logo

Monument à t’Serclaes Bruxelles

Monument à t’Serclaes 

Rue Charles Buls Bruxelles

 

Rue Charles Buls, un attroupement, devant la statue d’un gisant, et des visiteurs qui se livrent à d’étranges rituels : il y passent la main, le caressent avec tendresse, mais qui est-il ?

Monument à t’Serclaes Bruxelles

Monument à t’Serclaes Bruxelles

Everard t’Serclaes 
Éverard t’Serclaes, seigneur de Wambeek, Bodenghem et de Ternat et échevin de Bruxelles, né vers 1320 et mort à Bruxelles le 31 mars 1388. Il est entré dans l’histoire de sa ville en contribuant de façon décisive à sa libération lors de la Guerre de succession du duché de Brabant le 24 octobre 1356.
En ce 24 octobre 1356, alors que la Guerre de succession du Brabant bat son plein, Everard t’Serclaes escalade l’enceinte de Bruxelles. Aidé par des patriotes bruxellois, il chasse les troupes flamandes hors de la ville, libérant la ville.
Everard t’Serclaes faisait partie des Lignages de Bruxelles, ces grandes familles qui ont dirigé la ville au Moyen-Âge. “Il fut cinq fois échevin de la ville. Ses fonctions l’amenèrent à défendre les droits de sa cité au risque de se faire des ennemis. C’est ainsi qu’en mars 1388 Sweder d’Adcoude, seigneur de Gaesbeek, envoya ses hommes pour agresser t’Serclaes… Agression qui lui coûta sa langue coupée nette et la vie quelques jours plus tard… Everard rendit son dernier souffle sur la Grand Place, dans la Maison de l’Etoile.”

Monument à t’Serclaes Bruxelles

Libération de Bruxelles
La vie d’Everard t’Serclaes est illustrée par ce monument de la rue Charles Buls. Il retrace la libération de Bruxelles par Everard t’Serclaes.
À la mort de Jean III de Brabant, survenue le 5 décembre 1355, sa fille aînée Jeanne, épouse de Venceslas de Luxembourg, succéda au trône de Brabant. Cette succession lui fut cependant disputée par le comte de Flandre, Louis de Male, qui envahit le duché et s’empara de Bruxelles.
Dans la nuit du 24 octobre 1356, Everard t’Serclaes escalada les murs (rue d’Assaut) de la ville à la tête de patriotes bruxellois et bouta les troupes flamandes hors de la ville.
Grâce à ce coup de main, la ville était reprise par la garnison ducale, et Jeanne et Venceslas firent leur joyeuse entrée à Bruxelles.
Après avoir été cinq fois échevin de la ville, Everard t’Serclaes, qui avait défendu les droits de la cité contre Sweder d’Abcoude, seigneur de Gaesbeek, fut agressé à Lennik par des hommes de main de ce dernier, qui lui coupèrent la langue.
Le monument à Éverard t’Serclaes est un bas-relief en laiton de Julien Dillens de 1902. Il se trouve à Bruxelles, dans la galerie passant sous la « Maison de l’Étoile », au coin de la rue Charles Buls et de la Grand-Place, un emplacement approprié, puisque c’est dans cette maison que t’ Serclaes décéda de ses blessures en 1388. Le monument évoque la libération de la ville par Éverard t’Serclaes. L’œuvre est classée depuis.

Monument à t’Serclaes Bruxelles

  • Ce monument est une des oeuvres majeures de l’artiste Julien Dillens (1849-1914). Inauguré en 1902 et classé depuis 2002, ce bas-relief en laiton (cuivre/zinc) est dans un mauvais état de conservation et présente divers types de dégradations :la corrosion du laiton, l’usure de lasurface (due en prtie aux frottements successifs),etc.
    La polychromie du monument a évolué avec le temps : les parties actuellement les plus foncées, “verts”, étaient dorées et le gisant était recouvert d’une patine noire, comme l’avait conçu Julien Dillens à l’origine.En vue de sa conservation lemonument a étédémonté et va être restauré en atelier à l’Institut Royal du Patrimoine Artistique -IRPA. 

 

Monument à t’Serclaes Bruxelles

  • Photographies du monument ( état actuel à gauche etmaquette en plâtre doré à droite).
    Cette maquette est un témoin exceptionnel qui permet de comprendre les qualités sculpturales et chromatiques de l’oeuvre originale, voulues par l’artiste Julien Dillens.

 

Le monument à Everard t’Serclaes
Le monument à la mémoire de t’Serclaes se trouve dans la galerie percée sous la Maison de l’Etoile lors de sa reconstruction en 1897. La sculpture a été commandée par les autorités communales menées par Charles Buls. Elle est l’œuvre de Julien Dillens et fut inaugurée en 1902. Voici ce qu’en dit un journal de l’époque : «La figure de t’Serclaes, lugubre et poignante, contraste, en sa désespérance, sur le fond vif et animé de l’ensemble».
“Au premier plan, Everard t’Serclaes gît mourant. L’arrière-plan est constitué de trois bas-reliefs superposés représentant successivement la libération de Bruxelles, la joyeuse entrée de Jeanne et Wenceslas qui suivit et la destruction du château de Gaesbeek par les Bruxellois pour venger l’agression de t’Serclaes.”

Monument à t’Serclaes Bruxelles

 

t’Serclaes, le citoyen bruxellois le plus sujet aux superstitions
“Aujourd’hui, les Bruxellois et les touristes de passage au coin de la Grand Place et de la rue Charles Buls ne manquent pas de laisser glisser la paume de leur main sur t’Serclaes. Il est de coutume d’y associer un vœu. Le plus honorable : souhaiter revenir à Bruxelles.”
“La croyance populaire s’est emparée du bras de la statue durant la Première Guerre mondiale. Les Bruxellois alors brimés par l’occupant, se souvenant de la Guerre de succession du Brabant, s’en remirent à la protection de t’Serclaes en lui touchant la main. La pratique a ensuite évolué au fil du temps pour arriver à une caresse appuyée de la tête aux pieds et les superstitions se sont développées à grande vitesse.”

Monument à t’Serclaes Bruxelles
La chance vous souriera si vous lui caressez la main droite. Si vous préférez une année de bonheur, passez votre main gauche depuis son front jusqu’à la tête du chien. Et pour réaliser un vœu, il vous faudra partir à la recherche des trois souris dans les guirlandes …
Evidemment il faut faire confiance à une copie pour réaliser vos vœux ! Car aujourd’hui, c’est une réplique qui est offerte à la vénération des superstitieux tandis que l’arrière-plan est protégé par un panneau didactique en attendant sa rénovation attendue dans les prochains mois.
Depuis octobre 2011, la sculpture originale de Dillens a été enlevée pour être restaurée. Depuis, c’est une copie en résine, plusieurs fois vandalisée, qui recueille les nombreuses caresses journalières.

Monument à t’Serclaes Bruxelles

Avenir de la statue
A terme, la statue restaurée trouvera une place de choix dans la salle Ogivale de l’Hôtel de Ville tandis qu’une seconde statue en métal sera fondue dans le moule originale de Dillens pour être replacée avec ses bas reliefs dans le passage de la Grand-Place.
L’original ne réintégrera donc pas sa place initiale une fois restauré. “Nous avons obtenu l’accord des Monuments&Sites pour installer, à la place de l’original, une copie à l’identique en métal”, explique Geoffroy Coomans de Brachène (MR), échevin de l’Urbanisme. “La reproduction est possible car le moule en plâtre de la statue a été conservé.” L’original – une fois qu’il aura été restauré – et son moule devraient ensuite être exposés à l’hôtel de ville.
“La copie en métal de la statue sera subsidiée à hauteur de 80 % par la Région pour un budget total de 450.000 €”, ajoute l’échevin, qui précise que ce scénario doit encore avoir l’assentiment du collège des bourgmestre et échevins. La réplique ne devrait pas être installée avant la fin 2014.

Sources : in situ et

http://www.brusselslife.be/fr/article/qui-es-tu-everard-t-serclaes

http://bruxellesanecdotique.skynetblogs.be/archive/2010/05/29/everard-t-serclaes.html

 

83 commentaires pour “Monument à t’Serclaes Bruxelles”

  1. Bonjour Francine, tres jolis tout ces ponts, combien il y en a en tout sur la traversée de Paris. Hier soir il neigeait et cet apres midi ça recommence. Bonne fin de journée et gros bisous ma douce

  2. Bonsoir Francine. Un peu choquée quand même ma fille, on va attendre demain, on verra bien. Mon préféré est le pont Alexandre je crois bien, mais c’est à cause de ses sculptures sans doute… merci à toi de nous les présenter encore… Bisous…

  3. Bonsoir Francine, de retour, les fetes se sont bien passées, mais avec une connex à 28ko..je te dis pas impossible d’ouvrir un blog.Un super article..Bonne soirée, gros bisous @+

  4. Bonjour Francine ça va mieux ??? prète pour la semaine ?? j aime beaucoup la musique que tu as choisie… les ponts je n en parle pas… j ai du avoir un ancètre qui vivait sous les ponts pour tant les aimer… ceux de Paris bien sûr gros bisous

  5. Bonjour Francine,  j’ai fait quelques photos d’oiseaux hier mais avec ce temps pas terrible, je vais les mettre sur 3 ou 4 jours. Après la neige c’est le brouillard. Bonne fin de journée et gros bisous ma douce

  6. Ca devait être tout de même un peu plus calme côté transport aujourd’hui ? je suis allé à Paris, mais pour des achats photographiques. J’ai ajouté le part soleil qui manquait à mon dernier objectif 15-85 mm et j’en ai profité pour acquérir un multiplicateur pour mon 70-200 mm. Ainsi je verrai les oiseaux d’encore plus près. Je te souhaite bon courage pour la suite. Yves

  7. je me fais rare en ce moment sur les blogs , et cela va durer encore qlqs jours , car je m’absente a partir de demain matin.je te souhaite une bonne fin d’année..Ce pont Alexandre III est une pure merveille..a bientôt.Bisous.

  8. Bonjour Francine, oui je connais pour l’avoir caressée moi aussi… qu’on y croit ou pas à ses vertus, je n’y suis plus allée le faire depuis quelques années ! Merci encore, bonne fin août, à plus tard, bises de jill

  9. C’est souvent le cas : l’original d’une statue se retrouve en lieu plus “sûr” et c’est une copie qui est caressée par la foule. Qu’importe, la foi sauve 🙂 Honorer ce sauveur de la ville me paraît compréhensible ! De plus je trouve ce gisant très beau ! Bon après midi Francine Bisous

  10. Kikou Francine,
    Lors de ma visite à la capitale, j’ai mis la main aussi il paraît que ça porte bonheur !
    Une journée très chaude. On va profiter un max du soleil.
    Passe un bon mercredi, gros bisous,
    Nadine

  11. Très intéressant reportage, avec plein d’informations historiques qui nous expliquent bien les mérites de cet homme, ce héros dont les Bruxellois peuvent être fier.
    Je me joins de tout coeur à ce bel hommage.

  12. Bonjour Francine,
    Ah !! je n’avais pas connaissance de ce monument,
    On voit bien qu’il est usé sur tes photos !!
    que de gens croient aux légendes, mais bon on se rattache à tout par espoir !!!
    Toutes ces explications sont intéressantes à savoir !
    Passe une bonne journée, il fait très chaud !!!! bises

  13. Bonsoir Francine, voilà une belle statue remise à neuf! Voilà ce que c’est d’avoir trop de caresses des mains de croyants.
    Je te souhaite une belle fin de journée.
    Bisous.

  14. et bien dis moi, en ce temps là on trouvait des maires qui défendaient vraiment leur ville, jusqu’ à en mourir !
    On se souvient aussi de cette époque, ou cantons et régions avaient leur indépendance !
    Amusant aussi de lire comment nait une légende, surtout lorsque la statue en question n’ est pas la bonne !
    En tout cas Bruxelles sait se montrer reconnaissante !
    Merci pour ton article.
    Passe une bonne soirée
    Bisous

  15. très intéressant merci pour les explications
    cette statue est superbe la position couchée aussi
    pourquoi ne porterait t’ elle pas chance , c’est une croyance comme d autre
    bonne journée
    bises

  16. bonjour, les croyances, les suspertitions ça c’est l’affaire de chacun, on y croit ou pas, on a la foi ou non.
    Il est évident que les parties “touchées” doivent être lisses, usées , polies !!! et même sans savoir ce quil faut toucher cela doit être visible
    bisous

  17. Je ne crois pas à ces trucs , je respecte sans toucher car si tout le monde se met à caresser déjà c’est pas très hygiénique mais bon ce doit être de la déformation professionnelle 🙂
    Je te souhaite une agréable soirée

  18. Maintenant je comprends mieux pourquoi les gens viennent caresser ce gisant… toujours ces mêmes croyances et superstitions un peu partout… à Dijon, nous avons aussi notre fameuse petite chouette dans un angle de l’église Notre Dame… rue de la chouette…d’ailleurs ! Anecdote : une dijonnaise un petit peu dérangée, est venue un jour la caresser pour qu’un vœu se réalise… et c’est l’inverse qui c’est produit ! Du coup, une nuit, elle est venue avec un marteau pour la casser ! Et elle a été prise à son insu par une caméra. Depuis, cette petite chouette mise là au Moyen-âge, a été restaurée un peu…mais on voit la cassure ! C’est un comble… ce serait si simple, si par exemple on voulait gagner l’Euromillion… d’aller la caresser, et que ça arrive ! LOL ! Et pourquoi pas ? Après tout ! Chacun ses croyances et Dieu pour tous …
    Gilbert

  19. Coucou Francine…..je la savais en restauration mais pas que la statue véritable ne serait pas remise en place….est ce que les Dieux sont aussi cléments avec une copie????…LOL….
    Bonne soirée
    Bisoussssss

  20. Bonjour Francine, super interessant ton billet, qu’est ce j’aime venir sur ton blog, j’en apprends des choses et je vois de très belles photos qui les illustrent. Bisous et bonne journée MTH

  21. Voilà Francine ! Je t’ai mis une réponse concernant la fleur orange sous ton dernier com chez moi…
    Bonne journée au frais ! Que calor !
    Gilbert

  22. bonjour Francine
    peut-être as-t-il réellement des vertus ,te photos sont magnifiques
    aujourd’hui nous sommes en alerte canicule et je reste à la maison cet après-midi
    je te souhaite de passer une agréable journées
    bisous

  23. Suite… j’ai retrouvé ton com dans ma corbeille… je l’ai refait revenir dans ma messagerie… et impossible de le faire paraître… par contre, ma réponse est arrivée devant ton 2ème com !!! c’est à ne plus rien y comprendre ! Fin ! Gilbert

  24. Mince il est recouvert d’un drap ….on ne peut donc pas tout caresser…..bon je suis en pause coquine….OK je sors!!
    Bisoussssss
    Bonne soirée

  25. Bonsoir Francine , et bien voila un bien intéressant bout d’histoire de la ville de notre belle capitale . Bout d’histoire dont j’ignorais l’existence et grâce a toi c’est réparé . Merci de ta visite , pour la canicule , aussi chez nous avec des températures plus fraîches ‘ 35 degrés lol , mai j’aime la chaleur , je suis un vrai chameau lol lol . Belle soirée et gros bisous .
    Emile

  26. Coucou Francine,
    mes cousins belges ont dû sûrement apprendre un jour tout cela en cours d’histoire, mais ils ne m’en ont jamais parlé (s’en souviennent-ils encore? C’est passionnant je ne connaissais pas. Bon je ne crois pas trop aux vertus des caresses des statues tout comme je n’ai pas touché aux doigt d pied de la statue de Saint Pierre à Rome! C’était déjà assez usé comme ça. Bonne fin de semaine et bisous.
    Bonne finn de semaine

  27. Bonjour Francine
    J’avoue que je ne connais pas l’existence de ce personnage, mais je suis allé que très peu en Belgique et jamais à Bruxelles. Un personnage qui risque sa vie pour défendre et protéger celle des autres mérite une reconnaissance !
    Je connais la petite chouette de Dijon puisque j’ai eu l’occasion de la caresser. Mais il faut bien lever le bas si tu veux y arriver ou je dois être trop petit !
    Je te souhaite une douce journée, ici il fait chaud
    Gros bisous
    @lain

  28. On n’empêchera pas les gens d’avoir des croyances diverses.
    dis-donc, c’est vraiment difficile à prononcer ce nom !
    Bonne fin de semaine.

  29. Comme tu te doute j’arrive avec la chaleur…..LOL
    Pas eu le courage de rien faire sauf une petite salade pour ce soir
    Je t’embrasse
    Bonne soirée

  30. bonsoir francine quelle histoire ils etais bien cruels a l époque couper la langue ouahhh merci de ces photos et de cette histoire bonne soirée bisesssssssssssss

  31. Dans bcp d’endroit il existe des coutumes semblables, Bruxelles n’échappe pas à la règle ! Pourquoi pas, si on y croit, au moins ça fait du mal à personne. Même pas à la statue du coup ! 🙂
    Bises, bon dimanche un peu plus frais semble-t-il !

  32. Coucou Francine! , je n’avais pas manqué de laisser glisser ma main sur t’Serclaes , j’avais fait un voeu , et j’étais revenue l’année d’après ! J’ai adoré Bruxelles! Bisous! !!

  33. Très pédagogique encore cette série.
    Bravo et merci de nous en apprendre autant, en si peu d’images, toutes plus réussies, les unes que les autres.

  34. bonsoir Francine,
    Notre pays à de belles choses à faire découvrir au niveau monuments , mais je constate que le Belgique en possède également de grandiose sur le plan architecture et sculptures
    Merci pour ses belles photos …..magnifique reportage
    bonne soirée
    amitiés

  35. Une visite très éclairante et complète pour moi qui, en simple visiteur à Bruxelles, ne suis jamais entré dans cet hôtel de ville ! Chris

  36. Bonjour Francine
    Wouahhh quelle belle visite !!!
    Des photos superbes, des explications très instructives, Bravo pour ce billet !
    et donc … tu as caressé t’Serclaes ? …. et ça marche ?….
    Merci pour ton partage
    Bises, bon après-midi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !