logo

Salon de l’Agriculture 2011 la traite des vaches

La traite des vaches au salon de l’agriculture.
Au salon aussi, les vaches doivent être traites, ce n’est pas parce qu’elles sont montées à Paris qu’elles vont arrêter de produire du lait! La traite est indispensable, sept jours sur sept.
Pour le confort de l’animal, il y a deux traites journalières, la première tôt le matin, avant l’aarivée des visiteurs, la seconde à 17h pour le plus grand plaisir des spectateurs. Ces traites rythment la vie de l’éleveur et sont un moment privilégié entre l’éleveur et ses animaux : c’est le moment où il les observe pour voir si tout va bien.

 Comment se passe la traite des vaches ?

Une salle de traite est donc installée et deux fois par jour, les vaches y sont conduites.  En fin d’après-midi, ou parfois dans la journée, elles se mettent en route à travers les allées du Salon de l’Agriculture pour se rendre aussi discrètement que possible derrière le Grand Ring  du Hall 1. Les plus curieux ne manqueront pas de jeter un œil à cette salle de traite pas comme les autres !
Les vaches avancent sagement derrière leur maitre jusqu’à leur emplacement, sous le regard des nombreux visiteurs. La traite suscite beaucoup d’intérêt : c’est une découverte pour la plupart d’entre eux. Malgré la technologie de pointe, le geste ancestral n’a pas bougé d’un poil.  Les vaches sont l’objet de toutes las attentions. Après avoir nettoyé ses 4 trayons,  un échantillon de lait  est récupéré manuellement pour  vérifier sa qualité.

Salon de l'Agriculture 2011

Puis  un gobelet trayeur est déposé sur chaque trayon, afin que la machine puisse traire le lait contenu dans la mamelle automatiquement. Les 270 vaches du salon donnent 4000 litres de lait par jour.

Salon de l'Agriculture 2011

 Une fois sorti du pis de la vache,le lait arrive directement par un tuyau en inox dans chambre de réception, il est filtré, et il arrive dans une cuve de stockage où il est pasteurisé à récupéré 74 dégrés pendant 18 secondes. Il est ensuite conditionné en litre et quart de litre puis vendu au salon.

La société suédoise DeLaval assure la traite, elle déteint 50% du marché des salles de traite. La société DeLaval prend à sa charge la traite des vaches du salon depuis 25 ans. Un service qu’elle rend gracieusement aux organisateurs contre sa publicité. C’est le seul système du marché à griffes séparées avec compteur à lait agréé, décrochage automatique et identification intégrée des animaux.

Ici, deux Prim’holstein 

sources
http://www.lejsl.com/fr/
http://agriculture.gouv.fr/
http://www.produits-laitiers.com/

14 commentaires pour “Salon de l’Agriculture 2011 la traite des vaches”

  1. Bonsoir Francine, il y en a beaucoup qui aimerait avoir une telle salle de traite, c’est bien en plus de vendre le lait au salon. Il faut dire que les vaches qui ont des veaux ne donnent pas beaucoup de lait car c’est le veau qui tête, surtout au salon je pense. Sinon une vache donne en moyenne 40l de lait par jour. Très belle explication. La neige a fondu, grisaille et bruine. Bonne soirée et gros bisous ma douce

  2. Lors d’une visite dans une ferme pédagogique avec mes “maternelles”, la fermière m’a désignée “volontaire” pour traire une vache…à la main, biensûr! Pas facile du tout! J’ai eu bien du mal à obtenir un petit verre de lait!!! mais bon, l’honneur était sauf!! Hihi!

    Bon dimanche A+

  3. c’est peut-être le seul moment de leur vie où elles sont très propres!< C'est avec un temps pluvieux que je passe faire mon coucou étoilé du jour en espérant que ton weekend se passe bien!

    ***bises***

  4. Bonjour Francine, tu as du boire du bon vrai lait. Si j’avais une ferme proche de chez moi , j’irai tous les jours y acheter mon lait. Mon fils qui demeure près d’une ferme dans le nord finistère n’en profite meme pas…. Et pourtant quelle différence. Merci pour tes reportages qui sont de véritables documents . Bisous Francine. Je vais partir rouler à vélo . Bon dimanche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !