logo

Le Pouliguen La côte sauvage (2)

La Côte d’Amour, rebaptisée la Grande Côte, fait partie de la côte sauvage, et part depuis la pointe de Penchâteau au Pouliguen, jusqu’à la baie du Scrall.

Elle continue jusqu’au Croisic en passant par Batz sur Mer.

Le chemin des douaniers qui la longe a été restauré, il est réservé à la promenade, pour mieux admirer la beauté naturelle protégée du site.

Des pistes cyclables sont aménagées, et les voitures roulent désormais sur un sens unique.

 

Le Pouliguen, la pointe de Penchâteau

  Ce sont 20 km de falaises granitiques, découpées et battues par les vents et les embruns. La côte est parsemée de criques : on y accède par des escaliers construits à flan de falaise, ou par des chemins escarpés.

 On dénombre environ 23 grotes aux noms évocateurs, la grotte des Korrignas étant la plus connue. Les Korrigans sont des petits êtres noirs, malicieux, et qui aiment surprendre les promeneurs à la nuit tombée. Ils aiment aussi jouer des tours pendables à quiconque les dérange, et le promeneur risque de les rencontrer au détour d’un chemin… 

14 commentaires pour “Le Pouliguen La côte sauvage (2)”

  1. J’ai fait le même constat que toi mon amie. Je ne cours pas non plus après les coms.. mais c’est vrai que quand on en a ça fait plaisir… Mais dans ce monde, tout le monde se dit ton ami, mis si un jour tu ne vas pas toi la première les voir, peu viendront te voir pour vérifier si tu vas bien… pas grave, c’est pas la quantité mais la qualité qui compte.. Bisous…

  2. jolie ta bretagne , francine , ça me donne envie d’y retourner ! il y fait sans doute moins chaud qu’ici ! on n’est jamais content , il y a peu j’avais les chaussettes ! même des ours il y a en bretagne !!!!!!! bises monette

  3. comme c’est beau !!! j’ai hâte d’être en Aout car alors, ce sera mon tour de parcourir le sentier des douaniers … avant de monter te retrouver à Paris !!! bravo pour tes belles phjotos !! des projets pour le week-end ??? bisous

  4. La grotte des Korigans se trouve plutôt à la fin de la grande Côte du Pouliguen ; il y a des escaliers peints en vert tendre. J’ai un mauvais souvenir car je me suis fracassée la tête sur un rocher. Heureusement je fus vite soignée mais il me reste quelques traces.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !