logo

Parc de Paris Bercy La Demeure 10

La Demeure 10 

Parc de Paris Bercy Paris 12

Quand on entre dans le parc de Paris Bercy, on voit cette imposante et peu banale sculpture au milieu des nénuphars.

Etienne Martin est un sculpteur français né en 1913, élève des beaux Arts de Lyon. En 1954 il commence la série des demeures qui l’ont rendu célèbre, et le grand prix de sculpture lui est remis à la 33ème biennale de Venise.
De 1968 à 1983, il est professeur à l’Ecole Nationale supérieure des Beaux Arts de Paris pour la sculpture monumentale.

1971 : il est élu à l’Académie des Beaux Arts
1984 : l’ensemble de ses demeures est exposé au centre Pompidou à Paris
1989-1990 : le Ministère de la culture lui commande la Demeure XX pour Clermont Ferrand, et la Demeure XVII pour Issoudun
1995 : edition en bronze de la Demeure X pour la ville de Paris
Décède en 1995

1996 : une exposition lui est consacrée à la fondation Coubertin de St Rémy les Chevreuse, Yvelines
Une salle entière expose ses oeuvres au Musée d’art moderne de la ville de Paris

Martin, un nom tellement banal qu’il avait décidé d’ajouter un trait d’union avec son prénom, afin d’«éviter des confusions avec d’autres Martin”.  
Etienne-Martin est né le 4 février 1913 à Loriol, dans la Drôme. Il fait ses études secondaires à Valence et à 16 ans, il rejoint l’Ecole des Beaux-Arts de Lyon. Selon lui, l’enseignement qui lui fut donné jusqu’en 1933 était «extrêmement traditionnel». De1934 à 1939 il étudie la sculpture à l’Académie Ranson de Paris­ auprès de Charles Malfray.

Il avait choisi la sculpture «parce que je n’étais pas foutu de faire autre chose (…) Et plus sérieusement parce que la sculpture est quelque chose que l’on peut attraper à bras-le-corps, embrasser, autour de laquelle on peut tourner, à l’intérieur de laquelle on peut évoluer, à l’intérieur de laquelle on peut éventuellement pénétrer», expliquait-il dans
un entretien à Libération (25 août 1992). Une définition donnée plus tard, mais qui tranche ­ par son caractère de corps à corps et sa conception matérialiste ­ avec l’idéalisme distant de la statuaire classique.

Les Demeures, oeuvres phare d’Etienne Martin

C’est en 1954 qu’ Étienne Martin commence la série des Demeures qui l’ont rendu célèbre et reçoit en 1966 le grand prix de sculpture à la 33e Biennale de Venise. En tout, ce sont  vingt sculptures de tailles différentes.
L’anecdote fondatrice est à rechercher dans un retour à l’origine ou plutôt au lieu d’origine, la maison natale de Loriol perdue, et devenue mythique. «Une chose obsessionnelle, liée à ma vie propre, sans plus et sans moins. Un jour, j’ai été obligé de me séparer de ma maison, là où j’étais né, et j’en ai été choqué et peiné. Mais elle est restée
tellement présente en moi que j’ai eu le désir de l’explorer (…) En travaillant sur ce thème, j’ai retrouvé la forme, la lumière, les gens, tout ce qui constituait l’âme de cette maison.»

 sources : http://www.liberation.fr/culture/0109135247-etienne-martin-entre-dans-sa-derniere-demeure

45 commentaires pour “Parc de Paris Bercy La Demeure 10”

  1. Je ne connais pas du tout ce sculpteur, mais il m’intrigue et je te remercie d’en parler et de donner tous ces renseignements. Je comprends que cette sculpture d’ait interpellée !!! Je vais essayer d’en savoir encore plus. bien amicalement

  2. Cette scupture m’a étonnée devant la maison du lac du parc de Bercy.
    Mais je l’ai davantage appréciée en comprenant les impressions que son auteur voulait faire ressortir.

  3. Bonsoir Francine merci de ta visite, en effet une étrange sculpture, je ne connaissais pas du tout, à voir en tous les cas, elle doit être imposante vu la taille des nénuphars à côté. Bonne soirée , bisous, Corinne

  4. coucou francine .. tu vois j’obéis … hihihi sous la demeure 10 … j’adore cette sculpture .. elle a quelque chose de maya qui me donne de la nostalgie au coeur … je vais parcourir tes articles sur la turquie avrec encore plus d’intérêt car je pars pour 10 jours à Izmir dans quelques jours … gros bisous

  5. coucou,
    je voit que tu as fait quelques modif à ton blog, il est super comme ça. j’ai adoré les articles que tu as mit depuis lundi. le squelette du gorille montre bien que c’est un animal proche de l’homme, en apparence seulement, passe une excellente soirée, gros bisous

  6. Bonjour Francine, ah s’attacher a des pierres… ou aux souvenirs qu’elles évoquent, il faut vivre le présent tres tres fort… cela passe si vite Soleil ce dimanche profitons

  7. Chez CIRQUE tu l’as à 549 euros et en plus de faire une balade à Paris tu l’as tout de suite dans les mains. Je n’aime pas commander ce genre de matériel en livraison. Je ne fais que des commande pour le petit matériel sur Internet.
    Si tu veux on pourrait faire une tentative pour forcer la porte de l’AFAC un de ces samedi. A défaut de petits trains si on se fait jeter on photographiera les gares de l’Est et du Nord. J’ai ça dans un coin de ma tête pour la Gare Centrale. Bon dimanche. Bisosus. Yves

  8. Coucou Francine,
    J’ai toujours plaisir à me balader avec toi et faire connaissance d’endroits qui me sont inconnus.
    Bon début de semaine, en espérant que cela va de mieux en mieux pour toi.
    Bisous

  9. Lorsque je te dis que je ne suis pas observatrice ???? je n’avais pas vu la différence de photos (hiver – été) quelle honte. Tu vois, c’était le désespoir de mon prof de sculpture. J’essaie, mais je t’envie d’être aussi observatrice ; c’est une qualité première pour un artiste et tes photos superbes en sont l’exemple. bisous et continue de nous régaler.

  10. Bonsoir Francine, Si je ne me trompe pas je pense que tu as fait cette balade avec Véro. Comment vas tu?  Tu arrives à faire des petites balades c’est plus sympa. J’ai recommenc é les petites balades d’une heure et demi  mais en terrain  plat enfin presque…. sourire car ici même en évitant les dénivelés on en trouve toujours quelques uns…. On nous annonce la neige ce soir…. Bonne soirée Bisous de nous deux Christine

  11. Loriol, Valence … mais dis-donc, c’est presque un “païs” ce Martin là !!! je me demande si comme moi, il a fait ses études secondaires à Camille Vernet ??? sniff surement à Emile Loubet !!!! JE RIGOLE  ces deux lycées n’existaient pas à son époque !!! mdr –  en tout cas, moi, je ne saurais pas manipuler le marteau et le burin comme lui … LA DEMEURE ??? hihihi mais c’est la même à deux saisons différentes … et bien sur, je choisis d’y résider … en été !! mdr lol bisous – ben il est où lindien ??? mdr lo bisousssssssssssssssssssss

  12. Tu trouves le temps d’aller te promener et de nous faire découvrir encore de belles choses. J’attends avec impatience le retour du beau temps pour retourner faire des promenades.

    Bonne semaine. Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !