoir Francine,
    tout le monde déconne en ce moment, hi, hi, hi …….
    chez canalblog je reçois les comms sur mon blog mais pas dans ma messagerie comme je les ai d’ habitude …
    ça ne t’empêche pas de mettre un nouvel article , tu n’as pas que des comms d’ekla !!! et beaucoup ne viennent pas à chaque fois qu ‘il y a des nouvelles pages, c’est le cas chez moi !! , ils peuvent oublier, ils peuvent ne pas avoir le temps, hé bien ils en voient deux la fois d’après, c’est mon cas aussi sur mon blog,
    fais comme tu le sens, fais toi plaisir , ne te poses pas ce genre de question !!!
    Bon courage, bonne soirée, moi je suis sur W9 un sujet sur la souffrance de la polygamie …. bises

    • non, il y en a qui ne passent pas si je ne viens pas, c’est comme ça; mais surtout ce que je trouve regrettable, c’est la façon d’agir d’ekla blog, et le majorité de mes correspondnants sont chez ekla, 90% c’est énorme ! moi je dis qu’ekla ne marchera qu’un temps, ils ont leur quota de blogs, et mantenant ils se moquent bien du reste ! ils t”oblignet à t’inscrire, juste pour avoir du chiffre à ce soir, et à demain pour un nouvel article

  29. Ce serait dommage chère Francine
    car tes articles et photos sont trop beaux pour passer à la trappe. Je suis en pause en réalité, mais je trouve qq moments pour m’évader avec vous tous; ton article méritait bien un second tour car il est dense et il ya beaucoup de choses importantes à lire.
    Bravo et bisous avec mon amitié. Je serai de retour vendredi/samedi.

  30. Coucou ma Francine,
    Ah bon tu as des soucis avec Ekla, je vois ? C’est étrange. J’avoue que je ne comprends pas ce qu’il se passe. Donc on est puni ? lol
    Merci de nous rappeler notre Hymne national et son histoire. Belles photos.

    Rien de nouveau sous la lune ou le soleil hi hi !
    Mais contente de te retrouver en ce mercredi.
    J’espère que tu vas bien ou bien mieux et que le moral
    est bon. Je vais bien merci. Le milieu de la semaine
    j’adore, et pour fêter ça, je bois un café en ta compagnie.
    Il fait quel temps chez toi ? Moi gris et humide.
    Je pense bien à toi, prends soin de toi.
    A demain.
    Lolli

  31. Bonjour Francien, oui tu joues la “rebelle”? Tu as raison car parfois c’est un peu la galère.
    Bon j’espère que cela va s’arranger et nous pourrons voir tes beaux reportages.
    Je te souhaite une très belle journée.
    Gros bisous.

  32. bonjour Francine,
    un bel article sur Rouget de Lisle, sur la fin de sa vie et sur la création de la “Marseillaise” . Article qui ma touche particulièrement puisque j’habite Lons-le-Saunier, ville où il est né fortuitement, sa mère y ayant accouché en urgence. Il passa son enfance à Montaigu, village côtoyant Lons-le-Saunier.
    Merci pour ce bel article et bonne semaine.

    • gratuitement, mais mal !! je trouve inadmissible un, qu’ils ne prennent pas la peine de répondre aux mails, deux, de t’obliger à ouvrir un compte pour laisser un commentaire, ils sont prêts à tout pour récupérer du monde, même fictif; à demain, bisous

  33. Hello Francine
    Je te souhaite un bon Jeudi……Je crois que je vais aller voir les vaches à Cannes. Elles sont exposées jusqu’a mi novembre je crois ?
    bizz
    pat

  34. Grâce à toi j’apprends plein de choses !
    Bravo aussi pour tes photos
    J’ai bien vu ton mail sur le pb pour passer sur ekla, j’espère que cela s’arrangera.
    Bisous
    Am

  35. Hello Francine
    Je vais aller voir les vaches le 04 Novembre à Cannes…… Comme nous sommes un peu barjot chez moi, j’ai réservé pour l’anniversaire à Soso un hôtel 4 etoiles à Cannes avec diner le soir et petit déjeuner. Mais en plus avec l’accès au Spa & Cocooning . Tout cela à 15mn de la maison ! hi hi hi On profitera donc de voir ces vaches ensemble….
    bizz
    Pat

    *c’est le genre de cadeau d’anniversaire ou j’en profite moi aussi ! hi hi hi

  36. Un petit coucou à toi Francine,
    En effet, il n’y a pas que toi qui a des problèmes !! ho !!
    en plus ça dur !! ça te permet de prendre ton temps pour faire tes pages,
    surtout que maintenant tu as moins de temps !!!
    Bon vendredi !! déjà , brrr .. bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !