logo

Le Printemps Haussmann Paris (1)

Le Printemps Haussmann

Boulevard Haussmann  Paris 9

 Le Printemps est créé le 11 mai 1865, par acte notarié par Jules Jaluzot et Jean-Alfred Duclos. (Les Galeries Lafayette ont été crées en 1893).

Printemps Haussmann

Ils choisissent de fonder leur magasin dans un espace encore en friche mais qui annonce un grand développement, le quartier Saint-Lazare. En effet, depuis peu de temps, cinq lignes arrivent à  la Gare Saint-Lazare. Jaluzot habite non loin de là. Il pressent la poussée de la ville vers l’ouest et le développement du trafic des omnibus : ce lieu ne manquera pas de susciter une l’attraction formidable.

Le Printemps s’installe donc au coin de la rue du Havre et du Boulevard Haussmann, dans un immeuble réalisé par l’architecte Jules Sédille et son fils Paul. L’inauguration a lieu le 3 novembre 1865. Le curé de la Madeleine vient bénir le magasin à la demande de Jules Jaluzot. Le 6 avril 1874, quatre bâtiments viennent compléter le premier. Des ascenseurs créés par Léon Edoux et présentés à l’Exposition universelle de 1867 sont installés ; dans la presse, on peut même lire “ascenseurs de Vienne, grand succès”.  

Printemps Haussmann

Le marchandage n’est plus de mise, le  Printemps pratique le prix fixe : il s’agit de vendre à bon marché des produits innovants et de qualité. Un exemple : le Printemps met en vente un taffetas de soie noire qui connaît un certain succès : la “Marie-Blanche”, un modèle déposé. En fin de saison, des tissus “défraîchis” sont mis en vente à prix réduit ; ce sont les soldes. Chaque année, le 21 mars, premier jour du Printemps, un bouquet de violettes, emblème du magasin, est offert aux clients.

Printemps Haussmann
*Deux passerelles permettent de passer d’un magasin à l’autre. La coupole classée se trouve sur le magasin de droite. La terrasse sur l’autre.

Le Printemps rayonne dans toute la France puis à l’étranger. Les Expositions Universelles de 1867 et 1878 contribuent à cette reconnaissance. Le grand magasin est en pleine expansion, et de plus en plus à l’étroit dans ses murs : il lui faut un bâtiment à la hauteur de son nouveau succès. Un événement dramatique va lui en donner l’occasion : le 9 mars 1881, un incendie dû à des éclairages à pétrole.ravage une grande partie du bâtiment.

Quatre mois plus tard, le premier puits de béton est coulé. L’inauguration du nouveau Printemps a lieu en mars 1883. Les nouveaux bâtiments du magasin ont une architecture spécifique dont se charge Paul Sédille, qui réalise un monument commercial. Il a recours à de nouveaux procédés très ingénieux, utilisant le verre et le fer. A l’intérieur du magasin, on peut découvrir une nef centrale ainsi que des galeries reliées par un pont central accessible par un grand escalier.

Le 23 avril 1881, le Printemps change de statut et devient une société en commandite par action. Jaluzot en devient le gérant. Une nouvelle ère s’ouvre pour le grand magasin. 

Printemps Haussmann

En 1888, le Printemps est le premier à s’équiper d’un système d’éclairage électrique. À l’entresol, le client peut d’ailleurs admirer « l’usine électrique »” derrière un mur vitré. 

Printemps Haussmann

1921, un nouvel incendie embrase les nouveaux magasins du Printemps. La reconstruction du bâtiment est confiée à l’architecte George Wybo. 1924, l’ouvrage est terminé avec la coupole que l’on peut encore admirer aujourd’hui au Printemps de la Mode. 1975, la façade et la coupole sont inscrites à l’inventaire des Monuments Historiques. 2009 les 180m linéaires de façades classées sont restaurées en un temps record.

Le 16 décembre 2008, le Grand Magasin Parisien Printemps Haussmann est évacué suite à une alerte à la bombe émanant du groupe terroriste FRA (Front Révolutionnaire Afghan). Les services de déminage ont découvert 5 bâtons de dynamites dans les toilettes du magasin. Le FRA revendique cette tentative d’attentat et demande le retrait des 3 000 soldats français actuellement envoyés en Afghanistan.  

Sources : wikipedia

24 commentaires pour “Le Printemps Haussmann Paris (1)”

  1. bonjour ma belle, un endroit où j allais souvent quand je travaillais Bld des Italiens… qu est ce que tu m as fait rire.. je gratte le ventre de Filou et non de Philou… ce qui me fait rire c est que Philou est mon gendre (philippe)… tu veux que j ai des histoires avec ma fille toi… à 21.30 je regardais arte gros bisous

  2. Bonjour Francine, superbe grand magasin connu je pense par tous au moins du nom. C’est le luxe!!! les visiteurs à Paris doivent sans aucun doute s’y rendre. Très belles photos que tu nous montres. Bonne journée et gros bisous ma douce 

  3. Ma fille m’en a parlé et elle me disait que c’était monumental de beauté… Elle tenait un stand aux Galeries pour vendre les produits de l’usine dans laquelle elle bosse pour la période de Noël. Merci mon amie… Bisous…

  4. quelle bonne idée, parès vue des toits, vue d’en bas !!!je suppose qu’il y a du monde toute l’année, la crise …ils ne connaissent pas surtout avec les acheteuses asiatiques !! bisous

  5. me demande comment tu prend des photos comme celle la

     ces immeubles sont superbe  

     cà c est PARIS

     bises

     bonne soirée FRANCINE

  6. C’est avec mon parapluie que je viens te souhaiter un bon jeudi. Ici pluie et vent sans cesse…mais bon c’est l’hiver ! Les batiments sont magnifiques mais les prix dans ces magasins doivent l’être aussi.  bises.

  7. Bonsoir Francine,

    Tu as la chance d’avoir ces splendides grands magasins traditionnels à Paris.

    Ici, c’est plutôt miteux dans ce domaine… Mais bon, on ne peut pas tout avoir 🙂

    Je te souhaite une bonne fin de semaine,

    Frans

  8. Que de photos SUPERBES – c’était mon chemin pour aller travailler et avec ma collègue nous allions souvent faire un tour dans les magasins pendant l’heure de déjeûner. BISOUS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !