logo

Parc floral de Paris (1)

Parc Floral de Paris

Paris 12

Au printemps 200 variétés de tulipes fleurissent, à l’automne ce sont les dahlias, et des fougères poussent à l’ombre d’une pinède. La pinède centenaire existait déjà avant la création du parc. Elle couvre 3 hectares. Des pins noirs y côtoient les pins sylvestres. Au printemps la pinède se pare des couleurs de la collection des rhododendrons et d’azalées : ces plantes apprécient les sols acidifiés par les aiguilles de pin. 

Un coin de verdure

Le parc floral est créé en 1969 dans une zone déshéritée du bois de Vincennes, pour accueillir les 3ème floralies internationales de Paris. Sa surface est de 308 000 m2.

 

Il offre un paysage sans cesse en mouvement, c’est un lieu unique d’observation et de détente pour les amateurs d’art floral et de balade dans un cadre verdoyant.

Ce jardin botanique possède des collections d’intérêt national (iris, camélias, rhododendrons,…) et des jardins à thèmes dévoilent leurs merveilles : jardins des senteurs, vallée des fleurs,  jardins des 4 saisons,…

Le parc floral est un jardin botanique : il diffère d’un jardin public car il contient des collections vivantes de plantes scientifiquement ordonnées et étiquetées.

Au même titre le jardin des plantes est un jardin botanique. C’est un centre de conservation des ressources végétales, il a pour mission de sensibiliser le public à la biodiversité et au développement durable..

Source : www.paris.fr

68 commentaires pour “Parc floral de Paris (1)”

  1. Bonsoir Francine. Grâce à toi, je découvre ce parc. je ne connaissais que le bois de Vincennes, et encore que de renommée… Ma filleule qui habitait la région Parisienne il n’y a pas si longtemps, nous a fait longer le bois en voiture la nuit… On se serait cru à une exposition de camionnettes…  décorées pour Noêl, avec toutes ces lanternes rouges… lol Pour mes tomates, cette année j’ai effectivement oublié d’enterrer des orties sous les pieds au moment de la plantation, et ça ne pardonne pas… Mais je note précieusement tes conseils pour l’année prochaine.. Et je réserve une place pour Capucyne… lol Bisous…

  2. re Francine. je viens de me rendre compte que je t’ai adressé une partie de commentaire qui était destiné à Capucyne… lol Tu voudras bien m’en excuser mon amie… C’est signe de fatigue. Vivement les congés… Bisous…

  3. Bonjour Francine, un petit moment de calme, je reprendrai le pinceau un peu plus tard. 30° à l’ombre alors bouf!!!  Avec cette chaleur les ordi chauffent, j’espère que tu seras vite dépanné. Bonne soirée et gros bisous ma belle

  4. Bonjour Francine, aie!!! la panne, j’espère que tu auras ton autre bientot. Il a fait un orage hier soir et c’est bon pour le jardin. Bon dimanche et gros bisous

  5. tu as réussi à récupérer un ordi alors? mais bien sur à bientôt!! pas question qu’une panne d’ordi nous prive de tes articles!!! grrr il faut trouver une solution vite!!!!pleiin de bisous

  6. un peu de verdure et de fraicheur à l’ombre des arbres .. ouf !!! cool +++ il fait encore chaud aujourd’hui en provence mais le vent s’est levé !! je suis de repos mais une tonne de ménage à faire .. j’attends des amis pour le week-end … mais je viens

  7. Mince alors, ton micro en panne nous ne pourons plus voir tes belles photos pour le moment, en attendant que tu t’équipes à nouveau. Moi aussi le mien date de 2000 et j’ai prévu le changement à la fin de l’année. Bises en attendant je t’envoie un médecin pour le dianostique, Chris

  8. coucou ma belle je viens de te lire comment ça ton micro te laisse en rade ? j’espère que ça va pas durer c’est chiant je sais ce que sait à plus .. gros bisous à vous trois

  9. Tu n’as vraiment pas de chance, ton nouvel ordi avait fait des siennes je me souviens en début d’année et maintenant c’est l’ancien qui lâche et bien c’est la loi des series, moi j’ai eu mon lot avec l’orage je te dis pas tout ce que j’ai été obligé de racheter. Il vaut mieux ça qu’une jambe cassée comme ont dit !!!…. lol…..bon courage, bisous, à bientôt, bisous, Corinne

  10. Bonjour Francine, J’espère que tu pourras être dépannée rapidement, je te laisse tout de même ce message d’encouragement, prends ton mal en patience. Il est vrai que sans ordi on est perdu maintenant, bon WE tout de même, bisous, Corinne

  11. Bonjour Francine, tu écris quand même malgré la panne de ton micro, c’est avec surprise que je te lis et j’en suis très content. J’attends quand même tes articles avec tes jolies photos, gros bisous et très bonne journée, Chris

  12. x
    C’est une campagne, sinon une compagne agréable à visiter que tu nous montres !
    Je me souviens l’avoir cherchée, en vain, en… quelle année déjà… ah, 1943 ! Mais oui c’est loin, c’est loin tout ça !
    Amitiés
    Papynet

  13. Bonsoir ma belle c est vrai que Lourmarin est charmant et c est surtout le passage obligé pour aller à Buoux bonnieux et cie… là c est dans le parc du restaurant juste à l entrée du défilé.. bisous

  14. Tu ne quittes plus ce bon vieux Jardin des Plantes ! Il doit y faire bon flaner en ce moment. Merci d’avoir ajouté La Gare Centrale dans la liste de ceux que tu aimes visiter régulièrement. Ca me fait plaisir. Je vais profiter de mon jardin avant que le soleil ne soit trop haut. Bonne journée. Yves

  15. Bonjour et bon dimanche. Tes photos sont magnifiques.
    Ma chatte est une sacrée de Birmanie, je l’ai adoptée il y a 2 ans, après qu’elle est été abandonnée 3 fois, elle était très agressive elle a même crevé l’oeil de ma petite shit shu, aujourd’hui disparue, le 13 novembre. Aujourd’hui gavotte ( son nom) est un amour, mais ne supporte pas les étrangers, elle se cache dans un tiroir sous mon lit. Sa photoPour les photos d’automne la forêt de Ramvouillet est magnifique

  16. Bonsoir Francine c’est toujours un plaisir de voir tes photos et tes articles, merci de nous faire partager tes beaux clichés Bonne fin de journée Bises Christine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !