logo

L’Ile Seguin (1)

Ile Seguin

Boulogne-Billancourt Hauts de Seine 92

La balade des îles nous a emmené autour de l’île Seguin, les constructions encore visibles sont les ruines des anciennes usines Renault.

Régie Renault Ile Seguin

Renault vue d'ensemble

L’île va devenir un nouveau haut lieu de la culture de l’Ouest Francilien. Les projets ont été contestés, annulés, ont pris du retard …

Ile Seguin

Pour tout le monde, l’Ile Seguin reste à tout jamais associée aux usines de construction automobile Renault, installées sur le site. L’entreprise a révolutionné l’automobile française, et conquis la France. La petite entreprise familiale crée des modèles accessibles à toutes les bourses.Symbole de réussite, de création et de nouveauté, la marque devient leader des sourses automobiles. Renault modernise les méthodes de production, s’efforce d’être à la pointe de la technologie.

L’ usine de construction automobile Renault a occupé la quasi-totalité de l’île de 1929 à 1992 . Les bâtiments industriels ont été rasés en 2004-2005 et le site est aujourd’hui en réaménagement. Ile Seguin

Le projet actuel, dévoilé en juin 2010, révisé et adopté par votation par les Boulonnais à la fin décembre 2012, prévoit 255 000 m2 de droits à construire (ainsi que 12 000 m2 de jardin public et 23 200 m2 de terrasses plantées). Le projet de l’île Seguin, conçu par l’architecte Jean Nouvel, s’organise autour de deux pointes consacrées à l’art contemporain et à la musique alors que le centre de l’île abritera un cinéma et un pôle multimédia. Le début des travaux est prévu en 2014. Malgré la concertation menée par la Ville de Boulogne-Billancourt et la SAEM Val de Seine Aménagement, ce nouveau projet a provoqué l’opposition de nombreuses associations qui ont déposé plusieurs recours.

Le Pont Renault 

Le Pont a été traité comme une séquence à part entière de l’espace public, en donnant la priorité à une ligne épurée qui surgit avec légèreté du cours de l’île Seguin. Il a été conçu comme une lame tendue qui se propulse d’un seul jet d’une rive à l’autre. A terre, plus étroit, c’est un pont urbain qui démarre au cours de l’île Seguin. Au-dessus de la Seine, il s’élargit en belvédère pour devenir un lieu aérien de flânerie en relation avec la nature, avec de larges gradins de bois, sur deux niveaux de circulation.

Pont Renault

Il fallait non seulement enjamber la Seine, mais également la route départementale en respectant à la fois un gabarit routier et un gabarit fluvial. Aucun point d’appui ne devait reposer dans la Seine. Pour un ouvrage d’art comme celui-ci, la qualité du calcul a déterminé sa réussite. En étroite concertation avec SETEC TPI qui a assuré la phase de calcul, un travail d’optimisation a été réalisé afin que le pont soit le plus fin et le plus élancé possible. Le caisson est plus épais au bord et s’affine à son arrivée sur l’île. Le choix du métal a permis de conserver ce profil élancé.
 
Longueur : 205m 

Pont Renault

Pont Renault vers l'usine

La période de l’usine Renault

Louis Renault patron de la « Société des Automobiles Renault », possédait des usines situées sur des terrains à Boulogne-Billancourt (« le Trapèze »), ainsi que sur la rive gauche, à Meudon (Bas-Meudon). Il acquiert l’île Seguin en 1919.

Fondée en 1899, la Société Renault Frères se développe à la vitesse du rêve d’évasion que promet l’automobile. Les premières usines à Billancourt ne satisfont pas toutes les commandes et les ambitions de Louis Renault. Celui-ci part à la conquête de l’Île Seguin dès 1919, en vue d’y construire une «usine vitrine». Consolidation des berges, surélévation du niveau de l’île, construction d’un premier pont puis d’un second, refondent le territoire sur lequel les usines sont construites, dotées d’équipements ultramodernes et généralisant le travail à la chaîne. Démantelées en 1974, les usines Renault fermeront définitivement leurs portes en 1992 en laissant passer – et ce fut une image mémorable – la dernière voiture construite sur le site.

Ile Seguin

Ile Seguin

L’industriel construit sur l’île Seguin sa première usine entre 1929 et 1934. L’histoire de l’île esr désormais celle de l’usine Renault. Complètement autonome, celle-ci possédait sa propre centrale électrique et plusieurs sites d’essais, dont une piste souterraine, ainsi qu’un pont d’embarquement pour transporter les véhicules par voie fluviale. C’est alors la plus grande usine de France, avec plus de 30 000 employés. Durant la Seconde Guerre mondiale, l’usine, qui produit alors des camions pour l’occupant allemand, subit plusieurs bombardements alliés.

Ile Seguin

Ile Seguin

Louis Renault est accusé de collaboration avec l’ennemi. Il meurt en prison en 1944, peu avant son procès. L’entreprise est alors nationalisée le 15 janvier 1945 sous le nom de « Régie nationale des usines Renault ».

Dans les années 1950, l’usine est le symbole de la croissance et la modernité de l’industrie française, notamment au moment où la Régie Renault lance la fabrication en grande série de la populaire 4CV. Trois cent 4CV sont produites par jour, alors qu’en 1948 la production était de quinze voitures quotidiennes.

L’usine devient en même temps un bastion du syndicalisme, notamment pendant les événements de Mai 1968.

Ile Seguin

* Le Pont Daydé est le pont qui relie l’Île Seguin à la rive droite de la Seine Boulogne-Billancourt. Il date de 1928 et a été construit par l’entreprise Daydé.

Alors qu’elle possède désormais de nombreux sites de production, en France comme à l’étranger, la régie annonce la fermeture de l’usine en 1989, celle-ci ne correspondant plus aux exigences des nouveaux processus de production.

Ile Seguin

La dernière voiture, une Supercinq, sort des chaînes le 31 mars 1992. Le nettoyage des bâtiments a commencé presque immédiatement après, mais ce qui posa le plus de problème fut l’énorme chantier de désamiantage et de dépollution du sol. La démolition des bâtiments de l’usine Renault se trouvant sur l’île a démarré le 29 mars 2004 et s’est achevée le 8 mars 2005.

Ile Seguin

61 commentaires pour “L’Ile Seguin (1)”

  1. bonjour, j’espère qu’ils ont prévu des espaces verts, c’est vrai qu’elle est petite mais entre les nouvelles constructions ce serait utile.
    On devrait obliger, ceux qui délaissent un entrepot, une usine à la démolir, c’est vraiment moche…
    bonne journée

  2. Cette île est un énorme souvenir de notre patrimoine industriel…
    Renault est bien évidemment un de nos fleurons actuels de notre industrie automobile et sans entamer de longues polémiques, je trouve dommage que certaines voitures de la marque soient fabriquées hors de nos frontières.
    J’imagine l’activité qui devait régner sur ce site…. une véritable ville construite sur la Seine. A un tel point que sur ton avant-dernière photo, on croirait presque voir surgie la proue d’un navire…
    Je ne sais pas ce que deviendra ce site à terme mais il est clair qu’il restera à jamais marqué par l’Histoire… Créateur de milliers d’emplois, il a aidé au développement de l’automobile dans notre pays. Il a été une des victimes de la guerre en étant marqué par une période de collaboration avec l’envahisseur Allemand ( Mais aurait on pu faire autrement ? )…
    Ce doit être une friche industrielle intéressante à visiter…
    Beau reportage M’Dame..!
    ;o)

  3. Je suis partagé, parce que je trouve qu’ effectivement on fait beaucoup pour la culture et les loisirs, mais il ne faudrait pas oublier que pour en profiter, il faut pouvoir se le permettre.
    Je trouve qu’ on devrait penser aussi à des entreprises, ou des usines, qui permettront d’ abord aux gens de vivre.
    Ces projets font la part belle aux architectes de renom, dont Jean Nouvel, et ont un prix qui impacte le budget des villes.
    Une bonne idée que celle d’ enjamber la Seine, plutôt que de la lester de piliers.
    Merci pour tes belles photos
    Passe une bonne journée
    bisous

  4. Bonjour Francine
    Hier , j’ai eu une journée chargée et je ne suis pas passée .
    J’ai visionné tes deux articles aujourd’hui!! les photos sont très belles
    il y a moyen de faire de très belles choses avec cette île !!! j’irai bien leur donné mon avis !!lol
    bises du mardi
    Marieclo

  5. Bjr Francine
    On avance doucement dans les évolutions de ce projet !!! certainement pour raison aussi financière –
    Merci pour cette mise à jour des évolutions que j ignorais ! Bonne journée Biz

  6. Bonjour Francine,
    Une belle histoire de l’industrie nationale,même si elle fut le théâtre d’un syndicalisme radical,mais qui lui à aboutit,ce lieux ne peut être utiliser de n’importe quelle façon car il est aussi l’histoire du pays !

    Beau Mardi,bises

  7. Je me souviens de la période de fermeture de l’usine Renault et des contestations. J’ignore où en est le projet mais effectivement j’ai entendu parler de la transformation de ce lieu en un lieu culturel.
    Superbe reportage Francine sur cet endroit, tout près de moi en bus.
    Gros gros bisous pour une belle journée sous le soleil… de Paris.

  8. Re moi
    Ça a été prouvé que Louis Renault collaboré avec les Allemands, si c’était pour vendre ses voitures je ne vois pas ou était le mal !!! Il est mort en prison peut être pour rien !
    En tous cas l’unsine Renault a fait travailler beaucoup de gens, de nos jours je ne sais pas si c’est toujours le cas car le travail n’est pas le même

    Je te souhaite un bon après midi, bisous

  9. Bonjour Francine, le Joli projet d’aménagement de l’île Seguin est une programmation à forte dominante culturelle., une sorte de création d’une micro-île artistique.
    Merci pour ce merveilleux reportage et ces belles photos.
    Bon mardi

  10. Bonjour Francine, un très bel historique des usines Renault ! je ne savais pas que Louis Reanult avait fini en prison !!
    tant mieux si cette île va être rénovée par de beaux projets qui ne pourront que l’embellir
    Bon mardi gros bisous Rozy

  11. Bonjour Francine,
    J’espère qu’ils ont prévu des espaces verts dans la reconstruction de l’île Seguin…
    En ce moment il pleut, il y a longtemps que je n’avais pas vu tomber de la pluie…
    Bonne fin de journée, gros bisous

  12. Bonsoir
    9a fait vraiment peine de voir cette usine en ruine tel un bateau échoué !
    Encore plus de voir notre industrie automobile en pleine dégringolade ,comme tout le reste d’ ailleurs, la crise ?
    Bonne soirée
    jp
    Ps: t’ inquiète pas j’ ai le moral

  13. Bonjour,
    Un très beau reportage sur la marque Renault, j’ignorais complètement que Renault avait fabriqué des camions pour les nazis.
    A Bruxelles l’usine Renault a fermé ses portes le Vendredi 28 février 1997, Renault-Vilvorde ferme : 3.100 emplois disparaissent
    Quel drame pour ces travailleurs
    Bonne soirée
    Nadine

  14. Bonsoir Francine,
    Moi, je suis 100/100 Renault, c’est ma marque préférée ……. et je suis ravie de lire l’histoire de Renault.
    Il y avait des usines partout en France,et qu’est ce qu’il reste !!!!!
    Je me souviens de mai 68; ça avait fait beaucoup de bruit à Limoges , il y avait une usine qui employait un grand nombre d’ouvriers;
    Je ne me souvient plus du nombre….. une très grande usine de construction de véhicules Renault pour l’armée.
    Merci encore pour cette histoire.
    Bonne soirée, bisous,
    P.S. je viens juste de recevoir ton com, bizarre, les autres ne m’ont rien dit, tout baigne !!!! même chez moi

  15. Quand l’industrie meurt , que mettre à la place? des parcs d’attractions, des complexes sportifs? C’est triste de voir cette époque disparaitre!
    Gros bisous du soir de Mireille du Sablon

  16. Bonsoir Francine, je ne connaissais pas cet endroit. Pourtant l’île est jolie et merci pour tes belles photos de la Seine.
    Belle soirée avec mes amitiés.

  17. bonsoir Francine … je connais un monsieur qui a fait toute sa carrière chez RENAULT à Boulogne et qui fut triste de l’arrêt des activités … je suis certaine que voir tes photos lui ferait plaisir et lui rappellerait des souvenirs … bisous bonne soirée

  18. Bonsoir Francine,
    pour ceux qui ont connu Renault à Boulogne, ça restera toujours Renault, les nouvelles générations oublieront vite, c’est normal. Merci pour cette belle histoire. Tes photos sont magnifiques, j’aime beaucoup. L’industrie meurt en France, mais les syndicats sont en partie responsable, on a la main d’oeuvres la plus chère, et elle produit moins qu’ailleurs, pour survivre il faut aller voir ailleurs, ce n’est pas “moi je” qui changera quelques choses. Un utopiste qu n’a jamais travaillé, ne peut pas comprendre.
    Passe une bonne soirée.

  19. Bonjour Francine, hé oui il est minuit et 1 mn!
    c’est un beau patrimoine industriel que tu nus montres là! et c’est beau à voir aujourd’hui! Mon petit fils adorerait à cause de la présence de grues et autres engins; tous les goûts sont dans la nature et l’âge!
    Quant à la compote c’est une erreur de ma part: c’est au drive et je n’ai pas vérifié la composition, car ça ressemblait à celle sans sucre que je prends à l’intérieur d’Auchan. Dommage car il y avait es morceaux de poire dedans au lieu d’être mixé dans l’ensemble! Mais on ne m’y reprendra plus!
    Bonne nuit et belle journée et bisous.

  20. Tout ce que j’ai appris encore, ce matin, chez toi !
    Le nom de Renault est vraiment mythique, d’ailleurs la première voiture de mes parent était une 4L.
    Bien amicalement.

  21. Bonjour Francine, et oui là c’est au bon vieux temps où le travail était encore d’actualité.
    C’était la gloire du pays toutes ces usines, et maintenant qu’est devenue cette renommée française??
    Bon soyons optimiste et profitons de cette belle arrière saison que nous avons.
    Je te souhaite donc une très belle journée.
    Gros bisous.

  22. coucou Francine
    le soleil arrive, je pense que la journée va être agréable
    nous voici en octobre, comme ça passe vite
    bon mercredi à toi
    bisous

  23. Bonjour Francine
    Très bel article superbement commenté comme je les aime.
    En ce qui concerne la construction de centre de la culture le développement se fait partout. Nous allons devenir très intelligents ou cultivés plutôt ! C’est à croire que certaines personnes pensent que nous ne sommes pas à la hauteur.
    Superbes les vestiges des anciennes usines Renault !
    J’espère que tu vas bien
    Je te souhaite une belle journée, ici il fait beau
    Bisous
    @lain

  24. l’ile Seguin et les usines j’avais visité l’usine et les chaînes avec mon école et c’était très impressionnant, il y a un bail tu t’en doutes (lol) reste désormais comme le fantôme des usines Renault avec le pont et la porte… J’espère que le lieu deviendra un lieu de promenade agréable, en tout cas le quartier a bien changé… Bonne journée Francine, estivale tu as du faire de belles balades que tu nous conteras prochainement, c’est un plaisir de te lire, bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !