logo

Marseille Plaque commémorative de la Marseillaise

25 rue Thubaneau, Marseille 1er arrondissement

Métro Noailles 

François Mireur a fait connaître la Marseillaise en la chantant en public le soir du 21 juin 1792, au siège de la Société des amis de la Constitution. Le lendemain, la garde nationale invite François Mireur à un banquet au 11 de la rue Thubaneau. Les hommes aimaient se réunir dans ce fumoir, et cet estaminet à la mode donnera son nom à la rue Thubaneau. 

Eis tunbanéou, en provençal, signifie faire “tuba”, faire de la fumée.
Ce soir là, François Mireur chanta devant la garde nationale.

En juillet 1792, La France est en guerre contre l’Autriche, et Paris demande de l’aide à Marseille, qui envoie 500 hommes de sa garde nationale. Fusil à l’épaule, les fédérés marchent jusque Paris, et certains, présents le soir où Mireur a entonné ce chant, le reprennent en chœur. Ils vont l’entonner pendant plus de 4 semaines dans leur marche vers la capitale. Ils arrivent à Paris en chantant à tue tête, et les habitants, stupéfaits, vont baptiser ce chant « la Marseillaise », puisque ces hommes étaient marseillais. 

La Marseillaise est décrétée chant national le 14 juillet 1795, puis interdite jusqu’en 1879, où elle devient hymne national.

 En 1792, suite à la déclaration de guerre du roi à l’Autriche, un capitaine français, en poste à Strasbourg, Claude Joseph Rouget de Lisle (1760-1836) compose, dans la nuit  du 25 au 26 avril « chant de la guerre pour l’armée du Rhin ».  

 * sources : guide bleu, et éditions Jonglez.

14 commentaires pour “Marseille Plaque commémorative de la Marseillaise”

  1. Bonjour ma belle, il est vrai que j ai vu pas mal d eau aux info à midi… ici par contre il fait toujours très chaud…j espère que cet après-midi ça c est calmé et que tu as pu profiter de ce jour férié gros bisous

  2. Au comble du copiage, je me suis permis de te piquer ton article sur le Copyright. C’est pour mon nouveau blog qui vient juste d’ouvrir et dont voici l’adresseJ’ai vu le temps qui faisait ce matin à Paris et la bretagne n’a donc rien à envier à la capitale. Le feu risque d’être à l’eau ? A bientôt. Yves

  3. Bonsoir Francine. Je vois que ton blog est toujours super bien documenté. Je redémarre tout doucement. Comment vas-tu? As-tu été au défilé? Si tu y es allée , je pense que tu nous offriras quelques photos. Je vais bien , demain j’irai faire un tour. Les espaces me manquent. Gros bisous Francine. Bernard

  4. chaud chaud chez nous et pas de pluie encore + de 30 et vous qui avez que d’eau mais il ne faut pas ce plaindre il y a qq temps en arrière on  pleurait qu’il faisait froid bonne soirée bisessssssssssss

  5. Et oui elle est bien vieille cette ville mais elle a gardé toute sa vigueur… Filou est toujours à se faire gratter le ventre bien sûr… mais là il n est pas encore rentré il faut dire qu il fait si doux…. (pour ceux qui liraient le comm je précise que Filou est un chat…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !