logo

Rome la colonne de Marc Aurele Place Colonna

Colonne de Marc-Aurèle 

Piazza Colonna

Quartier du Panthéon Rome

Accessible par les nombreuses lignes de bus desservant la Via del Corso

Ce monument a été érigé après la mort de Marc Aurèle en 180. Il commémore ses campagnes contre les Germains Marcomans  ((172-173) et les Sarlates (174-175), deux tribus barbares du Danube. C’est Marc Aurèle qui a ordonné  la  construction de la colonne, érigée entre 176 et 192. La colonne mesure 29,617 mètres, soit très exactement cent pieds romains. Elle est encore sur son site d’origine, au centre de la piazza Colonna qui lui doit son nom, devant le Palais Chigi.

Colonna di Marc Aurele

Le monument, entièrement couvert de reliefs sculptés dans le marbre, est fortement inspiré de la Colonna Traiana (Colonne Trajane), dont il est en fait une imitation. Un grand changement artistique et culturel s’est produit pendant les 80 années qui séparent ces deux créations.
Les bas-reliefs de la colonne de Trajan sont délicats et pittoresques, alors que le second présente des hauts-reliefs beaucoup plus durs et incisifs : le trépan pénètre profondément dans le marbre et perfore barbes, chevelures et cuirasses, marquant fortement les plis des étoffes et les traits des visages, ainsi que les ondulations des cours d’eau.

Ce sont des personnages simplifiés qui illustrent les guerres de Marc Aurèle, les proportions classiques sont sacrifiées au profit de la clarté. Remplacés par des mercenaires barbares, les soldats romains ont perdu leurs qualités héroïques. L’importance accordée au surnaturel annonce la fin de l’influence hellénistique et le début de l’ère chrétienne.

Colonna di Marc Aurele

*”Le sens d’humanité et de piété envers les ennemis vaincus qui transparaissait dans les scènes de la colonne Trajane, disparaît ici, au profit d’un récit de guerre cruel et impitoyable. Les corps des barbares se contorsionnent dans des rythmes anguleux et déformés, le schéma naturaliste se désorganise et devient fortement expressionniste.”

La colonne fut exécutée entre 176 et la fin du règne de l’empereur Commode (180-192), fils de Marc-Aurèle vraisemblablement en même temps que les huit panneaux sculptés qui ornent aujourd’hui l’attique de l’arc de Constantin, mais étaient destinés à un autre monument dont on ignore le destin.

Le bâtiment rouge sur la droite est le Palazzo Ferrajoli; le blanc à gauche est le Palazzo Spada Piombino.

Le récit des hauts faits de Marc-Aurèle
La chronologie historique des guerres du règne de Marc Aurèle est très difficile à établir, il n’existe pas de récit chronologique faisant l’unanimité des savants et des épisodes importants, comme le miracle de la pluie représenté sur la colonne ont reçu des dates fort diverses. L’empereur est maintes fois représenté sur ces scènes en relief.
Alors qu’elle se trouvait en état de ruines très avancé, la colonne spiralée a été restaurée en 1589 par  Domenico Fontana, sous Sixte V. Elle a ainsi retrouvé sa beauté originelle.

Au sommet de la colonne s’élevait une statue de bronze de Marc-Aurèle, détruite au cours du Moyen Âge. Sixte V fit placer au sommetla statue de bronze de saint Paul, œuvre de Leonardo da Sarzana et Tommaso Della Porta.

Vingt énormes blocs de marbre de Carrare, superposés, la composent. Le diamètre est de 12½ pieds romains, soit environ 3,70 mètres. Les blocs sont évidés de manière à former un escalier en colimaçon avec environ 200 marches, éclairé par de petites lucarnes et menant à une plate-forme affectant la forme d’un chapiteau dorique.
L’archéologue italien Filippo Coarelli donne les mesures suivantes :  hauteur du fût : 29,601 m ; hauteur du monument : 41,951 m ; hauteur totale, soubassement compris, donnée par les catalogues des Régionnaires : 175,5 pieds, soit 51,95 m.

Colonna di Marc Aurele

*Marc Aurèle est représenté à l’écart dans des plans plus détachés qui veulent souligner sa majesté. Il apparaît de face entre son gendre Pompéianus, fidèle et généreux, et un autre officier, tous deux posant de trois-quarts, comme pour réverbérer la lumière impériale. Sauf erreur de ma part, Marc Aurèle est le soldat  à la barbe fleurie, qui tient le bouclier.

C’est une narration en spirale : autour du fût s’organise une frise qui forme une bande d’environ un mètre de haut, s’enroulant vingt fois et montrant des scènes de batailles et des groupes d’ennemis vaincus durant la guerre menée par les Romains contre les Germains Marcomans et les Sarmates qui s’étaient établis le long du Danube, région soumise à l’autorité de l’empereur.

Une pluie miraculeuse

Colonna di Marc Aurele

“L’épisode de la “pluie miraculeuse” envoyée par Jupiter sur la XIIe Légion, durant la guerre contre les Marcomans. La narration se fait plus dramatique et se surprend à faire appel au merveilleux dans la représentation ruisselante d’un Jupiter dispensateur de pluie (scène 16 : la “pluie miraculeuse”) qui sauve l’armée romaine encerclée par les Quades, au moment où elle allait mourir de soif. L’épisode est aussi rapporté par Dion Cassius et d’autres auteurs chrétiens de l’époque, comme Tertullien”. 

  Colonna di Marc Aurele

*Une vue plus élargie de la place. La Piazza Colonna est le centre de la vie politique italienne. Le palazzo Chigi est le bureau et la résidence officielle du Président du Conseil des ministres, la tête du gouvernement. Juste à côté se trouve le parlement italien.

Sources : wikipedia, guide hachette, http://www.romeartlover.it/Vasi22.htm   

 

26 commentaires pour “Rome la colonne de Marc Aurele Place Colonna”

  1. je savais pas qu’elle était autant ciselée, quel travail !
    l’accès aux blogs OB est enfin débloqué,une vraie galère ce matin.
    après la belle journée d’hier
    je te souhaite un excellent mardi

  2. le bug qui sévit chez Over m’a rattrapée …plus moyen de mettre un commentaire chez certains …plus moyen de supprimer un article et le pire de tout l’article prévu pour 17h n’est toujours pas visible…qui sait tu le verras peut-être par le lien directe…http://0z.fr/F5KUn…je suis colère, du coup ceci est un copié/collé, mais bonne soirée malgré tout

  3. le goût change selon le fabriquant, le mode de filtrage et la durée de fermentation;
    en général, c’était très bon, rien à voir avec notre biere et l’alcool de riz de nos restos asiatiques, à peine 4-5 degrés en général

  4. coucou Francine … TU AS BIEN RAISON …. et le CHSCT n’a pas été créé pour les chiens …. parfois heureusement dailleurs qu’il est là sinon, bonjour les nuisances !!!
    Je vois en tout cas que tu ne te laisses pas abattre !! bravo !!! moi, en ce moment, avec les travaux sur les ponts du canal du Rhone, je mets aussi 35 minutes en voiture pour faire 10 km !!! ne rigole pas, je sais que çà te parait le paradis … PAS A MOI §§§ mdr lol
    Bravo pour ton article sur la colonne Marc-Aurèle …. j’en apprends bcp + avec ton article que sur place !!! hihihi
    bisous et bonne fin de soirée – caresse à Tibili et Félix

  5. C’est super de faire le point historiographique sur la colonne ! la frise est magnifique!
    Merci Francine pour ta venue et tes gentils commentaires! Bonne semaine ! Gros bisou

  6. Merci ma Francine, une superbe article. Je viens d’apprendre beaucoup de choses, réviser un peu d’histoire. Cette colonne est d’une sublime beauté . Bises et bonne soirée

  7. bonsoir francine
    c’est vraiment de la sculpture de précision
    ça a du demander un travail fou et le résultat
    est superbe et vertigineux
    la hauteur et l’artistique sont vraiment de toute beauté
    gros bisous passe une bonne soirée

  8. Quand on voit la minutie de ces sculptures on a du mal à imaginer le travail que cela a du représenter…Tu changes d’air et paf tu chopes un rhume…ma pauvre amie, il va falloir les mettre au pas et leur faire voir de quel bois tu te chauffes….bisous..

  9. Quelle architecture ! c’est incroyable ce que les gens faisaient avant. De nos jours, ont est plus capable de faire cela, ou très rarement ! bises

  10. Superbes tous ces détails que tu nous offres –

    Mais je suis étonnée que tu n’aies pas pris la statue de Marc Aurel – JE TE TAQUINE, bien sûr, mais je t’imagine chercher comment tu pourrais prendre une photo de plus près.
    gros bisous – j’espère que tu vas mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !