logo

Passage Bourg-l’Abbé Paris

La plus belle entrée est celle du 3 rue de Palestro : en 1828, l’architecte Henri Blondel a créé une petite place devant cette entrée. Cette entrée est d’autant plus belle que les deux cariatides qui l’ornent ont retrouvé leur lustre.

Ces deux cariatides, sculptées par Aimé Millet, symbolisent le commerce et l’industrie, et encadrent l’entrée. La clé de voûte de l’arcade porte une ruche entourée d’abeilles, symbole de l’activité économique des lieux, autrefois ” bourdonnante “.

L’Industrie est appuyée sur un marteau, outil polyvalent qui évoque la force de production, le travail industriel mais aussi l’ouvrier qui le manipule.

Une roue crantée, symbole de mouvement et emblème des mécaniciens, apparaît derrière le drapé de l’Industrie. Elle représente la vitesse des échanges, la subtilité des rouages du destin et le cycle inéluctable des saisons qui se déroulent sur l’écheveau du calendrier.

L’allégorie du Commerce est reconnaissable à l’ancre de marine qui se dévoile près de sa draperie. Un paquet rappelle les marchandises qui transitaient par voie d’eau, marchandises particulièrement abondantes dans le quartier Montorgueil-Saint-Denis.

L’ancre est aussi un symbole de stabilité et d’espoir. Elle retient les bateaux dans la tempête et permet aux marins de trouver le salut face aux caprices des éléments.

L’entrée du passage Bourg-l’Abbé rue Saint-Denis

Il n’est pas répertorié parmi les plus beaux passages couverts de Paris, néanmoins le passage de Passage de Bourg-l’Abbé  dégage un certain charme désuet, avec ses vieilles devantures en bois, ses lampadaires. Large de 3 mètres, il est très court, avec seulement 47 mètres de long. Il est plus utilisé comme raccourci que comme lieu de promenade. Il relie la rue de Palestro à la rue Saint Denis. Côté rue Saint Denis, nous avons juste en face le pimpant passage du Grand Cerf.

Le passage du Bourg-l’Abbé est inscrit à l’Inventaire des Monuments Historiques par arrêté du 21 janvier 1991.

Ouvert en 1828 sur une dépendance de l’abbaye Saint-Martin-des-Champs, ” le Bourg-l’Abbé “, il joignait la rue Saint-Denis et l’ancienne rue du Bourg-l’Abbé. Situé entre les passages du Grand-Cerf et de l’Ancre, il appartenait au réseau piéton déployé entre la rue Saint-Denis et la rue Saint-Martin. Le passage de l’Ancre, bordé de boutiques mais à ciel ouvert, existe toujours. Seule son extrémité ouest a souffert du percement de la rue de Turbigo en 1854.

Auguste Lusson, architecte du passage du Bourg-l’Abbé, semble s’être inspiré du passage Saucède, ouvert en 1827 parallèlement à celui de l’Ancre, au sud. La passage Saucède a disparu avec le percement du boulevard de Sébastopol de la rue de Turbigo.

Le passage du Bourg-l’Abbé a lui même été raccourci, mais il y a gagné un accès plus riche avec la façade de la rue de Palestro, refaite en 1879 par Henri Blondel et mise en valeur par la création d’une placette.

Le décor peint visible dans le registre supérieur des façades de même que les miroirs ornant les tympans à chaque extrémité ont été redécouvert récemment, lors de travaux de remise en état du passage après un incendie. Ils ont bénéficié d’une restauration complète.

En haut, il y a des logements.

Le baromètre, à l’une des extrémités, fait face à une pendule.

Les devantures anciennes rappellent le début du 20e siècle. Au numéro 18 est installé l’atelier de l’ébéniste artisan IVAN LULLI.

Il faut signaler la belle verrière en plein cintre avec son système d’aération.

Type architectural novateur au 19e siècle, le passage couvert relève d’une adéquation entre la conception de la ville, l’essor du commerce du luxe, et une nouvelle sociabilité. Polyvalent, il est autant voué à la circulation qu’à l’agrément sous toutes ses formes. Parmi la quarantaine de passages qui firent les beaux jours de la capitale, entre la fin du 18e et le début du 19e, dix-sept seulement ont encore leur fonction première. Tous sont situés sur la rive droite de la Seine.

Invention en grande partie parisienne, les passages couverts ont régné dans la capitale pendant une soixantaine d’années, entre la fin du 18e et le milieu du siècle suivant. Leur vogue a éclaté sous la Renaissance et la monarchie de Juillet, et leur essor se limite à deux courtes périodes : plus d’une vingtaine d’entre eux a vu le jour dans les années 1820 puis une dizaine entre 1839 et 1847. Leur apparition résulte de plusieurs facteurs. Purs produits de la spéculation privée en même temps qu’opérations commerciales, ils jouent sur le goût pour la flânerie de la bourgeoisie capitaliste émergente, à laquelle ils offrent ses plaisirs et le spectacle de sa prospérité : ” Vendre et acheter, le but de la vie “, prêche le très ironique ” Dictionnaire des idées reçues ” de Flaubert. Qu’ils aient été restaurés à l’identique ou qu’ils laissent affleurer les strates déposées par le temps, les passages présentent aujourd’hui un intérêt patrimonial manifeste. Toutefois, si la forme architecturale demeure, le visiteur doit faire preuve d’imagination pour se représenter leur atmosphère et le faste singulier dont ils furent le théatre.

Passage de Bourg-l’Abbé 120, rue Saint-Denis – 3, rue de Palestro, 75002 Paris

Longueur : 47 mètres, largeur : 3 mètres

IMH par arrêté du 21 janvier 1991

Sources :
Paris et ses passages couverts, aux Editions du Patrimoine par Guy Lambert, historien de l’architecture

Photos prises hier 19 septembre 2019

 

57 commentaires pour “Passage Bourg-l’Abbé Paris”

  1. j’ adore ces passages couverts même s’ ils sont utilisés en raccourci !
    Ils ont un charme fou, et de s’ y attarder procure beaucoup de plaisir !
    Pour moi tout se tient, et je préfère Rembrand à Picasso, Massenet à Boulez, Auguste Lusson à Peï !
    Il suffit de regarder tes superbes photos, dont les deux cariatides !
    Merci pour cette jolie balade
    Passe une bonne journée
    Bisous

  2. Il est magnifique ce passage que je ne connais pas et pourtant j’en connais quelques uns. Ils sont tous beaux d’ailleurs et offrent souvent des boutiques à la belle allure d’antan. Merci du partage Francine, bon w-e à toi aussi

  3. Bonjour Francine, il est super sympa ce passage couvert?
    Très décoré et avec ses échoppes anciennes.
    Le menuisier je pense ne travaille pas dans cette boutique, car vu le bruit que génère les machines ce serait pas le top pour les passants.
    Je te souhaite une belle journée.
    Bisous.

    • Apparemment si, il avait un ouvrage en cours, et je pense qu’il y a une arrière boutique; mais Mr Lulli n’était pas là, donc je ne peux pas confirmer

  4. Bonjour Francine
    Il est très beau ce Passage !
    tu as fait des photos au bon moment, sans passants !
    J’aime beaucoup l’entrée avec les deux cariatides …. à ce sujet, je ne sais pas pourquoi, j’ai toujours crû que des cariatides n’avaient pas de bras, j’étais restée sur l’exemple de de Lauzun dans le Lot et Garonne (sur mon blog) où ils disent, sur une pancarte devant la maison en question, que les cariatides sont des statues féminines sans bras …. et je l’ai (faussement !) gardé ainsi en mémoire depuis !
    http://lesmouettes17.eklablog.fr/lauzun-47-a97529597#header
    Merci pour ton partage
    Bisous, bon week-end

  5. Bonjour Francine
    un très beau et excellent Article que j apprécie bien sur tes premières Photographies elles sont Magnifique sur l Arche ture franchement Merci et ces détails en explications les autres Photographies avec ces Belles couleurs différentes aussi j aime merci de tous ce que tu as Pauser et explications c est toujours agréable d apprendre et de découvrir excellent Vendredi et le Week-End qui arrive bisous Danielle

  6. Bonjour d’Angers …
    En continuité avec le passage du Grand Cerf … un refuge attrayant les jours de pluie …
    Pour une belle balade lèche-vitrine !
    Beau et riche reportage ! …
    Bonne journée … Amicalement … ¢ℓαυ∂є …

  7. Bravo pour les photos. Tu n’as semble-t-il pas été gênée par le monde. Je ne connais pas ce passage, je le note pour une prochaine fois que je viendrai à Paris. Merci pour cette découverte et bises alpines.

  8. Bonjour Francine,
    Un beau passage avec la verrière où l’on voit le ciel avec de beaux nuages !
    il y en un à Limoges, on l’appelle : passage Mermoz
    Les deux cariatides sont bien lustrées, on voit bien le ruche et les abeilles .. belle entrée
    Passe un bon week-end, bises

  9. Bonsoir Francine.
    Lorsque j’étudiais, près de la porte St Denis, je ne devais pas être très loin de ce que tu nous présentes; par contre, peu de temps pour visiter !
    Ciel gris mais pas de pluie; dimanche, peut-être !
    Bonne soirée.
    Gilbert

  10. Que c’est magnifique. Et puis pour te répondre, j’ai reçu l’invitation pour le Carrousel mais le prix est impossible. La région a un stand mais même là, trop chère. Il faut être bon mais avec des moyens aussi. C’est comme toujours un sélection par l’argent.

    • Même pour les rentables, il faut être fort, mais je pense que certains sont réellement invité aussi et d’autres passent par la région. Mais bon, je ne suis pas dans les papiers ni de l’un ni de l’autre. Pour l’instant pour moi c’est le salon des inventeurs, mon stand sera tout nouveau et tout beau et espérons la première commande pour la pomme de pin.

  11. Bonsoir Francine
    Ce passage permet d’avoir une idée de la vie des personnes de cette époque, je ne sais pas pourquoi mais j’y “vois” plein de jolies dames en vêtements d’époque et de messieurs avec des vestes à queue et chapeaux haut de forme…
    Au moins cela change des super marchés, c’est un super passage, et les magasins sont très beaux et évocateurs.
    Il me semble que j’ai déjà vu ce passage dans des films, cela doit en effet constituer des décors de rêve pour les films d’époque mais aussi actuels.
    Bisous et merci pour cette belle évocation
    Am

  12. Bonsoir Francine, il est super sympathique ce passage Bourg-l’Abbé avec des belles couleurs et des belles statues , de plus les vitrines sont superbes il doit y avoir des bon bistrot dans le coin lol .
    Je en connais pas ce quartier merci de me le faire découvrir par ton beau billet avec des très belles photos , tu sais bien capter tous les détails c’est l’œil de la photographe lol.
    Je te souhaite une très belle soirée et un très bon week-end , bisous.

  13. Bonjour Francine, tu es déjà sur le pied de guerre pour aller visiter de jolis lieux?
    Le parc animalier est effectivement très vaste pour le bonheur des animaux prisonniers.
    Je te souhaite de faire de belles visites.
    Bisous.

  14. et bien, le soleil est là, dès le matin, pour réchauffer l’ air refroidi par la nuit !
    Je te souhaite une bonne fin de semaine, en espérant que tu pourras photographier les sites du patrimoine que tu auras choisis.
    Bisous

  15. Bonjour Francine,
    merci de toutes ces photos qui nous montrent ce passage si bien conservé..
    Je me souviens l’avoir emprunté lorsque j’habitais la capitale…
    Bonne journée, bons baisers

  16. Bonsoir Francine, j aime beaucoup ces passages couverts, ils sont très jolis et celui là est très beau avec sa magnifique verrière entre autre…
    Très belles photos qui me font découvrir ce passage couvert, merci, bises, fanfan

  17. Je connaissais quelques passages à Paris, mais celui là m’était inconnu
    Il y à de belles boutiques à l’intérieur
    L’entrée avec les Cariatides est magnifique
    Passe un agréable dimanche
    Bisous

  18. Coucou Francine,
    J’ai toujours beaucoup de plaisir à pouvoir refaire un petit tour à Paris grâce à ton blog,
    me repromener virtuellement dans ces endroits que mes pieds ont aimé fouler quand j’étais plus jeune…
    Merci !
    Bon dimanche à toi !
    Amicalement

  19. Bonjour Francine, et non hier pas de visite, trop pris par la force des choses.
    Aujourd’hui je ne sais pas cela dépendra de ma femme (rire).
    La pluie est venue donc en plus cela va être plus difficile pour le choix.
    Je te souhaite une belle journée.
    Bisous.

  20. Bonjour Francine
    Merci de ta visite et de nous faire connaître ses beaux passages de Paris.
    Bon dimanche sous un ciel nuageux ce matin.
    Bisous-violette

  21. Bonjour Francine: Tous ces charmants passages parisiens sont de précieux raccourcis lorsqu’on se balade dans Paris. J’adore y flâner lorsque je suis en visite dans la capitale. Bises et bon dimanche

  22. Bonjour Francine, sans jeu de mots, merci de ton passage et commentaire sur mon blog! Les passages en général sont de véritables chef-d’œuvres d’architecture et de convivialité! Les commerces sont très plaisants, comme sur ta photo, les décorations sont magnifiques et le passage raconte une histoire! J’habite près de Nantes et il y a le passage Pommeraye classé monument historique depuis le 26 décembre 1976. Une très belle série instructive, j’ai appris beaucoup de choses! Au plaisir, bon dimanche ツ

    • je connais le passage Pommeraye à Nantes, il est magnifique; les passages parisiens : un plus beau que l’autre; outre les passages couverts, il y a les autres ! à suivre

  23. Bonsoir Francine
    Cette entrée est une merveille avec ces ravissantes statues que tu nous as montré sous tous les angles, j’aime ces jolies boutiques avec leurs devantures anciennes c’est bourré de charme, vraiment un endroit lumineux et ravissant, tes photos sont très belles.
    Merci pour ta fidélité à mon blog.
    ☆ Une journée vient de s’éteindre. Une nouvelle page du livre de notre existence vient d’être tournée. Il ne te reste plus qu’à te reposer afin d’en écrire une nouvelle demain. Je te souhaite une excellente nuit habitée par de doux rêves…☆
    ♥Je te fais de gros bisous d’amitié de mon île intense♥

  24. Quel joli Passage… ça donnerait bien l’envie de le traverser ! Surtout par temps de pluie ! Enfin… elle est là chez nous ce soir…Merci l’Olympe pour la Nature !
    Bonne fin de semaine
    Bisous de l’ami Gilbert

  25. Bravo et merci Francine de nous faire découvrir ce genre d’endroit qui ne sont pas légion dans le sud de la France.
    Merci surtout, pour toutes les informations jointes à ce petit reportage tout en images.

  26. Bonjour Francine,
    Cette entrée est remarquable.
    Belle voûte et beaux décors dans ce passage.
    Il doit être agréable de s’y promener et admirer les boutiques.
    Encore un beau coin de Paris.
    Bisous et bel automne

  27. je suis passé par là il y a fort longtemps et tout à fait par hasard en me promenant dans Paris.Voila des endroits superbes qu’il faut impérativement protéger car c’est la mémoire d’une certaine époque. C’est beau tout simplement.
    Bonne soirée.

Répondre à Francine Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !