logo

Les Sables d’Olonne le phare de l’Armandèche

Le Phare de l’Armandèche
Les Sables d’Olonne La Chaume

Un monument historique

 Phare de l'Armandèche

Ce phare a une particularité : c’est le dernier phare construit en France. Il est entré en fonction le 15 octobre 1968. C’est une tour blanche hexagonale d’une hauteur de 38,96 mètres. A l’intérieur un escalier en colimaçon de 193 marches mène au sommet.

L’optique du phare est composé de trois lentilles. Elles émettent un signal de 3 éclats blancs toutes les 15 secondes. Sa puissance est de 440 000 candélas pour une portée de 24 milles marins. C’est le  phare d’atterissage du port des Sables-d’Olonne, en remplacement du phare des Barges, situé au large, en face. Le 8 décembre 2011, le phare de l’Armandèche est inscrit au titre des Monuments historiques.

Un nouveau phare indispensable pour la navigation.

 Phare de l'Armandèche

Avec la  construction d’immeuble sur la côte chaumoise dans les années 1960, le phare historique du Feu de La Chaume (au sommet de la Tour dite d’Arundel) n’était plus assez haut. Il était techniquement impossible de rehausser de plus de 18 mètres le phare existant, comme l’indique la délibération du Conseil municipal du 30 juillet 1965.
Le choix du site se fixe sur un terrain au lieu dit “l’Armandèche”. “L’Armandèche” : déformation du mot «”Normandèche” ou “Narmandèche”, en écho aux incursions normandes de la fin du 1er millénaire.

 Phare de l'Armandèche

*Regardez bien le petit point sur la ligne d’horizon, sur la gauche, c’est le Phare des Barges.

Les travaux de construction du nouveau phare sont autorisés par décision du Ministre de l’Équipement. en date du 13 juillet 1966, selon les plans de l’architecte sablais Maurice Durand. “Les ingénieurs des Phares et Balises et des Ponts-et-Chaussées, MM. Renelleau, Mativat et Perocheau ont également supervisé la construction de l’édifice. Les travaux sont confiés quant à eux à l’entrepreneur Vrignaud de Challans”.

Les coûts des travaux et d’équipement s’élèvent à 900 000 francs. “Les dépenses de travaux de génie civil à hauteur de 450 000 francs sont à la charge de la Ville des Sables-d’Olonne, alors que celles pour le matériel, le fonctionnement et l’entretien du phare sont du ressort du service des Phares et Balises.

L’assiette du terrain du nouveau phare est cédée par la Ville à l’État par acte administratif du 9 juin 1967.
La pose de la première pierre a eu lieu le vendredi 10 février 1967″. 

 Phare de l'Armandèche 

*Le Phare des Barges, au large, vu depuis le Phare de l’Armandèche 

 Sources : http://www.lessablesdolonne.fr/

 

23 commentaires pour “Les Sables d’Olonne le phare de l’Armandèche”

  1. j allais dire qu il fait très moderne style US… vu que c est le dernier on comprend… gros câlin à Pépère…. et son frère le pauvret faut pas l oublier quand même…

  2. bonjour, merci pour les nouvelles de Pépère plutôt rassurantes…Au fait et les petits pigeons…ils ont dû quitter le nid..!!…J’attends du monde….bisous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !