logo

Le passe-muraille Paris

“Il y avait un Montmartre un excellent homme nommé Dutilleul qui possédait le don singulier de passer à travers les murs sans en être incommodé”.
Modeste employé de troisième classe dans un ministère, il se découvre fortuiteent cet étrange pouvoir, et l’utilise d’abord pour rendre fou un sous-chef de service qui l’abreuvait d’humiliations.
Vient alors, après quelques fructueux calmbriolages signés “Garou-Garou”, le tour du directeur de la Santé, impuissant à garder un prisonnier qui sort déjeuner dans le quartier et l’appelle innocemment pour régler la note…
L’amour perd cependant notre héros, figé à l’intérieur de la muraille au sortir d’une nuit passionnée.
Depuis, “certaines nuits d’hiver, dans la solitude sonore de la rue Norvins”, seuls les accords de itare joués par le peintre Gen Paul”pénètrent au coeur de la pierre comme des gouttes de lune”…
L’âpre lucidité de Marcel Aymé s’en donne à coeur joie dans ce recueil de nouvelles paru en 1943, qui dénonce d’un coup discret de baguette magique, narquoise irruption du fantastique dans un
quotidien trop bien réglé, la médiocrité du monde moderne.

La sculpture du passe muraille est située place Marcel Aymé, près de la maison où vécut Marcel Aymé, et la rue Norvins passe le long de cette place. Marcel Aymé (1902-1967), a vécu à Montmartre, il est enterré au cimetière Saint Vincent de Montmartre.

Le passe Muraille

Le passe-Muraille
D’après l’oeuvre de Marcel Aymé
Sculpture de Jean Marais, inaugurée le 25 février 1989

Sources sur site

17 commentaires pour “Le passe-muraille Paris”

  1. Bonsoir Francine, superbe histoire, et je me prends à rêver ..si j’avais un tel pouvoir..lol..Tres belle sculpture également. Bonne soirée,gros bisous @+

  2. Je ne connaissais pas du tout… elle est trop cette statue… bonsoir ma belle tu vas pouvoir serrer la main à ma fille La défense Villejuif à l automne prochain… pas pratique du tout non plus… gros bisous bonne soirée

  3. tu fais aussi dans le reportage sportif, tu  vas donc pouvoir te présenter comme reporter pour un journal…!oui l’anthurium est une fleur magnifique , mais a qui il manque un peu de pudeur…Des bisous de nous deux Francine.

  4. Bonsoir Francine. Je crois l’avoir déja vu lui… lol mais en tous cas, j’aime l’idée de la réalisation… c’est réaliste… Merci… Bisous et bon courage pour le reste…

  5. Bonsoir Francine. Originales ces statues! Je ne connaissais pas. Tu es allée voir le marathon de Paris, impressionnant, je pense,  de voir autant de participants connus ou anonymes. Je vais bien . Bisous Francine

  6. me voila de retour après une escapade dans le sud , une belle histoire que tu nous raconte , et cette sculpture est superbe bien photographiée  bisous

  7. Que ce soit à MEGEVE et à VALLAURIS, nous avons pu constater le talent de Jean Marais, mon idole, au temps de ma jeunesse.

    Un petit moment de bonheur à ANGERS où ma “petite” soeur et son mari nous ont rejoints ; on a pu constater la douceur angevine

  8. On ne se lasse pas de se promener sur ton blog. Un quartier où notre petit fils nous entraîne lorsque nous sommes à Paris ; incontournable pour lui, pour un jeune de 20 ans, c’est amusant !!!!!!!!!!!! bisous

  9. Ce conte est très bien.

    C’est un très belle statue inspirée d’une très belle oeuvre !

    Je viens de publier mon avis sur mon blog.

    Bonne continuation !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !