logo

Manneken Pis Bruxelles

Manneken Pis

A l’intersection de la rue de l’Étuve et de la rue du Chêne
Bruxelles

 

Manneken Pis (littéralement le gamin qui pisse) appartient au patrimoine culturel de Bruxelles, dont il est aujourd’hui, avec l’Atomium et Saint Michel, un des symboles les plus connus.

Dès la fin du Moyen Age, alors que la ville de Bruxelles développe progressivement un réseau d’approvisionnement public en eau, la statuette est mise en place. Jusqu’à la moitié du 19e siècle, cette fontaine joue un rôle essentiel dans le système de distribution d’eau potable de la ville. D’abord en pierre, elle est remplacée au 17e siècle par un modèle en bronze commandé par les autorités communales au sculpteur Jérôme Duquesnoy l’Ancien. La statue originale se trouve aujourd’hui au Musée,dans la Maison du Roi.

Manneken Pis Bruxelles

Manneken Pis est certainement le ketje (p’tit gars) le plus coquet de la capitale. Il possède en effet plus de 800 tenues, parmi lesquelles une de cosmonaute, de Nelson Mandela, d’Elis Presley, Dracula, et un habit offert par le roi Louis XIV le 31 mai 1747. Tous ses costumes sont visibles dans son Dressing-Room au Musée de la Ville de Bruxelles sur la Grand-Place.

Manneken Pis Obélix

  • Manneken Pis Obélix et Casanova

Manneken Pis Casanova

Le 30 juillet 2016, le Comité olympique et interfédéral Belge a offert un nouveau costume au Manneken Pis, que celui-ci s’est empressé de revêtir.  Ce costume est le 954ème, il a été offert à l’occasion de la participation de la Belgique aux Jeux Olympiques de Rio. Ce costume est la tenue officielle du Team Belgium, délégation des athlètes belges qui participeront à l’événement.

Manneken Pis

L’ordre du Manneken Pis tient à la disposition des généreux donateurs les mensurations précises du Manneken Pis pour la confection des costumes.

Il revêt ses habits certains jours de fête. Jadis, il a eu un valet de chambre payé pour l’habiller, et, aujourd’hui, un habilleur officiel de la Ville de Bruxelles.

Manneken Pis compagnon du brie de meaux

*Manneken Pis Compagnon du Brie de Meaux, Manneken Pis confrérie du petit vin blanc de Nogent sur Marne

Manneken Pis confrérie du petit vin blanc de Nogent sur Marne

Souvent les visiteurs sont déçus par la petite taille du Ketje, haut d’à peine une coudée ! Il mesure 55,5cm de haut, pèse 17kg, il est réalisé en bronze creux, coulé en cire perdue.

Manneken Pis Bruxelles

Histoire du plus petit bourgeois de Bruxelles
Notre statuette existait déjà en 1452. A cette époque, on l’appelait Manneken-Pist Julisenken Borre, “fontai­ne du Petit-Julien”. On la cite encore sous ce nom en 1498. En 1668, avant déjà peut-être, elle est définitivement Manneken-Pist ou Manneken-Pis.

Manneken Pis Bruxelles

Elle fut d’abord de pierre. Mais le 13 août 1619, un grand sculpteur bruxellois, Jérôme Duquesnoy, qui donna son nom à une rue de la ville, fut chargé de la couler en bronze. Il reçut pour son travail la somme de 50 florins du Rhin. Le 16 décembre suivant, le tailleur de pierre Daniel Raessens entreprit de fournir pour cette fontaine, moyennant 180 florins du Rhin, un pilier de six pieds de haut, une cuvette longue de six pieds, large de quatre et haute de trois, et une autre cuvette, longue de quatre pieds, large de deux et haute d’un pied et demi. En 1770, on substitua au piédestal qui portait Manneken-Pis, une niche en pierre bleue qui avait été destinée à la fontaine du marché de la Chapelle.”

Depuis, Manneken-Pis connut bien des déboires; s’il eut ses jours de bonheur, il eut aussi ses jours de tristesse.

Manneken Pis Bruxelles
En 1695, lors du bombardement de Bruxelles par les troupes de S.M. le Roi-Soleil, Louis XIV, bombardement qui causa tant de dégâts dans notre ville, les Bruxellois, nés malins, enlevèrent eux-mêmes leur protégé de son piédestal afin de le soustraire aux boulets français.
Il fut remis en place le 19 août 1695, au milieu de la joie du peuple qui le porta en triomphe et l’on inscrivit au-dessus de lui des vers latins dont voici la traduction : “Il m’a posé sur une pierre et maintenant il élève ma tête au-dessus de mes ennemis.”

Manneken Pis Bruxelles

Le 1er mai 1698, l’électeur de Bavière, Maximilien-Emmanuel, gouverneur général des Pays-Bas, offrit une fête aux arquebusiers. Au sixième coup, il abattit l’oiseau placé sur la Grosse Tour et fut selon l’usage proclamé Roi du serment. A cette occasion, Maximilien fit don à tous les confrères d’un costume de drap bleu de Bavière. Il en donna également un à Manneken-Pis. Ne vous étonnez néanmoins pas de cette munificence : l’électeur pouvait se montrer d’autant plus généreux que la ville, pour fêter sa royauté, lui avait fait cadeau d’une somme de 25.000 florins ! De plus, quelques mois auparavant, elle avait encore donné à son jeune fils qui venait de naître, un magnifique berceau, le tout malgré les pertes considérables qu’elle avait subie à la suite du bombardement de 1695.

Plus tard, vers 1745, des Anglais enlevèrent Manneken-Pis et l’emportèrent jusqu’à Grammont. Des habitants de cette ville parvinrent à le leur dérober et, quand les ennemis eurent quittés le pays, ils le rendirent aux Bruxellois après l’avoir exposé sur la Grand-Place de leur cité où, pendant longtemps, on a pu en admirer une copie. Elle est détruite aujourd’hui, le Destin n’ayant pas voulu qu’il exitât deux Manneken-Pis. Il n’y a pas deux Alexandre !

Manneken Pis Bruxelles

En 1747, Louis XV étant roi de France, les Bruxellois supportaient avec peine la domination française et souffraient de voir leurs usages et leurs libertés peu respectés par les étrangers.

Un jour, quelques-uns de ces derniers enlevèrent Manneken-Pis; mais, trouvant que le pauvre petit homme les embarrassait, ils l’abandonnèrent à la porte d’un cabaret, au coin de la Petite-Île. On l’y retrouva et on le reporta sur son piédestal.

Manneken Pis Bruxelles

Bientôt après, il fut insulté par des grenadiers français. C’en était trop. Le peuple ne put supporter avec sang-froid que par deux fois on portât atteinte au respect dû à son protégé. Il se révolta et peu s’en fallut que le sang ne coulât. Louis XV fit châtier sévèrement les auteurs du méfait et, afin de détruire dans l’esprit des habitants la mauvaise impression produite par l’acte de ses militaires, il donna à notre héros un riche costume, un chapeau à plumet et une épée; il lui conféra, en outre, la noblesse personnelle et le créa Chevalier de l’ordre célèbre de Saint-Louis, ce qui imposa aux troupes l’obligation de lui faire le salut militaire.

Enfin, il fut enlevé une dernière fois, dans la nuit du 4 au 5 octobre 1817, par un forçat libéré nommé Lycas. Mais il fut retrouvé peu de temps après et le voleur figura au carcan le 26 novembre. On replaça notre héros sur son piédestal le 6 décembre de la même année et les journaux du temps célébrèrent l’événement.

Manneken Pis Bruxelles

Voici ce que dit la Gazette du Vrai Libéral (7 décembre 1817) :
“Le Manneken-Pisse est rentré aujourd’hui 6 décembre 1817 dans ses fonctions. Tous les habitants ont vu avec satisfaction les soins qu’on a pris pour le restaurer, malgré ornements dont on le charge inutilement aux jours de fête. Ses bienfaits sont plus abondants que jamais : l’eau qu’il distribue est sans doute un nectar, à en juger par l’empressement de la foule qui veut en jouir.”

Et le Journal de la Belgique (7 décembre 1817, n° 342) :
“Le célèbre Manneken-Pisse a été replacé aujourd’hui 6 décembre 1817 dans sa niche, à la grande satisfaction des voisins, il est très bien restauré et posé maintenant sur une tablette de bronze sur laquelle il est vissé.”

Le cabaret d’en face prit comme enseigne à cette occasion : Au Manneken-Pis retrouvé à la satisfaction générale des concitoyens. Cette enseigne avait disparu depuis, mais a été reprise par l’établissement situé au coin opposé.

Ce n’est pas toujours été de l’eau que notre ami a projeté dans l’espace.
Jadis, les jours de grande fête, à l’occasion de l’entrée d’un souverain dans sa bonne ville de Bruxelles ou de tout autre événement important, Manneken-Pis, abandonnant son habitude quotidienne, lançait dans l’air de l’hydromel ou du vin, à la grande joie du populaire qui ouvrait des yeux ravis et une bouche plus ravie encore. Et c’était plaisir de voir le menu peuple se précipiter vers la source bénie, muni de pots, de bouteilles, de flacons, de pintes, de brocs, se bousculant, luttant, jouant des coudes, courant, chantant criant : Noël ! Noël ! Les petits jubilaient, les grands riaient, tous s’amusaient; et dominant la foule, là-haut, sur son piédestal, calme dans cette tempête de gaieté et de bonheur, Manneken-Pis, souriait, versait le flot liquide enchanteur.

Manneken Pis Bruxelles

Mais ces distributions avaient cessé depuis longtemps. Nos grand’mère se souviennent à peine du jour passé -bien loin, celui-là, au beau temps de leur prime jeunesse- où le brave enfant a livré, pour la dernière fois, passage à la boisson divine.
De l’eau, de l’eau toujours; et en hiver, le petit homme, bravant tout nu les rigueurs de notre climat, voit l’eau se figer autour de lui en une nappe glacée, claire et ornementale qui, loin de nuire du reste à son prestige, ajoute un cachet pittoresque au monument qu’il habite.

Cependant, en 1890, des cœurs généreux ont tenté de régénérer le vieil usage. En plein été, lors de grandes fêtes qui eurent lieu à Bruxelles, Manneken-Pis modifia, deux fois en deux jours, sa séculaire coutume. La première fois, il nous offrit du vin; la seconde, du lambic, la célèbre bière bruxelloise.

Manneken Pis Bruxelles
C’était, je vous assure, un charmant spectacle : des fleurs, des tentures ornaient sa niche; des guirlandes se reflétaient dans des glaces posées aux deux côtés de sa niche; une vie nouvelle semblait animer notre héros, revêtu de son costume de gala, le tricorne en tête et l’épée au côté. Devant lui se trouvait une table sur laquelle étaient montés deux hommes recueillant le précieux liquide; autour de la table, d’autres personnes le distribuaient.
Et de la foule compacte qui se pressait rue de l’Etuve, rue du Chêne et rue des Grands-Carmes, montaient les rires, les cris joyeux, les exclamations de bonheur des enfants et des grands. Cependant, calme toujours et toujours souriant, trônant au milieu des fleurs, Manneken-Pis, heureux comme un prince adoré de ses sujets, accomplissait sa joviale besogne.

Telle est la véridique histoire de celui que ses compatriotes ont surnommé le plus ancien bourgeois de la ville. Quel sort a été le sien !

Manneken Pis Bruxelles

Un grand sculpteur, un de ceux dont le pays s’honore d’avoir donné le jour, le coula en bronze; l’électeur Maximilien enrichit sa garde-robe; le roi Louis XV l’anoblit et le créa chevalier de Saint-Louis; Napoléon 1er le fit chambellan. Des poètes l’ont chanté, Maurice Chevalier aussi dans un air célèbre. De riches bourgeois lui ont constitué des rentes : vers 1822, une dame de Bruxelles lui légua 1.000 florins.

On lui reproche – qui n’a pas ses ennemis ? – de, s’être, avec prudence, rangé de l’avis de tous les gouvernements et d’avoir porté l’emblème de tous les régimes. On lui dit :

– Mon enfant, vous avez porté l’habit bleu de Bavière sous Maximilien, l’écharpe française sous Louis XV, la cocarde brabançonne en 1790 et le bonnet rouge en 93 : vous avez été sans culotte ! – comme s’il n’était pas de son essence même d’être sans culotte ! – Vous avez été chambellan de l’empereur; vous avez arboré la cocarde orange en 1815 et revêtu la blouse des révolutionnaires en 1830. Aujourd’hui, vous vous glorifiez d’être belge. Vous êtes un personnage pratique, mais vous n’êtes pas un patriote.

Eh bien, c’est une erreur. Oui, Manneken-Pis est un patriote. Est-ce sa faute à lui si les contemporains de ses différents âges l’ont affublé des insignes qu’ils révéraient à ces époques diverses ? Hélas ! Le pauvre petit, que ne pouvait-il parler ! Il eût rejeté loin de lui tous ces emblèmes et, fidèle à la vieille ville qui l’a vue naître, il se fût drapé dans les plis du drapeau de Bruxelles.

Car, on l’a toujours oublié, Manneken-Pis, avant tout, est Belge et Bruxellois !

 

Sources :  in situ et : http://ordre-manneken-pis.wikeo.be/legendes.html

http://www.manneken-pis.be/

72 commentaires pour “Manneken Pis Bruxelles”

  1. coucou,
    merçi pour ces explications, et j’adore cette initiative, car elle permet à bon nombre de personnes de pouvoir visiter des lieux chargées d’histoires. sinon, il est vrai que dimanche dernier ce fut un triste anniversaire, et je trouve décevant que le gouvernement americain ne vienne pas en aide à ceux qui sont tombé malade en faisant leur devoir, passe un excellent dimanche après midi, gros bisous

  2. Tu ne pouvais pas manquer ça.
    Pour nous c’était les locomotives avec les 100 ans de la rotonde de Longueville. Je n’avais jamais vu autant de locomotives en même temps.
    Je te souhaite une bonne semaine. Bisous.
    Yves

  3. Très belle visite dans Paris en ta compagnie.. je suis allée au Musée Carnavalet et malgré sa beauté, j’ai été déçu.. Les salles principales étaient fermées, le sens de la visite mal organisée..et le personnel… peu motivé à renseigner (manque d’effectifs disent-ils !)
    Belle fin de journée à toi.
    Justine

  4. Bonjour Francine,
    Ces 2 jours ont été une bonne occasion d’entrer là où nous n’entrons jamais complètement! J’y ai découvert ou redécouvert des lieux un peu oubliés car trop familiers à nos regards: gare, tribunal, Palais de Gouverneur…
    Belle fin d’a-midi!
    bisous, Mireille

  5. J’aime beaucoup le musée Carnavalet. A chaque visite j’ai pu apprécier les très belles oeuvres exposées. Ce musée à l’échelle humaine se visite agréablement, sans trop de fatigue.

  6. Bonjour Francine, eh oui belge et bruxellois, mais qui n’a pas en tant que belge au moins un copie de lui dans une de ces armoires, pas possible !! C’est vrai qu’on s’attend à plus grand, ben non… et à l’angle de deux rues vous tombez dessus… habillé ou pas ! Merci encore… agréable lundi, bises

  7. J’ avoue que j’ ignorais totalement tous ces détails sur le Manneken-pis !
    On peut dire qu’ il aura eu une histoire mouvementée, mais qu’ il s’ en est toujours sorti !
    Et c’ est normal, puisqu’ il est un symbole pour Bruxelles, mais aussi pour la Belgique !
    Merci pour ces explications et tes superbes photos
    Passe une bonne journée
    Bisous

  8. La première fois que je l’ai vu il y a plus de 40 ans , j’étais avec mes deux fille ) à
    Meli park était (un parc d’attractions) situé à Adinkerque (commune de La Panne), car à cette époque mon frère vivait dans le Nord et nous adorions ce lieu pour les petites
    Bonne journée

  9. Hello Francine
    C’est drole comme à cette époque ancienne la nudité des statues étaient acceptées. De nos jours si on fait cela toutes les association se trouvant dans les grenouille de bénitiers crient à l’indécence…. Jolie collection de Manneken pies avec l’obelix…
    Bonne semaine
    bizz
    Pat

  10. Bonjour Francine,
    J’espère que tu as passé un bon dimanche ? il a fait bien beau et ça continu !!!
    Ah le manneken pis je l’ai chez moi, sans faire pipi, je devrais lui faire faire avec un système,
    je n’y ai pa encore pensé !!! je ne crois même pas avoir le trou !!! il est en faut bronze ! je pense !!
    il y a au moins 30 ans que je suis allée en Belgique !!!
    Comment as tu fait pour trouver touts ces costumes !!!!
    oui à chaque fête il a son costume, si tu en as d’autres , j’aimerais bien les voir !! c’est très sympa!
    Passe une bonne journée, moi, j’ai mon petit fils encore pour la semaine , donc pas de rando !!! bises

  11. oh, je n’ai pas relu pour aller vite !! je n’y ai pas pensé et en faux bronze
    deux fautes, on ne peut pas revenir corriger chez toi !!!!!!!!!

  12. Super, on en apprend toujours beaucoup avec toi. J’ignorai totalement toute l’histoire de ce brave petit Bruxellois. Il en a vécu des aventures. J’ai pris beaucoup de plaisir à les connaitre.

  13. Qui n’a pas entendu parler de lui , !!! il est célèbre !
    Si je savais sa taille, j’ignorais complètement combien il avait eu une vie agitée !!! pauvre de lui !
    J’ignorais aussi qu’il possédait une telle garde robe !!
    Merci pour cette découverte ! belle journée ! Bises

  14. J’adore ta dernière photo qui donne l’impression qu’il est minuscule déjà qu’il n’est pas grand! Je l’ai vu une fois où deux habillé mais il est l’incontournable de Bruxelles bonne journée Francine bises

  15. Tout un symbole ce petit Manneken-pis et j’aime bien l’idée de le costumer suivant les événements en Belgique ou Internationaux 😉 bonne journée Francine bise (;-*

  16. Si petit et si célèbre ! Lors de ma première visite à Bruxelles c’est ce petit bonhomme que je voulais voir. Plan en main je suis passée deux fois près de lui sans le voir ! La déception quand j’ai vu sa taille ! Sa garde-robe princière est impressionnante ! En y réfléchissant, je trouve que ce poupon irrévérencieux est bien le reflet de l’esprit bruxellois 😀 Belle semaine Francine Bisous

  17. Bonjour Francien alors il est joli notre Manneken-Pis et avec ces différentes tenues tu nous offre encore un magnifique reportage avec des très belles photos mais moi je ne vais jamais à Bruxelles j’en aie horreur bonne journée à toi bisou Claudine Daniel

  18. J’ai beaucoup apprécié de voir tes belles photos et de lire toute l’histoire de cette célèbre statue si mignonne. C’est super qu’il ait pu ainsi résister aux outrages du temps et qu’il soit toujours là malgré tous ces aléas !
    Bisous et bon après midi
    Am

  19. Bonjour Francine
    Excellent ces changement successifs de costumes pour ce petit bonhomme connu dans le monde entier, je ne savais pas ça et je trouve l’idée très bonne.
    J’espère que tu vas bien
    Je te souhaite une très douce journée sous le soleil
    Gros bisous
    @lain

  20. Un coquin petit bonhomme vraiment très représentatif de son pays et coquet avec ça, pouvant changer de costumes ! (rires)
    Enfin, pour ma part, je l’aime bien tout nu.
    Bonne soirée.

  21. … j’adore tous les costumes de ce p’tit gars!…et dire que je le cherchais pensant qu’il était bien plus grand que sur les photos!
    Bisous de Mireille du sablon

  22. Manneken pis a vraiment tout connu dans sa vie….aujourd’hui il porte une moustache blanche et un costume noir en mémoire à Toots Thielemans (orthographe?) qui nous a quitté ce jour à 94 ans!!!
    Une cérémonie d’hommage a lieu en ce moment à la grand place
    bonne soirée
    bisousssssss

  23. Bonsoir Francine, je ne l’ai jamais vu mais tes photos sont merveilleuses. Je l’ai vu dans des reportages et je pensais qu’il était plus grand. De toute façon, il est bien beau.
    Douce soirée bien amicalement
    Bisous

  24. bonsoir Francine,
    Superbe série de ce petit bonhomme renommé ‘le gamin qui pisse’ nue ou costumé
    merci pour tes belles photos
    bonne soirée
    Amitiés

  25. Bonjour Francine,
    Il est mignon ce petit gars et il a de belles tenues dans sa penderie.
    Dans m’a ville d’origine, Colmar, il y en a aussi un beau et c’est vrai que ça attire beaucoup les touristes 🙂
    Bonne journée.
    Bisous.

  26. Bonjour Francine, comme dirait notre cher Pierre Perret “Tout tout, vous saurez tout sur le zizi”
    C’est un zizi qui de ces temps là serait le bienvenue pour prendre une douche.
    Je te souhaite une belle journée.
    Bisous.

  27. Je connais bien ce gamin mais uniquement pour l’avoir vu en photos et à la télé, jamais “pour de vrai”. Je ne désespère pas de le voir un jour. Heureusement que tu es là pour nous parler de lui.
    Bonne journée Francine, bisous et à bientôt.

  28. bonjour Francine
    il et connu dans le monde entier et j’ai bien apprécié ses costumes
    mon absence a été dû à une mauvaise connexion à internet
    je te souhaite de passer une agréable fin de journée ensoleillée
    bisous

  29. bonjour francine quelle belle histoire de ce petit bonhomme je suis pas allée le voir ceux qui y sont allé on dit quil etais pas bien grand ils etais pas embalés mais sur tes photos il est bien mignon je le préfére comme sa que habillé bonne journée bisesssssssssss

  30. Quelle histoire il a vécu le Manneken Pis, qui même si l’on ne l’a jamais vu, est connu de nom et très réputé partout !!
    Magnifiques photos de ce “résistant” au temps et aux époques !!
    Bisous ensoleillés du Nord Francine !
    Nicole

  31. Bonjour,
    Un joli billet.
    Je l’ai vu quand j’étais petite avec mes parents.
    Mon père avait d’ailleurs acheté une copie conforme en cuivre ou laiton monté sur un bouchon de liège pour mettre sur les bouteilles.
    pour les congés, je n’ai malheureusement pas le choix… à mon grand regret !
    Bonne fin de journée
    Bisous

  32. Eh ben…on en apprend des choses chez l’amie Francine… sur le Manneken Pis ! Nous l’avions vu très rapidement lors d’un passage rapide à Bruxelles lors d’un voyage organisé… et on avait été surpris, car c’est pas bien gros finalement ! Je parle bien entendu…de la statuette ! Lol !
    Gilbert

  33. D’excellents souvenirs pour moi ! Bien sûr lorsque nous sommes allés à Bruxelles, nous sommes allés lui rendre visite nous aussi. Bises. FRANCOISE

  34. Coucou Francine,
    je suis allée 3 fois à Bruxelles et n’ai pas été fichu de voir le petit bonhomme. La dernière fois c’était une question de temps et donc de choix! Comme j’ai la possibilité de voir d magnifiques photos en large et en travers je ne suis pas privée! C’est amusant toutes ces tenues qu’il possède … mais je le préfère nature!
    Bonnes journées et bisous.

  35. bonjour francine
    mon petit coucou matinal
    une belle journée ensoleillée encore aujourd’hui ,moi qui aime le soleil
    je te souhaite de passer une agréable journée
    bisous

  36. Bonsoir,
    Nous avons acheter une maison en bord de mer,bien que nous faisons faire une partie des travaux,j’ai beaucoup à faire et je fais moins de photos,je me suis aperçut que je n’étais plus abonné !
    Toujours aussi intéressant ton blog ! bisous

  37. Bonjour ,il y en a pour tous les goûts de ce Manneken Pis ,mais je le préfère naturel.bonne journée,à l’ombre,il va faire encore chaud..bises.

  38. Je suis passé très souvent à Bruxelles mais ne suis jamais descendue du train.
    Il semble qu’il y a de quoi faire!
    Je repasserais pour rattraper mon retard, bonne journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !