logo

Maison et tombe de Rouget de Lisle Choisy le Roi

La Maison de Rouget de Lisle

Rue Rouget de Lisle Choisy le Roi

 

Les dernières années à Choisy le Roi

Rouget de Lisle fut hébergé par la famille Voïart dans une maison située rue des Vertus, aujourd’hui rue Rouget de Lisle. Mme Voïart étiat une femme douce, spirituelle, auteur de romans et de contes moraux. Mr Voïart faisait à ses heures de la peinture. Mlle Elise Voïart fut l’élève du graveur Poret. Mme Amable Tastu, fille Voïart, femme de lettres, devenue , célèbre en 1825 par les Oiseaux du Sacre, était traitée en égale par Chateaubriand, Victor Hugo, Lamartine, et Sainte-Beuve.

Ainsi s’écoulaient des jours heureux dans cette maison devenue le sanctuaire de la poésie, de la musique, de la peinture et de tous les arts réunis. La demeure était entourée de tous côtés de verdure, de bon air, de calme et de verdure.

Retiré dans sa chambre le soir, il lisait, écrivait et composait de la musique. C’est dans ces dernières années qu’il publia le second volume de Mémoires de Tous.

Tous les jours, revêtu d’une longue redingote d’officier, coiffé d’un chapeau à larges bords, il allait se promener dans la grande avenue de Choisy, fort souvent un livre à la main. Quoique la tête fut couverte d’une forte perruque qui le vieillissait un peu, on le reconnaissait à son air doux et bon, à son attitude noble et chevaleresque (Poisle-Desgranges, p.98 ).

Quand le temps était bien clair, il se rendait sur les hauteurs de Thiais, et de là, son regard pouvait embrasser toute la vallée de la Seine, et se reposer ensuite sur un riant horizon, bordé par des coteaux, avec, dans le fond, les villages ou bourgs de Villeneuve Saint Georges, Créteil, Boissy, Limeil,Brévannes, Maisons, Vincennes et Charenton, et plus près Vitry, avec son clocher gothique et ses vastes pépinières.

Telle est la vie qu’aurait mené, selon ses biographes, Rouget de Lisle à Choisy le Roi. Pour être impartial et complet, voici le témoignage un peu différent, et plus pessimiste, d’une personne qui habitait une maison voisine de la sienne. Interrogée en 1882 par le rédacteur d’un journal, voici ce que dit de lui Mme veuve Desperriers, rentière, âgée de 72 ans :

“J’ai vu Rouget de Lisle deux fois par jours, tous les jours, pendant cinq ans. […] Nous le regardions passer, il faisait pitié. Il était vieux, cassé, tout abattu, penché sur le côté droit, la tête toute blanche, comme un homme à qui on aurait donné cent ans. Je nelui ai jamais connu qu’un costume. C’était une vieille redingote, longue, toute grise. Il portait des culottes longues comme tout le monde, mais sur la tête, il avait toujours une espèce de toque originale. […] Appuyé sur sa canne, il allait tout doucement. Dans sa figure, il y aviat quelque chose de si malheureux qu’on n’osait lui parler.”

La santé de Rouget de Lisle, déjà éprouvée par son séjour à la prison de Sainte Pélagie, fut compromise par l’attaque d’apoplexie de 1826 commença à décliner doucement et l’hiver de 1835, si long, si rude, si humide, lui porta un coup fatal. Il mourut à Choisy le Roi le 27  juin 1836 à l’âge de soixante-seize ans.

Choisy le Roi Rouget de Lisle

Toute sa vie il aima passionnément la musique et la poésie, et, en homme respectueux de la parole donnée, resta toujours fidèle à son premier serment prêté à la Constitution de 1791.

La maison construite après 1770. Elle n’apparaît pas encore sur la carte des chasses sous Louis XV, Rouget de Lisle y meurt le 26 juin 1836. En 1881, la mairie fait apposer une plaque commémorative de sa mort. L’ancienne écurie du XIXe siècle abrite aujourd’hui un garage.

Rouget de Lisle Choisy le Roi

En face, lui rendant hommage, le sculpteur Erevantzi apposa un bas-relief représentant quelques notes de la Marseillaise ainsi qu’une effigie de Rouget de Lisle.

Rouget de Lisle Choisy le Roi

Les obsèques de Rouget de Lisle

Ses obsèques eurent lieu le mardi 28 juin. Elles furent simples et dignes comme son caractère. Le gouvernement ne s’y fit pas représenter. Pourtant, sur le drap mortuaire, on voyait entourées de branches de laurier, l’épée de l’ancien capitaine du génie et la Croix de la Légion d’honneur. Pendant la cérémonie religieuse, un jeune ouvrier de la maroquinerie apporta une corbeille de fleurs d’immortelles qu’il distribua par bouquets à tous les assistants et aux gardes nationaux qui les mirent au bout de leurs fusils ( lettre de Mr Voïart ).

Le général Blein, son ami, prononça un discours d’une voix émue :

[…] Il aima la France et la liberté; mais il détesta la licence et la démagogie. Il fut destitué de sa liberté pour avoir bravé Carnot à l’occasion du serment de haine à la royauté, exigé des militaires en activité.

Ainsi traité par le gouvernement révolutionnaire, il ne voulut pas reprendre du service sous le Directoire, fut oublié sous le Consulat et sous l’Empire, malgré ses relations avec Joséphine et Napoléon, et presaue en butte à la proscription sous la Restauration. 

[…] Rouget de Lisle vivra éternellement dans le souvenir des amis de la Liberté et de la gloire de la France! Puisse t-il être consolé dans un monde nouveau des injustices qu’il éprouva dans celui-ci ! Puisse t-il être touché des regrets des amis qui l’ont perdu ! “

Rouget de Lisle Choisy le Roi

La cérémonie funèbre semble être terminée; les derniers coups de feu venaient d’être tirés sur la tombe par la garde nationale, et la foule silencieuse se trouvait déjà près de la porte du cimetière lorsque, tout à coup, on entendit retentir de mâles accents. C’étaient les ouvriers de Choisy qui, avec respect, entouraient la fosse; l’un d’eux, monté sur le tertre formé par la terre retirée de la tombe, chantait les couplets de La Marseillaise et tous répétaient le refrain. Quand on arriva à la dernière strophe, à cette sublime invocation : ” Amour sacré de la Patrie ” tous ensemble tombèrent à genou et jetèrent sur le cercueil des centaines de petits bouquets d’immortelles.

Rouget de Lisle Choisy le Roi

” Quelques heures après, dit Gindre de Maney, je quittai la maison hospitalière de Mr Voïart, et je me rendis une seconde fois au cimetière. La foule s’était écoulée, les chants avaient fait place au silence accoutumé des tombeaux et la terre s’était refermée sur de lui que je pleurais.

Je me retirai lorsque mon oreille fut frappée par une voix mélancolique et dont les sons ne m’étaient pas inconnus, je m’arrêtai et j’entendis soupirer des paroles touchantes, dignes de celle qui les prononçait, digne s de celui dont elle déplorait la perte et appréciait le talent.

C’était Mme Amable Tastu qui disait :

Elle nous a quittés, cette âme noble et tendre,

D’où jaillissait un jour de si nobles accents,

Accents connus de tous, que tous savaient comprendre

Et qui portaient aux Rois mille échos menaçants.

Quand, par un jour d’été, notre France endormie

S’éveilla tout à coup fière et libre, ses fils

Lui redirent ces chants de leurs pères appris.

A leur voix s’unissait plus d’une voix amie.

De ces temps orageux conjurant les périls.

Où sont-elles ces voix? Ces amis, où sont-ils ?

Ils laissent, oublieux, tes dépouilles mortelles

Cheminer au tombeau dans un humble appareil.

Des acteurs de Juillet, deux seuls te sont fidèles :

LE PEUPLE ET LE SOLEIL !

Adieu, encore m’écriai-je, Rouget de Lisle. Adieu ! Que cette terre de Choisy te soit aussi légère que l’air t’y fut doux et bienfaisant ! “

Tombe de Rouget de Lisle

Dix ans après les obsèques, le général Blein fait transporter le corps de son ami dans sa propriété à Thiais. En 1861, une concession achetée à perpétuité permet d’inhumer le corps de Rouget de Lisle et de rattacher son souvenir à la ville dans laquelle il a achevé son existence. En 1901, la pierre tombale, composée d’un obélisque orné d’une lyre, est déplacée à l’extrémité de l’allée nord du cimetière.

Rouget de Lisle Choisy le RoiRouget de Lisle Choisy le Roi

Rouget de Lisle Choisy le Roi

On installe un cénotaphe de marbre à l’emplacement originel de la tombe.

Rouget de Lisle Choisy le Roi

Le 14 juillet 1915 a lieu le transfert des cendres de Rouget de Lisle aux Invalides. Cependant, des doutes subsistent quant aux ossements : sont-ils bien ceux de l’auteur de la Marseillaise, Les multiples déplacements permettent d’en douter et suscitent bon nombre d’interrogations.

Rouget de Lisle Choisy le Roi

Rouget de Lisle Choisy le Roi

Sources : Histoire de Choisy le Roi, Auguste Franchot, Editions Le Livre d’histoire 

http://fr.topic-topos.com/tombe-de-rouget-de-lisle-choisy-le-roi

77 commentaires pour “Maison et tombe de Rouget de Lisle Choisy le Roi”

  1. Comme bien souvent, l’ état n’ a pas grande reconnaissance pour les hommes qui ont oeuvré pour la France.
    Mais lorsqu’ on a de la grandeur, on trouve des amis sincères qui ne vous abandonnent pas.
    C’ était un homme de bien, et je suppose que la vérité doit se situer au milieu.
    Je constate que le monument est en gris des Vosges.
    En tout cas il y a peu d’ hommes dont on parle si souvent après tant d’ années.
    Merci pour ton article et tes photos
    Passe une bonne journée
    Bisous

  2. Coucou ma francine, très belle initiative cet article, si ça pouvait apporter la paix…

    Un café, un sourire et mon passage pour te souhaiter

    un bon mercredi tout joli.

    J’espère que tu vas bien ou mieux, moi tout va bien.

    Si tu as des choses à dire, je t’écoute lol, enfin je te lis hi hi !

    Merci d’être tout simplement toi pour moi 🙂 , ben quoi c’est vrai.

    Oh ! Un petit oiseau chante dehors, le pauvre avec ce froid il va

    s’enrouer.

    Prends soin de toi et de tous ceux que tu aimes.

    Lolli

  3. Une fin de vie assez triste pour cette belle âme . Je suis contre ces déplacements d’ossements ! Mais quoi qu’il en soit le pauvre doit se retourner dans sa tombe quand il voit la France d’aujourd’hui ! Une belle maison qui vit passer de beaux esprits et beaucoup d’artistes ! Qui donc y vit de nos jours ? Sur la photo elle ne paraît pas être un garage ? Belle journée Francine bisous

    • le garage, l’ancienne écurie, existe bien, il se trouve avant la maison par rapport à la photo, et au début de la rue; et je ne sais pas qui y vit actuellement pas des gens aussi lettrés à mon avis !!!!!!!!!!!

  4. Hello Francine
    Victor Hugo était aimé de ces congénères car ce grand homme était respectueux des autres. Hier soir l’émission sur Casanova eu aussi le même raisonnement de tristesse sur les fondements de la république. Les grands hommes de culture ne pouvaient que déplorer cette mise à mort de la liberté…. De Victor Hugo à Rouget de lisle, ces grands hommes qui ont oeuvré pour la France n’ont pas eu la reconnaissance qu’il méritait…
    bizz
    Pat

  5. Bonjour Francine, un article superbe, j’ai vraiment apprécié, les images , l’histoire touty est, merci pour cette belle page d’Histoire de France. Bonne journée bisous MTH

  6. Intéressante série mais suis pas fan des paroles de cette Marseillaise qui pouvaient se comprendre à l’époque mais qui ne sont plus adaptées à la notre… un bon remaniement de notre hymne national serait vraiment pas du luxe pour représenter la France !
    Bisous, bonne journée.

  7. Kikou Francine
    bel article en hommage aux disparus.
    Une journée un peu moins grise aujourd’hui .
    Rien de prévu pour la journée, j’avance au fur et à mesure !
    Je te souhaite une bonne journée, gros bisous,
    Nadine

  8. Bonjour Francine,
    Ah ben j’en ai appris avec toi !!! hou !!!! vais je me souvenir de tout ça !!! ce n’est pas gagné !
    pourtant à notre époque , on a bien dû nous apprendre tout ça à l’école !!!!
    Sa pierre tombale est bien faite en mettant quelques phrases de la Marseillaise ….
    Bonne journée, il ne fait pas chaud, ben oui, j’ai mis le chauffage … brrrr … bises

  9. Coucou Francine, un bel hommage à l’auteur de notre Marseillaise dont les paroles évoque la guerre. Encore maintenant, j’arrive à la chanter dans son intégralité. Cela faisait parti de notre scolarité ! Le bas relief est superbe et je préfère de loin la tombe que le nouveau monument avec soutes ses lettres et notes dorées. Bises et bon après midi. ZAZA

  10. Bonjour Francine, un grand merci pour ton merveilleux article sur Rouget-de-Lisle et pour les photos. C’est vraiment intéressant de connaître un peu la vie de certaines personnes.
    Douce fin de journée
    Bisous

  11. bonjour, pour quelqu’un qui a laissé une telle trace dans l’Histoire il était normal que sa tombe soit en marbre, plus résistant aux intempéries car l’autre était déjà bien marquée par le temps. Pour les ossements ?? le doute s’installe comme pour plusieurs grands personnages décédés et dont chaque pays se réclame possesseur des corps, je pense à C. Colomb
    bisous

  12. coucou Francine
    Normal que personne ne soit venu sonner à ta porte pour Halloween puisque ce n’est pas passé lol
    si tu avais lu l’article tu aurais vu que cette fête se passe tous les 31 octobre. C’est marqué au tout début, tu n’avais même pas besoin de tout lire
    je n’aime pas cette fête de toute façon, mais j’ai fais ce billet histoire de suivre l’actualité du moment
    je te souhaite une bonne soirée
    bisous

  13. Bonjour Francine,
    très enrichissant pour moi cette note car je dois avouer que je ne connaissais pas l’auteur de la Marseillaise…
    Toujours au jardin, vu le bon temps, j’espère de terminer pour la Toussaint 🙂
    Grosses bises

  14. J’apprécie d’apprendre tout cela de cette façon illustrée par de très belles photos et par une histoire bien agréable à découvrir.
    Bisous
    Am

  15. bonsoir Francine,
    Comme tout tes billets , voilà encore un billet bien documentée et surtout de belles photos sur le sujet……
    merci pour cette page de notre histoire de France….
    bonne soirée
    amitiés

  16. Bonsoir Francine: triste fin pour ce brillant homme. Dans ton texte tu as fait une légère erreur de sa date de mort c’était le 27 et non le 26. Pas de quoi en faire une fausse note pour ” La Marseillaise “!… Bises et bonne soirée

    • ça prouve une chose : je rédige mes articles, et fais très rarement du copié collé ! ps et ça prouve que tu lis, bien que sur cet article je fus bavarde !!

  17. très émouvante lasdescription de son enterrement. Quelle difference aussi dans les témoignages le concernant!
    J’ignorais je dois t’avouer qu’il vecut et s’éteignit à Choisy
    Bonne fin de semaineFrancine
    Bises

  18. Bonsoir Francine, elles sont superbes tes photos de souvenirs de ce pauvre Rouget-de-Lisle qui doit se retourner dans la tombe en voyant comment est maintenant la france (je ne la mets même plus en majuscule).
    Je te souhaite une belle fin de journée.
    Bisous.

  19. coucou Francine
    en effet tu m’as l’air bien fatiguée lol
    pas grave tu sais, mais le temps passe assez vite, pas la peine de nous vieillir encore plus en te croyant fin octobre mdr
    déjà je trouve qu’on va bientôt parler de Noel pff ! qu’est ce que c’est une année !
    temps moche aujourd’hui !
    je te souhaite une bonne soirée
    bisous

  20. Une belle page d’histoire pour rendre hommage à ce noble Monsieur … qui laisse derrière lui un souvenir impérissable avec “la Marseillaise” !
    Mes bises du soir pour une belle fin de semaine chez toi Francine !
    Nicole

  21. Un destin hors norme pour un homme qui vécut assez longtemps pour être malade et avec des ennuis, 76 ans ce n’est pas rien pour l’époque.
    Sans doute n’est-il pas assez célébré.
    Bonne soirée.

  22. Bonsoir Francine ,
    Ah, c’est sécurisant quand même ce que tu m’écris pour ces ” bébés ”
    oui, il faut voir avec le temps, il faut espérer, mais pour néro !!! hummm
    J’espère qu tu vas bien, bonne soirée, bises

  23. … c’est un bel article bien complet que tu nous as proposé là…je me rappelle de certaines paroles, il est vrai qu’on ne la chante plus beaucoup cette “Marseillaise”!
    Bises de Mireille du sablon,

  24. Coucou Francien,
    un bien beau travail de recherche illustré par tes beaux clichés;il ni-ous fait connaître un peu mieux cet homme qui ne laisse dans nos esprit que la strophe si connue et mal digérée aujourd’hui, car trop sanglantes au goût de beaucoup.
    Là nous découvrons plus que cela. Merci et bisous.

  25. On apprends beaucoup de choses avec cette série hommage de l’auteur de la Marseillaise.
    Merci beaucoup pour cette belle leçon de l’histoire de France.

  26. Bonjour Francine
    Je vois que tu as vu les menus sur le site du restaurant que j’ai indiqué à Pesmes. Tu as raison laisse toi tenter.
    Rouget de l’Isle un personnage, mais il a composé la Marseillaise, et nous n’avons plus eu de ses nouvelles dans d’autres composition, c’est bizarre.
    J’espère que tu vas bien
    Je te souhaite une douce journée
    @lain

  27. Bonjour Francine, une petite visite ce matin sur ton blog, mais bon pas de nouvelle page.
    Je tâcherais d’y revenir.
    Je te souhaite une belle journée.
    Bisous.

  28. Coucou ma Francine, je suis comme toi, j’aimerais bien visiter cette maison étrange que j’ai mis dans mon article.
    Caresses à tes jolis chats.

    Je passe pour te souhaiter un bon vendredi et un bon week end.

    Je veux bien un café, enfin si tu en as.

    Je te souhaite plein de douceur, et un ciel moins couvert que par

    chez moi. On ne va pas se plaindre on nous avait annoncé de la

    neige, mais elle n’était pas au rendez-vous et tant mieux.

    Je vais bien profiter de cette fin de semaine pour faire plein de

    choses hi hi ! Et toi ?

    Je te dis à lundi et prends soin de toi.

    Lolli

  29. Il serait fier s’il savait que sa Marseillaise est toujours l’hymne de la France, elle qu’elle est jouée (à défaut d’être chantée) lors des compétitions sportives. Dommage qu’il n’en ait pas profité financièrement, pas de sacem à cette époque !
    J’aime bien aussi les photos des trois garnements. C’est vrai que tu avais évoqué des problèmes de santé mais comme sur les photos ça ne se voit pas je pensais que c’était terminé. C’est vrai que dans certains parc ils auraient probablement été euthanasiés.
    As tu vu une vidéo tournée au Danemark (ou l’un des pays nordiques) ? Un félin a été euthanasié pour cause de surpopulation et là bas ils ont l’habitude de réaliser des autopsies publiques et filmées pour servir de cours de science naturelle aux enfants. Spécial quand même !
    Bon weekend !

    • ce zoo est une horreur, il faut qu’il ferme c’est Copenhague; quant aux garnements, j’ai questionné une soigneuse, ce n’est pas gagné, même si ça va mieux pour Shani, il faudra peut être encore une petite séance, mais les résultats sont encourageants et on peut espérer malgré tout 😉 et on commence à voir une petite crinière chez Atlas, trop mignon !!!

      • Tiens pour une fois je reviens chez toi avant que tu n’aies publier un nouvel article !!
        Début de crinière ? je n’ai pas remarqué sur les photos, j’y regarderai de plus près la prochaine fois.
        Bon dimanche.

  30. Bonsoir Francine,
    Une visite pour venir te souhaiter un bon week-end !!
    il va faire beau, tu vas pouvoir aller te balader !
    moi, j’ai mon petit fils de 6 ans toute la semaine ….
    il va falloir trouver pour l’occuper !!!!
    Bonne nuit, bises

  31. Bonsoir Fracine,
    Merci pour ce beau partage, je ne connais presque pas du tout si ce n’est de nom,
    Une belle soirée et début de semaine à toi,
    A bientôt,
    Bisous,
    David,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !