logo

Montmartre Le Moulin de la Galette

La légende du Moulin de la Galette

Le 30 mars 1814, Paris est assiégée. L’armée impériale russe est  à la porte de Pantin. Le maréchal Marmont, responsable de la défense de Paris, entame des pourparlers.
L’ armistice est signé le 31 mars, et les troupes françaises se replient vers le sud de la capitale. La Butte Montmartre n’est plus défendue. De nombreux montmartrois ont fui mais il reste un noyau d’irréductibles. La famille Debray, meuniers de pères en fils, en fait partie. Elle décide de tenir tête aux envahisseur, qui se préparent à investir l’îlot de résistance. Ils sont accueillis par le tir d’un boulet tiré par l’aîné des Debray, mettant à terre plusieurs assaillants. L’officier russe demande que celui qui a tiré se livre. Pour toute réponse, Debray fait feu sur l’officier qui s’écroule, et Debray est abattu.

  Moulin de la Galette

En représailles, les Russes découpent le corps en quatre morceaux qu’ils attachent sur les ailes du moulin. À la nuit tombée, la femme deDebray va récupérer les restes du supplicié, les met dans des sacs de farine, et les emporte au cimetière du Calvaire. Le fils, Nicolas-Charles Debray, a été transpercé par une lancelors du combat. Il survivra  ses blessures, et, sous la Restauration, transformera le moulin en guinguette.

Où l’on tort le cou à la légende.

“L’historien André Maillard, dans ses travaux sur les moulins de Montmartre, fait table rase de la légende qui voulait qu’au cours des combats trois des quatre frères Debray auraient été tués en défendant leur moulin et que le quatrième ait été découpé, les morceaux accrochés aux ailes du moulin et les restes, recueillis par sa femme, et inhumés au cimetière du Calvaire. On ne trouve trace du décès que de l’aîné des Debray. De plus il n’eut que deux frères et il était veuf depuis deux années”.

sources : wikipedia 

18 commentaires pour “Montmartre Le Moulin de la Galette”

  1. Nan nan nan nan nan… je veux pas de ta pluie… par contre je veux bien tes jolies légendes et images… dis donc ça fait un bail que tu ne m as pas donné de nouvelles de Félix et Tibili… bisous

  2. Mais je le connais celui-là ! lol ça y est je suis en possession d’un “canon EF-S 60mm F2.8 macro USM” Je n’y suis pas aller, c’est lui tout seul ! J’ai fais quelques essais chez moi sur n’importe quel support, eh, franchement ça devrait le faire, je sens que ça va être mortel…J’suis contente !!!!

  3. Bonjour Francine, toujours aussi agréable de feuilleter les pages de ton blog.Je te remercie des mots laissés chez Léa à mon intention, c’est vraiment sympa. Bonne journée, bisous @+ Dan

  4. Bonjour Francine, eh bien ils étaient vaillant de défendre leur moulin mais hélas l’histoire finit mal. Il est très beau ce moulin de la Galette. J’aime bien la chanson. Bonne soirée et gros bisous ma douce

  5. cocuou francine, voilà bien longtemps que je ne suis venu sur les blogs! enfin semaine prochaine 2 semaine de vacances ça va être cool!! j’ai un petit faible pour les moulins, celui là est vraiment joli! gros bisouss et bonne fin de journée.

  6. BONJOUR FRANCINE j’adore les moulins à part le moulin de Daudet mais c’est quand même loin de chez moi je n’en connait pas dans ma région
    bon dimanche bises cathline

    chez moi les tournesols

  7. Bonjour Francine,
    Je connaissais une chanson un peu révolutionnaire sur ce moulin et j’essaie d’en retrouver les paroles “….moulin d’la Galette et de Paname qu’est le roi des patelins…. Sur cette butte- là, y’avait pas….”
    ça va me revenir, en attendant, je te souhaite un bon dimanche!
    bisous, Mireille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !