logo

Nantes Le Grand Elephant

Le Grand Eléphant de Nantes

Ile de Nantes 

Tramway ligne 1, chantiers navals

Jules Vernes, né le 8 février 1828 à Nantes, aurait il pu imaginer dans ses rêves les plus fous, voir un éléphant se promener sur les quais de sa ville? Probablement… C’est l’île de Nantes qui accueille le pachyderme ainsi que d’autres machines étranges dignes des romans de Jules Vernes…

Embarquez à bord du grand éléphant
12 mètres de haut et 8 de large

50 tonnes d’acier et de bois (tulipier de Virginie)
Carcasse hydraulique irriguée par 4 tonnes d’huile
Moteur : 450 chevaux, vitesse 1 à 4 km/heure.

L’embarquement se fait directement par les grandes Nefs, où il loge, ou par le quai de la Loire : là, on monte à bord à l’aide d’une passerelle utilisée pour les avions!

Eléphant de Nantes 

La passerelle est rangée, l’éléphant peut partir. Et c’est parti pour une balade de 45 minutes, rythmée par le pas lent de l’éléphant, et ses barrissements. L’animal est facétieux, et sans crier gare, arrose copieusement ses passager, les badauds, ou quiconque se trouve sur son chemin… 

Eléphant de Nantes

Tout a été conçu et pensé dans les moindres détails, et cette machine se comporte comme un vrai éléphant : la bête trépigne d’impatience pendant l’embarquement, et c’est dans un formidable   barrisement qu’elle se met en route.  

Une attraction qui amuse petits… et grands.

Une formidable mécanique 
C’est un projet fou que réalise en secret l’équipe des Machines de l’île. Il a pris forme en secret dans un atelier du site Alstom. Deux rêveurs, François Delarozière et Pierre Orefice ont un challenge: réaliser, d’ici juillet 2007, un éléphant en pied de Virginie, de 12 mètres de haut dans lequel le visiteur embarquera et découvrira Nantes vue du ciel, de Trentemoult à la place du Commerce.

L’éléphant arrive au débarcadère sous les nefs. Fin du voyage pour ses passagers. Sur la droite de l’éléphant, les hangars abritent la galerie des machines.
L’embarcadère de l’éléphant sera intégré aux nefs Dubigeon, entièrement réhabilitées, à quelques centaines de mètres l’atelier de construction. « Le public pourra provoquer quelques barrissements et effets de poussière, explique François Delarozière. Il aura une vision du mécanisme et chaque vibration de l’éléphant sera ressentie. »
Trente-cinq personnes pourront monter à bord de cet éléphant sur roues, qui avancera au gasoil, chaque demi-heure. « La sortie de l’éléphant des nefs Dubigeon sera, à coup sûr, l’image que le touriste emportera avec lui en quittant Nantes », observe Pierre Orefice.

En même temps que le lancement de l’éléphant, une galerie des machines. ouvrira. C’est un laboratoire dans lequel les visiteurs pourront découvrir les créations. « Chaque jour, on est émerveillé en entrant dans l’atelier. On a décidé de le faire partager aux habitants. »
L’éléphant n’est pas le seul projet “fou” sorti de l’imagination des créateurs. Le nantais Jules Vernes ne les aurait pas désavoués. Nul doute que son ombre plane sur l’atelier jalousement protégé.

Sources : Ouest-France 17 février 2006 et sur site 

36 commentaires pour “Nantes Le Grand Elephant”

  1. très original …je me laisserai bien tenter par une balade sur son dos, on l’a faite déjà sur un vrai éléphant, j’étais morte de peur dans les descentes !!

    et tes résultats ???

    bisous

  2. J’aurais bien aimé me promener à dos d’éléphant, surtout celui-là. Il a du attirer beaucoup de curieux. Il carbure aux bananes ? Bel invention pour amuser grands et petits.

  3. Bonjour Francine. Mon fils aîné, sa femme et ses deux enfants sont montés sur l’éléphant et ont visité le parc . C’est super de l’avoir mis sur le blog. Comment va ton épaule et que dit le scanner?Prend soin de toi. Bisous

  4. Cela doit être sympa de faire un tour sur son dos!! belle réalisation! et originale en plus! Bravo d’avoir saisi ce moment

    Très bon week end

    Cordialement

    Paul

  5. Bonsoir Francine, La balade doit être amusante, la deouche moins drôle… sourire; Décidément tu n’as pas de chance toi , ton ordi… mauvaise série. Quand tu pourras reprendre des balades ce sera déjà bien, m^me si tu ne peux pas prendre de photo , pas évident avec une seule main. J’ai commencé les balades j’arrive à prendre des photos mais je dois rester bien droite et parfois je ne peux pas réaliser tous les clichés que je souhaite. Nous revenons du parc du château, une vraie gadoue…. la neige qui a fondu et maintenant la pluie…. Bonne soirée Bises de nous deux Christine

  6. Ah, oui, vraiment tes photos sont superbes !!! J’aurais dû aller avec toi à Nantes ce jour là !!!!

    Lorsque nos enfants résidaient à nantes nous avions pu voir le Géant ; c’était une de leurs premières réalisations. Notre petit fils était estomaqué !!!!!

    Puis en sortant du cinéma LE KORZA, à nantes, j’ai suivi la foule !!! tu sais comme les moutons de Panurge et je suis tombée en admiration devant les girafes.

    Pour l’éléphant, je l’ai aperçu et je devais emmener notre dernier petit fils lors de leur dernier séjour et nous n’avons pas eu le temps. LE TEMPS PASSE TROP VITE;

    Ce que j’ai regretté c’est de ne pas voir le GEANT les pieds dans l’eau devant le Pont du Gard ; une amie m’avait dit que c’était MAGIQUE ET IRREEL §§§

    J’espère que tu vas mieux Francine et que cette chute ne sera vite qu’un mauvais souvenir. tu me tiens au courant

    gros bisous

  7. Bonsoir Francine. Oui belle mécanique de précision… beau boulot… En ce qui te concerne, ne force pas trop mon amie… il faut laisser le temps au temps… Bisous…

  8. Bonjour Francine, il n’est pas nécessaire de le nourrir mais sa machinerie demande beaucoup d’entretien… je vais aller profiter des rayons du soleil ; Bon dimanche Bisous Christine

  9. Vraiment trop beau… il méritait bien 2 articles… dis moi t as passé ta visite de contrôle ?? alors ??? et le voisinage ça y est c est fini ??? gros bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !