logo

Paris Les Lalanne au Musée des arts décoratifs

Les Lalanne 

Musée des arts décoratifs de Paris 

 Les six salles, à l’opposé, sont consacrées aux bijoux, aux objets décoratifs, aux autruches transformées en bar. On y trouve aussi les Fauteuils Oiseaux en marbre et les miroirs floraux en bronze doré réalisés par Claude, qui décoraient l’appartement parisien du couturier Yves Saint Laurent. La table dressée avec des couverts en forme de fleurs est un ravissement, et on se laisse bercer par le chuintement du centre de table, provenant d’une petite fontaine aux éléphants.

« Artistes inclassables, Claude et François-Xavier Lalanne ont souvent brouillé les pistes. On ne compte pas le nombre d’interview où la question leur fut posée :« Qui êtes-vous ? » « Y a-t-il une frontière entre l’objet et la sculpture ? » « Quelle est votre définition ? … Ce à quoi François-Xavier Lalanne répondit en 1968 avec humour et, peut-être aussi, agacement :« Eh bien on n’en a pas trouvé……. on a conclu finalement : ce sont des Lalanne. »

Ces poètes étaient des amoureux de la nature et des animaux.(François-Xavier Lalande a disparu le 8 décembre 2008). Sa femme Claude a suivi des études à l’École des arts décoratifs de Paris. Ils travaillent ensemble dès 1956. Claude choisit le végétal avec ses racines, ses branchages, ses feuilles d’arbres pour créer des meubles. François- Xavier préfère l’animal et imagine des objets fonctionnels : le rhinocéros-bureau, le mouton-siège, l’hippopotame-bar, la mouche toilettes… Ils pensent que les oeuvres d’art
peuvent avoir une fonction : on ouvre, ou s‘y assoit, on y mange, on les porte au cou.
Les Lalanne se sont toujours considérés comme des artistes : « Ce ne sont pas des meubles,ce ne sont pas des objets, ce sont des sculptures ayant… une forme d’utilité. Une utilité quelque fois, quelque part ? Et parfois pas du tout. » 
 

Caroline enceinte (1969), de Claude Lalanne.  

Les Lalanne Caroline enceinte

“Ces deux statues accueillent les visiteurs à l’entrée de l’exposition. Elles sont l’incarnation de ce duo d’artistes, qui reste l’un des plus forts de l’histoire de la création. Rares sont les couples qui ont travaillé à quatre mains. Les Lalanne avaient chacun leur atelier. Pour un Banc crocodile, par exemple, François-Xavier réalisait l’animal et Claude, les feuillages.” Peter Marino. 

Les Lalanne 

Sculpteurs inclassables, Claude et François-Xavier Lalanne ont toujours exposé ensemble. C’est leur première rétrospective , et elle a eu lieu au musée des Arts Décoratifs, à Paris. Ces deux artistes ne forment qu’un aux yeux du public. Ils sont connus pour avoir fait de la nature et des animaux, le support de leurs créations, et surtout pour avoir eu l‘idée de donner parfois à la sculpture une fonction. Ils veulent restituer à la sculpture, trop longtemps sacralisée, une dimension familière, un éventuel usage.  

« Moutons, singes, rhinocéros, ânes,chameaux, crapauds, hippopotames, chats… constituent un répertoire que les Lalanne soumettent aux contraintes de l’art décoratif avec beaucoup d’humour. Parmi les pièces les plus connues : lesmoutons de François-Xavier. Seuls ou en troupeau, avec ou sans tête, gainés ou pas de toison de mouton, ils sont sièges ou banquettes. De même, un hippopotame s’ouvre pour devenir baignoire, un babouin : cheminée, un rhinocéros et un âne : bureaux…   

À ces associations incongrues de formes et de fonctions, répondent les assemblages de Claude, qui moule les corps, les feuilles, les pommes, les choux, pour ensuite les combiner. Parmi ses réalisations, le célèbre Homme à tête de chou, la Pomme bouche, l’Escargot doigt, mais aussi de nombreux bijoux et objets de table, des sièges.»(dossier de presse arts décoratifs).

C’est une ménagerie insolite, et le début de la visite commence par un troupeau de moutons et un bassin aux oiseaux et nénuphars. De part et d’autres, des créatures que François-Xavier Lalanne a transformées en sièges ou en banquettes en 1965. Dans les salles adjacentes, la folie créatrice des deux frères se dévoile, et leur humour,  leur imagination débordante, nous laissent rêveurs devant tant de merveilles.

Dans la salle qui longe les jardins des Tuileries, les murs sont recouverts de feuillages artificiels, sur des tapis de gazon artificiel noir, sont posés ces fameux animaux sculpturaux transformés en objets : l’hippopotame en salle de bains, les sardines en coussins pour un sofa très bas, le chat bar,… 

L’homme à la tête de chou

A l’entrée, deux statues nous accueillent, situées chacune de part et d’autre de l’escalier menant à la nef.

A gauche, l’homme à la tête de chou  de Claude Lalanne 1970 bronze et cuivre galvanique, collection particulière  124 x 108 x 61 

En 1976, Serge Gainsbourg enregistre le fameux album L’Homme à tête de chou, inspiré de cette sculpture qu’il a achetée.

Le banc de la boutique Dior

Banc feuilles de ginkgo, de Claude Lalanne (2007). Bronze 

“C’est une commande que j’ai passée, en 2007, à Claude pour la rénovation de la boutique Dior, avenue Montaigne, à Paris. J’avais besoin d’un banc adapté à cet espace ovale. Claude a imaginé cet incroyable entrelacs de feuilles de ginkgo, symboles de prospérité et de fortune. Cette pièce représente la façon de travailler que j’aime adopter avec les artistes pour mes chantiers d’architecture d’intérieur. Chaque commande correspond à un lieu et à un besoin précis.”
Peter Marino. architecte et collectionneur new-yorkais, qui amis en scène avec talent l’exposition, mettant en valeur les oeuvres des frères Lalanne.  
 

sources :
http://www.pariscapitaledelacreation.com/

www.lexpress.fr
sur site, le figaro et dossier de presse des Arts Décoratifs

44 commentaires pour “Paris Les Lalanne au Musée des arts décoratifs”

  1. Pour changer je dirai, je ne connaissais pas du tout ! Moi non plus ! mdr…Bisous ! Au fait pour le 29 ça dépend de l’heure que je puisse m’organiser si je peux !

  2. Bonjour ma belle j avais vu la présentation de l expo à la télé… c est étonnant et pas mal même si je naurais pas ça chez moi (tu connais la maison…) gros bisous bonne journée et je vais aller voir Tibili il y a longtemps que tu ne m as pas donné de nouvelles…

  3. Encore un bel article sur des artistes que j’admire !

    Tu connais mon admiration pour ce couple qui était tellement uni et j’avais écrit un article sur leur oeuvre commune : En 1976, Serge Gainsbourg enregistre le fameux album L’Homme à tête de chou, inspiré de la sculpture de Claude LALANNE (l’épouse) qu’il a achetée.Le chanteur effectuera lui-même la prise de vue de l’oeuvre d’art qui figurera en couverture de l’album.merci pour ce bel article et toujours tes belles photos

  4. il y a eu récemment, moins de 15 jours, un reportage sur eux à la télé, je pense aux infos….

    pour les photos c’est souvent le cas, comme au musée d’Orsay

    bonne soirée

  5. Comment va la capitale ? J’ai pris mes quartiers d’été en bretagne. J’ai vu qu’il avait beaucoup plu ces derniers jours. Toujours fidèle à Paris, bravo j’aime beaucoup tes reportages qui, comme tu le soulignes, en apprennent beaucoup aux parisiens. A bientôt. Yves

  6. je ne le connaissais pas.il est vrai que les peintres récents je ne les connais peu

    j’aime beaucoup ta 3ième photos
    bonne fin de journée et bises
    janine

  7. Comment va la capitale ? J’ai pris mes quartiers d’été en bretagne. J’ai vu qu’il avait beaucoup plu ces derniers jours. Toujours fidèle à Paris, bravo j’aime beaucoup tes reportages qui, comme tu le soulignes, en apprennent beaucoup aux parisiens. A bientôt. Yves

  8. Bonsoir Francine. En grève? lol demain repos, ça va faire du bien… mais je crois que je vais me lever très tôt pour une sortie, j’en ai besoin… Bisous…

  9. Bonsoir Francine, c’est très original; Nous sommes de retour dans les Yvelines pour une quinzaine de jours; Difficile de de réadapter à cette chaleur mais surtout au manque d’air…Bonne soirée Bisous de nous deux Christine

  10. bonsoir Francine – en effet, pas banal ce couple de sculpteurs (??) !! jai vu certaines de leurs oeuvres … à Londres !!! un rhinocéros-fauteuil !!! je reconnais le génie mais perso, je suis plus … conventionnelle !! mdr bisoussssssssssssss

  11. re-bonsoir – merci pour ton com – je suis contente que tu rencontres Tienouz – son blog est en … jachère et sans nouvelles, je me faisais du souci !!! – je viens bientôt en effet, je serai dispo le 27 Aout au soir et je repartirai le dimanche soir … faut que je commence à réserver …  bisousssssssssssssss

  12. kikoo francine !!

    tu verra que GOOGLE CHROME c’est le top des tops des navigateurs..

    je vois que tu es référencée.. es ce que le site de référencement que tu as choisi

    est efficace ?

    bonne journée de mercredi..

    kissouilles.. jean claude..

  13. Encore un bel article sur des artistes que j’admire !

    Tu connais mon admiration pour ce couple qui était tellement uni et j’avais écrit un article sur leur oeuvre commune :

    En 1976, Serge Gainsbourg enregistre le fameux album L’Homme à tête de chou, inspiré de la sculpture de Claude LALANNE (l’épouse) qu’il a achetée.

    Le chanteur effectuera lui-même la prise de vue de l’oeuvre d’art qui figurera en couverture de l’album.

    MERCI pour ce bel article et toujours tes belles photos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !