logo

Le Réservoir de Montsouris Paris

Réservoir de Montsouris

Avenue Reille Paris 14ème arrondissement

On quitte le square Montsouris, pour se diriger vers l’avenue Reille, qui monte légèrement. En haut d’une butte, d’étranges monuments  surmontés d’une verrière se dressent. Il s’agit du réservoir de Montsouris. Les réservoirs sont récents dans l’histoire de l’eau à Paris. Ils ont été construits au XIXè siècle.

De nouveaux réservoirs, à l’image de celui de Montsouris ou Ménilmontant, sont construits aux altitudes requises, de sorte à ce que la pression d’eau permette l’alimentation en eau de tous les étages des immeubles parisiens. Ils ont été conçus par Belgrand à la demande du baron Haussmann, en 1858, pour alimenter en eau les parisiens de la rive gauche.Lors de l’inauguration, en 1874, ces réservoirs de Montsouris étaient les plus importants au monde.

 Réservoir de Montsouris

Cet impressionnant réservoir, bâti sur une ancienne carrière, est fermés par une dalle de béton,  couverte de gazon. L’eau, collectée par aqueduc, arrive dans les pavillons construits sur la colline. Le réservoir a donné lieu au plus grand chantier de confortation souterraine lors de sa construction. Près de 1800 piliers maçonnés sont construits afin de soutenir le poids du réservoir et de ses 300 000 m3 d’eau, et cinq cloches de fontis consolidées.

 Réservoir de Montsouris

A 150 km de Paris,  les eaux de trois rivières, la Vanne, le Loing et le Lumain, mettent jusqu’à deux jours à parcourir la légère pente (quelques cm par km), traversent divers aqueducs dont celui d’Arcueil, construit par les romains et réhabilité à la fin du XIX ème siècle pour l’occasion. L’eacqueduc d’Arcueil est à 2 km au sud de Paris.

Sur la butte, le gazon maintient fraîcheur et humidité. Deux séries de deux réservoirs superposés et de capacités différentes maintiennent l’eau à la température de la source. Les deux réservoirs supérieurs ayant une profondeur de 3,30 m pour plus de 5 m pour les réservoirs inférieurs. D’une longueur de 265 m et d’une largeur de 135 m il a en 2010 une capacité de stockage de 202 000 m3, ce qui représente plus d’un tiers théorique de la consommation quotidienne des habitants de Paris.

Le réservoir de Montsouris avoisine les trois hectares. Sa capacité est de 202 000 m3. Il alimente en eau une partie des quartiers du sud et du centre de Paris, et la totalité du 1er, 2ème, 3ème, 4ème et 5ème arrondissement. L’eau, peu chlorée, elle a la réputation d’avoir meilleur goût que les eaux de source de l’Avre à l’Ouest, ou de la Dhuys à l’Est ou celle traitée de la Seine et de la Marne.  

 Réservoir de Montsouris

“Au dessus du réservoir, un petit pavillon de briques accueille les sources des deux petits bassins, clos de balustrades. Au fond, de grosses bouches gourmandes déversent les mètres cubes d’eau recueillis, qui s’engouffrent dans le ventre affamé de la cathédrale souterraine. Aux alentours, cinq hectares de terres herbues protègent l’eau de la pollution et la maintient à température constante: 13 ° C”.

 Réservoir de Montsouris

A 700 mètres sous terre une autre onde dort dans le sous-sol Parisien. Depuis 40 000 ans la nappe de l’Albien sommeille sous terre. “700 milliards de mètres cubes d’eau aussi pure que la meilleure des eaux minérales, riche en sel minéraux et en fer, excellente dit-on contre les rhumatismes. Un vrai trésor de guerre en cas d’accident grave de pollution, mais en attendant accessible à la Fontaine Lamartine dans le XVI ème arrondissement”.
 
Les réservoirs parisiens :
– Nombre de réservoir principaux: 5 réservoirs mis en chantier entre 1865 et 1964, Ménilmontant, Montsouris, St Cloud, L’Hay-les-Roses et les Lilas.
– Nombre de réservoirs secondaires : 5 réservoirs construits à la fin du XIXe siècle, Belleville, Montmartre, Grenelle, Charonne et Passy 

Actuellement Paris est alimenté par 102 zones de captage de sources, possède 470 km d’aqueducs principaux et 1800 Km de conduites pour une consommation quotidienne de 550 000 m3 d’eau potable et 350 000 m3 d’eau non potable. L’ensemble du dispositif d’approvisionnement et de stockage est piloté depuis un poste de régulation, fonctionnant 24 heures sur 24 situé dans Paris. Le réservoir de Montsouris est géré par la société Eau de Paris.

 Réservoir de Montsouris

*11 rue de la Tombe-Issoire, le réservoir principal. Sur la façade, deux pancartes portent ces inscriptions : Loing-Lunain 1900 Vanne-Voulzie 1674-1935

 

sources : wikipedia
http://www.myparisnet.com/index.php/les-reservoirs-de-paris.html

http://www.eaudeparis.fr/page/qui-sommes
nous/patrimoine/histoire/revolution?page_id=240    

29 commentaires pour “Le Réservoir de Montsouris Paris”

  1. superbe batiment ce sont des photos que l on ne voit jamais , merci à toi
    de filtrer tous ces quartiers de paris jamais je ne verrai tout celà , il me faudra filtrer je ne reste jamais longtemps et ma prochaine visite ne sera pas Paris intra muros mais pas loin
    bises

  2. Superbe article et superbe ouvrage. Je ne connais pas.

    Il a fait chaud aujourd’hui mais heureusement nous avons la piscine pour nous rafraîchir. Je n’aimerai pas être sur Paris avec une telle chaleur surtout dans les transports. Le jardin est très grand et planté de grands arbres. Je me suis assis dans une chaise longue et j’ai révisé la technique photographique portant sur l’exposition (ouverture, vitesse et Iso…). Pour un peu je tombais dans les bras de Morphée. Mais le temps de traverser le jardin et de me jeter à l’eau pour me réveiller.

    Nous avons eu beaucoup de chance d’être venus en bretagne en cette période car juste avant, l’eau n’arrivait plus à évacuer des sols. A chaque fois que nous venons en bretagne, il fait beau. Dommage pour eux, nous rentrons samedi. Il y a des travaux à faire dans notre maison.

    Demain visite des petits enfants qui viennent eux aussi profiter de la piscine.

    Je te souhaite une bonne soirée. Bisous. Yves

  3. Bonjour Francine
    Hier Sam a été réveillé à 4h du matin par le typhon qui à frappé Canton, pas de dégâts chez nous.
    Je te souhaite un très bon mercredi
    Amitiés bises
    Qing et René

  4. alors là tu m’en bouches un coin ! je ne connaissais pas du tout l’histoire de l’eau de Paris .. et j’ignorais totalement l’existence des ces réservoirs .. Chapeau ! superbe article que je partage bien volontiers ..

  5. Hello Francine
    Que les constructions etaient belles à l’epoque … Ca fait de superbes verrieres , alors que de nos jours , on aurait fait cela en beton sans aucun gout.
    Merci pour la petition contre l’incinerateur.
    bisous
    pat

  6. bonsoir Francine … vraiment pas banal et super intéressant ton article … je ne savais même pas qu’il existât à paris de tels réservoirs et en plus, leur architecture est de toute beauté …
    Désolée pour le “aux” … j’ai bien vu mais trop tard … et entre nous, tu es la seule à l’avoir remarqué … une vraie parisienne, je te dis !!! hihihihi
    géniale, la location aux Sables … bravo pour ta débrouillardise !!! je suis plus que jamais partante … j’attends juste maintenant le déblocage des billets SNCF à la vente …
    Une cure ??? une cure de quoi ???
    Donne moi dès que possible le résultat pour Félix, je me fais du soucis pour le chat aux .. neuf vies !!!
    gros bisous bonne soirée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !