logo

Nous n’irons pas à Avignon

Nous n’irons pas à Avignon !
Vitry-sur-Seine Val de Marne (94)
Du 3 au 28 juillet 2013 du mardi au dimanche à partir de 15h.

Le festival d’Avignon bat son plein (5 juillet 2013 au vendredi 26 juillet 2013). Au même moment, le festival de Vitry sur Seine, “Nous n’irons pas à Avignon”, fête  15ème anniversaire.

Ce « contre-festival d’Avignon » propose quatre spectacles (musique et théâtre) par jour, du mercredi au dimanche, pour tous publics, avec l’organisation de rencontres avec les artistes. iIl accueille 17 compagnies, pour  85 représentations données  dans le petit théatre de Vitry, “gare au Théatre”.

Nous n’irons pas à Avignon
“Nous n’irons pas à Avignon” est né en 1999 de deux nécessités : proposer une alternative au festival off d’Avignon et inventer une manifestation estivale en banlieue parisienne.

Pour sa quinzième édition, le festival Nous n’irons pas à Avignon vous propose une mise en perspective de la culture scientifique et technique par le prisme du spectacle vivant.

“Venez explorer des objets, des thématiques et des oeuvres pluridisciplinaires (théâtre, danse, musique, jeune public, rencontres et débats), faisant appel à des technicités anciennes et nouvelles pour des expériences sensorielles, ludiques et sensibles !”

“Le thème de cette édition, confie Élodie Salatko, en charge de la programmation, prend pour point de départ les fêtes foraines, de la fin du XIXe siècle au début de la Première Guerre mondiale, en tant que lieux de divertissement, d’éducation et de démonstration. Elles offraient un accès généralisé des publics à des instruments de diffusion du savoir scientifique, technique et artistique.”

La vidéo et les animations numériques, par exemple, ont fait évoluer les mises en scène et la place du corps humain tantôt sujet, tantôt instrument. “Les artistes contribuent ainsi à faire découvrir au public les progrès scientifiques et technologiques illustrés par l’émergence de dispositifs pédagogiques et ludiques, précise Élodie Salatko. La technologie permet aussi de convoquer une prolifération de mises en scène.” Parmi les soirées à ne pas manquer, Sensitives, une odyssée dans le monde féminin, inspirée des Chansons de Bilitis de Pierre Louÿs (du 3 au 7 juillet à 19h).

Nous n’irons pas à Avignon
À découvrir aussi cette même semaine, une performance dansée qui interroge sur les relations ambiguës qu’entretient notre individu contemporain avec son environnement numérique.

Le programme : 4 spectacles quotidiens (danse, théâtre, musique, spectacles pour enfants, …) ponctués de rencontres, de débats et de performances. Près de 5000 festivaliers sont attendus.

« Nous n’avons rien contre le festival d’Avignon », explique Pauline Séjourné, chargée des relations publiques et de l’action culturelle au sein de Gare au théâtre.

« Avignon est difficile d’accès pour les petites compagnies. Aussi bien logistiquement que financièrement. »
Modestement, « Nous n’irons pas à Avignon »  prend le pari de promouvoir les artistes de demain. Depuis quinze ans, il a des arguments de poids, plus que jamais d’actualité.

“C’est plus spontané. Si 4000 personnes sont attendues à Vitry contre 130000 à Avignon, ici, « les gens viennent spontanément », insiste Pauline Séjourné. Le festival se veut plus « cool ». Sa particularité : les cartes blanches. Le principe est simple. Chaque compagnie peut inviter un artiste pour une « soirée surprise ». Court-métrage, concert ou numéro forain, l’entrée est libre.

C’est plus abordable. Le tarif est trois fois moins cher qu’à Avignon : 13 € le spectacle. Côté artistes, « on donne la possibilité aux compagnies qui manquent de moyens ou de reconnaissance de se produire », défend Pauline Séjourné.

C’est plus chaleureux. « La cohue d’Avignon, c’est pénible », avoue Frédéric Deslias, metteur en scène de la compagnie Le Clair obscur. La Gare au théâtre lui permet d’installer son « infrastructure hybride », comme il l’appelle, plus facilement. « Dans les conditions du Off d’Avignon, ça n’aurait pas été possible. »

A Vitry, pas question de quitter Gare au théâtre après le salut final. Chaque soir du festival, les spectateurs sont invités à partager un moment avec les artistes dans la cour extérieure autour d’un verre. Le festival accueille aussi les centres de loisir, lors des pièces jeune public. A l’issue des représentations, un goûter est organisé pour les petits.

C’est plus singulier. Danse contemporaine, théâtre, performance, arts visuels. A Vitry, il y en a pour tous les goûts, tant sur le contenu que la forme. Le spectacle Sensitives en est l’exemple vivant. Du cabaret au théâtre, en passant pa r le burlesque, la compagnie Ginko propose un spectacle pluridisciplinaire. Le festival d’Avignon a beau être une institution « qu’il serait hypocrite de critiquer, avoue la metteur en scène Naéma Boudoumi, il nous impressionne ». Paniquée à l’idée de « mal faire », la compagnie Ginko préfère prendre ses marques à Gare au théâtre avant de se lancer dans la cité des papes, « peut-être l’année prochaine ».”

http://www.affiches-parisiennes.com/
http://www.vitry94.fr/

 

 

25 commentaires pour “Nous n’irons pas à Avignon”

  1. je confirme, Avignon c’est l’horreur pendant le festival, une année nous y sommes allés, en plus avec les petits enfants..impossible de se garer, trop de monde dans les rues et avec la chaleur par-dessus, tu imagines !!

  2. Perso je trouve très bien d’organiser des évènements en dehors des grandes salles traditionnelles. Ca permet probablement à des gens du coin de voir ce que c’est alors qu’ils ne se déplaceraient pas à la capitale.

    C’est comme le festival du cabaret vert qui a été créé à Charleville en 2005, beaucoup de personnes ont critiqué disant que dans les Ardennes ça ne marcherait pas … en 2012 il y a eu 73000 entrée et la durée est passée de 2 soirs à 4 soirs. Comme quoi il n’y a pas que dans les grandes villes qu’il se passe quelque chose.

    Bonne soirée Francine.

  3. Bonjour Françine sympa le petit théatres on dirais qu’il ets dans un lieu de campagne :p je te souhaite un tres bon mardi va faire encore tres chaud aujourd hui et en plus apparement prévoit des orages enfin de journée 🙁 Biz

  4. c’ est bien sur, une très bonne initiative, tout le monde ne pouvant se rendre en Avignon !

    Mais je me dis que si Vitry rencontre trop de succès, son festival finira lui aussi par être trop cher, et trop fréquenté !

    Je lui souhaite donc le succès modéré qu’ il estime.

  5. hihihihihi je vais monter au créneau !!! non mais, sous-entendre que le festival d’avignon est cher,  manque de spontanéité et de …. chaleur , il va voir le pere Deslias !!! çà va saigner !!! hihihihihi MORTE DE RIRE !!!

    Bon, sinon, moi je suis plus cool, je dis bravo à ce festival qui va faire la joie des parisiens … on est gentil en provence, hein !!!

    ceci dit, moi, je vais samedi soir au festival d’avignon avec mon blogpote Harry84 … spectacle de flamenco et resto … mais je crois te l’avoir déjà écrit !!! hihihihi

    bisous ma belle … bonne soirée

  6. Bonjour Francine

    Je trouve le concept génial. Cela permet effectivement de réunir de nombreux et nouveaux talents pour le plus grand plaisir de tous. Evry sert en quelque sorte de tremplin à tous ces artistes… L’Art en général doit être accessible au plus grand nombre et je trouve qu’Evry fait beaucoup d’effort pour que cela puisse être le cas…. Je ne doute pas que le festival d’Avignon soit incontournable pour les artistes mais il serait regrettable qu’il devienne le lieu où l’on doit uniquement “paraître” et non un lieu où la créativité doit rester un échange avec les spectateurs…le fossé est si vite creusé parfois..
    J’espère que tu auras l’occasion d’assister à l’un de ces spectacles et que nous en aurons la primeur.

    Je te souhaite une très belle journée
    Gros bisous
    Chronique

  7. Coucou Francine

    Je connais Avignon , mais je ne suis jamais allé à son festival … c’est un peu loin pour aller pour ça et je ne suis pas vraiment amateur.

    Bon ! maintenant la foule ne me fait pas peur , j’ai connu les rassemblements Harley Davidson de Daytona ou de Sturgis avec plus d’un million de bikers ….

    Ce festival de vitry plus intime me plairait bien aussi !

    bizz

    pat

  8. J’aurais adoré y aller mais je viens plus tard dans la capitale. Découvrir de nouvelles troupes, rencontrer les artistes, une vraie convivialité loin de tous les “flons flons”. Tu nous en parleras encore stp?

    Gros bisous du jour de Mireille du Sablon

  9. Bonsoir Francine, merci pour ta petite visite d’amitié….. Très intéressant ton article, j’ai entendu parler de ce spectacle “nous n’irons pas à Avignon”….. Remarque quand on a l’occasion d’aller au moins une fois au “Festival d’Avignon” (Bouches du Rhône) ça vaut la peine, il y a de beaux spectacles et une très bonne ambiance, j’en ai de bons souvenirs d’été….. Pour répondre à ta question sur les cheveux : oui tu as raison de vouloir aller dans les boutiques Afro, car ils ont de bons produits pour les cheveux à base de “Karité” c’est très efficace pour les cheveux secs et frisés !!! bonne soirée, bisous.  “Miss Mary”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !