logo

Les bénitiers de Victor Hugo Eglise Saint-Paul Saint-Louis Paris

Les bénitiers de Victor Hugo Eglise Saint-Paul Saint-Louis Paris

Rue Saint Antoine Paris 4e

 Eglise Saint Paul Saint Louis

Lorsqu’on entre dans l’église Saint-Paul Saint-Louis depuis le passage Saint-Paul, on peut voir deux magnifiques bénitiers, en forme de coquillages nacrés.

Eglise Saint Paul Saint Louis

Les bénitiers de Victor Hugo
Rappelez-vous la petite fontaine de la rue Charlemagne. L’enfant qui y est logé a une ressemblance troublante avec Victor Hugo.Plusieurs indices vont dans ce sens, en particulier la vasque que tient l’enfant au-dessus de sa tête.

Eglise Saint Paul Saint Louis

Cette vasque en forme de coquillage ressemble beaucoup  fort aux deux bénitiers que l’écrivain aurait offerts à l’église Saint-Paul-Saint-Louis pour la première communion d’un de ses fils ou le mariage de sa fille Léopoldine.

Eglise Saint Paul Saint Louis

Il s’agissait précisément des deux parties d’un coquillage des Caraïbes, un bivalve répondant au nom scientifique de Tridacna et plus communément appelé « bénitier ».

Eglise Saint Paul Saint Louis

Voici un extrait d’un ouvrage de notre centre de documentation intitulé l’Inventaire général des Richesses d’Art de la France. Paris. Monuments religieux. Tome III. Paris, Librairie Plon, 1901, p. 198 :

« De chaque côté de la porte d’entrée est placée une coquille servant de bénitier. Ces deux coquilles ont été offertes par Victor Hugo, à l’occasion du baptême de son premier enfant. ».

Eglise Saint Paul Saint Louis

Ces bénitiers sont ornés d’une monture en bronze doré (classés à titre d’objet par arrêté du 20 février 1905). Pour quelle occasion ces bénitiers ont-ils été offerts? Pour la mariage se sa fille, ou le baptême de son premier enfant? Une chose est certaine, c’est Victor Hugo qui en a fait don à l’église Saint-Paul Saint-Louis. 

Eglise Saint Paul Saint Louis

Sources : Le Marais secret et insolite de Nicolas Jacquet, et les documents fournis par la Ville de Paris

69 commentaires pour “Les bénitiers de Victor Hugo Eglise Saint-Paul Saint-Louis Paris”

  1. Bonjour Francine…. C’est un don qui va bien pour une église…. Ce coquillage géant dont le nom est bénitier…. Merci, bises de jill

  2. je suppose que le coquillage ” bénitier ” existait bien avant le bénitier des églises, servant à contenir l’ eau bénite, à moins que ce soit sa forme qui lui a valu son nom usuel.
    Toujours est il qu’ on ne peut s’ y tromper.
    Un beau cadeau de la part de victor Hugo, d’ autant qu’ il nous reste !
    Décidément cette église recèle bien des merveilles, que je découvre grâce à toi, et tes superbes photos !
    Bonne journée
    bisous

  3. Deux bénitiers magnifiques…! Coquillage naturel (déjà un don de la Nature) et don de Victor Hugo, une autre valeur attachée à cet objet.
    Merci de m’avoir prévenue. Bon week-end Pascal. A bientôt.

  4. Comme toi, c’est le ressenti que l’on trouve sur mes pas
    J’aime ces bénitiers à qui il faudrait donner la parole 🙂
    Bonne fin de semaine

  5. Superbes bénitiers ! Il est rare, dans les églises, d’en trouver d’aussi imposants. Merci à toi Francine pour cette info.
    Je te souhaite un très bon week-end pascal, un peu gris en ce jour de vendredi saint. Espérons que les cloches, parties se ressourcer à Rome, nous reviennent chargées de chocolat et de soleil.
    Gros bisous

  6. Tes photos de ces sublimes bénitiers sont très pures. Tu dois avoir un bon appareil. Depuis que je me suis fait voler le mien, je n’en ai pas encore racheté un correct et je si j’ai un bridge, je le laisse souvent à la maison car trop lourd dans mon sac au quotidien. Je fais des photos médiocres avec un petit compact. Il faudra que je corrige avec un autre de meilleure facture, un beau jour ! Bises et bon weekend pascal

    • j’ai un réflex, et comme tu dis, ça pèse lourd dans le sac !!! j’ai fait certaines photos pendant la messe, c’est interdit pendant les offices; mais j’ai profité lâchement que le bedeau piquait du nez sur sa chaise !!! sans flash, pour ne pas attirer l’attention ! les autres je les ai faites dimanche, la messe était dite

  7. bonjour .. merci pour ton com .. je comprends que ta bataille n’est pas encore gagnée, brave petit soldat … mais je te connais, tu ne lâcheras pas le morceau !! et tu as bien raison !!
    ils sont très beaux ces bénitiers … Victor Hugo avait du gout … espérons que çà lui aura ouvert les portes du paradis !! lol
    bisous et bon week-end de pâques

  8. Bonjour Francine,
    un petit passage rapide, je suis très occupé, ça ira mieux lundi, Pâques sera terminé. Excellent reportage et très belles photos, ces bénitiers sont magnifiques. Je prépare mes notes avec ton blog des lieux à voir lors de mon prochain passage à Paris.
    Bonnes fêtes de Pâques.

  9. Bonjour Francine
    Oh de nos jour je ne sais pas s’il y en a qui s’en servent encore !
    Je te souhaite une bonne journée, et de bonnes fêtes de Pâques car je me mets en pause, bisous

  10. Il est bien beau ce bénitier en forme de coquillages, je l’ai regarderai à deux fois la prochaine fois que je vais dans une église !!
    Bonne fin de journée et bonnes fêtes de Pâques, gros bisous !
    Rozy

  11. tres beaux bénitiers et cadeau de la part de Victor Hugo
    cette église est vraiment belle

    ( parfois aussi je trouve mon appareil photos trop lourd un Nikon surtout quand je marche cela fait 1kgrs 400 avec la sacoche
    c’est lourd pour une marche rapide alors je prend un petit qui ne fait pas de si bonnes photos )
    kenavo

  12. C’est original en tous cas ,ces bénitiers et cela intrigue en ce qui concerne leur rapport exact avec Victor Hugo ! Je ne me souvenais plus de ces coquillages géants et je suis retournée faire plus ample connaissance sur le net :grâce à toi ,j’ai voyagé un peu !
    Bonne fin de journée !

  13. Ils sont magnifiques !! je me demande si c’est de là qu’on parle des “grenouilles de bénitiers” !!!!! bon week end pascal ! bises

  14. bonsoir Francine,
    Merci pour cette suite sur Victor Hugo et ses jolis bénitiers ‘coquillages géants’
    Superbe reportage et recherche à la source.
    Je te souhaite de joyeuses Pâques
    amitiés

  15. Bonsoir Francine,
    J’ai déjà vu cette forme de bénitier dans plusieurs églises, mais je ne connaissais pas le nom ( que je ne me souviendrai pas, bien sûr )
    Je te souhaite de passer de bonnes fêtes de Pâques en famille.
    Bises, Roguidine

  16. Bonsoir et bonne nuit Francine,

    me voici enfin rentrée de Bordeaux. Ce fut un temps privilégié pour le cœur, mais très fatigant pour le corps. Les enfants Maël 3 ans et Solène 7 mois, nous ont beaucoup occupés et comme notre fille avait pris qq jours pour profiter de nous, nous avons beaucoup fait les activités ensemble.
    Les voici partis pour un weekend à Bruxelles, vers la pluie mais aussi une vieille amitié qui date du CE1 ! Ca compensera. L’amie a 2 jumeaux garçon et fille de 6 ans.
    A Bordeaux nous avons pris tous nos déjeuners sur la terrasse ; pour le soir il faut attendre l’été. Car comme c’est un particulier en hauteur, ça fait de l’ombre passé 2h de l’après-midi. A 17h l’ombre a gagné tout le petit jardin (60m2) ! Au moins il n’y a pas trop tondre.
    Et maintenant je suis en train de préparer la venue de la famille de mon autre fille. Et là il y en a 4 qui vont de 11ans1/2 et 9 ans 2 filles, puis notre 1er petit fils Gabriel 6 ans et la petite Eloïse qui aura 3 ans dans un mois. Je suis en train de faire cuire deux ronds de gâteau « macaroné » (je ne sais pas encore comment je vais le fourrer). Je leur fait pour Pâques un gigot confit en cuisson lente pendant 10h ! La recette donne faim !!

    Voilà il me reste à te remercier d’être venue aussi régulièrement malgré mon absence, je suis venue lire, mais n’avais pas le temps de répondre.
    Toujours une jolie page bien intéressante, bravo j’ai pu voir tous tes articles jusqu’à la vie la mort de la rue Charlemagne. J’aime bien l’horloge aussi de cette église.
    Et maintenant je te souhaite de joyeuses fêtes de Pâques avec mon amitié et de gros bisous.
    Sylvie.

  17. Bonjour Francine,
    Il s’agit sans doute du même coquillage et il devait avoir , vu sa grosseur, un bon nombre d’années . Ton article est fascinant .Tu sais suivre un fil logique et tu nous fais partager tes découvertes avec l’enthousiasme qui t’anime …
    On pourrait presque affirmer que l’histoire est une suite logique d’évènements dont certains sont évidents mais bien d’autres, tout aussi importants à mes yeux , sont “incognito” si j’ose m’exprimer ainsi, il suffit juste de les découvrir en s’intéressant à eux et bien de petits trésors sont ainsi révélés …
    Merci .
    Merci aussi pour ta visite et tes voeux . Je te souhaite également un beau week-end pascal .
    Je ne suis pas croyante en la religion des hommes mais j’aime entrer dans les églises . Il y règne une atmosphère hors du temps et j’allume ,des fois, un cierge , en souvenir de ceux qui ne sont plus … une petite flamme juste pour eux …
    Pour moi, demain, ce sera l’occasion de passer un dimanche avec ma soeur et d’organiser cette fabuleuse chasse aux oeufs qui ravit tout le monde … en dehors de tous contextes religieux.
    Bisous

  18. pfffouuu ! j’en avais du retard chez toi ! Pour le nouveau Vincennes, les Parisiens ont sans doute eu trop l’habitude aux cages et enclos. mais pour moi qui suis allée deux fois au zoo d’Amnéville, ce n’est pas nouveau de devoir parfois attendre un peu ou chercher les animaux au milieu de la végation. la dernière fois je n’ai pas réussi à faire de photo valable de la meute de loups. Quant aux hippopotames on ne voit parfois que les yeux et les oreilles qui dépassent de l’eau. Ce sont des être vivants, pas des jouets !!
    ce samedi j’ai évacué une partie de mon stress en tondant la pelouse. bol d’air assuré. Capucin est seul dans le quartier depuis hier, ma fille est repartie à Reims avec sa minette (elle a trouvé un poste à temps partiel pour 3 mois dans un petit parc de loisirs, accueil et un peu de travail sur ordi). et de ton côté, du neuf ? Bon week-end de Pâques Francine.

  19. ps : on avait visité rapidement cette église en juillet dernier, en attendant l’heure de rejoindre la gare de l’est. Mauvaise touriste, me souviens même pas des bénitiers !! par contre j’ai tout de suite reconnu la façade.

  20. Coucou Francine, ces bénitiers sont magnifiques. Je les aime beaucoup, avec ceux de Saint-Sulpice également. Le monde des coquillages est fascinant, il s’accorde fort bien avec le sacré je trouve.
    Un grand merci pour tes voeux d’anniversaire et ta petite carte qui m’ont fait très plaisir. Dans la journée du 15 nous avons été privés de réseau jusqu’à tout à l’heure, du coup pendant trois jours je n’ai pas pu lire cartes et petits mots, je suis en train de me rattraper.
    Voici Pâques et son cortège de gourmandises aux couleurs douces du Printemps… Gare aux cocottes, lapinous et petits poissons en robe de cacao!!! Je te souhaite ainsi qu’à ta famille un très agréable dimanche et un lundi tout aussi délicieux. Amicales pensées et gros bisous. Joyeuses Pâques!
    Cendrine

  21. Bonjour,
    Je suis allée la visiter lorsque j’ai assisté à l’expo Genesis.
    Elle est très belle !.
    J’ai beaucoup aimé son chœur où il y a des sortes de pétales ou de nuages suspendu sous la coupole.
    Les bénitiers sont la mémoire d’une union qui se termina mal ….

    Joyeuses Pâques.
    Bon Week End

  22. bonjour Francine j’espere que tu a passe de bonnes fetes de Paques je reviens doucement sur les blogs mais encore bk de travail a faire merci pour cette belle visite bisous
    Marcel

  23. Bonjour Francine ,
    Alors comment s’est déroulé cette fête de Pâques ?
    J’espère que tu as dégusté , toi-aussi, du bon chocolat belge ?
    Superbe coquillage ce bénitier pris sous différents angles .
    C’était juste le moment de voir les cloches réintégrer le clocher de l’église .
    A bientôt Francine et bises de Bretagne où il fait vraiment frisquet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !