logo

Marseille Le marégraphe

Marseille insolite

Le marégraphe, 174 corniche Kennedy, face à la villa Valmer
Marseille 07

Bus 83 depuis le Vieux-Port, arrêt corniche J. Martin

En 1880, le “Comité de Nivellement général” choisit Marseille pour calculer le niveau moyen des marées ainsi que le point zéro, base des mesures géodésiques en France et dans le monde. Il fallait une mer abritée des vents dominants, éloignée d’une embouchure d’un cours d’eau pouvant surélever son niveau. L’anse de Calvo répond à toutes ces exigences, et on y installe un marégraphe. 

Une machine allemande, inventée par Pape et Denner, est donc mise en place en 1883, après construction d’un puits avec flotteur pour suivre les oscillations de la mer.

Le marégraphe Marseille

Cet heureux mariage de la physique et de l’horlogerie permit, après onze années de relevés d’une grande précision, de “repérer” le point zéro.
Un rivet de bronze recouvert d’un alliage de platine et d’iridium a été scellé dans un bloc de granit, c’est lui qui enregistre entre 1885 et 1897 les variations du niveau de la mer.

Les scientifiques pourront enfin définir le point zéro du nivellement général de la France. Grâce à lui le Mont Blanc continue à dominer l’Europe du haut de ses 4810,9 mètres.  

Le marégraphe est classé monument historique depuis 2002. La machine originale fonctionne toujours,  toutefois aujourd’hui tout est électronique.  

L’association du Vieux Marseille et l’office de tourisme orgnanisent des visites du site.

sources : le guide bleu, et sur site (un petit panneau explicatif avec le dessin de la fameuse machine)

complément d’informations sur : http://www.marseilleforum.com/

17 commentaires pour “Marseille Le marégraphe”

  1. C’est donc pour cela que la maison est a 400m et que je peu regler mon barometre. Cela est passionnant, Francine merci. je crois que je vais faire un tour sur google. Moi ce jour je parle de Paris. bonne soirée

  2. Bonsoir Francine. J’apprends pleins de choses sur Marseille. Tu cites le guide bleu Hachette, lorsque j’étais commercial je le vendais aux libraires et aux maisons de presse. Souvenirs……

    Comment vas-tu ? Moi je vais bien depuis samedi et demain matin rebelote pour ma 6ème chimios , à la moitié du parcours….. Gros bisous Francine. Bernard

  3. tu es stupéfiante, mon amie ! primo, jignorais même le mot “marégraphe” et l’aurais-je connu que j’en aurais ignoré le but … quant à savoir qu’il y en avait un à marseille, alors là !!! bravissimo pour ta culture et ta curiosité (l’une dépendant de l’autre, surt !! ) bisous et bon mardi

  4. oui effectivement Sylvie est d’accord pour remettra ça, mais sont -t-elles toutes de cet avis…et il faudra que Sylvie nous contacte quelques jours avant que nous puissions nous organiser….voila le mauvais temps…mais d’ici dimanche ..!!peut-être aurons a nouveau du soleil…Bisous Francine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !