logo

Notre Dame des Laves Piton Sainte Rose La Réunion

Notre Dame des Laves
Piton Sainte Rose 
 

L’éruption de 1977 est celle qui restera dans les mémoires. Elle a lieu hors enclos, la lave a dévalé les pentes du volcan, menaçant le village de Piton Sainte-Rose, les habitants sont évacués, des maisons et notamment une station essence sont détruites.

Un bras de lave s’est arrête devant l’église, l’épargnant miraculeusement. La lave a dévalé les marches de la petite église, puis s’est arrêtée au bas des escaliers. Depuis l’église a été rebaptisée Notre Dame des Laves.

 Notre Dame des Laves Piton Sainte Rose

La coulée de 1977

En avril 1977, le village de Piton sainte Rose a été deux fois traversé par la lave, c’est la première fois qu’un évènement de ce genre se produit depuis que des hommes habitent dans cette région. Les Réunionnais comprennent alors que le volcan peut couler hors de son enclos… Le 8 avril, deux habitants de Bois Blanc, effrayés, ont vu la lave  descendre vers leur village. C’est la panique, les évacuations se déroulent sous une pluie battante, et, premier miracle, la lave s’arrête la nuit à 900 mètres des habitations.

Notre Dame des Laves Piton Sainte Rose

L’éruption a débuté le 5 avril 1977 par une explosion et une fissure dans le cratère Dolomieu. Finalement du 5 au 16 avril de nombreuses fissures vont apparaître et les énormes coulées de lave vont se déverser hors enclos entre Bois Blanc (évacué le 12) et Piton Sainte Rose.

Notre Dame des Laves Piton Sainte Rose

Le 9 avril, alors qu’on s’occupait des réfugiés à Piton Sainte Rose, une explosion se produit et l’activité volcanique reprend. La coulée passe à quelques mètres à droite de l’église, et finit sa course dans l’océan.

Notre Dame des Laves Piton Sainte Rose

Notre Dame des Laves Piton Sainte Rose

Quelques 100 millions de m 3 d’une lave très liquide et très chaude (1200 °C) vont ainsi se diriger tout droit vers la RN2 pour atteindre très rapidement l’océan indien le 10 avril à 2h30 du matin.« Le 13 avril à 19h15, la lave s’avance sur le parvis de l’église de Piton Ste Rose, brûle le portail puis s’immobilise à l’entrée de la nef. Une dizaine de cases sont englouties, la gendarmerie et l’église sont comme deux îlots au milieu de l’immensité figée de basalte noir. Vers 21h30, la lave atteint la mer.  Le 15 avril le volcan se calme, les bulldozers prennent d’assaut la lave à peine durcie, encore chaude, et rouvrent la route. » (extrait de l’ouvrage Au coeur de la Fournaise de Roland Bénard et Maurice Krafft).

7Notre Dame des Laves Piton Sainte Rose

Notre Dame des Laves Piton Sainte Rose

Le Volcan Piton de la Fournaise au loin 

 

Une église miraculeusement épargnée par la lave

Depuis le moment où la lave a été aperçue au sommet du volcan, et son arrivée à l’océan, à peine 20 heures se sont écoulées. Sa vitesse moyenne a été estimée à 60 km/heures. Cette coulée a duré jusqu’au 12 avril.

A ce moment précis, tout le monde pensait que c’était fini. Or le mercredi 13 avril 1977, une autre explosion provoque une seconde fissure un peu plus bas que la précédente. Un torrent de laves dévale à nouveau les pentes du volcan, et se dirige vers le village cette fois à 80 km/heures. Le front de la coulée mesure 7 à 8 mètres, il s’en dégage une chaleur intense. Vers 19 heures, la lave atteint l’église, brûle la porte, et, second miracle, ne s’avance que de deux à trois mètres à l’intérieur, alors qu’un autre bras de lave la contourne et se dirige vers l’océan.

Notre Dame des Laves Piton Sainte Rose

Notre Dame des Laves Piton Sainte Rose

Ce torrent de feu a brûlé 34 maisons individuelles en bois et enseveli certains commerces en dur. Dans l’église, des bancs sont en feu, les vitraux et le sol carrelé ont éclaté sous la chaleur.

Notre Dame des Laves Piton Sainte Rose

 

Notre Dame des Laves

La première église de Piton sainte Rose fut construite en 1927 et agrandie en 1935. C’était uen chapelle en bois, à laquelle est ajouté un clocher en pierre, un autel, une sacristie en béton et un choeur en bois. Cette chapelle est détruite par le cyclone de 1948.
Une église en béton est construite et sera bénie solennellement le 26 octobre 1958 et consacrée à l’enfant Jésus de Prague.

Notre Dame des Laves Piton Sainte Rose

La Vierge au Parasol

En 1896, deux veilles amies du quartier de Bois Blanc décident d’ériger une statue de “Notre Dame de Lourdes” sur les coulées de lave dans l’espoir de protéger leurs palntations de vanille qui étaient dans les parages.

Notre Dame des Laves Piton Sainte Rose
Un artisan l’affubla d’un parasol pour la protéger des intempéries caractéristiques de la région. Dès l’année suivante, une éruption a lieu et le fleuve de lave se dirige droit sur la vierge. Arrivée à 25 mètres, la coulée de lave se sépare en deux bras et la vierge est épargnée. En 1963, une seconde statue est offerte par Mr Lerous, et placée au Grand Brûlé.

Notre Dame des Laves Piton Sainte Rose

En 1998, puis en 2002, une coulée de laves menace à nouveau la statue qui est évacuée d’urgence. A partir de ce moment, la statue est placée à côté de l’église de Piton Sainte Rose. De nombreuses fois vandalisée, elle est désormais à l’intérieur de l’église.

Notre Dame des Laves Piton Sainte Rose

Notre Dame des Laves Piton Sainte Rose

Restauration de l’église Notre Dame des Laves

Notre Dame des Laves a été restaurée en 1979. Guy Lefèvre, maître verrier, sculpteur et peintre réunionnais, a réalisé les fresques du fronton et du chœur, et créé les nouveaux vitraux. 

Notre Dame des Laves Piton Sainte Rose

Notre Dame des Laves Piton Sainte Rose

Quinze vitraux, avec des couleurs flamboyantes, racontent la coulée de lave. L’église a échappé par miracle à la lave, et à sa destruction totale, grâce à la configuration géologique du terrain qui a permis à la lave très fluide de la contourner en grande partie. 

Notre Dame des Laves Piton Sainte Rose

Notre Dame des Laves Piton Sainte Rose

La fresque du fronton, Notre -Dame protégeant l’église et les habitants, a été réalisée en 1982.
Guy Lefèvre, maître verrier, sculpteur et peintre réunionnais.

Sources : in situ et
http://www.guylefevre.re/

crédit photos : http://www.fournaise.info/

60 commentaires pour “Notre Dame des Laves Piton Sainte Rose La Réunion”

  1. Ce doit être spectaculaire, de voir cette coulée de lave qui s’arrête pile poil à l’église ! De plus, elle est très jolie, avec ces vitraux flamboyants et cette Vierge au parasol. Bises. FRANCOISE

  2. bonjour Francine,
    magnifiques photos …..Eh oui ou la coulée de lave en fusion passe, elle détruit tout sur son passage
    Merci du partage
    bonne journée
    amitiés

  3. Merci Francine, en effet ce jour là il y a un bon dieu comme on dit, il épargna sa “maison”…. mais c’est tjs un triste sort que se trouver dans les parages d’un volcan réveillé !! Bon lundi, bises

  4. On peut parler de miracle, comme expliquer scientifiquement, toujours est ‘il que la vierge et l’ église ont été épargnées.
    Il faut quand même une certaine philosophie positive pour continuer à habiter sous la menace de ce volcan qui a prouvé ses capacités de nuisance !
    D’ un autre côté, quand on voit tout ce qui peut provoquer la mort, on n’ est à l’ abri nulle part !
    Merci pour toutes ces belles photos !
    Passe une bonne journée
    Bisous

  5. Kikou Francine
    miracle il y a eu ! une bien belle église, j’ai eu l’occasion de voir pareilles photos d’une amie qui y habite.
    Il a bien gelé cette nuit, on nous annonce 4° pour aujourd’hui ! je viens de sonner à Jess , elle a bien dormi, ce matin encore un peu de douleurs, on verra la suite.
    Passe une bonne journée, gros bisous,
    Nadine

  6. Quand on voit les coulées de lave solidifiées on peut croire au miracle ! Merci pour tes belles photos qui rendent bien la tragique situation ! J’avais beaucoup aimé la restauration de l’église 🙂 Belle semaine Francine Bisous

  7. Bonjour Francine , de très belles photos pour ce beau voyage en ta compagnie, j’ai bien aimé la Vierge bleue. Bisous et bonne journée MTH

  8. Quelle belle église, j’aime beaucoup son côté sobre , les vitraux sont magnifiques !!
    C’est bien triste que cette éruption !! quelle désolation dans le village j’imagine !!
    Bon début de semaine Francine gros bisous Rozy

  9. Bonjour Francine
    Cette église a été épargnée miraculeusement par la coulée de lave ….
    ça fait peur et ils ne doivent pas dormir tranquille les Réunionnais !!!
    Merci pour ton partage
    Bises, bonne journée

  10. Que peut-on dire : c’est un miracle ! Quelle force s’est interposée pour stopper ces laves ?
    J’aime beaucoup la vierge au parapluie… c’est très original !
    Bonne semaine,
    Gilbert

  11. C’est merveilleux, j’ai frissonné en lisant ce joli miracle.
    Tes photos sont superbes et j’apprécie vraiment énormément de voir ton récit de voyage.
    Bisous et merci
    Am

  12. Bonsoir Françine
    C’est quand même extraordinaire cette histoire d’arrêt ou de déviation de la lave au niveau de l’église et de la statue. Il y a des choses qui ne s’expliquent pas, disons qu’on peut parler de miracle, pourquoi pas ?
    Tes photos sont superbe, ça aurait été dommage que cette église disparaisse !
    Je te souhaite une très bonne soirée
    Bisous
    @lain

  13. merci pour ce reportage qui nous montre des photos saisissantes de cette ile volcanique
    que je n ‘imaginais pas ainsi
    les vitraux sont magnifiques
    et la vierge en bleu j’aime beaucoup
    bonne soirée
    kenavo

  14. Bonsoir ma Francine, merci pour ta fleur de la réunion déposé dans ton com.
    Magnifique voyage que tu nous offres ici, et de superbes photos, je continue à m’imprégner.

    Je ne suis pas en avance pour répondre à ton com,
    mais semaine dernière bousculée et cette semaine pas mieux.
    lol !
    As-tu passé un bon week end ? Moi oui merci et tout va bien.
    Il fait froid par contre.
    J’espère que par chez toi tout va bien.
    Très bonne semaine avec plein de petites douceurs.
    Merci d’être là.
    Douce soirée et prends soin de toi.
    Lolli

  15. Coucou Francine
    Je profite d’ un peu de calme dans ma vie mouvementée actuellement pour visiter les blogs
    Je connais l’ histoire de cette église épargnée par la lave mais tu me rajoute des infos…..
    J’ aurais aimer être volcanologue malheureusement mes parents n’ étaient pas du même avis mais la passion reste bien présente et quand on parle de volcan je ne me tiens plus….lol
    C’ était donc à la Réunion que tu avais disparu j’ ai une amie du net qui y vit….un très beau coin
    Gros bisous et peut être à bientôt

  16. Bonsoir Francine c’est pas croyable cette aventure tu nous offre un reportage avec des très belles photos ainsi que j’admire ces toutes ces explications bien intéressante car il faut beaucoup de courage pour vivre tout cela merci pour ce partage émouvant bonne soirée à toi bisou Claudine Daniel

  17. Hello Francine
    C’est vrai que quand on voit les photos de l’église avec la lave au pied de l’entrée et même tout autour, il y a de quoi se poser des questions sur un éventuel miracle….Une aubaine pour les croyants et leur foi.
    bizz
    Pat

  18. C’est fou que l’église ait été épargnée, pourtant ce n’est pas Lourdes !
    Cette lave qui déboule ce doit être vraiment impressionnant.
    J’aime beaucoup les nouveaux vitraux.
    Belle journée

  19. j’ai vu le reportage sur ces coulées de lave seule l’église et la gendarmerie fut épargnés, mais hélas de nombreuses maisons (32) ne furent pas épargnées et beaucoup de personnes se sont retrouvées sans domicile.
    les volcans attirent et font peur
    intéressant article
    bises amicales

  20. Bonjour Francine
    elle a eu de la chance ,peut-être est-c un miracle?mais elle est superbe et sobre
    encore une journée pluvieuse et fraîche, à quand un peu de soleil?
    je te souhaite de passer une douce journée
    bisous

  21. Bonjour Francine,
    Que de péripéties dans ce village !! c’était vraiment une catastrophe !!!
    je pense qu’elle aurait pu être évitée si les constructions n’avaient pas été aussi près
    de ce volcan, qui était peut être en place avant !!! je ne sais plus si tu l’as écrit,
    en tout cas une bonne explication, cette église est moderne, beaux vitraux !!
    Passe une bonne journée, bises

  22. Hello,
    Une rescapée, elle est si jolie tant à l’extérieur qu’à l’intérieur.
    J’aime bien la vierge au parasol et les vitraux aux nombreuses couleurs.
    Bon mardi
    Bisous

  23. Bonjour Francine, tu ne fais pas dans le détail, il y a de quoi passer un bon moment pour découvrir toutes tes photos .encore un superbe reportage avec beaucoup de clichés et d’infos. Bisous .

  24. Bonjour ,certainement très interessant ,mais je ne serais pas rassurée,mais tranquille en regardant tes photos .
    celles ,de lave refroidie ont de drôles de formes.certaines,on dirait des gros cacas,ou peau d’éléphant.
    c’est curieux.bonne fin de journée,bises.

  25. Bonsoir,
    Impressionnantes ces coulées de lave, c’est tout à fait compréhensible que les habitants du “coin” aient eu peur.
    C’est un vrai miracle que la lave se soit arrêtée si près de l’église.
    Bravo pour tes photos, elles sont superbes.
    Je te souhaite une très bonne soirée.
    Bisous.

  26. Bonsoir Francine,
    tu n’as pas bien lu entre les photos j’ai indiqué que cette église est désacralisée et que transformée en musée. Une partie est déjà ouverte gratuitement et au zoom (si on est doué, on peut tout voir, notamment un christ pas flou comme chez moi)
    Ces photos ne sont pas nouvelles pour moi qui ai donc une copine réunionnaise maintenant qu’elle est mariée depuis longtemps avec son Noé,mais lorraine d’origine comme moi.
    Mais tes photos sont bien meilleures et pas prises avec un appareil téléphonique (lol).
    Bonne soirée et bisous.

  27. Super intéressant ce petit reportage comme d’habitude.
    Le fait d’y avoir inclus des images de l’époque est une très bonne idée.
    Merci de nous en apprendre autant en quelques images, quelques phrases, de l’histoire de France outre mer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !