logo

Les secrets de la statue d’Henri IV Pont Neuf

Les secrets de la statue d’Henri IV

Pont Neuf  Paris 1er

 

Cette histoire avait fait les gros titres en 2004…

La statue d’Henri IV, sur le Pont Neuf, surplombe le square du Vert-Galant, surnom donné au roi pour ses nombreuses conquêtes féminines.

 statue Henri IV

 Ci-dessous le square du Vert-Galant

square du Vert-Galant

*Le Pont-neuf grand bras à gauche, petit bras à droite. Henri IV se trouve au milieu du square du Vert-galant,  au niveau des arbres. Au milieu bien sûr l’Ile de la Cité

C’est son épouse, la reine Marie de Médicis, qui est à l’origine du projet, en 1604. Après maintes péripéties, la statue n’a été inaugurée que dix ans plus tard par Louis XIII, bien après la mort du bon roi Henri.

Statue d'Henri IV

Même si le monument remporte un réel succès populaire, il n’échappera pas à la vindicte révolutionnaire, qui lui sera fatale. Martelé, dépecé, le bronze fondu, il n’en restera rien, si ce n’est l’intérieur gauche du cheval, une botte, un bras, et les deux mains du cavalier, visibles au Musée Carnavalet.

Statue d'Henri IV

Une fois au pouvoir, Louis XVIII décide, symbole de reconquête royale, de rétablir en lieu et place la statue de son aîné. Il en confie la réalisation au sculpteur François-Frédéric Lemot, dit François Lemot.

L’inauguration a lieu en 1818 en grande pompe. Victor Hugo écrira :

“Par mille bras traîné, le lourd colosse roule…Tout un peuple a voué ce bronze à ta mémoire…”

Statue d'Henri IV

La digestion difficile du cheval d’Henri IV

Une légende tenace a traversé les siècles pour parvenir jusqu’à nous…

Des ouvrages signés de Voltaire et de Sully, ainsi que des médailles et des procès-verbaux d’inauguration de la statue précédente seraient enfermés dans le ventre du cheval. Un ouvrier nommé Mesnel, fondeur de la statue, aux idées plutôt bonapartistes, aurait dissimulé dans le bras gauche du roi un certain nombre de pamphlets hostiles aux Bourbons, ainsi qu’une statuette de Napoléon 1er.

Statue d'Henri IV

Cette légende est devenue depuis peu…réalité !

Car en 2004, à l’occasion d’une restauration du monument, les entrailles du cheval et du cavalier ont été fouillées. On y a découvert tous les éléments pré-cités, à l’exception toutefois des pamphlets anti-royalistes et la statuette de Napoléon 1er.

Seul un parchemin situé dans un étui de plomb, caché dans la tête du cavalier, n’a pas encore livré ses secrets. Un nom est gravé sur le couvercle de l’étui : Mesnel. Nul ne sait ce que cache ce dernier document, seules des investigations scientifiques très poussées seraient en mesure de fournir la réponse. Le mystère demeure donc entier…

Statue d'Henri IV

L’événement : des parchemins secrets dans la statue du Pont-Neuf

Le 18 novembre 2004, les ouvriers ont découvert, à l’intérieur du cheval et du cavalier, sept boîtes de plomb scellées.

Le lendemain, le ministre de la Culture, Renaud Donnedieu de Vabres, en présence de Jean-Pierre Babelon, historien spécialiste de Henri IV, les a ouvertes très solennellement. “La présence de quatre d’entre elles étaient connue des spécialistes et donc prévisible, mais les trois autres, plus petites et de forme cylindrique, glissées en cachette par le ciseleur Mesnel, ont créé la surprise”.

Statue d'Henri IV

Un sculpteur farceur farouchement antiroyaliste

“Sans le savoir, Louis XVIII a, en effet, chargé l’un de ses farouches opposants de ciseler cette oeuvre. Selon des documents retrouvés dans les archives de sa famille, Mesnel vénérait en réalité Napoléon Bonaparte et ne portait donc pas dans son coeur le roi qui avait restauré la monarchie après la chute de l’empereur trois ans auparavant. « La provenance du bronze prouve son attachement : il venait des morceaux de deux statues de Napoléon, l’une située sur la colonne de Vendôme et l’autre à Boulogne-sur-Mer, que les royalistes avaient abattues après son éviction », raconte Jean-Pierre Babelon, historien et président de la société Henri-IV.”

« Les mêmes documents prétendent qu’il aurait glissé une statuette représentant Napoléon dans la tête de la statue », rappelle encore l’historien.

Statue d'Henri IV

*Henri IV faisant entrer des vivres dans Paris assiégé, épisode qui a contribué à nourrir la légende du « bon roi Henri ».

En réalité, le monument dissimulait trois petites boîtes cylindriques contenant des parchemins enroulés. « L’une avait été placée dans la jambe du cheval, l’autre dans le bras du roi, la dernière, qui porte la signature de Mesnel, dans sa tête, entre sa nuque et le menton, continue Jean-Pierre Babelon. On suppose, d’après ce qu’on sait de sa personnalité, que ce sont des pamphlets antiroyalistes. » Seuls les résultats des expertises le confirmeront.

Statue d'Henri IV

Les quatre autres boîtes, trouvées dans le ventre du cheval, contiennent des textes précieux sur l’histoire de la statue et sur le roi Henri-IV lui-même. « Sous l’Ancien Régime, on avait coutume de noyer une médaille dans le ciment de la première pierre de la construction, explique Jean-Pierre Babelon. Un moyen de conserver le souvenir de l’édification. » On a ainsi retrouvé le récit du transport et de la mise en place de la statue, le procès-verbal de l’inauguration du 25 août 1818, mais aussi des documents en mémoire du roi Bourbon avec l’épopée signée de Voltaire (« la Henriade »), une biographie intitulée « Vie de Henri IV » et rédigée par Péréfixe, ainsi qu’un ouvrage de l’un de ses ministres, « les Economies royales », de Sully.”

“S’y ajoutent une dizaine de médailles, représentant des épisodes de la vie de la famille royale des Bourbons. Parmi elles, plusieurs évoquent l’accession au trône de Louis XVIII après la chute de Napoléon… Alors même que des pamphlets rageurs contre le roi détesté par l’artiste étaient secrètement dissimulés dans la tête de la statue”. 

statue d'Henri IV 

« HENRICI MAGNI, PATERNO IN POPVLVM ANIMO, SACRAM EFFIGIEM, CIVILES INTER TVMVLTVS, GALLIA INDIGNANTE DEIECTAM, POST OPTATVM LVDOVICI XVIII REDITIM, EX OMNIBVS ORDINIBVS CIVES, AERE COLLATO RESTITVERVNT, NEC NON ET ELOGIVM, CVM EFFIGIE SIMVL ABOLITIVM, LAPIDI RVRSVS INSCRIBI, CVRAVERVNT, D D, DIE XXV MENS AUG MDCCCXVIII »

 « Henri le Grand, père dans l’esprit du peuple, statue sacré, au milieu de la confusion civile, la Gaule renversé par l’indignation, après le retour du désiré Louis XVIII, citoyens de toutes les classes de la société, en conférant de restituer l’air, et non une réplique, avec dans le même temps des statues abolies, inscrivent à nouveau dans la pierre, et prennent également en charge, Décret a été Donnée, dans l’esprit le 25 Aout 1818. »

 sources : secrets de Paris, et Le Parisien Publié le 20.11.2004

50 commentaires pour “Les secrets de la statue d’Henri IV Pont Neuf”

  1. …je découvre et c’est ..passionnant. Que de secrets enfouis! Merci de nous en avoir fait ce sympathique article.
    Bises de Mireille du Sablon

  2. L’ artiste s’ était certainement dit, que ce ne serait jamais découvert !
    Mais bon, il n’ était pas non plus obligé d’ accepter le contrat !
    Je trouve que la petite histoire vaut bien la grande, parce qu’ elle l’ explique, plus près de nous
    Merci pour ces anecdotes amusantes.
    Bonne journée
    bisous

  3. une statue grandiose pour un grand Roi
    et une histoire pas connue du grand public je pense
    merci pour nous l avoir racontée
    l histoire c’est toujours passionnant
    bonne journée
    bises Francine

  4. Bonjour , j’ignoré totalement cette histoire, mais je fais confiance à notre tête chercheuse pour nous faire découvrir des choses invraisemblables…merci
    encore une belle journée qui s’annonce , le boitier va chauffer….Bisous.

  5. J’aime tes visite guidées qui nous donnent des détails sur le sujet traité. Très intéressant, on apprend beaucoup de choses grâce à tes billets variés. Merci et bonne journée.

  6. Fort honnêtement, je ne connaissais pas du tout cette histoire de boites. Je n’ai pas du à l’époque y prêter trop attention. Je découvre avec plaisir le revers de la médaille si j’ose m’exprimer ainsi. J’aime beaucoup ce square, surtout au printemps quand il est fleuri de jaune. Bises et belle journée estivale encore.

  7. il a fière allure sur son cheval Henri IV qui veille ainsi depuis tant d’années sur le pont neuf, je ne connaissais pas cette histoire, bonn ejournée plein de bises

  8. Statue qui a fière allure sur ce ciel bleu .
    J’avoue pas le temps de tout lire car je suis sur le départ.
    Bonne journée Francine .
    Bizz

  9. Une statue grandiose qui contient des trésors… Merci pour ce beau partage, je ce connaissais pas ces infos, très intéressant! Bise et bon jeudi tout doux!

  10. Bonjour francine
    elle en renferme des secrets cette statue
    Un grand soleil ,mais il ne faut pas se plaindre
    Je te souhaite de passer une bonne fin de journée
    bisous

  11. bonjour Francine quelle belle oeuvre c’est tout simplement magnifique et ces quelques explications ne gachent rien au plaisir bisous
    Marcel

  12. bonsoir Francine,

    Magnifique reportage sur cette statue d’Henry IV et de son cheval. En la voyant , qui aurait pensé que cette statue renferme des secrets bien cachés .
    Très belles photos.
    bonne soirée
    amitiés

  13. et bien, une bonne cachette, qui a su résister au temps, sans doute ces documents rangés ailleurs auraient sans doute disparu. Dimanche dernier j’ai vu le berceau d’Henri IV à Pau.
    BISES

  14. Merci pour l’histoire de la statue d’HenriIV. J’habite pas trés loin du Pont Neuf et quand je passe devant sa statue je suis trés impressionnée. Bonne fin de journée.

  15. Bonsoir Francine,
    cette fichue grève des trains compromet grandement ma présence à St Sulpice. J’attends de voir les infos de ce soir…. Bises, âmie

  16. Je ne connaissais pas non plus
    Par contre, il a fière allure sur ce cheval le galant
    Je viens de rentrer, nous avons fait une grande rando et la chaleur m’a quelque peu épuisée mais bon, je me suis régalée de beaux paysages
    Bisous
    @ demain

  17. Hello Francine
    C’est sans doute le roi de France qui m’a interpelle tres tot …Tout d’abord parce que mon oncle et ma tante possedait un restaurant à Pau et quand tout petit, je suis allé la bas, le chateau d’Henri IV m’a tout de suite fasciné. Puis effectivement comparé à beaucoup d’autres rois Français, celui ci avait de quoi se faire aimer et comme dans ma famille , on est de culture italianisante, on connaissait deja plus la monarchie de la maison de Savoie et du Royaume de Sardaigne que celui de France… Mais deja à l’école, c’etait mon roi préféré ! C’est extraordinaire les decouvertes que prétendait Voltaire dans le ventre du cheval .. et on a attendu 2004 pour découvrir tout ça ?
    Le grand drame de Nice pendant la révolution est peut-etre d’avoir accueilli tous les expatriés du royaume qui étaient venus se refugier dans le pays de Nice croyant etre à l’abri des révolutionnaires français. Il a fallu attendre 15 longues années pour connaitre la restauration Sarde de 1814. Autres anecdotes, Napoléon 1er choisit de debarquer à Golfe juan qu’il connaissait bien et d’emprunter les Alpes par Grasse, car il savait que de ce coté ci, il ne trouverait pas d’opposant (la marche sur Paris pendant les 100 jours se fit sans bataille). Par contre il savait que du coté de la Provence et de Marseille, il rencontrerait de nombreux détracteurs. De plus à Grasse escragnolle, c’etait la patrie du General François Mireur qui fut le premier à chanter l’hymne de Rouget de lisle que l’on appellera la Marseillaise …etonnant hein !
    bizz
    Pat

  18. Bonsoir Francine,
    Ce sont les petites anecdotes de l’histoire qui la rendent si passionnante!
    Merci pour ce reportage 🙂
    Amitiés, Frans

  19. Bonjsoir Francine
    Je vois que tu circules beaucoup en métro ! Il n’y a pas encore la statue de Mitterrand lolll
    Je te souhaite une bonne soirée, bisous

    • le métro est le moyen le plus rapide d’un point à un autre pour se déplacer à paris!! je prends très peu le bus,seulement en banlieue, et souvent le tramway

  20. Bonsoir Francine,
    oh mais c’es le paysage que j’avais sur mes yeux pendant plus de 4ans; quand j’habitais la Monnaie de Paris, où Papa avait un appartement de fonction!
    C’était magnifique mais ô combien bruyant avec les pavés qui n’ont pas disparu hélas après mai 1968.
    Je me retrouve bien dans tes photos, avec mon ami Henri IV! et le square du Vert Galant! Bravo pour ton article.
    Aujourd’hui beaucoup de temps à rester dans le jardin travailler puis je suis allée chez mon acupuncteur, donc je suis assez fatiguée.
    Bonsoir @+

  21. Bonsoir Francine,

    une superbe série de cette statue du roi Henri, les photos sont magnifiques. J’en ai fait quelques-unes en passant à Paris cette année, mais tu l’as photographié sous toutes les coutures. Des explications tes intéressantes et un bon cours d’histoire, j’aime beaucoup.

    Passe une bonne soirée.

  22. Bonsoir Francine,
    Ah, un peu d’histoire !!!!!!!!! Tes photos sont prises sous un grand ciel bleu, il n’a donc pas plu ?
    Ben, oui, on n’invente rien , les hommes ont besoin de femmes …..
    Henry IV en a profité !!! il a épousé des femmes digne de son rang, peut être pas par amour, en ce temps là !!!!
    Bon vendredi, bises, Roguidine

  23. Bonsoir Francine,
    Tu nous en fais découvrir des histoires insolites, c’est passionnant !
    J’ai parcouru ton dernier article avec une photo intéressante en fisheye, on va maintenant voir Paris avec un œil nouveau :-))
    Je prends quelques jours de vacances, à bientôt, bisous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !