logo

Paris Canal Saint Martin (3)

Canal Saint Martin

Paris 10

“Le canal n’a pas une gueule .Il est une atmosphère.”

Eugène Dabit, avec son livre “Hôtel du Nord”, nous l’a fait découvrir, et a fait du 102 Quai de Jemmapes une adresse mythique. (adresse de l’hôtel).

L’écrivain aimait ce quartier populaire, gouailleur, artisanal, ainsi que le canal et ses écluses, ses noyés, ses péniches et ses bistrots. Il a décrit la vie ordinaire de ce canal, qui ne l’est pas.

Un canal tragique : quand on se jetait à l’eau du haut des passerelles, c’était pour en finir…

Un canal laborieux : les quais encombrés de Valmy et de Jemmapes n’étaient pas un lieu de promenade.

Le canal laisse à la seine les beaux quartiers, et relie les arrondissements populaires de l’Est parisien. Autrefois il constituait une barricade entre le prolétariat des faubourgs et la bourgeoisie parisienne.

Canal Saint Martin

* A l’époque du Paris laborieux, et pour fuir lamisère, os se jetait des passerelles pour en finir…

Il continue à jouer le double rôle que Napoléon lui a assigné en le créant. Il approvisionne la vie en eau non potable. Surtout, il évite à la batellerie les lenteurs de la traversée de Paris quand les crues hivernales rendent la Seine impraticable.

Entre les deux guerres, on ne prédisait pas un grand avenir au canal. Un journaliste a même écrit : “On ne fera jamais d’affiches pour inciter les touristes à venir visiter : “Paris. Ses canaux”. Aujourd’hui, le canal sert principalement aux croisières.

Canal Saint Martin   

*C’est là que le canal Saint Martin ressort. Il rejoint la Seine au bassin de l’Arsenal, après avoir parcouru le 11ème enterré sous la voûte Richard-Lenoir et la Place de la Bastille.”

Canal Saint Martin

“Des fenêtres de l’Hôtel du Nord on voit le Canal Saint Martin, l’écluse où attendent les péniches, des usines et des fabriques, des maisons de rapport. Des camions montent vers le Bassin de la Villette, descendent vers le faubourg du Temple. Non loin, il y a la gare de l’Est, la gare du Nord. Le soir, on entend le bruit monotone de l’eau qui tombe d’une écluse. On traverse une région morne : eaux dormantes, quais déserts, où Léon-Paul Fargue et Jules Romain portèrent leur pas.” Eugène Dabit, Ville lumière.

Canal Saint Martin

*sources : Editions Parigramme “Je me souviens du canal Saint Martin”

Je me souviens … du Canal Saint Martin  

Je me souviens
des bateaux « montants, blancs du sel
du Midi et des bateaux « avalants », noirs
du charbon enlevé au pont de Flandre,
je me souviens des carapatas », les haleurs
aux gros bras et au gosier sec,
je me souviens des coltineurs qui déchargeaient
les sacs de ciment au bassin du Combat,
je me souviens qu’éclusiers et mariniers allaient
souvent boire un verre à la Chope des Singes
ou à l’Ancre de Marine,
je me souviens que l’on pouvait traverser le canal
sur les portes des écluses,
je me souviens que les mariniers avaient
rebaptisé la compagnie HPLM (Havre-Paris-
Lyon-Marseille), « Hachez-Pillez-Les Malheureux »,
je me souviens de la pêche aux écrevisses
avec une épingle à nourrice,
je me souviens que l’on patinait sur la glace
les hivers de grand froid,
je me souviens que la sortie des artistes
de l’Alhambra donnait sur le canal,
je me souviens que les bateaux n’avaient pour
guides que les bouches d’aération quand
ils passaient sous la longue voûte du boulevard
Richard-Lenoir, je me souviens qu’on faisait
de drôles de récoltes quand on vidait les bassins,
je me souviens des usines, des entrepôts,
des cités d’artisans qui longeaient le canal,
je me souviens que le décor du canal a été
entièrement reconstitué pour les besoins
du tournage du film de Marcel Cané, Hôtel du Nord,
je me souviens du tems où on jouait
à la manille, où on chantait et où on parlait
politique dans les cafés,
je me souviens …
du canal Saint Martin.

Editions Parigramme Marie Babey

* la dernière photo a été prise hier, par un après-midi pluvieux de ce mois d’août 2010.

36 commentaires pour “Paris Canal Saint Martin (3)”

  1. Véritable merveille ce canl, et tes photos très réussie lui donne une  allure de fleuve…Très chouette, le noir et blanc est parfaitement bien indiqué dans ce genre de cliché. Merci pour ce moemnt de poésie! Bonne journée et à bientôt!

  2. Il faut dire qu’il pleut souvent en ce mois d’août.. je mes souviens d’être passée à coté de ce canal….

    J’espère que tu as passé un bon weekend!

    un grand coucou à toi et bon lundi!

  3. la description de ce canal St Martin est superbe !

    On dirait une artére  qui irrigue Paris,

    une voie fluviale qui embarque avec elle,  le passé et les passants

    merci pour les photos

    chez moi…   pluie …  pour toute la semaine !!

    la citerne se remplit et débordera rapidement lol

  4. Ah ces passerelles là je les ai empruntées plus d’une fois. J’aime bien ce coin de Paris. Non, je devrais reprendre jeudi prochain. Je pense que ça ira. Même si je dois y aller avec une atèle au début. La méthode dont je t’ai dit deux mots est “Alpha Anglais” en 12 classeurs et deux cassettes par classeurs avec les fascicules. Il s’agissait de magazine que l’on achetait à l’unité toutes le semaines dans ma jeunesse. Tu te souviens ? Et quand on faisait le compte, il y en avait pour une fortune. Le problème aujourd’hui c’est de trouver un magnétophone ! Je ne sais même pas ce que vaalent les cassettes depuis le temps. Je dois avoir ça depuis plus de 25 ans pour ne pas dire 30 ans. Aujourd’hui j’ai encore craqué, non pas de la cheville du porte monaie. Je me suis fait cadeau d’un 100 mm macro f 2.8. Ma chasse aux libellules de cet été avec mon 60 mm même focale (excellent objectif d’ailleurs) m’a fait pencher pour un 100 histoire de pouvoir prendre un peu de recul sur les sujets à viser en macro. Bon mais ce n’est pas aujourd’hui que je ferai des prouesses vu le temps ! Et puis ça tombe bien car Hornet vient d’annoncer le prochain concours qui porte sur la macro (ou de près pour ceux qui ne peuvent pas faire de macro). Je commence par avoir beaucoup de matériel et je n’ai plus assez d’un sac à dos pour tout trimbaler. Il va falloir que je songe à en vendre une partie. Mais j’ai du mal car c’est du bon Canon. Voilà les nouvelles du jour. Je te souhaite une bonne fin de journée. Bises. Yves

  5. Je vois que tu as bien apprivoisé ton appareil et que tu réussis de superbes photos ; Je connais bien cet endroit qui a tant de charme surtout le matin très tôt, aussi tes photos me rendent nostalgique !!!!!!!!! BRAVO une FAN

  6. Bonsoir, merci d’être venue visiter mon blog, à mon tour je me régale de ton blog destiné à Paris, ce soir je n’ai trop le temps mais je reviendrai avec plaisir demain passe une bonne soirée dominical à bientôt

  7. Bonjour comme promis je suis revenu visiter ton joli blog parisien je me suis promené à beaubourg avec enchantement cela me rappelle de bos souvenir passe une bonne journée ici c’esst le soleil notre compagnon du jour à bientôt

  8. Bonjour Francine,
    Quelle bonne idée ce noir et blanc, tes photos sont vraiment mises en valeur et tu nous permets de faire un lien avec le film!
    Bon dimanche, nous venons d’avoir un très gros orage bien pluvieux!
    Bisous, Mireille

  9. “……atmosphere, atmosphere, est-ce que j’ai une gueule d’atmosphere?…….” on criait du haut de la passerelle, pres de l’Hotel du Nord, avec mes amis Louisette et Alex, en 1992!! Que de bons souvenirs et quelles photos merveilleuses en noir et blanc!
    Bisous
    FANNY.

  10. De très bons souvenirs… Avec un excellent guide, in situ…xxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
    De la réalité au virtuel, j’apprécie beaucoup ta volonté de partager. Merci beaucoup Francine.

  11. bonjour-bonjour !!! je ne connais le canal St Martin qu’à travers la gouiaille inimitable de la grande Arletty, mais je n’y suis jamais allée … pour le moment ^^ Un grand de m’avoir accepté dans la communauté !!!

  12. Bonjour Francine, ta première photo montre qu’il ne faudrait pas beaucoup plus d’eau pour que le canal déborde!!! Une chose est sûre que le canal Saint Martin est bien connu tout comme le film “Hotel du Nord” avec Louis Jouvet et Arletty que j’adore. Un très bel article en NB qui met en valeur encore plus le lieu. Bon dimanche, ici très chaud, gros bisous ma douce

  13. Lorsque j’ai pris des photos de ce coin charmant de Paris, je n’ai pas pensé au NOIR ET BLANC et pourtant, TES PHOTOS donnent ce petit air de nostalgie et de charme incomparables.
    bisous

  14. Atmosphère Atmosphère…. sourire , on la retrouve avec tes beaux clichés. Nous sommes de retour de Bretagne et Normandie Bonne soirée Bisous de nous deux Christine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !