logo

Musée Rodin Paris Les bourgeois de Calais

Cet épisode se passe pendant la guerre de Cent ans, lors du siège de la ville de Calais.
Le récit se base sur celui du chroniqueur médiéval Jean Froissart (Les Chroniques de France). A cet époque il était écrivain royal à la Cour du Roi d’Angleterre, et ami de de Philippa de Hainaut, épouse d’Edouard III et Reine d’Angleterre originaire de Valenciennes.

Rodin a trouvé son inspiration sur ces textes pour créer son œuvre une fois que la commande lui a été faite.

 

En septembre 1346, Edouard III met le siège devant la ville de Calais dont la garnison commandée par le chevalier Jean de Vienne résiste héroïquement à l’armée du roi d’Angleterre. Après onze mois de siège, la cité affamée négocie sa reddition. Edouard III, fatigué et énervé par la longue résistance calaisienne, accepte que six bourgeois lui soient livrés afin d’être exécutés.

C’est à ce prix qu’il laissera la vie aux habitants toutefois contraints de déserter leur ville une fois les Anglais arrivés. Son épouse Philippa de Hainaut parvient cependant à le persuader d’épargner la vie de ces six malheureux, désespérés, venus devant le souverain en chemise, la corde au cou, les clefs de la ville et du château en mains.

Par ce geste d’amour, Edouard épargne la vie d’Eustache de Saint Pierre et de ses cinq compagnons d’infortune devant une reine en pleurs. Calais devient anglaise le 3 août 1347 et le demeure
jusqu’au 6 janvier 1558 lorsque Henri II de France reprendra la ville à Marie Tudor. 

” Eustache de Saint Pierre, le premier des six bourgeois à avoir accepté de se sacrifier pour sauver les habitants : il est le plus âgé, il porte la barbe et la moustache. 

Jean d’Aire porte les clefs, fardeau d’autant plus lourd qu’il est le signe honteux de la reddition. 

Jacques de Wissant, voûté, s’avance résolument. 

Pierre de Wissant, le corps et le visage encore tournés vers l’arrière, esquisse le premier pas vers le sacrifice. 

Jean de Fiennes, le torse découvert et les bras ouverts, est l’image du don ultime et du sacrifice absolu. 

Andrieus d’Andres, la tête entre les bras, semble figé dans une attitude de désespoir. »

Le 6ème est  caché derrière

 http://www.musee-rodin.fr

 

23 commentaires pour “Musée Rodin Paris Les bourgeois de Calais”

  1. Après presque un mois d’absence je suis de retour parmi vous. Mes blogs redémarrent avec quelques modifications. J’envisage de fermer mon blog sur Skyrock. “Le lys orangé” change de formule. “Le clos des orangers”  continuera sur sa lancée…

    A bientôt !

    Amicalement,

    Michel

  2. T’inquiète, pour les coups de coeur, si tu laisse un message, et que ça répond pas, et ben, c’est pas grave !!! Lol Bisous, Francine…

  3. Une petite révision d’histoire de france, ça ne fait pas de mal! Quand je pense qu’à l’époque ( années 50 ) on apprenait ça à l’école primaire!!! Est-ce que c’était mieux ou moins bien que maintenant??? ça faisait un peu peur, mais ça faisait réfléchir!!! 
     Bonsoir A+

  4. coucou,
    merçi pour ces explications, je ne connaissais pas cette partie de l’histoire, faut dire que je ne connais pas du tout calais. l’école de botaniste est très bien situé, et doit etre la meilleur de france
    moi aussi je ne supporte pas les automobilistes qui n’ont aucun respect pour les chats, ils ne cherche meme pas à ralentir et certains le font même exprès. mais isis c’en sort très bien et c’est remis de ces émotions, elle bouge plus souvent, quand je l’ai retrouvé samedi j’ai eu très peur qu’elle ne puisse plus remarché avec ça patte, mais ouf il faut attendre deux semaines le temps que son articulation ce refasse. passe une excellente soirée,  gros bisous 

  5. Tu as écrit l’article que j’aurais pu écrire : j’habite dans la banlieue de Calais !! La première édition originale du monument se trouve sur la place de l’Hôtel de Ville de Calais. Il y a en tout 12 éditions originales disséminées dans le monde entier.
    Je te souhaite une bonne journée. Michel.

  6. bonsoir ce beau chat noir est mort d’un cancer généralisé cette année le 8 juillet il avait 13 ans nous l’avions élevé au biberon  bonne nuit biz

  7. Bonjour Francine, je vois, toujours aussi documenté, ton blog nous apprend ou nous remet en mémoire l’Histoire, la Géographie, les sciences….etc….  Et tout cela d’une façon intéressante.
      Bisou Fabienne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !