logo

Le zouave de Gentilly

Le zouave de Gentilly
Cimetière de Gentilly 7 rue Sainte Hélène Paris 13
Buste en bronze, œuvre de A. Fossé.

 

“Un zouave guérisseur qui jouait du trombone !

Sur sa stèle, on peut lire “Le zoauve Jacob, théurge guérisseur”

Cumuler ces trois particularités n’est pas banal, reconnaissons-le. C’est pourtant l’histoire singulière du zouave Jacob, né en 1829. Tenu pour un grand guérisseur, il officia pendant des décennies rue de la Roquette. Son succès était tel que, près d’un siècle après sa disparition (il est décédé en 1913), ses admirateurs viennent toujours fleurir sa tombe, au cimetière de Gentilly. Sur celle-ci on peut lire: “Iessus Christina, rédempteur des Indous” (soit INRI). Véridique !

Le zouave de Gentilly

*L’inscription : “Iessus Christina, rédempteur des Indous”

On sait de lui qu’il jouait du trombone à ses clients après chaque consultation, et qu’on lui attribuait le pouvoir de guérir toutes les maladies; on venait de très loin pour le consulter, même de l’étranger ! Ce fut aussi le créateur de la psycho-hypnothérapie de groupe. Comme quoi, on peut faire le zouave et réussir dans la vie !” (le nez en l’air)

Le zouave de Gentilly

Un guérisseur d’Outre-tombe

Le zouave JACOB (Auguste Henri Jacob : 1829-1913) est un ancien zouave des troupes impériales.Ce guérisseur de la Belle Epoque, disait-on, projetait son fluide pour soigner les malades. Le zouave Jacob représente le monde étrange des hypnotiseurs, magnétiseurs et autres ésotérismes qui fascinèrent le 19e siècle.

“A mon illustre guérisseur”, “ses malades reconnaissants”, “à mon bienfaiteur” peut on lire.

Le zouave de Gentilly

 C’est certainement la tombe la plus fleurie du cimetière de Gentillly.Un siècle après sa disparition, le zoauve Jacob intrigue toujours.Comme en témoignent les plaques funéraires et les bouquets de fleurs, nombreux sont ceux qui croient encore aux pouvoirs miraculeux de ce guérisseur de la Belle-Epoque. Certains viendraient même le consulter post-mortem!

Sa tombe est dans l’allée du Sommet.

Le zouave de Gentilly

Extrait de l’ almanach théurgique du Zouave Jacob, théurge guérisseur
 

Pour obtenir les guérisons
“Que chacun se pénètre bien que le fluide guérisseur n’émane que de la volonté des Esprits et que personne ne peut en disposer à son caprice. Le sentiment de la charité, de l’amour du prochain,qui rallie tout ce qui vit et respire dans la création, peut seul trouver un écho auprès de ces êtres qui trônent dans les régions célestes qui ont une souveraine pitié pour les retardataires qui ne croient pas à la vie future dans la vraie patrie”.

  Le zouave de Gentilly

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La théurgie (du grec ancien theos, dieu et ergon, travail) est une forme de magie, qui permettrait à l’homme de communiquer avec les « bons esprits » et d’invoquer les puissances surnaturelles aux fins louables d’atteindre Dieu.  

Sources : Paris méconnu, éditions Jonglez
http://www.parislenezenlair.fr/

http://gallica.bnf.fr/ 

 

38 commentaires pour “Le zouave de Gentilly”

  1. jamais entendu parler de ce zouave là… merci ma toute belle je pourrai me coucher moins ignorante que je ne me suis levée… je te confirme les gros ronrons de satisfaction pour les grattes… gros bisous

  2. Bonsoir Francine :Lors de mes formations à France Télécom j’ai souvent dormi à l’hôtel non loin de cet endroit . J’aurai dû faire davantage le zouave et un détour dans ce cimetière . Un jour peut-être !?…Bises et bon W-E

  3. Bonsoir Francine.
    Curieuse histoire que celle de ce zouave guérisseur !
    Il y a de nombreux logiciels de slideshow, en ligne, payants ou gratuits; celui que j’ai chargé me semble gratuit puisque je l’utilise depuis sans souci… à suivre, donc !
    Bonne fin de semaine.
    Gilbert

  4. Comme c’est curieux tout ceci. et en effet je vois de jolies fleurs sur la tombe.
    c’est vrai qu’on te voit dans le reportage sur l’arrivée des cloches ? Oh faut que je revois ce passage en replay. Comment étais tu habillée ? parce qu’en fait je ne connais de toi que ta photo sur le blog.
    je file voir mes chouchous de NCIS. Bonnne soirée.

  5. je ne m’ attendais certes pas à un Zouave, qui peut être avait inventé le placébo, mais à la réflexion, je le trouve à sa place dans un cimetière, qui est l’ endroit où reste le corps, mais pas l’ esprit, dont le Christ nous a dit qu’ il était à l’ image de Dieu .
    Merci pour ce beau reportage

  6. bonsoir Francine …. un personnage en effet peu banal … finalement serait-ce vrai que “la foi fait des miracles” ??? je crois peu à ces fadaises mais par contre, je crois qu’il est en le pouvoir de chacun de puiser en lui même des ressources spirituelles qui l’aident à lutter contre la maladie … c’est peut-être un peu ce que populairement, on décrit comme POSITIVER !!!
    gros bisous et bonnes balades ce week-end alors ???

  7. re-bonsoir … pour moi week-end tranquille, en famille … pas de messe en tout cas !! LOL MDR …. mais j’aime pour autant entendre les cloches de l’église de mon village ardéchois répondre au son des clarines … bisoussssssssss

  8. Coucou Francine, eu égard les recherches faites hier, je ne pensais pas que tu allais nous parler de ce zouave guérisseur. Il faut reconnaitre que c’était un sacré personnage. Merci ma belle pour ce bel article. Bises et bon vendredi

  9. Et bien en voilà une découverte……! j’ignorais totalement l’existence de ce zouave! article très intéressant.
    Douce journée.
    Christiane

  10. Bonjour Francine,
    Je ne m’attendais pas du tout à ce personnage dont j’ignorais l’existence, intéressant…
    Par contre, je croyais que vous alliez nous évoquer deux des personnalités de ce cimetière…
    Raymond Souplex et Landru
    Autant l’un est sympathique que je n’en dirais pas autant du second.
    A bientôt
    Chantal

  11. Bonsoir Francine,
    Je n’ai qu’un mot à dire: “passionnant”!
    Ce personnage lové dans une aura magique a traversé le temps et cristallise une dévotion toujours fervente.
    Très réussi comme article!
    Bon week-end et gros bisous
    Cendrine

  12. Chère Madame Francine,

    Votre article sur la tombe du Zouave Jacob m’a particulièrement intéressé. Voici pourquoi. Depuis mon enfance (déjà lointaine) j’entendais une légende familiale comme quoi notre aïeul qui avait fait la guerre de Crimée (du côté russe puis, dans un acte de traîtrise qui a entaché la réputation de notre famille, était passé du côté français) aurait subi l’influence d’un médecin français, un médecin qu’on présentait de fait plutôt comme un guérisseur, quelqu’un qui aurait été célèbre en France à l’époque. Quand j’ai lu votre note sur la tombe du Zouave Jacob je n’ai pu m’empêcher de faire le rapprochement avec cette histoire (ou légende?) familiale. Se serait-il agi du Zouave Jacob?

    A mon avis ce personnage était trop âgé durant la guerre de Crimée, mais sait-on jamais?
    Une seconde question me vient. Vous dites que des gens viennent encore déposer des sortes d’ex-voto sur la tombe du Zouave en gratitude de guérisons qu’ils lui attribuent. Avez-vous une idée de qui sont ces gens? Avez-vous pu lire ces ex-voto? Là encore, ce dépôt de petits papiers (s’il s’agit de petits papiers) sur la pierre tombale pourrait constituer une trace inouïe vers des personnes liées à mon passé par le truchement de ce thaumaturge, qui mériterait bien alors ce qualificatif.

    Je vous remercie, Mme Francine, pour l’attention que vous porterez à mon courrier sur le Zouave Jacob et sa tombe.

    • bonjour, je me demande si les ex votos ne sont pas justement es plaques déposées sur sa tombe en guise de remerciement; je n’ai rien vu d’autre quand j’y suis allée, une chose est certaine, sa tombe est fleurie, et bien entretenue; et comme je l’ai indiqué, et selon mes sources, on viendrait encore le consulter post mortem… le mystère reste entier 😉

      • Effectivement, le mystère reste entier, comme vous dites!

        Il faudrait sans doute que j’aille consulter le gardien du cimetière lors d’un prochain voyage à Paris, c’est sans doute la meilleure source sur les gens qui viennent déposer des plaques de remerciement. Je trouverai peut-être parmi eux un lointain parent.

  13. Bonjour! je fais partie de l’association “École Basile France” dont la maison centrale a été fondée en 1917 à Buenos Aires, en Argentine. Sa fondatrice, Blanche Aubreton Lambert, était une française qui avait émigré en Argentine en 1913; or avant de partir, elle avait été formée par le Zouave Jacob à transmettre de l’énergie spirituelle harmonieuse aux personnes en souffrance. Cette aide spirituelle est encore proposée de nos jours à l’École Basile, et toutes les personnes qui la reçoivent reconnaissent ses bienfaits.
    Pour cette raison, nous aimons aller à Gentilly visiter la tombe du zouave Jacob, et nous avons regretté récemment de constater que son buste a été enlevé. Quelqu’un sait-il pourquoi?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !