logo

Maison d’arrêt de Paris-La Santé La discipline

Journées Européennes du Patrimoine

Maison d’arrêt de Paris-La Santé

42 Rue de la Santé Paris 14e

 

Sur la première photo, au fond, après les grilles et dans le prolongement du QD, le Quartier d’isolement.

La discipline en détention

Les règlements du quartier disciplinaire et du quartier d’isolement sont strictement encadrés. De 1975 à 1982, l’actuel quartier d’isolement de la Santé a accueilli le quartier de sécurité renforcée ou “quartier de haute sécurité” (QHS).

Etaient écroués des détenus jugés “dangereux” ou susceptibles de s’évader. Le régime était très rigoureux : isolement total, surveillance étroite, et privation des activités communes de la prison. Roger Knobelpiess, Jacques Mesrine, célèbres détenus, ont dénoncé ces régimes, abrogés par Robert Badinter en 1982.

Le QHS devient alors l’actuel quartier d’isolement. Ce QI accueille des détenus à leur demande ou sur décision administrative pour prévenir un risque contre les personnels, une évasion ou pour protéger un détenu du reste de la population pénale. Isolés, ces détenus conservent toutefois les mêmes droits que les autres.

Maison d'arrêt de Paris-La Santé

Le détenu qui a manqué à la discipline en commettant une faute est présenté devant une commission, (réunie dans le “prétoire”), qui peut décider de l’envoyer au quartier disciplinaire, le “mitard”. La peine maximum est de 30 jours de QD en cas de tentative d’agression d’un surveillant. Une liste exhaustive de fautes et le barème des jours de confinement correspondant a été établie.

La sécurité au mitard est maximale

Les cellules y sont individuelles mais elles sont minuscules. Le lit et le bloc toilettes-lavabo y sont scellés au sol, l’espace de rangement est creusé dans le mur. Les détenus qui sont au mitard sont dangereux, et une protection spécifique est nécessaire. Ainsi, les cellules du QD sont fermées par une porte doublée d’une grille. La première s’ouvre avec la clé d’un surveillant tandis que la grille ne peut être déverrouillée que par un gradé.

“Toutes les heures, un gardien vient vérifier à travers le judas que le prisonnier est bien dans sa cellule. Vivant. Comme ailleurs, ces œilletons sont vitrés et parfois doublés d’un grillage afin d’éviter au surveillant de se prendre une fourchette dans l’œil.”

Maison d'arrêt de Paris-La Santé

Le quartier d’isolement se trouve dans le prolongement du QD.

Certains détenus demandent à y purger leur peine. Les autres y sont placés d’office en raison de leur dangerosité ou pour les protéger des autres prisonniers (dans le cas des condamnés pour pédophilie, par exemple).

Maison d'arrêt de Paris-La Santé

Maison d'arrêt de Paris-La Santé

Le quartier d’isolement de La santé a vu défiler des condamnés célèbres : le terroriste Carlos, les tueurs en série Michel Fourniret et Guy Georges, ou encore le braqueur Antonio Ferrara, qui y était surveillé 24 h/24 après son évasion en 2003 de la prison de Fresnes. “Pendant son procès, Ferrara avait finalement été installé à l’isolement à la Santé afin d’éviter un transfert quotidien depuis Fleury-Mérogis où il était détenu initialement. Une décision motivée par un souci d’économies : deux hélicoptères étaient réquisitionnés (entre autres) à chaque fois qu’il se rendait au tribunal.”

Maison d'arrêt de Paris-La Santé

Les cours de promenade des quartiers de sécurité

Maison d'arrêt de Paris-La Santé

Les détenus de ces deux quartiers de haute sécurité ont droit à une heure de promenade par jour dans une cour individuelle.

Maison d'arrêt de Paris-La Santé

Maison d'arrêt de Paris-La Santé

Les douze cours individuelles sont découpées en triangle façon camembert et recouvertes d’une épaisse couche de grillage et de concertina, ce fil de fer barbelé composé de lames de cutter. Ce faux plafond est tellement dense qu’il masque le ciel et isole le détenu du regard du surveillant installé dans une tourelle au-dessus des cours.

Maison d'arrêt de Paris-La Santé

*Ci-dessous la disposition en camembert des cours de promenade. Sur laphoto du dessus, on aperçoit la guérite de surveillance des prisonniers, dont la vue est quasiment masquée par l’épaisseur du grillage.

Maison d'arrêt de Paris-La Santé

Le quartier VIP

Un quartier médiatique et médiatisé…

Dans les années 1930, ce quartier, appelé «quartier des banquiers», aurait été créé afin de préserver l’intégrité physique des cols blancs incarcérés, impliqués dans des banqueroutes ou scandales financiers. Ils bénéficient alors de quelques “largesses”, mais leur régime de détention est identique à celui des autres détenus. Ici comme ailleurs, les détenus peuvent améliorer leur quotidien en achetant auprès de la maison d’arrêt nourriture, vêtements ou même lecteur DVD via un catalogue tarifé.

Maison d'arrêt de Paris-La Santé

“Hormis cet isolement, il n’y a aucune différence de traitement dans le quartier VIP. Les détenus mangent la même chose que les autres, ils sont soumis aux mêmes règles de sécurité que les autres. C’est en fonction de sa personnalité et de son affaire que le placement en quartier VIP est décidé par la direction interrégionale de l’administration pénitentiaire, parfois après recommandation des juges.” Sylvie Manaud-Bénazéraf, chef d’établissement de la maison d’arrêt de Paris-La Santé depuis 2007.

Mais il y a un revers de la médaille l’isolement des détenus VIP leur interdit l’accès à certains services comme le culte ou le terrain de sport (il n’y a pas de gymnase à la Santé). “Et vivre dans une communauté d’une dizaine de personnes peut s’avérer plus pesant que vivre au milieu d’une centaine de détenus. Ceux qui souhaitent sortir de l’isolement de leur cellule peuvent se rendre dans la salle d’activités pour lire ou jouer à des jeux de société. Dans la pièce adjacente, une table de ping-pong et quelques appareils de musculation permettent aux détenus VIP de compenser l’exiguïté de leur cour de promenade.”

Maison d'arrêt de Paris-La Santé

Au milieu des années 2000, ce quartier des particuliers, ou “quartier VIP” se situe alors dans la troisième division. Il accueille des détenus qui, du fait de leur profession ou de l’impact médiatique de leur affaire,doivent être séparés des autres détenus pour leur protection. Cette mesure de protection ne leur assure là aucun privilège : ils demeurent soumis aux mêmes règles de la détention que les autres détenus. Toutefois, les détenus sont en petit nombre, et les surveillants plus disponibles. Alors que dans le reste de la prison, un surveillant a en charge cent détenus, il n’en a que dix en quartier VIP.

C’est un petit couloir de 14 cellules. Ici ont défilé a vu défiler les détenus les plus médiatiques. Le terroriste Carlos, l’homme d’affaires Bernard Tapie, l’ancien trader Jérôme Kerviel, le général Noriega, «l’ennemi public n°1» Jacques Mesrine, l’ancien préfet de police Maurice Papon, le convoyeur de fonds Tony Musulin ou le rappeur Joey Starr y ont tous purgé une peine plus ou moins longue.

Maison d'arrêt de Paris-La Santé

Ce quartier VIP fait fantasmer, pourtant c’est loin d’être une prison 5 étoiles. Certes les cellules sont bien plus grandes, individuelles et les toilettes isolées par une porte.

“Dans l’esprit des magistrats, la prison de la Santé abrite un quartier VIP, et comme ces mêmes VIP habitent souvent Paris, leurs avocats préfèrent qu’ils soient incarcérés à la Santé plutôt que d’avoir à courir à Fresnes ou à Fleury.” Pascal Loucheur, formateur des personnels et premier surveillant, en poste à la prison de la Santé depuis dix-huit ans.

Sources sur site, complément :

http://www.francetvinfo.fr/france/journees-du-patrimoine/visite-de-la-prison-de-la-sante-a-paris.html

64 commentaires pour “Maison d’arrêt de Paris-La Santé La discipline”

  1. Tout cela m’a vraiment intéressé.
    Je me dis que sûrement, beaucoup n’ont pas supporté ces conditions de vie. En tout cas, moi, j’en serais incapable et je sombrerais dans une profonde dépression.
    Quand tu cites les VIP, je me dis également que ce sont des personnalités à part pour reprendre une vie normale.
    Merci et bonne journée à toi.

  2. Et bien je dis qu’il vaut mieux ne pas connaître en vivant honnêtement…. mais on aura tjs besoin de ces endroits, l’homme tue, vole, viole etc…. encore et tjs ! Bon plus de guillottine chez nous, mais la prison à vie est encore pire ma foi !! Merci Francine, bises de JB

  3. coucou Francine
    bon y’a pas photo, je préfère VIP que l’isolement lol
    Ben dis donc, en isolement ce n’est vraiment pas accueillant. Mais bon, après tout, ceux qui y sont n’avaient qu’à bien se tenir.
    Je plains les surveillants malgré tout, ça ne doit pas être réjouissant comme travail
    Il fait frisquet encore ce matin, mais bon, c’est l’automne lol
    bonne journée
    bisous

  4. impressionnant l intérieur de la santé
    et je suis sure qu il y avait même une odeur
    cette visite vraiment était à la hauteur de la journée du patrimoine , par sa spécificité
    bonne journée Francine
    merci pour ce reportage
    bises

  5. Bonjour , tu es une lève tôt….oui il devrait faire beau mais avec plus nuages….il fait frisquet ce matin seulement 5° à l’heure ou je te fais ce petit mot…
    tu vas avoir du mal à faire la bise à ta filleule….Bisous.

  6. pour l’afrique, en ce moment c’est a éviter, pour ebola mais aussi tous les enlèvements. j’ai eu de la chance d’aller visiter pas mal de pays a une autre époque.
    hier fut encore une belle journée, mais ce matin le ciel est encore tout gris et il fait froid, c’est vraiment l’automne..
    bonne journée de mercredi

  7. Bonjour,

    C’est un bon reportage,les grilles en lames de rasoir m’ont laisser quoi ! dorénavant on sait à quoi s’attendre ! belle journée.
    Bises

  8. Bonjour FRANCINE
    comment tu explique bien a chaque Photos et oui ces cellules différentes des autres des privilèges mais pas trop et bien on apprends à chaque articles c est important de le savoir comment ils vivent en Prison je t embrasse et profite de cette Journée D Automne Danielle

  9. On ne va pas leurs donner le luxe de 5 étoiles non plus !! juste le minimum et un coin toilette ça suffit, c’est vrai que ça avait bien besoin de refaire cette prison
    Je plains les gardiens quand même c’est bien un dur boulot
    Je te souhaite une bonne journée, bisous

  10. Bonjour
    Et oui c’est dur en prison!
    Merci infiniment pour tous ces magnifiques articles que tu nous présentes, qui sont si bien recherché!
    Ma laryngite va mieux, j’ai retrouver ma voix mais j’ai encore un peu mal à la gorge.
    Bisous

  11. Même en prison on ne mélange pas les torchons et les serviettes !
    J’espère que tu as pu attraper ton chatounet pour lui couper les ongles ! Mon toutou aussi fuit les ciseaux. Quand je veux lui couper les poils autour des yeux ou du museau, je dois ruser quand je prends les ciseaux car il me fuit comme la peste et grogne pour me dire qu’il n’est pas content du tout.
    Tu as vu cette brume ce matin ? C’est l’automne ! Mais le soleil est là derrière. Il commence à faire vraiment frais. J’ai du me mettre un plaid sur le lit, j’avais un peu frisquet la nuit.
    Belle journée à toi Francine et gros bisous. Caresses aux minous

  12. merci pour tous ces détails, pas une prison 5 étoiles mais entre la vétusté et le 5 étoiles… cela avait bien besoin d’un petit coup de neuf, sans en arriver au luxe 5 étoiles! bonne journée à toi, bises

  13. Bonjour Francine, merci pour ce reportage, mais ça reste une prison malgré que les cellules sont plus vastes que les autres !!
    Je te souhaite une bonne journée
    Bisous

  14. Toujours aussi intéressant ma Francine. Perso, même ci ces cellules VIP ne sont pas des 5 étoiles, je trouve que les hommes incarcérés dans ces cellules ne sont pas à plaindre. C’est ce qui va peut être arriver à SARKOMMENCE, ou à d’autres du même tonneau. Bises et bon mercredi. ZAZA

  15. Bonjour Francine
    C’est bon pour se refaire une petite santé le séjour à la santé, désolé je n’ai pas pu me retenir.
    Oui ici aussi le temps devient de plus en plus humide et les matinées sont fraîches, ainsi que les soirées d’ailleurs, je m’en suis rendu compte hier soir.
    On va ressortir le gros édredon de grand-mère.
    J’espère que tu vas bien
    Je te souhaite une belle journée
    Bisous
    @lain

  16. Bonjour Francine, que c’est intéressant tout ça, textes et photos, tout est si bien imagé et expliqué, brrr ça m’en donne des frissons dans le dos un tel endroit… Merci pour ce beau partage, bise et bonne journée tout en douceur!

  17. Bonjour Francine,
    Hé bien quand on voit tes photos, et surtout tout ce que tu écris…. beau reportage, merci Francine
    il serait bon de ne pas chercher le danger, mais souvent ce sont des malades, mais aussi des malfrats , et j’en passe,
    Les prisons sont largement surpeuplées , des conditions d’hygiène et de confort déplorables !!!
    Christiane Taubira considère que la politique carcérale actuelle ne fonctionne pas. Elle veut soit la durcir, soit l’assouplir, elle estime que la deuxième solution sera plus efficace pour la société !!!!! voilà … et ça va continuer, oupsssssssss, j’arrête là, il y aurait tant à débattre…….
    Bonne fin de journée, bisous

  18. Bonjour Francine
    En parlant de “trou du cul du monde”, je crois qu’on dit ça pour pas mal de petites villes, ou plutôt villages. Chez moi, lorsque les amis viennent à la maison c’est ce que je prends dans la tête. hihih !
    Ici cette nuit il a fait frisquette et ce matin je suis parti me balader toute la matinée j’ai eu un peu froid au départ, mais une fois que le sang circule c’est bon !
    J’espère que tu vas bien
    Gros bisous et bonne journée
    @lain

  19. Bonjour Francine, je ne pense pas qu’on s’y fasse une santé.. dure, dure la discipline, l’isolement mais quelque fois cela a du bon !!
    Toujours de beaux articles captivants !!! gros bisous Rozy

  20. hihihih oui tu as raison pour le “trou du cul du monde”, je me suis retrouvé cet été dans l’Aude aussi et nous nous sommes rendu dans un village qui s’appelle “Cuxac Cabardes”, enfin quelque chose comme ça, je ne me souviens plus du nom.
    Heureusement que nous avions le GPS sinon je crois bien que nous tournerions encore. Mais il y a des fois ou certains “trou du cul du monde” sont intéressants à visiter, on tombe parfois sur des perles … oups désolé je n’ai pas voulu faire de mauvais jeu de mots mais je le laisse.
    Bisous
    @lain

  21. Bonsoir mon adorable Francine

    J’espère que ta journée a été agréable. On sent que ce deuxième
    jour d’automne en a bien les couleurs et la températurede la dite saison.
    Il va falloir être prudent sur les routes, car les arbres se déshabillent
    pour les couvrir.
    Je pense bien fort à mes amis souffrants, mais aussi à toi qui va
    sûrement mieux ou bien.

    Incroyable, rêve ou réalité ?
    Youtube

    Je te souhaite une douce soirée
    Prends soin de toi.
    Lolli

  22. Bonsoir Francine encore un reportage bien intéressant avec des bonnes explications comme d’habitude c’est un beau partage que tu nous fais découvrir bonne soirée à toi bisou Claudine Daniel

  23. Bonjour Francine
    J’ai retenu que les pédophiles n’étaient pas mélangés aux autres pour leur sécurité mais qui va protéger les enfants lorsque ces monstres qui refusent pour la plupart de se faire suivre et soigner… ressortiront… il y a deux poids deux mesures dans ce monde…
    Merci en tout cas pour cet article très intéressant et instructif…
    Belle fin de journée
    Gros bisous
    Chronique

  24. Bonsoir Francine,
    je pense que si je devais aller en prison, malgré la solitude mon choix serait le quartier d’isolement plutôt que d’être avec tous les malades que l’on rencontre en prison. Très belle série et excellentes photos, ton reportage est superbe.
    Passe une bonne soirée.

  25. Bonsoir Francine,
    Très bel article et intéressant.
    Mais cela n’a pas l’air de les refroidir car il y en a de plus en plus de personnes qui sont incarcérées.
    Bonne soirée
    N

  26. Bonsoir Francine,
    j’ai pu visiter toute la prison de la santé… jusqu’aux coquelicots… qui m’ont un peu remonté le moral… car c’est drôlement glauque comme univers.
    Bien sûr que ça doit exister, mais on a tendance à fermer les yeux sur ce genre d’endroits… on se dit qu’ils l’ont bien mérité, mais il y a aussi des injustement enfermés!
    Pas facile comme univers; pas très drôle pour les gardiens non plus. Quant à la prison VIP, un peu plus grand mais…
    Mieux vaut vivre honnêtement chez soi.
    J’ai adoré les coquelicots après les animaux musiciens que j’avais encore vus. Tout ça en de magnifiques photos!
    Bravo et bisous.

  27. houuuuuuuuuuuu !!! quartier VIP ou pas, vraiment pas un endroit où j’aimerais passer des vacances mais ton article est super intéressant … plein d’infos que j’ignorais ..
    bisous bonne soirée

  28. quel article ! tu es une vraie passionnée de ce que tu entreprends , j’apprend tellement de choses qui au départ ne m’emballaient pas mais tes explications à chaque photo sont tellement intéressantes . ce ne doit pas être facile de travailler là dedans , une prison aussi pour les gardiens .

  29. coucou Francine
    je me doute qu’il faille une certaine force de caractère pour être maton
    Tous les détenus ne sont pas des assassins, il doit y avoir des gens très intelligents avec qui le dialogue peut être intéressant
    Certains dérapent pour la soif d’argent ! lol
    mais bon, je préfère ma place à la leur mdr
    bonne journée à toi
    bisous

  30. bonsoir Francine,
    ouf, je viens rattraper mon retard sur cette suite sur la discipline,
    avec ses magnifiques phots pour témoignage avec commentaires
    bonne soirée
    amitiés

  31. Un petit coucou rapide !! j’ai une foultitude de mails !!
    j ‘apprécie cette série , tes cadrages , les détails ! bravo – cela a du être une belle visite ! et en plus si le guide était à la hauteur !!!
    Bonne soirée Biz

  32. Bonjour francine
    c’est impressionnant
    moi aussi je suis contente de te retrouver
    Nos travaux sont pour l’instant sont terminés et enfin après un mois d’interruption d’internet ,j’ai enfin ma connexion
    Tu m’as beaucoup manqué
    Je te souhaite de passer un bon dimanche et à mercredi
    gros bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !