logo

Maison dite de Nicolas Flamel Paris

Maison dite de Nicolas Flamel

La plus vieille maison de Paris
51 rue de Montmorency Paris 3

Au 51 rue de Montmorency se trouve la maison dite de Nicolas Flamel, elle date de 1407 et serait la plus vieille de Paris! Sa façade est sombre et austère. Nicolas Flamel, écrivain-juré de l’Université de Paris, la construisit mais  n’y habita jamais. Il y logea gratuitement les paysans laboureurs et maraîchers qui travaillaient sur les terres des alentours. Il compensait avec le montant des loyers  des boutiques du rez de chaussée.

Maison de Nicolas Flamel

*L’incription hommage “…une pastenostre et un ave maria en priant Dieu que de sa grâce face pardon aux poures …, et les initiales de Nicolas Flamel.

Une inscription en lettres gothiques , contemporaine du bienfaiteur,  en témoigne  sur un bandeau courant le long de la façade : “Nous hômes et femes laboureurs demourans au porche de cette maison qui fut faite  en  l’an de grâce mil quatre cens et sept, somes tenus chascun en droit sous dire tous les jours une pastenostre et un ave maria en priant Dieu que de sa grâce face pardon aux poures pescheurs trespassez. Amen.”

*L’inscription “ora et labora”

 Sur les piliers sont gravés les initiales de Nicolas Flamel. Une restauration, en 1929, a dégagé des bas-reliefs gravés. Aujourd’hui altérés, ils portent cette inscription “Oro et labora” (“Prier et travailler”), qui était la devise   de la maison de Nicolas Flamel, la plus vieille maison de la capitale…pour l’instant.

Maison de Nicolas Flamel

*Les initiales de Nicolas Flamel sont parfaitement visbles sur les piliers.

Aujourd’hui, un restaurant occupe le rez-de-chaussée, “l’auberge de Nicolas Flamel”.

Nicolas Flamel
Nicolas Flamel, un mystérieux alchimiste
Libraire-juré, Nicolas Flamel avait pour mission de faire copier les manuscrits destinés aux étudiants des facultés. Vers 1382, il devint fabuleusement riche, et fit des dons prodigieux aux
églises.

“Le roi Charles VI, curieux de connaître l’origine de cette rapide prospérité, demanda au seigneur de Cramoisy, maître des requêtes, d’enquêter sur cet homme étrange et généreux…
L’envoyé du roi se rendit chez l’opulent libraire. Sommé d’expliquer d’où lui était parvenue une si prompte richesse, Nicolas avoua qu’il était alchimiste : il avait découvert le principe de la pierre philosophale, parvenant à muer tous les vils métaux en or!

Les divagations de Nicolas Flamel firent longtemps rêver les candidats à la fortune. On imagina un fabuleux trésor caché quelque part… Certains pensèrent que l’or était enfoui dans sa maison à l’angle de la rue des Ecrivains. En 1724, Henri Saval racontait dans  ses ” Histoires et recherches des Antiquités de la ville de Paris” que les curieux avaient “tant de fois remué, fouillé et tracassé dans cette maison qu’il n’y reste plus que deux caves assez bien bâties toutes barbouillées de hiéroglyphes capricieux”.

Cette maison, la seule où vécurent Nicolas Flamel et son épouse, fut détruite en 1852, lors du percement de la rue de Rivoli. Cette fois encore, rien ne fut mis au jour. Mais le trésor continue de faire fantasmer…”

Lorànt Deutsch

Maison de Nicolas Flamel

*Plaque installée par la Ville de Paris en 1900, en hommage à Nicolas Flamel.

 Sources : Paris insolite et secret, éditions Parigramme, Métronome de Lorànt Deutsch    

 

24 commentaires pour “Maison dite de Nicolas Flamel Paris”

  1. super ton reportage
    tu nous fait découvrir les trésors de PARIS
    cette maison est superbe , et à ( tenue le coup à travres les siécles )

    l ‘église de saint germain des prés est aussi parait t-il la plus vieille églises de PARIS et dans ce quartier il màa semble voir des maisons de styles anciens , mais je te l ai dit mon APN ( l ancien ) mà laché à ce moment grr
    j avais pas envoyé le NIKON un peu encombrant loll
    bises bonne journée pour toi

  2. coucou,
    je trouve cette façade vraiment superbe. j’adore ce genre de batisse, partie d’histoire de la ville sauvegardé. passe une très bonne semaine ainsi qu’une excellente semaine, bisous

  3. Bonsoir Francine,superbe ces sculptures, elles sont biens conservées pour le nombre d’années. Eh oui beaucoup doivent rêver pour ce trésor, mais où est t-il? Bonne soirée et gros bisous ma douce

  4. Je suis passée souvent devant cette maison. Elle est superbement restaurée, normal pour y installer un restaurant….. Je trouve dommage qu’elle ne soit pas devenue un musée. J’imagine que pendant les travaux de restauration (l’autre) on a du chercher dans la cave quelques secrets bien cachés.

  5. Après la tempête de cette nuit, je passe faire mon ptit coucou amical. Pas de dégâts chez moi, ouf. sympa ces vieux quartiers, on y découvre pleins de sculptures et autres trésors d’autrefois dissimulés sur chaque façades. Bises et bon après midi.

  6. Une relation qu’il était bon d’avoir. Tout un mystère autour de ce personnage dont meme ds H. Potter l’auteur fait référence.
    Je vais te livrer un secret, la richesse que j’ai pu accumulé au cours de ma modeste vie est surtout l’amour et l’amitié et pour cela pas besoin de prier.

    Bon AM

  7. Bonjour Francine,
    Elle est très bien conservée! Dire que nos “barres” ou “frites” sont déjà bonnes pour la démolition après moins d’un demi siècle…
    Je trouve tes textes très instructifs: je me coucherai moins bête ce soir 🙂
    Amitiés,
    Frans

  8. Merci pour ces superbes informations, ces visuels et l’histoire de cet “alchimiste” qui continue a faire rêver aujourd’hui.

    En plus d’abriter les paysans et travailleurs gratuitement, il avait également un restaurant (le plus vieux de Paris) où il nourrissait les sans-argent en échange de quelques prières. L’Auberge de Nicolas Flamel est d’ailleurs le plus vieux restaurant de Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !