logo

Nantes Les Machines de l’Ile

L’aventure des machines

 Une équipe de constructeurs fous a installé son atelier dans les nefs. Leur imaginaire explore la cime des arbres, la savane ou les fonds sous-marins. Ils construisent un bestiaire de machines vivantes qui s’échappent de l’atelier.

Luminaire des grands fonds 

Les grands navires étaient construits à cet endroit même. Désormais, ce sont des structures mécaniques monumentales qui ont pris leur place, invitnat petits et grands au rêve et au voyage. Avez-vous déjà rencontré un serpent des mers, pédalé sur un calamar à rétropropulsion, ou monté à bord d’un bateau-tempête? Alors  venez à la galerie des machines.

Calamar à rétropropulsion

*Le calamar à rétropropulsion.

Une aventure humaine.
Les deux co-auteurs des Machines de l’Ile ne sont autres que François Delarozière et Pierre Orefice, à l’origine de l’éléphant géant. Ces dux pernnalités sont issues du spectacle des rues et des scénographies urbianes en Europe. Pendant plus de vingt ans, ils ont travaillé ensemble sur de grandes histoires de théatre de rue pour la troupe Royal de Luxe. Ils en ont gardé le goût de la rencontre avec le public, fondée sur l’imaginaire, l’émotion et la convivialité.

François Delarozière Pierre Orefice

*François Delarozière, au premier plan, et Pierre Orefice : des créateurs de génie. Photo / Photo : Franck Dubray

Une aventure artistique et urbaine
Ils ont imaginé pour Nantes un projet artistique inédit : les Machines de l’Ile. Ce site culturel et touristique est singulier et unique. Les Machines sont installées sous les Nefs des chantiers navals fermés en 1987.
Elles s’inscrivent dans le projet de réaménagement de l’Ile. Le site est ouvert sur la ville, à proximité du centre historique de Nantes.

 sources : sur site et Ouest France

16 commentaires pour “Nantes Les Machines de l’Ile”

  1. Superbe je crois bien que j aime autant que l éléphant… pour mon appareil ce n est pas un zoom… c est l objectif macro de mon canon, celui que j avais quand tu es venue bisous

  2. un endroit que je ne manquerai pas de visiter si je vais dans cette ville, d’une part car cela m’intrigue et d’autre part j’aime tout ce qui touche aux animaux marins et ce calamar me plaît bien !!

    bisous

  3. quelle ingéniosité pour arriver a mettre en mouvementents ces constuctions…bravo Mrs…et bravo a toi , pour nous faire découvrir ces grosses merveilles…j’espère que tout et ok …bonne continuation…bisous de nous.

  4. Ce calamar a un oeil plus vrai que nature. Je me retrouve dans le film 20000 lieues sous les mers avec la bataille de cette bestiole immense et le sous-marin du capitaine Némo. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !