logo

Rue de la Mortellerie Paris

Rue de La Mortellerie

Paris 4e

 

Un mauvais souvenir

La rue de l’Hôtel-de-Ville s’est longtemps appelée rue de la Mortellerie. Le toponyme, attesté dès 1212, évoque les maçons de Paris et plus précisément les morteliers, ouvriers chargés de réduire en poussière certaines pierres dures ou le plâtre grossier pour obtenir du ciment ou du plâtre fin.

La proximité de la Seine a favorisé l’installation dans la rue de ce corps de métier consommant de l’eau en quantité pour l’exercice de son labeur. Des passages, comme la ruelle des Trois-Maures (entre les nos 101 et 103, aujourd’hui fermée par une grille) donnaient accès aux rives en pentes douces.

Rue de la Mortellerie Paris

*La ruelle des Trois-Maures, que les morteliers empruntaient pour aller à la Seine, de l’autre côté de la rue.

Une inscription gravée sur la façade du n° 95 indiquait pareillement l’angle de la ruelle du Chat ou Château-Frileux, disparue avec la reconstruction de l’immeuble du n° 93 au 19e siècle. Mais le changement de nom de la rue en 1835 est sans rapport direct avec sa sociologie.

Une épidémie meurtrière

Une terrible et meurtrière épidémie de choléra, du printemps à l’automne 1832, fit près de 18 000 victimes à Paris. La rue de la Mortellerie fut une des plus touchées : 304 victimes furent emportées sur les 4 688 habitants.

Même si la voie a été amputée d’une de ses rives, il suffit d’observer l’enchevêtrement de toitures et de lucarnes du côté des numéros impairs pour imaginer la promiscuité qui pouvait y régner.

Rue de la Mortellerie Paris

Après l’hécatombe, on comprend que le nom de la rue pouvait, quoi qu’on sache de son origine, résonner douloureusement aux oreilles des survivants.

Raison pour laquelle on la rebaptisa nom de l’Hôtel de Ville auquel elle menait.

Cette dernière partie de la rue de l’Hôtel de Ville est bien représentative du Paris d’autrefois, étroite, sombre, pavée, avec ses maisons penchées, et ses souvenirs du passé.

http://www.marais-secret.com/p/decouvertes.html

55 commentaires pour “Rue de la Mortellerie Paris”

  1. C’est bien triste Francine !! quel triste sort ont ces personnes !! dans presque toutes les grandes villes il y a des endroits obscurs et tristes !!
    Bonne journée bisous Rozy

  2. Tristes souvenirs de cette rue mais surtout ne pas oublier ces hommes qui ont tant oeuvré
    Ton article est un bel hommage
    Bise
    Bonne journée en ce jeudi qui se veut un peu moins gris chez nous

  3. Triste histoire pour cette rue. Ce métier de mortelier était un dur métier et à l’époque les disposition sanitaire pour éviter d’ingérer de la poussière n’existaient pas. J’aime beaucoup la grille de la ruelle. Merci de ce partage ma Francine.
    Bises et bonne journée. ZAZA

  4. On voit, dans la rue des 3- maures, que les morteliers ne sont plus là !
    Nous n’ avons plus ce genre d’ épidémie, encore que le Ebola soit une menace, et on se souvient du choléra à Haïti !
    Bonne journée
    bisous
    ps jolie façade quand même

  5. Bonjour Francine,
    bel article sur une rue que je ne connaissais pas….C’est une rue qui a vu bien des souffrances…
    Le beau temps continue sur la côte… Les grillons chantent
    Bon jeudi, gros bisous

  6. Bonjour Francine
    Tu parcours Paris de long et larges ça c’est bien car tu nous fais découvrir de belles (et moins belles) choses, et oui beau d’endroit se dégrade .
    Le choléra a fait beaucoup de victime dis donc heureusement que cette maladie ne revient pas
    Je te souhaite une bonne journée, bisous

  7. Bjr Francine
    On passerait à coté comme çà ! et finalement les vestiges d ‘un très vieux Paris et pas toujours Rose !
    Merci pour ce morceau d histoire
    Bonne journée Biz

  8. Bonjour Francine
    Merci pour l’histoire de cette rue, avec tes belles photos
    Je vais connaître tout Paris avec un guide virtuel comme toi !!!!!!
    Bonne journée, bises, Roguidine

  9. Que puis-je te dire, la ville que nous aimons est sublime,je pense que tu connais la revue “Les rues de Paris” et puis le Marais est précieux à mon coeur,bises Francine !

  10. Bonjour Francine
    jolie plaque sur ta photo ainsi cette charmante ruelle et les autres photos et pour tes explications qui sont les bienvenues je te souhaite un excellent jeudi bisous Danielle

  11. Ce petit passage ressemble à un coupe-gorge mais j’irais bien volontiers m’y risque, juste pour voir et surtout découvrir et revenir un peu en arrière dans le temps, du temps des morteliers.
    La plaque est bien jolie et parle bien de la mortellerie, sculptée dans la pierre ocre.
    Je suis à l’ombre Francine et je transpire !
    Je te fais de gros bisous, mon encyclopédie de Paris.

  12. bonjour francine
    un drôle de nom et les rues sont étroites
    Le ciel est bien dégagé ,une belle journée ensoleillée est annoncée
    Je te souhaite de passer une bonne fin de journée et à samedi
    bises

  13. Coucou mon adorable Francine

    Regarde cette vidéo, l’amitié n’est pas que chez
    les humains, mais aussi chez les animaux.
    Très touchante, mais aussi un peu impressionnante.
    Je te livre ce lien youtube pour le plaisir.
    https://www.youtube.com/watch?v=j7WiKUgIsMs

    J’espère que ta journée a été assez agréable.
    Le temps est incertain mais bien représentatif de ce
    que l’on connait déjà. Dès que les vacances sont là,
    le temps est variable, c’est pour embêter les
    juillettistes lol !

    Merci pour ta fidélité à mon petit monde.
    C’est toujours agréable de passer dans le tien, pour
    découvrir ou redécouvrir tes supers articles que j’apprécie.

    Bonne soirée et très douce nuit pour plus tard.
    Prends soin de toi.

    Lolli

  14. Je ne connaissais pas du tout ce mot (mortelier) ni cette profession …
    Bien que l’hécatombe due au choléra soit sans aucun rapport avec l’ancien nom de la rue , la coïncidence fait froid dans le dos ! Et comme la nature continue de créer de nouveaux virus , on se dit que …
    Bises .

  15. Hello Francine
    C’est Marielle Goitschel …. Estrosi a fait un discours en lui rendant hommage et elle lui a remis l’une de ses medailles d’or qu’elle avait eu en Autriche. Supportrice inconditionnelle du maire de Nice …. En tout cas, ce n’est pas moi qui donnerait ma medaille à Estrosi … je suis plutot l’un de ses détracteurs ! hi hi hi
    bizz
    Pat

  16. bonsoir Francine,

    Merci pour cette petite visite

    Une au passé sombre , mais qui en 2014 n’est pas plus accueillante à en voir l’état des façades photo 2
    merci pour ce billet
    bonne soirée
    amitiés

  17. En plus elle a raconté une histoire abracadabrante au sujet de cette médaille. Sois disant elle serait arrivé seconde, mais la federation olympique de ski ce serait ensuite aperçu que la gagnante etait en fait un homme …..
    Comme je ne m’interresse pas beaucoup au ski, je n’avais jamais entendu parler de cette histoire …. mais bon , les pays de l’est à l’epoque etait capable de tout pour la propagande de leur pays communiste !
    Goitschel ! j’avais vaguement entendu se nom la avant de la découvrir pour l’ouverture du musée ….. Ca m’etonnerait qu’une Camille Muffat se sparerait de ses médailles ! hi hi hi
    Ah oui ! un autre sportif qui se faufile souvent dans les jupes des politiques …c’est candeloro .
    bizz
    pat

  18. …entre les épidémies et les incendies, c’est vrai que ces habitations étaient souvent concernées par ces fléaux!
    Bises de Mireille du Sablon

  19. Bonsoir Francine,
    Ah, il n’y a pas que moi qui me trompe !!!!!
    je ne dirais pas que ce soit un poisson mais une grenouille , hi, hi ,hi
    Bonne soirée, bises, Roguidine

  20. bonsoir, j’aurai peur de m’y aventurer seule…et puis ce nom brr, ça fait froid dans le dos !!!! je ne connaissais pas ce métier , donc à Madagascar ce métier existe toujours sauf qu’il n’a pas ce nom !!
    bonne soirée

  21. Bonsoir Francine,
    je ne connaissais pas cette rue, ni le métier. Tu traines vraiment partout dans Paris à la recherche de la moindre anecdote, c’est génial pour nous, on retrouve tout sur ton blog.
    Excellente série et superbes photos, merci pour les explications. J’aime beaucoup. Je suis moins sur mon PC en ce moment, mais je réponds à tout le monde.
    Passe une bonne soirée.

  22. Bonsoir Francine,
    quel article fouillé surtout avec ce lien je ne sais si j’ai tout retenu, mais c’est passionnant.
    Quelle misère ces attaques de choléra, on comprends qu’il aient débaptisé la rue ensuite.
    Encore de bien belles photos d’un coin que je voudrai revoir.
    Avec tout ce que les blogueurs me font découvrir et que je souhaite voir ou revoir, il me faudra plusieurs vies! (lol).
    Bonne journée de vendredi qui annonce le weekend…. et gros bisous.

  23. une bonne idée que ce changement de nom …
    j’espère que ton concert s’est bien passé … moi j’ai apprécié laurent Gerra, hormis quelques écarts de langage ma foi qui au final ne font pas vraiment rire !!! on est loin de Devos et de Popeck !!
    2 concerts encore ce week-ends … jazz et soul !!
    bisous et bon vendredi

  24. Bonsoir Francine
    Juste pour te dire que je me connecte difficilement ! Par exemple pour Dacaiod ,je lis ses commentaires ,sur mes articles , impossible de lui envoyer les miens …je n’ ai pas accès par la page d’accueil over-blog donc je passe par ma boîte mail! Ce qui n’est pas normal! Pourrais-tu l’en informer s’il te plaît?!

    Très intéressant ton article’! Il est est vrai que la rue de la Mortellerie résonne mal aux oreilles…. Pourtant chargée d’histoire !!! Les photos sont magnifiques!!! Gros bisous!!! @ bientôt si tout va bien !

  25. Voilà encore qq chose que je découvre grâce à toi, tu es formidable! j’ai même transmis ton blog à des amies qui grâce aussi à toi, découvrent Paris autrement!
    Le 10/7 nous commençons note tour de France de la famille et des amis, et là aussi nous allons nous en mettre pleins les yeux!
    Bon dimanche à toi et grosses bises. Christiane

  26. Bonjour, je viens de lire cet article fort intéressant mais je me demandais si l’inscription Rue de la Mortellerie était toujours visible dans la rue de l’Hôtel Ville ?
    Merci pour votre réponse et bonne journée

  27. Bonjour, je viens de lire cet article fort intéressant mais je me demandais si l’inscription Rue de la Mortellerie était toujours visible dans la rue de l’Hôtel Ville ?
    Merci pour votre réponse et bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !