logo

Marque de censive Rue de l’Hôtel de Ville Paris

Marque de censive

109 rue de l’Hôtel de Ville, anciennement rue de la Mortellerie

Paris 4e

 
Le mur murant Paris, rend Paris murmurant

Mais quand les murs murmurent … nous entrons dans une autre dimension, le passé.
Les vieilles pierres parisiennes ont beaucoup à nous raconter … pour qui sait les écouter…

Je vous avais parlé du premier tagueur de Paris, Nicolas Restif de la Bretonne, qui confiait ses conquêtes ou ses déceptions amoureuses sur les murs de Paris. A son image, les hommes ont confié aux murs leurs peines et leurs joies, et s’en sont servi comme d’un tableau noir, indélébile. Et puis il y a les inscriptions officielles, comme celles de la censive.

Le cens est la redevance annuelle, foncière et perpétuelle qui est due par celui qui possède la propriété utile d’un fonds, appelé censive, à celui qui en possède la propriété éminente, appelée seigneurie. Payant le cens, le censitaire est en général roturier, mais il peut aussi être noble ou ecclésiastique. La censive peut consister en une terre, une parcelle bâtie dans une ville, un moulin ou un bac sur une rivière, un péage sur un chemin, des têtes de bétail avec un droit de pâturage, mais aussi un domaine important comme un prieuré. Celui qui reçoit le cens est toujours considéré comme noble.

En donnant le cens, le censitaire reconnaît symboliquement être assujetti à celui dont il tient son fonds ; en recevant le cens, le seigneur direct confirme son obligation d’assurer au censitaire une possession juste et paisible. La convention entre le censitaire et le seigneur fait l’objet à chaque mutation, d’une « reconnaissance » ou d’une « investiture » ou « investizion » lorsque c’est une censive roturière, mais aussi parfois un hommage quand c’est un domaine noble. 

Autrefois, certaines communautés religieuses à Paris, en échange de l’impôt, garantissaient “une possession juste et paisible“. 

Au 109 rue de l’Hôtel de Ville, on distingue une autre marque de censive, “avec un B surmonté d’une plume, comme dans les enluminures du Moyen Âge, qui pourrait désigner la communauté des béguines, qui s’y installa sous le règne de Saint-Louis, ou bien l’abbaye de Barbeau, propriétaire de quelques maisons du quai de l’hôtel de ville et dont l’abbé avait sa résidence dans l’actuelle rue de l’Ave Maria”.

 

Sources : Le Marais insolite et secret Nicolas Jacquet

 

46 commentaires pour “Marque de censive Rue de l’Hôtel de Ville Paris”

  1. Les ouvriers de la pierre et du bois avaient à coeur leur métier, et laissaient souvent une trace de leur passage !
    Une petite histoire qu’ il nous reste à déchiffrer, ce qui devrait être plus facile quand même, que les sculptures dans les tombeaux égyptiens ou chinois !
    Bonne journée
    bisous

  2. bonjour
    les anciens artisans gravaient souvent dans la pierre ou le bois
    leurs noms et la date aussi
    traces du passé qui ne nous laissent pas indifférents
    bon vendredi pour toi
    kenavo Francine

  3. bonjour

    Un petit animal ? hum … moi je vois plutôt une sorte de plante qui me rappelle assez les designs royaux de l’époque … mais je suis sans doute mal réveillée . lol
    Laurent Gerra ? ben ma foi, j’étais invitée par l’agence de voyages SELECTOUR … réception dans un hôtel de luxe, cocktail dinatoire et spectacle … sinon, non, je n’y serais pas allée …
    bisous et bonne journée

    • hé! excellente question !!!! l’auteur en a emporté le secret dans la tombe! mais je me fie aux explications de l’auteur qui a fait des recherches

  4. J’aime assez entendre le murmure des vielles pierres mais heureusement qu’elles gardent en secret ce passé pour nous le diffuser à l’oeil et à l’oreille , j’ai fait par le passé sur mon blog, un billet sur les pierres qui marchent ,(CHEMIN FAIS’ART) un lieu , en plein champ ou le sculpteur s’est exprimer, j’y vais souvent pour simplement converser avec ces majestueuses oeuvres ( si cela te dit va y jeter un oeil : http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/departement/puy-de-dome/puy-de-dome-local
    Merci à toi pour ce billet fort bien orchestré 🙂
    @ demain si tu le veux bien

  5. C’est vrai que beaucoup de personnes aiment graver leurs sentiments, leurs états d’esprit, dans la pierre ou dans le bois. C’est une trace indélébile qui parle mieux qu’un cadenas attaché sur un parapet de pont ou un lampadaire.
    On en trouve quelquefois, même ici dans ma ville, et même si je ne suis pas concernée, je me sens troublée en regardant et je ne peux manquer de m’interroger sur le sentiment qui a animé son auteur. Ces graveurs me troublent davantage qu’un tag.
    Belle journée à toi Francine même si le temps “grisouille” d’aujourd’hui nous laisse présager un week-end douteux. Mais un peu de fraîcheur fait grand bien après la journée d’hier.
    Bonne fin de semaine Francine. Bises

  6. Coucou ma Francine
    Très belle cette phrase “Le mur murant Paris, rend Paris murmurant”
    Cela s’applique effectivement à tous les amoureux des vieilles pierres, et des histoires qu’elles recèlent. Une magnifique photo. Merci de cet excellent partage.
    Bises et bonne journée. ZAZA

  7. Coucou Francine ! Merci pour tes com’ chez moi. Je suis toujours heureuse de te lire, ma petite encyclopédie parisienne.
    Quelle chance d’être allée voir Procol Harum ! Ca me rappelle mes jeunes années, j’aimais à fond ce groupe qui me faisait tant frissonner. Tiens, je vais aller faire un tour sur You tube pour me remémorer ces bons moments.
    Et comment vont tes chatons ? Tu en as deux il me semble. Petites caresses pour eux.
    Je te souhaite de passer un très bon week-end avec pas trop de temps “grisou”.
    Gros bisous FRrancine.

  8. bonsoir Francine,
    Ce genre de signe ” lettre et arbesque” se retrouve dans de nombreuses villes . Mais la raison ????
    Peut cette version que tu nous parle?
    bonne soirée et bon week-end
    amitiés

  9. …les recensements à l’époque étaient bien poétiques, cela reste néanmoins un mystère….
    Bises du soir de Mireille du Sablon

  10. Bonsoir ma Francine, c’est tout à fait une autre dimension.

    Je passe te souhaiter une belle soirée de vendredi
    et si tu suis le foot, alors j’espère que tu vas voir
    un beau match.

    Je te laisse mon lien youtube.
    Crois-tu au OVNI ?
    Tiens regarde et ensuite, chacun pense comme il veut :
    https://www.youtube.com/watch?v=6dwkMm_AbKk

    Je t’informe que dès mardi 8 juillet, je serai en pause
    jusqu’au mardi 15.
    Puis il y aura une nouvelle pause en août. Mais je t’en reparlerai.

    Merci pour ta présence dans mon petit monde, merci pour
    la qualité de tes publications, j’apprécie ce que tu fais.
    Passe une douce nuit l’heure venue et bon week end.

    Prends soin de toi.

    Lolli

  11. Bonsoir Francine
    merci encore cde ce très et intéressant article de jolie Pierres et cette plaque est super belle merci à toi de ces explications et je te souhaite une excellente soirée de ce Vendredi bisous Danielle

  12. Bonsoir Francine,
    Ah, il y en aurait beaucoup s’ils pouvaient écrire leurs joies et leurs peines, les murs en seraient plein!!!!!
    Je réponds à ta question : nous faisons du 4 km à l’heure, mais nous nous arrêtons plus d’une heure pour manger, des fois nous nous égarons, le temps de prendre des photos…. dans les villages nous causons aux gens, enfin, je crois que nous faisons autant de marche que de temps de loisir !!!! pour nous c’est ça la marche, cool;
    prendre le temps de vivre de bons moments, voilà
    Je te souhaite une bonne soirée, bises, Roguidine

  13. Bonsoir Francine,
    Très intéressant ton sujet du jour, les marques sur les murs m’intéressent beaucoup. En ce moment je photographie celles que je trouve sur les murs à Santiago. Il y a bien sur la coquille Saint Jacques, mais d’autres marques. mais impossible de savoir ce que c’est.
    Passe une bonne fin de semaine.

  14. Bonne nuit Francine,
    de tout temps les personnes ont ressenti le besoin de laisser une trace écrite, gravée dans la pierre le bois…
    Ecrire pour ne pas mourir, laisser une trace de son existence…
    C’est joli cette arabesque que l’on ne situe pas alors que la B serait plus administratif!
    C’était court mais bien instructif et réfléxif! (ça ne doit pas se dire mon ordi n’est pas content!) (lol)
    Que toi ne sache pas où est ce clocher ça se comprend mais “nous” on devrait!
    Bon weekend mon amie et gros biosus.

  15. Toujours aussi passionnante ces ballades avec toi, mais figure toi que ce soir j’ai eu la curiosité d’aller sur le blog de Rose………et j’ai découvert Chateauneuf les Bains où je vais depuis 10 ans en cure….! le monde est petit et les blogs des lieux magiques de rencontres.
    Bon Dimanche à toi, grosses bises Christiane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !