logo

Marseille La Major

La nouvelle Cathédrale de la Major

Marseille 02, métro Vieux-Port

Accès par l’Esplanade Saint-Jean, puis remonter jusqu’à la place de la Major.

La cathédrale de la Major, ou plus exactement la Nouvelle Major,  telle qu’elle m’est apparue quand je suis redescendue du Panier. Elle est un peu à l’écart du centre ville, sur une esplanade, entre le Vieux-Port et la port de commerce, près du quartier de la Joliettte, et du Fort Saint-Jean.

L’évêque Eugène de Mazenod, grâce à son opiniâtreté, a réussi à convaincre Napoléon III de doter Marseille d’une cathédrale à sa mesure, au milieu du XIXe siècle. Pourtant, malgré sa splendeur, la Major ne s’impose pas au regard des Marseillais, qui lui préfèrent Notre-dame de la Garde. A tort… Son architecture grandiose, et sa décoration intérieure en marbre et porphyre lui confère un aspect particulier pour un édifice religieux.

La Major a été érigée en basilique mineure par Léon XIII le 24 Janvier 1896,  et classée monument historique le 9 août 1906.      

“On n’aurait pu rêver un plus majestueux piédestal, que celui sur lequel s’élève la nouvelle cathédrale de Marseille. C’est une immense et imposante terrasse montant jusqu’à neuf mètres au dessus des quais de la Joliette. Et puis ces arceaux, formant le mur de soutènement du terre-plein, quoique d’un style différent, vus de loin, entrent dans l’harmonie des lignes du monument. On dirait un temple avec son socle, apporté là sur les bords de la mer, tout d’une pièce, comme les réductions d’églises, que les vinaigriers du Moyen-Age, plaçaient entre les mains des saints bâtisseurs de sanctuaires.
Peu de visiteurs résistent, avant de contempler l’église, au plaisir d’admirer le panorama dont elle est le centre. En avant, on aperçoit les bassins du nouveau port et la jetée gigantesque qui les protège. En arrière se détache le fort Saint-Jean, le Pharo, la nouvelle batterie. En pleine mer, enfin, attirent les regards : le château d’if, les îles de Pommègues et de Ratonneau, reliées entre elles par une chaussée formant le port de la quarantaine.
Les lignes du monument se détachent graves et vigoureuses, sous la vive lumière du soleil méridional. Les cinq dômes qui s’élèvent au dessus des toitures, brisent la monotonie de leurs vastes surfaces et donnent à l’édifice le caractère religieux de la prière, montant vers le ciel pour en faire descendre la protection divine.”François Durand secrétaire du comité de l’art chrétien 1877  

L’extérieur de la Major
Elle est orientée nord-sud pour être bien visible de la mer.
La première pierre a été posée à l’emplacement de l’acien baptistère des Gaules et sur les fondations d’un site religieux du Ve siècle, le 26 septembre 1852 en présence de l’empereur. Le chantier va durer 40 ans.
Trois grandes figures architecturales de l’époque vont se réunir : Léon Vaudoyer, Jacques-Henri Espérandieu, et Henri Revoil. L’église est livrée en 1893, le pape Léon XIII l’érige en basilique mineure le 24 janvier 1896 et elle est consacrée le 6 mai 1897.
La Major, ou Sainte-Marie Majeure est alors considérée comme la plus belle et la plus vaste cathédrale bâtie en France depuis le Moyen-Age.


*La Major vue depuis les jardins du Pharo. Le port de la Joliette.

La longueur de la cathédrale est de 142 m, sa largeur maximale de 54 m au transept. La coupole principale (à 70 m de haut, diamètre de 17.70 m, est flanquée de deux coupoles secondaires au dessus du transept. Une quatrième coupole est située plus en arrière. Deux autres coupoles, plus petites, surmontent les deux tours clocher du porche d’entrée.
L’architecte Léon Vaudoyer a voulu construire une cathédrale qui rappelle la vocation maritime et méditerranéenne de Marseille. Elle domine le port de la Joliette, et des pierres de taille blanches de Calissanne (près de l‘étang de Berre) de , en alternent avec la pierre verte toscane de Golfalina, près de Florence.
Cette alternance rappelle le style byzantin. Les formes rondes, les dômes, l’absence d’arc-boutant sont de style roman. Nous sommes en présence d’une cathédrale de style romano-byzantin.
Notre-Dame de la garde est du même style, elle présente la même alternance de pierres, et une coupole ronde. Elle a un architecte en commun avec la Major, Henry Espérandieu.

sources : http://cathedrale.marseille.free.fr/ le guide bleu
sources : http://marseille.tv/tourisme/cathedrale-la-major/

http://cathedrale.marseille.free.fr/ guide bleu

31 commentaires pour “Marseille La Major”

  1. Waouh ! j’aime beaucoup cette église, elle impose ! par contre à chaque fois que je l’ai vue il y a des travaux autour alors pas facile d’approcher. Elle est très belle. Déjà que j’ai encore en tête mon récent séjour alors en voyant tes photos je suis encore là-bas un petit peu ! ça mérite un gros clic bises, bon week end.

  2. Superbe cathédrale, mais peut être pas vraimant dans le style architecturale de Marseille et c’est peut être pour cela que les Marsaillais préfère “La Bonne Mère”…Amitiés…lulu66

  3. Bonjour , une très belle bâtisse religieuse devant laquelle je suis passé en 2CV année 1961 lorsque j’ai embarqué l’année 1984 à Marseille pour La Poste de Calvi où j’ai travaillé 18 mois . Souvenirs souvenirs quand tu nous tiens …Bises et bon dimanche

  4. Bonsoir Francine. Tes photos et tes reportages sont toujours au top. Je n’aime pas trop le style de cette cathédrale, j’y trouve une certaine lourdeur. Cet avis c’est le mien et je respecte ceux qui la trouve belle. Quand je vois Reims, Chartres, Quimper,  Paris etc….. pour moi il n’y a pas photos. N’empêche que j’apprécie, comme je te l’ai dit, ton reportage qui m’a fait connaître cette cathédrale. Je te souhaite une bonne semaine Francine.

    Bisous

  5. Comment c’est passée votre petite excursion ? J’ai pensé à vous et vous avez eu la chance de voir le soleil. Pour ma part, je poursuis mon traitement antibiotique et je reste crevé malgré tout. J’espère récupérer rapidement, les vacances approchent. Je te souhaite une bonne soirée. Bises. Yves

  6. Certaines cartes postales n’égalent pas la beauté et la qualité de tes photos. TU SAIS QUE JE SUIS FAN !!!

    merci de ton passage ; en effet, les cartons encore non ouverts, nous sommes allés à Lyon fêter les 50 ans du meilleur ami de nos fils. J’ai donc laissé mon blog au repos. Revenue hier soir, il n’est pas facile de s’y remettre même si je pense, parfois, à certains articles à rédiger. Il va falloir que j’organise mon nouvel emploi du temps et un article par semaine serait raisonnable car encore beaucoup de temps à consacrer à cette nouvelle installation et surtout de petits coins de paradis à découvrir !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !