logo

Marseille Hôpital Caroline Ile de Ratonneau

Hôpital Caroline, île de Ratonneau

Archipel du Frioul.
Vers 1820, une épidémie de fièvre jaune menace Marseille. A lépoque, cette maladie est peu connue, et risque de paralyser le commerce. Les ports doivent faire face.

D’importants moyens financiers sont engagés pour perfectionner le système de quarantaine déjà existant.
Une ceinture sanitaire est installée, les îles du Frioul en seront au coeur tout au long du XIXe siècle. L’Archipel du Frioul est constitué des îles de Promègues, Ratonneau, Château d’If et l’îlot Tiboulen du Frioul.
L’Etat ordonne la construction de la Digue Berry pour relier Promègues à Ratonneau, afin de créer un nouveau bassin de quarantaine, le port Dieudonné (actuel port du Frioul), d’une superficie de 25 hectares.

Un établissement sanitaire  est commandé à Michel-Robert Penchaud (1772 – 1833), architecte de la Ville de Marseille et du Département des Bouches-du-Rhône. Il  sera le concepteur de l’Hôpital Caroline, issu des pensées hygiénistes les plus radicales, tant au niveau des soins qu’au niveau de la surveillance : enceinte infranchissable et règlement intérieur proche de celui d’une prison.

* L’hôpital Caroline depuis le château d’If. 

L’hôpital insulaire, véritable temple dédié à la médecine est inauguré en 1828.
Il est nommé Caroline en hommage à Marie-Caroline de Bourbon-Sicile, princesse des Deux-Siciles, épouse du Duc de Berry.

Il est composé de plusieurs bâtiments aux fonctions bien distinctes. L’adoption d’un plan pavillonnaire permettait de répondre aux exigences de surveillance et de soins, qui étaient
indissociables de ce projet. Une attention de tous les instants était alors portée sur les 72 malades accueillis.

L’Hôpital Caroline était constitué de 12 pavillons équipés d’un système de ventilation judicieux permettant d’éliminer l’air vicié.

La ville de Marseille, propriétaire du lieu,  a confié en 2007  la réhailitation à un chantier d’insertion sociale. L’objectif est de redonner au site sa forme originelle, tout en gardant son authenticité. Le chantier a permis de salarier 42 personnes en 2009. Ce projet s’inscrit dans le cadre de la transformation de l’Hôpital Caroline en futur Centre culturel européen de rencontres, à l’occasion du programme Marseille Provence 2013, capitale européenne de la culture.

Hôpital Caroline Marseille

*Le pavillon du Chevalier Roze. 

“Le projet actuel concerne la reconstruction du pavillon du « Chevalier Roze ». Le Chevalier Roze, de son nom Nicolas Roze (né en 1675 et décédé en 1733 à Marseille), fut un des nobles qui s’était particulièrement distingué en 1720 lors de l’épidémie de peste à Marseille, notamment en dégageant les cadavres de l’esplanade de la Tourette. Durant cet épisode, il organisa aussi le ravitaillement de la ville et créa un hôpital. Le chevalier Roze fut atteint par la peste, mais en réchappa par miracle compte tenu des chances de survie qui ne dépassèrent pas un pour mille.” 

Hôpital Caroline Marseille

*Le mur d’enceinte coupe du monde et isole les malades.

Il est destiné à mettre en quarantaine les personnes revenant des colonies; il pouvait recevoir 48 malades et 24 convalescents, tous cantonnés dans des bâtiments distincts, isolés entre eux et coupés de l’extérieur par une enceinte.

Hôpital Caroline Marseille

*La chapelle en forme de temple grec.
La construction conçue pour chasser les miasmes par le vent et garantir une quarantaine stricte offre aussi la synthèse de mille ans d’architecture. En son centre, à mi-chemin entre malades et convalescents, la chapelle prend la forme d’un temple grec.
Le lazaret Caroline est considéré à l’époque comme le plus vaste et le meilleur de Méditerranée. Très rapidement dépassé dans sa conception médicale, l’hôpital fut encore utilisé en 1941, lors d’une épidémie de typhus dans les prisons. Détruit par bombardements à la libération de Marseille en août 1944, il restera abandonné jusqu’à l’acquisition des îles du Frioul par le commune de Marseille en 1971. 

sources : http://fondation-patrimoine.mecenat-total.com/medias/projects/docs/projet_media_57_132.pdf

et sur site 

16 commentaires pour “Marseille Hôpital Caroline Ile de Ratonneau”

  1. Tu connais aussi bien l’histoire de Marseille que celle de Paris. Tes photos sont très bien argumentées de commentaires très intéressants. On en apprend tous les jours avec toi. Bon dimanche et a+

  2. Bonjour Francine, de belles photos de nos amies… sourire . Beau soleil je continue à peindre installée sur la terrasse, c’est mon atelier… sourire; Bonne journée Amitiés Bises de nous deux Christine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !