logo

Le Télégraphe de Paris

Le point culminant de Paris
40 rue du Télégraphe Paris 20ème

Là-haut sur la colline

Le point culminant de Paris, d’une altitude de 128,50 mètres, se situe 40 rue de Télégraphe, juste à côté du cimetière de Belleville. Aujourd’hui les hauts immeubles qui l’entourent empêchent toute échappée vers de lointains horizons.

 

Télégraphe de Chappe Paris 20ème

*Le petit cimetière de Belleville, emplacement de l’ancien télégraphe de Chappe,  sur la colline de Belleville, point culminant de Paris. Derrière, se dressent les deux châteaux d’eau de Belleville.

Il n’en était pas de même au XVIIIème siècle. A cette époque, le physicien Claude Chappe cherchait un terrain à Paris. Il souhaiter renouveler sa dernière expérience menée avec succès dans la Sarthe, et sensibiliser le gouvernement.Grâce à son frère il fit la connaissance de Louis Michel Le Peletier de Saint Fargeau, propriétaire d’un grand domaine à Belleville.Celui-ci l’autorisa à installer, à l’emplacement du cimetière actuel, un dispositif destiné à recevoir sa toute dernière invention, le télégraphe optique.

Télégraphe de Chappe Paris 20ème

Le système était composé de persiennes qui, en pivotant horizontalement ou verticalement, composaient des figures variées et pouvaient transmettre les messages les plus complexes. Une première tentative échoua en septembre 1792 : croyant qu’il voulait communiquer avec Louis XVI, alors enfermé au Temple, les Bellevillois incendièrent les installations de Chappe.

Les premières expérimentations eurnet lieu en juillet 1793, en présence des conventionnels Lakanal et Arbogast. Ainsi, le 12 juillet 1793, quelques phrases furent échangées en 11 minutes entre Belleville et Saint Martin du Tertre, dans le Val d’Oise.L’aventure du télégraphe était lancée!

Télégraphe de Chappe Paris 20ème

 *L’entrée du cimetière de Belleville, plusieurs plaques apposées sur le mur commémorent le télégraphe de Chappe.

Dès le mois d’août 1794, la liaison fut établie entre Paris et Lille : eles dépêches parcouraient désormais cette distance en 3 heures, alors que 3 jours étaient auparavant nécessaires. Le télégraphe allait permettre, en ces temps de guerre, d’obtenir des informations fiables sur l’avancée des troupes. La tête de ligne du télégraphe fut ensuite placée sur le Louvre, avec un relais sur l’église Saint Pierre de Montmartre.

Télégraphe de Chappe Paris 20ème

*Le télégraphe de Belleville, devenu désuet, fut détruit en 1860.

Jacques-Auguste Regnier, Vue de l’église Saint Pierre de Montmartre et du télégraphe optique de Chappe vers 1820.
Collection particulière. “Regnier évoqua dans sa peinture une vision romantique du vieux Paris. Dans cette toile il représente le télégraphe optique de Chappe, juché sur le clocher de Saint Pierre de Montmartre, installé à la fin du 18e siècle pour équiper la ligne qui partait en direction du nord de l’Europe”.

Mais le réseau connut un destin fluctuant au gré des évènements politiques ou privés, comme cette fois où un habitant de Belleville, refusant catégoriquement d’élaguer un jeune peuplier, obligea les responsables à changer l’emplacement du télégraphe de Notre Dame des Victoires!

Télégraphe de Chappe Paris 20ème   

Sources: Paris secret et insolite, aux éditions Parigramme, et sur site. La photo du tableau est issue de Wikipedia 

29 commentaires pour “Le Télégraphe de Paris”

  1. avec toi j’apprends beaucoup de choses sur paris,merci
    c’est encore et toujours la pluie qui domine,c’est triste
    Je te souhaite de passer un bon week-end
    gros bisous
    janine

  2. Une grande invention pour l’époque !… Tous les haut lieux étaient équipés par ce genre d’appareils . Même sur ma petite commune il y en avait un !… Aujourd’hui l’endroit en question est devenu un bois de chênes et le nouveau cimetière n’est pas loin!… Quelle coincidence . bises    

  3. Que c’était  bien beau avant …mais voilà , il faut tout reconstruire , je pensais que c’éait la butte Montmartre la  plus haute , ben voilà, maintenant je  sais  que ce n’est pas vrai..passes un bon WK..je prends la route dimanche pour 3 semaines….

  4. bonjour miss, moi qui pensais que le point culminant de Paris était la butte montmartre, je suis dans l’erreur …il va falloir que je révise  mes classiques….Pas de soleil ici, gris depuis ce matin  le météo annonce un temps ensoleillé pour samedi et dimanche…il faudra en profiter….Beau et bon WE …BISOUS DE NOUS DEUX..

  5. Chappe était aussi à Ecouen – un livre y a été édité concernant le télégraphe – c’est juste à côté de chez moi – merci pour ce reportage – bises fleuries – bon vendredi

  6. bonsoir Francine,

    Magnifique article  sur ce lieu culminant de Paris et de cette époque ancienne “le télégraphe” 

    Bon week end

    Amitiés

  7. Bonjour Francine,

    C’est un article intéressant: qui se souvient encore des débuts difficiles (et héroïques parfois) d’inventions comme celle-ci?

    Bon wekend, Frans

  8. Belle invension qui a été reprise ensuite dans les chemins de fer à l’endroit des signaux. Les postures humaines donnaient le signal au mécanicien de la locomotive. Voilà le week-end suivi d’une semaine sans boulot pour nous. En mai je travaille une semaine sur deux. Il faut ça avant les vacances. Je te souhaite un bon week-end. Bisous. Yves

  9. >

    je crois me souvenir qu’ il y avait eu lutte, entre la postale, et ce nouveau système de communication.

    le progrès, c’ est aussi moins de personnel !

    J’ ignorais qu’ il se trouvait  à Paris un télégraphe optique près d’ un cimetière !

    Merci pour ce reportage imagé !

     bonne journée

     bisous

  10. Coucou Francine 

    On apprend des choses sur Paris avec toi ! C’edt un endroit que je ne connaissais pas du tout! Toujours de si belles photos !!! Gros bisous !Bon week-end !

  11. Je suis toujours scotchée par tes connaissances et tes si belles photos et en plus c’est à côté de chez moi, je n’ai jamais été faire un tour dans ce petit cimetière de Belleville, aussitôt que je serais rétablie j’irais y faire un tour. Lundi cela fera 3 semaines que je suis tombée, radios, écographie,scanner tout est bon, mais qu’est ce que je déguste…….! cela vient parait-il du très gros stress que j’ai eu et du choc sur le ventre, mais que c’est long à passer!

    une miraculée je t’assure……..à 2m +de 30m de falaise plongeait sur des rochers dans la mer……! c’était pas mon jour! alors patience.
    Bon W.E et gros bisous. Christiane 

  12. Je n’habite pas à Paris même mais de l’autre côté du périph……à Bagnolet à la limite des Lilas, dans un quartier très sympa, beaucoup de pavillons habités par des musiciens et des artistes.
    Mais je connais un peu le quartier de Belleville pour y avoir pas mal traîner étant plus jeune.

    Non je ne commais pas le chemin de l’aqueduc de Belleville, et j’attends avec impatience un de tes si intéressants artiles dessus! re bisous. Christiane 

  13. Si cela t’interesse, un jour je pourrais te faire “visiter” Bagnolet. Sa charmante petite église St Leu St Gilles qui est déjà mentionné dans un acte daté du 1256 de l’abbaye de St. Maur des Fossés.
    Nous avons à Bagnolet un rucher de + de 30 ruches et notre miel a reçu 2 fois la médaille d’or de l’Ile de France!

    Nous avons 130 jardins amateurs (ouvriers)

    J’ai 2 livres pationnant sur l’histoire de Bagnolet et des fameuses pêches de Bagnolet servient à la table du Roi!

    Re bisous. Christiane 

  14. Une très belle promenade sur les hauteurs de Paris, les yeux dans les nuages et l’esprit en éveil, à travers du télégraphe Chappe, merci pour ton travail et cet article.

    Bon dimanche et gros bisous

    Cendrine

  15. Une fois encore Francine, tu nous fait voyager avec tes jolis articles.
    Merci pour ton travail sur ton blog, j’espère pouvoir venir à Paris l’année prochaine, bises et à bientôt… 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !