logo

Les bouquinistes de Paris

Sans ses bouquinistes, Paris ne serait pas Paris 

Une tradition vieille de plusieurs siècles

Dès le 16e siècle, les colporteurs bouquinistes – libraires forains parcourent les bords de la Seine, pour finalement y fixer leurs boîtes.

Bouquinistes 

*les fameuses boîtes vertes, les bouquinistes sont installés jusqu’au Pont Neuf au fond.

Avec la création du Pont Neuf et l’affluence de bouquinistes de plus en plus nombreux, naissent les premières lectures publiques, accompagnées de divertissements musicaux et spectacles de plein
air. Lors de l’exposition universelle de 1900, on dénombre déjà 200 bouquinistes sur les quais de la Seine. 

Trois siècles plus tard, ils sont toujours là, et on ne saurait imaginer les quais de Paris sans les bouquinistes, tant ils font partie du paysage.   

Installés sur plus de 3 km le long de la Seine, les 240 bouquinistes exploitent 900 boîtes vertes, et quelques 500  000 livres anciens d’occasion, un nombre incalculable de revues, timbres et cartes de collection. 

*sur le quai François Mitterrand, en direction du pont du Carrousel

Les bouquinistes participent du charme des bords de Seine et constituent une animation, une attraction culturelle. C’est aussi un patrimoine littéraire et historique que la Ville souhaite préserver et mettre en valeur. Ils sont d’ailleurs inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1992.

Ils représentent un but de promenade agréable au bord de l’eau dans un environnement architectural riche d’histoire : Notre Dame, Le Louvre, les ponts de Paris. Ils constituent la plus grande librairie du monde à ciel ouvert, et sont ouverts chaque jour de 11h jusqu’au coucher du soleil.

16 commentaires pour “Les bouquinistes de Paris”

  1. J achetais souvent mes livres chez les bouquinistes au grand dam de ma mère qui trouvait “sale” de lire des livres manipulés par d autres… plein de bisous bon samedi

  2. bonjour à nouveau !
    et bien je me suis trouvée à cet endroit il y a peu de temps lors d’un passage à Paris
    je m’y suis trouvée une superbe affichette pour ma cuisine d’ailleurs
    incontournable cet endroit c’est sûr !
    bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

  3. AH ah je crois que je remplirais le quai à moi seule.
    Un déménagement égal le calvaire de mon DH
    Des tonnes et des tonnes de bouquins.
    Tous lus donc inséparables….
    Mais Paris, encore inconnu pour moi….
    même si passages éclairs.
    Heureusement, où mettrais-je mes achats?
    Le défaut du bouquin: son encombrement….

    Super reportage pour ta plus belle ville du monde…..

  4. coucou,
    je ne connaissais que vaguement les bouquinistes de paris, je voit que les magasines sur une de tes photos ne date pas d’hier. c’est un peu de notre passé qui est sauvé ainsi. passe un très bon samedi après midi et un excellent week end, gros bisous

  5. Merci de ton com. L’ordi est a nouveau opérationnel, mais c’est encore le bazar! mon mari, très bricolo, a voulu le moderniser….pour l’instant c’est plutôt le bazar, mais je ne perds pas espoir de voir bientôt une amélioration!!!!
    Bon week-end A+

  6. C’est chouette que cela perdure et si cela pouvait donner envie un peu plus le désir de lire ….mais je trouve que maintenant cela se perds Bisous et bon dimanche Lucia

  7. Bonsoir Francine. Sur le point de vue décor, à Metz il y a le long de la Moselle, le même genre de promenade à faire, mais sans les bouquinistes… lol Je découvre là, ces caisses vertes… lol Original… Bisous…

  8. Ah, c’est encore toute mon enfance et mes parents avaient un ami sur les quais qui m’a offert plusieurs livres de valeur (parait-il ?) mais ce sont surtout une valeur affective. Dommage que depuis quelques années certains proposent trop de bibelots pour touristes !!!!

  9. Bjrs Francine
    Il y a vraiment des petits trésors a découvrir chez les bouquinistes,c’est certain!!
    On remarque bien les 1ere pages des magazines sur la 2eme photo,une sacrée collection Merci pour ton passage sur mon blog

    Amitiés

    Patrick

  10. J’ai toujours été fasciné par ces bouquinistes. J’ignore, comment on peut devenir bouquiniste , combien coûte l’emplacement ,  qui tient ces” boutiques” et faut-il une licence pour tenir ces emplacements??

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !