logo

Marseille L’opéra

Opéra, 2 rue Molière Marseille 01

Métro : Vieux-port 

La construction de l’Opéra est initiée par le prince de Beauvau, gouverneur de Provence et amateur de théâtre. 

14 juillet 1786 : cérémonie de la pose de la première pierre du grand Théâtre de Marseille par Monsieur de la Tour, son intendant. Il est bâti sur les plans de Charles Joachim Bénard.

31 octobre 1787 : inauguration du Grand Théâtre, construit avec autorisation royale, en présence du Maréchal Prince de Beauvau, Gouverneur de Provence.

Jeudi 13 novembre 1919, un incendie détruit entièrement le Grand Théatre, à l’issue d’une répétition. Seuls les colonnes du péristyle et les murs maîtres sont épargnés. 16 novembre 1920, la municipalité adopte un programme de reconstruction. Les travaux furent achevés en trois ans et demi.  

1924 : inauguration du nouvel Opéra municipal, conçu dans un pur style Art Déco. L’art déco se caractérise par des lignes épurées et essentiellement géométriques. La courbe disparait au profit de l’angle droit.   

Les reliefs sont réalisés par Sartorio, les grilles d’entrée sont de castel. Elles sont ornées de médaillons en bronze aux motifs allégoriques sur la danse et la musique. Le Grand Foyer Sa décoration est tirée de la légende d’Orphée en trois panneaux signés Augustin Carrera (Dieu de la Musique qui charme le monde avec sa lyre).  

La légende d'Orphée

Orphée magicien subtil des mille bruits, de la nature tu pénétras l’accord secret, tes accents unissaient les bêtes et les hommes, dans une même communion, et renouvelaient l’enchantement de l’âge d’or des temps révolus

*inscription en lettres d’or à côté du bas relief. 

Lors de cette journée pourtant “portes ouvertes”, j’ai demandé l’autorisation de prendre une photo de la Salle de l’opéra, je me suis vu opposer un refus catégorique. Dommage pour eux, je n’en parlerai donc pas. 

Un mystérieux promeneur à l’Opéra 

Ce tableau, peint par Jean Roque (1880-1925), est situé au promenoir du deuxième balcon. Il représente un homme à l’air mystérieux qui se promène dans la lande, sous un ciel chargé de nuages. Vêtu d’un long manteau noir, d’un chapeau, il est accompagné d’un lévrier tenu en laisse. Les spectateurs, à l’entracte, sont intrigués, et se demandent qui est cet homme…

Il s’agit de Lucien Muratore (1876-1954), qui connut ses heures de gloire à l’Opéra à la fin du XIXe siècle. Né à Marseille le 29 août 1876, ce fils d’immigrants piémontais a fait ses études au conservatoire de Marseille, il en sort diplômé de solfège, saxophone, basson, diction, tragédie et comédie. A 20 ans, après des débuts fulgurants comme acteur, il joue avec Réjane et Sarah Bernhardt à Paris. Puis il s’oriente vers une carrière lyrique et crée La Carmélite de Reynaldo Hahn à l’Opéra Comique. Il fut ensuite, pendant 10 ans, l’ambassadeur du chant français aux Etats-Unis, et participa en 1917 à une campagne pour financer la défense de la France, sillonnant les USA, et chantant la Marseillaise pour récolter des fonds.
Il fut également une vedette du cinéma muet, et a tourné plusieurs films de cinéma parlant. Sa tombe, au cimetière Saint-Pierre, a été sculptée par Sartorio. 

 Sources : local, et le guide bleu, Editions Jonglez

21 commentaires pour “Marseille L’opéra”

  1. bonsoir Francine, je n’avais plus de nouvelles, je vais aller regarder les articles en retard…à Marseille  après la série des vaches c’est la série des globes qui fleurissent dans la ville

  2. chez nous aussi la canicule, on rase les murs… de plus vent chaud

    peut-être qu’un nouvel article attirerait plus de monde, mais tu sais ce soir j’en suis à 22 habituellement je tourne à 30, les gens sortent, sont en congé…Parfois certains rattrapent d”anciens articles diffusés, ne désepère pas

    bisous

  3. comme toi j’ai eu des soucis d’ordi, j’ai investi donc depuis hier,…. mais celui là je ne l’ai pas bien en main… mais il est plus performant
    heureusement mes articles étaient programmés
    bisous

  4. Bonsoir Francine, Dommage que ce tableau soit abimé, une bonne restauration necessaire…. Bonne soirée Amitiés Bises de nous deux Christine

  5. Bonjour Francine, c’est vrai qu’il ressort un quelque chose de mystérieux de ce tableau. Avec la chaleur aujourd’hui, il faisait 33° à 14H alors on reste dedans, même pas la marche. Bon samedi et gros bisous ma douce.

  6. Bonsoir Françine , De très jolis décors de cet opéra.As tu passé un bon week end? j’espère que tu ne souffres plus du dos; Aujourd’hui le temps était encore orageux nous sommes allés voir notre amie Cordée dans son village; Demain nous partons à la Mer de Glace ( 1000m de dénivelé) Bon courage pour demain Bonne soirée Amitiés Bises Christine et JC

  7. bonjour maintenant  beaucoup d’intérieurs sont interdits a la photo ( dommage ) sur mon article d’aujourd’hui les photos sont interdites il y a 20 ans on avait le droit …  bonne semaine bises  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !