logo

Monnaie de Paris Subodh Gupta (2)

Subodh Gupta
« Adda » / Rendez-vous
Monnaie de Paris
11 Quai de Conti Paris 6

Courtesy Hauser & Wirth and the artist

Des miroirs occupent chacun des quatre murs de la pièce. Jusque là rien de bien spécial, si ce n’est qu’ils sont déformants selon l’angle dans lequel on se trouve. Quant tout à coup, dans un vacarme assourdissant, commence une vibration intense, les miroirs tremblent, et le reflet du visiteur devient flou.

Corps célestes
A partir de ses préoccupations sur le lien entre nourriture et spiritualité, l’oeuvre de Subodh Gupta s’est orienté récemment vers une représenta­tion du cosmos, où le infiniment grand s’inspire de l’infiniment petit. Dans Seven Billion Light Years (2015-2016), la pâte du pain agit comme un corps céleste, un élément se déplaçant dans un ailleurs que l’on peine à situer avant de comprendre qu’il s’agit d’une scène triviale, celle de la cuisson du pain.

Lorsqu’il regarde dans les panneaux réfléchissants qui forment Anahad [Unstruck] (2016), une vibration intense et soudaine commence, le regardeur est submergé par le son et fait face à son reflet déformé, qui dissolvent les frontières entre lui et ceux l’entourant, pour ne devenir qu’un.

L’artiste donne une forme au concept indien du son «Anahad Naad», un son qui n’a ni début ni fin, qui transcende l’espace et le temps, autrement dit le son que pourrait avoir le cosmos.

Pour la vidéo, mettre le son.

Dans In This Vessel Lies the Philosopher’s Stone, Subodh Gupta réactive ou réactualise le mythe de la pierre philosophale qui devait changer tout matériau en or. C’est une transformation plus tragique qu’évoque People Tree – l’arbre national indien, le banian – gagné par l’acier et dont les feuilles sont devenues des ustensiles de cuisine. Le vivant devient minéral, l’organique est envahi par les objets manufacturés.

Subodh Gupta Biographie
Subodh Gupta est né en 1964 à Khagaul, Bihar, en Inde. Il a étudié au College of Art de Patna avant d’emménager à New Delhi où il vit et travaille actuellement. L’artiste oscille entre divers média, réunissant des expériences et objets disjoints en images complètes, coulées dans du métal, gravées sur une toile ou performées au moyen du corps. La nature intrinsèquement transitoire de la mémoire se combine magnifiquement avec l’envie artistique de préserver pour la postérité les vestiges de ce qui est vu, entendu, senti, pensé ou cru.

Gupta est surtout connu pour travailler avec des objets de tous les jours, omniprésents à travers l’Inde, tels que les ustensiles de cuisine en acier inoxydable, les bicyclettes ou les seaux à lait en série. À partir de ces pièces ordinaires, l’artiste produit des oeuvres qui reflètent des questions universelles, notamment celles de la migration, de la mondialisation et du cosmos. Souvent d’une ampleur gigantesque, hors de proportion, comme extraite de sa gangue ordinaire par la masse et le volume, l’oeuvre de Subodh Gupta illustre l’iconographie d’une vie quotidienne banale, précaire, nerveuse et mouvementée.

Ses projets récents incluent des expositions de groupe et solo à la Galerie Sackler, Washington DC, États-Unis (2017), Mead Gallery, Warwick, Royaume-Uni (2017), Savannah College of Art & Design, Savannah, États-Unis (2016), Musée des Beaux-Arts, Boston , États-Unis (2016), Victoria and Albert Museum, Londres, Royaume-Uni (2015), et The Museum für Moderne Kunst, Francfort, Allemagne (2014).
Photo Dia Bhupal

Sources : le dossier de presse 

53 commentaires pour “Monnaie de Paris Subodh Gupta (2)”

    • Bonjour Francine
      Comment c est Majestueux ce que tu nous montre tes Photographies ils ont réussite dans sa splendeur j aime le tout ta vidéo et tes explications c est géniale ce que ti nous apprends Merci bisous bon Lundi Danielle

    • Merci de ta venue sur mon article, qui ne bouge pas souvent en ce moment.
      Nous avons refait une balade qui part du même point qu’avec nos grandes filles, j’ai bien fait se photographier certaines fleurs car tout a été rasé et c’est normal il faut dégager le fossé en cas de grosse pluie … mais une petite nous suffirait.
      Balade jolie mais trop bruyante, trop prêt des autoroutes.
      Bonne journée et bisous.

  1. il est peut être à la recherche de la spiritualité, et du lien qu relie les objets de notre quotidien au cosmos !
    Ce doit être une expérience à vivre que ces miroirs déformants réagissant aux sons !
    Mais il ne doit pas être si facile pour un européen de comprendre un oriental !
    Passe une bonne journée
    Bisous

    • Impressionnants ces miroirs
      Moi qui ne me regarde jamais dans le miroir à part le matin pour remettre en forme la tignasse 🙂 je ne suis pas une adepte mais les déformants m’amusent …mais là c’est différents il y a une autre dimension ……
      Bonne journée 🙂

  2. Hello Francine

    Me voici rentrer d’un super week end dans les Alpes de Haute Provence avec des paysages à la Marcel Pagnol et à la Jean Giono …. Magique !
    Je te souhaite un bon Lundi
    Bizz
    Pat

  3. Coucou Francine,
    Une salle des miroirs dans cette expo. Certains sont surprenants.
    La vidéo est géniale. Merci pour ce partage très intéressant.
    Bises et bon début de semaine

  4. Quel billet! un grand merci à toi de nous faire connaitre cet artiste, c’est surprenant!merci pour la vidéo. Je suis très contente de te retrouver. Belle rentrée. Florence

  5. ..une belle découverte pour moi, tout peut être “art”, il suffit de franchir la porte…
    Bonne semaine,
    Bises de Mireille du Sablon

  6. Bonjour Francine,
    cet artiste fait des choses surprenantes tels ces miroirs déformants accompagné de sons, c’est formidable.. Une exposition a ne pas rater si on habite Paris..
    Merci de ce reportage..
    Bonne journée, gros bisous

  7. Un univers surprenant que celui que tu nous montres ! En regardant la vidéo je me demandais s’il était facile d’avancer pour continuer la visite dans ce bruits et devant les miroirs déformants ! Un artiste qui a sûrement un message à faire passer mais que je ne décode pas vraiment ! Merci pour les photos et la vidéo Passe un bon lundi Francine Bisous

  8. Bonjour Francine, cela doit être surprenant, je ne sais pas si j’apprécierais car voir des choses se déformer , cela me ferait penser à mes migraines avec aura, ce qui n’est pas agréable du tout, en attendant j’ai visiter avec toi sans problème, c’est vraiment très original Bisous et bon début de semaine MTH

  9. Coucou Francine. Je ne connaissais pas du tout cet artiste et suis toujours ouverte à la découverte. Mais là, j’avoue que je reste sceptique sur le message que veut nous faire passer ce monsieur. Il me semble que quand il faut expliquer ce que l’artiste a voulu montrer, c’est qu’il manque de clarté dans son message. Mais ce n’est que mon avis… Bises alpines et belle semaine à toi.

  10. Voilà une agréable découverte mais un peu bruyante ! Je ne connaissais pas cet artiste.
    Bonne semaine Francine, continue à nous faire voyager. Bises.

  11. C’est très original en effet, mais ne m’en veux pas, j’avoue que je ne sais pas trop quoi te dire, nous n’avons pas du tout les mêmes goûts en ce qui concerne l’art !
    Bel après-midi, bisous !
    Cathy

  12. J’ai de plus en plus de mal à me regarder dans une glace. C’est certainement curieux à expérimenter. Je me souviens de ceux du Musée Grévin mais sincèrement, je préfère la Galerie des Glaces pour le plaisir des jardins à l’infini.
    Bisous

  13. Bonsoir Francine,
    le travail de cet artiste est ici plus que surprenant avec ses miroirs activés
    Merci pour ses belles photos et cette vidéo servant d’explication
    Bonne soirée
    Amitiés

  14. Bonsoir Francine, et bien il y a de quoi avoir peur que de voir ces miroirs bouger!
    C’est un vrai vacarme lorsque tous se mettent en mouvement.
    Par contre il m’a semblé apercevoir une photographe (rire).
    Je te souhaite une belle fin de soirée.
    Bisous.

  15. Bonsoir Francine
    J’en ai vu des miroirs déformants, mais comme celui de la vidéo , non
    C’est extraordinaire de faire du vent comme ça !! il ne faut pas porter une mini jupe !! lol
    c’est toi que je vois avec ton bâton de randonnée ? c’est normal de te voir dans une glace
    en prenant une photo dans une glace !! tu as fait de superbes photos , merci pour ce partage …
    Bonne semaine, bises

  16. Bonjour Francine, et oui j’ai le coup d’œil (normal lorsque l’on s’intéresse à la photographie).
    Je te connais que par la photo de ton blog mais en plus j’ai aussi reconnu la canne anglaise et surtout la direction de l’appareil par rapport à ta photo.
    C’est comme cela que tu es repérée.
    Je te souhaite une belle journée.
    Bisous.

  17. Bonsoir Francine, c’est surprenant tous ces miroirs ! Je ne connaissais pas cet artiste, merci pour cette découverte et toujours de belles photos, la vidéo est intéressante aussi !…
    Bises, bonne fin de journée, fanfan

  18. Voilà un concept génial, une façon aussi de prendre le temps de voir notre environnement sous des angles différents.
    Avec la vidéo, le rendu est différent, plus stressant pour moi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !