logo

Les Brosses ensemble chaufournier Saint-Berthevin

Les Brosses, ensemble chaufournier du XIXe siècle à Saint-Berthevin Mayenne (53)
L’exploitation de la chaux a éonstitue l’activité principale de Saint-Berthevin entre 1840 et 1914. Huit fours à chaux fonctionnaient, il en reste quelques unités bien conservées sur le site des Brosses. Après 1846, deux familles, les Gerbault, grands-parents du navigateur Alain Gerbault, et les Guichard, se partagent la production.

Site des Brosses
” Le site des Brosses est toujours la propriété de la famille Gerbault-Guichard. Il est inscrit à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques depuis 1989. Il est bordé par le Vicoin. “

” En enfilade, neuf fours à chaux – ou chaufours – dominent le Vicoin ; les premiers ont été construits au début du XIXe siècle et le plus récent porte la date de 1882 et l’inscription J.G., initiales de Joseph Guichard ; à proximité, un plan d’eau marque l’emplacement d’une ancienne carrière de marbre puis de calcaire. Le charbon extrait des mines des communes voisines, telles que La Baconnière, L’Huisserie ou Montigné-le-Brillant, alimente les fours.”

” Le fondateur de l’entreprise est Sébastien Guichard (1776-1859). Cet agronome, maire d’Ahuillé pendant un temps, a aussi construit les chaufours à Saint-Ouën-des-Toits et à Saint-Pierre-la-Cour. La chaux est très demandée au XIXe siècle pour amender les cultures.”

” La commune de Saint-Berthevin compte deux autres sites de production de chaux : celui du Tertre-Fléchard, qu’exploitent les Gerbault, et celui des Guélinières, créé par les Leray-Patrie. Les années 1830-1855 sont les plus florissantes pour ces familles. Quand les descendants de Sébastien Guichard, dont Joseph, prennent la relève, ils rachètent les fours des Leray-Patrie et finissent par s’associer aux Gerbault.”

Mais, à terme, la chaux à l’inconvénient d’appauvrir la terre ; les engrais chimiques, diffusés à partir des années 1880, signent donc le début de son déclin. Les chaufourniers de Saint-Berthevin cessent leur activité en 1913.”

Les fours à chaux de Saint Berthevin
Avant 1800, il existait des fours à chaux à Saint-Berthevin, une production artisanale existait depuis le Moyen Âge. La chaux servait à la construction des maisons. Avec l’utilisation de la chaux comme engrais agricole, l’exploitation de la chaux va constituer l’activité principale de Saint-Berthevin.

En 1846, il y a 8 fours à Saint-Berthevin. Les deux familles qui se partagent la production vont s’associer par mariage en 1850. ” Pour construire et réparer les colonnes de chauffe, les familles vont installer des briqueteries : les Guichard à la Loge (route de Montjean) et les Gerbault au Tertre-Fléchard. On voit encore à Saint-Berthevin des maisons ouvrières dont l’encadrement des portes et des fenêtres est en brique.”

La production de la chaux va décliner à partir de 1880 car on s’aperçoit que la chaux appauvrit la terre : “La chaux enrichit le père et ruine le fils”.

L’importance de la chaux au 19e siècle

Au 19e siècle, l’agriculture en Mayenne a connu d’importants progrès grâce à de grands propriétaires terriens. Ils décidèrent d’appliquer les méthodes des agronomes anglais. Le chaulage des terres, trop acides à l’état naturel dans le Massif armoricain, nécessita la production de grandes quantités de chaux. Pour cela, pendant presque tout le 19e s., de nombreux fours à chaux furent construits, constituant un élément très caractéristique des paysages ruraux mayennais. ” L’essor de cette industrie accompagna le développement des transports, en particulier des voies ferrées, qui permettaient d’écouler à moindres frais et sur de grandes distances la chaux produite. Il fut favorisé par la découverte et l’exploitation de l’anthracite en Mayenne. On mit en place de grands ensembles chaufourniers, comme à Saint-Berthevin ou à Grez-en-Bouère, mais aussi des unités plus petites partout où les ressources du sous-sol le permettaient.”

La chaux était utilisée pour l’amendement des terres mais également pour assainir les granges, les étables, les écuries, les murs des fermes et parfois même des maisons car celle-ci éliminait microbes et bactéries.

Les fours étaient construits par des maçons locaux. Ils étaient constitués d’une cuve en briques réfractaires recouverte d’une façade en pierre. ” Dans le four à chaux, on alternait une couche de charbon, une couche de calcaire concassé, une couche de charbon et ainsi de suite. Le chargement se faisait par le haut du four, “le gueulard”.”

” Les pierres calcaires étaient transportées par chariots depuis les carrières de Grenoux et du Bourny. Lorsque la cheminée était pleine, on y mettait le feu, celui-ci ne devait plus s’éteindre. La cuisson pouvait durer deux mois. Aussi la charge de pierres et de combustible devait être renouvelée constamment. Dans les fours, la roche atteignait une température d’environ 900 degrés. Le chaufournier défournait la chaux par deux ouvertures à la base du four, “les ouvreaux”. “

” Le chaulage a rapidement donné des résultats mais son abus a vite saturé le sol : ” La chaux enrichit le père mais appauvrit le fils ! ” On revint donc à l’utilisation du fumier puis, à partir de 1880, aux engrais (nitrate et potasse).”

Sources :
https://www.petit-patrimoine.com/
http://www.parne-sur-roc.fr/
https://www.laval53000.fr/

 

51 commentaires pour “Les Brosses ensemble chaufournier Saint-Berthevin”

    • Que c’est intéressant ! Saint-Berthevin est un nom que j’ai entendu par mon mari mais je ne savais pas tout cela. Je vais lui montrer ton reportage. Lors de nos vacances nous avons visité des carrières d’extraction de tuffeau dans le Val de Loire, dont on a fait les châteaux et des ornements. C’était d’autant plus agréable qu’il y faisait 12° alors que dehors cela culminait à 43.
      Tous ces bâtiments sont magnifiques, en particuliers les fours avec leur formes qui font penser aux pyramides. Dignes de petites merveilles du monde !

    • Bonsoir Francine,
      C’est certainement un endroit fascinant à visiter. Merci pour tes explications et tes photos sont superbes.
      Belle soirée et bon début de semaine avec mes amitiés et bisous.

  1. En voyant tes superbes photos, je me suis souvenu qu’ à Lens, où j’ ai vécu ma jeunesse, je jouais près de fours à chaux laissés à l’ abandon.
    J’ apprends grâce à ton article à quoi servait la chaux , et je comprends qu’ il en fallait de grosses quantités, via les carrières !
    C’ est une histoire de familles qui a fait vivre pas mal de monde !
    Merci, passe une bonne journée
    Bisous

  2. Hello Francine
    Ah oui ! Interressant cet article car en plus je suis un peu concerné par ces fours à chaux. Le village ou j’ai passé mon enfance et l’ecole s’appelle Rocheville mais son ancien nom etait “le four à chaux”. Tes photos montrent bien cet ensemble exceptionnel.
    Bon Lundi
    bizz
    Pat

  3. Voila un ensemble de vestiges qu’il faut absolument protéger et conserver.C’est chargé d’histoire et la preuve de techniques anciennes de production de chaux agricole.Très beau
    Merci du partage
    Bonne semaine.

  4. Bonjour Francine,
    Joli billet bien expliqué sur la chaux vive et éteinte…. pour la construction ou l’agriculture Car est encore employé.
    Voir EUROCHO
    merci du partage
    Bonne fin de journée
    Amitiés

  5. Très beau site conservé . Malgré les degats que la chaux a pu produire….c’est un moment d’histoire qui mérite d’etre préservé
    Bises

  6. Bonjour d’Angers …
    Magnifique ensemble qui donne envie d’aller voir !
    Très intéressant reportage … belles photos …
    Bonne journée … Amicalement … ¢ℓαυ∂є …

  7. Bonsoir,
    Un article très intéressant qui traite d’un domaine que je ne connaissais pas du tout ( j’avoue que même le mot “chaufournier” m’était inconnu !
    Ils ont fière allure ces fours à chaux , on dirait des remparts ou des restes mystérieux d’une civilisation disparue !
    Bises .

  8. Bonjour Francine, voilà un superbe reportage sur ces anciens fours à chaux.
    Nous en avons quelques uns dans la région qui résistent à la dégradations du temps.
    Ils ne sont plus restaurés (dommage).
    Je te souhaite une belle journée.
    Bisous.

  9. Coucou Francine,
    Un article bien intéressant et une architecture surprenante. Très belles photos.
    Merci pour le partage.
    Super belle journée à toi.
    Rohnny

  10. Bonjour Francine
    merci pour ce bel article où j’ai appris beaucoup de choses
    tes photos sont superbes
    temps mitigé mais trop frais
    je te souhaite une agréable journée
    bisous

  11. Bonjour Francine,
    Tu es toujours dans ton petit coin où tu découvres d’intéressants endroits !
    c’est vrai qu’à cette époque la chaux servait à beaucoup de choses …
    Merci pour ton article, tu dois passer beaucoup de temps pour ça !!!
    Bonne journée, bises

  12. Bonsoir Francine
    J ai appris beaucoup de choses sur ces furs impressionnants Merci beaucoup de ces Merveilleuses Photographies que tu as pris de nous faire connaître l Histoire des Fours de la Famille etc est ces Fours impressionnants le tout Bravo et encore Merci bisous Danielle

  13. Bonjour Francine, donc tu es revenue au point de départ?
    Pourtant la Mayenne est belle (rire).
    Le soleil reste avec nous c’est bien pour les vacanciers.
    Je te souhaite une belle journée.
    Bisous.

  14. Bonjour Francine,
    merci pour toutes tes photos et explications qui me font découvrir un endroit que je ne connaissait pas… C’était très intéressant..
    Bonne journée, bons baisers

  15. bonjour Francine
    c’est bien la première fois que j’en vois aussi bien conservés…non loin de chez nous il y en a un mais une vrai ruine, un seul pan, donc rien à voir avec ce site. En méditerranée la chaux était aussi très utilisée pour les façades. Un beau patrimoine encore que tu as su dénicher.
    Bonne semaine
    bisous

  16. Bonjour Francine,
    Bel exemple du patrimoine industriel du XIXe qu’il faut absolument préserver!
    Dans mon village il reste deux témoins de four à chaux. Pas aussi majestueux que celui que tu décris mais néanmoins importants. Dommage qu’ils soient inaccessibles et invisibles de la route… donc pas de photos 🙁
    Frans

  17. Bonjour Francine, je ne savais pas tout cela sur les fours à chaux, très intéressantes toutes ces explications. J aime bien tes prises de vue, on se rend vraiment compte de l endroit. Bises et bonne fin de semaine, fanfan

  18. Bonjour Francine
    Superbe cette conservation des fours à chaud. Ca fait parti de notre patrimoine car ils ont fonctionner pendant très longtemps.
    Par contre par endroit l’extraction du gypse à posé des problèmes d’effondrement des galerie.
    Merci pour le billet, il est bien documenté.
    Je te souhaite une douce journée
    Gros bisous
    @lain

  19. Bonsoir
    Une belle découverte,un article intéressant ces fours à chaux ils méritent une visite. j’ai noté le nom je passe de temps en temps prés de Laval . Il y en à de bien conservés dans la Manche à Regnéville près de Coutances . Bonne fin de semaine bises

  20. Bonjour Francine, donc te voilà rentrée au pays?
    Je pense que tu dois être très satisfaite de cette nouvelle demeure.
    Je te souhaite un excellent vendredi.
    Bisous.

  21. Bonsoir Francine
    Quel bel endroit fascinant, tu as fais un superbe article très intéressant et tes photos sont splendides avec ce beau ciel. Merci pour ce beau partage.
    L’amitié, c’est comme un lien qui se forme entre nous. On ne peut la briser car elle reste marquée dans notre coeur éternellement…
    Belle et douce nuit. Fais de beaux rêves magiques et étoilés.
    On relaxe, on médite, on prend du temps pour soi. Bon week-end rempli de joie et de bonne humeur.
    Je te fais de gros bisous d’amitié de mon ti rocher où le volcan semble s’être endormi…jusqu’à quand ????

  22. Bonsoir Francine merci à toi de partager ce merveilleux reportages avec ces magnifiques photos et explications j’aie apprécié merci bonne soirée bisou Claudine Daniel

  23. Coucou Francine !
    Désolé, je me fais bien rare en ce moment dans notre blogosphère… j’ai bien trop de choses à faire, et on est de sortie en sortie… pour profiter de ce temps d’été un peu plus clément… et, j’ai attaqué une nouvelle peinture, assez compliquée pour moi, c’est un nouveau défi… et j’ai bien du mal pour le finir ! manque de temps ! D’autre part, je mets mon blog en pause dès demain, jusqu’au 31 Août prochain, il n’y aura donc pas de parutions pendant cette absence…
    Décidément, il y en a encore des sites assez curieux au cœur de la France, dont on ne connait même pas l’existence… Alors, merci pour cette découverte, ton article est super bien fait !
    Bonne fin d’été l’amie Francine !
    Hasta luego !
    Gilbert

  24. Plus ou moins 10 degrés le matin, 28 l’ après midi, pas mal de pluie, quel changement, c’ est presque l’ automne !
    Te voilà rentrée, tu vas reprendre tes habitudes !
    Passe une bonne fin de semaine
    Bisous

  25. Bonjour Francine
    quel régal de passer chez toi il y a toujours de beaux endroits a découvrir et cette fois encore je me suis régalé merci du partage bisous
    Marcel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !