logo

Le massacre de la rue Transnonain Paris

Le massacre de la rue Transnonain

Rue Transnonain

Angle rues Beaubourg et Chapon Paris 3e

A Paris, les noms des anciennes rues sont souvent encore gravées dans la pierre. On retrouve principalement ces noms gravés dans la pierre dans le centre de Paris, plus précisément dans les 4 premiers arrondissements.

C’est le cas à l’angle des rues Beaubourg et Chapon. L’ancienne rue Transnonain fut ouverte au début du XIIIe siècle ; on l’appela successivement rue de Châlons ou de Chalon, rue Trousse Nonnain, rue Trace-Putain puis rue Tasse Nonnain et enfin rue Transnonnain. C’est une rue du Vieux Paris, dont le nom gravé dans la pierre rappelle un épisode sanglant de l’histoire de France

Une rue de Paris aux souvenirs sanglants…

Gravé dans la pierre, à l’angle des rues Chapon et Rambuteau, le nom de la rue Transnonain témoigne d’une rue du Vieux Paris aujourd’hui disparue. Son nom évoque de douloureux souvenirs.

Avril 1834

Le roi Louis Philippe 1er est au pouvoir.Il est de plus ne plus contesté, les affaires de l’Etat vont mal. La duchesse de Berry et son fils le comte de Chambord, ne reconnaissent plus son titre royal. Les républicains déclenchent des insurrections très violentes à Lyon et à Paris.

Le 15 avril 1834, le Paris populaire se révolte et dresse des barricades dans Paris, dont une est située rue Transnonain. L’armée envahit la rue, et au cours de l’altercation, un officier est tué par un coup de feu parti d’une maison voisine.

Le lendemain, 40 000 hommes de troupe commandés par le général Bugeaud, attaquent les émeutiers, enfoncent les portes des immeubles, notamment celle qui porte le numéro 12 et massacrent sur place tous les habitants, dont quatorze vieillards, femmes et enfants.

Le général Bugeaud recevra le triste surnom de ” boucher de la rue Transnonain”.

rue Transnonain

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

*L’ancienne inscription, rue Transnonain, toujours visible dans la pierre. Le chiffre 10 correspond au 10ème quartier de Paris, à cette époque Paris était divisé en quartiers.

Honoré Daumier, peintre caricaturiste, immortalise l’évènement avec une gravure publiée quelques mois plus tard. Charles Philipon, journaliste, dira : « cette lithographie est horrible à voir, horrible comme l’action épouvantable qu’elle retrace ».

Le dessin est un véritable acte d’accusation accablant pour le pouvoir en place coupable de ces atrocités. Il connaît un tel retentissement que Louis-Philippe en fait aussitôt rechercher et détruire tous les exemplaires disponibles sur le marché.

Baudelaire écrira, au sujet de cette lithographie, considérée comme l’une des premières manifestations du réalisme :

“Ce n’est pas précisément de la caricature, c’est de l’histoire, de la terrible et triviale réalité… Dans cette mansarde froide il n’y a rien que le silence et la mort.”

Le journaliste Philippon, lui, notait :

« Ce n’est point une caricature, ce n’est point une charge, c’est une page sanglante de notre histoire moderne.”

Le massacre de la rue Transnonain, vue par Honoré Daumier

Rue Transnonain le15 Avril1834

Massacre de la rue Transnonain par Honoré DaumierLe Massacre de la rue Transnonain est une lithographie de Honoré Daumier (1808-1879) qui porte témoignage d’un massacre lié à un mouvement populaire le 13 avril 1834 à Paris. Cette gravure est le constat de la mort dressé par Daumier à l’intérieur d’une chambre au lit défait, où l’homme glissant du lit a écrasé un bébé sous son poids, tandis que l’on aperçoit au premier plan de façon fragmentaire le visage d’un vieil homme, lui aussi mort.

Sources : secrets de Paris, Philippe Krief

complément wiki pour la gravure, paris pittoresque pour la rue Transnonain 

44 commentaires pour “Le massacre de la rue Transnonain Paris”

  1. Bonjour francine
    chez toi je m’instruis et je révise mon histoire de France
    ciel un peu moins nuageux ce matin mais la température reste encore bien fraîche
    je te souhaite de passer une bonne journée
    gros bisous

  2. Remarquablement bien tracée cette période
    Je te souhaite une belle journée ,
    Demain, nous envisageons l’ascension du Puy de Dôme par le chemin des muletiers en espérant une bonne météo, bon entraînement pour Antoine qui lui le fait en courant 🙂

  3. un triste épisode du passé parisien !
    La mort appelle la mort, mais c’ est toujours pire quand des français tuent d’ autres français.
    Pas facile d’ avoir une réponse proportionnelle, on le voit encore aujourd’ hui à Jefferson !
    Terrible gravure !
    Merci pour cette petite histoire de l a France
    Bonne journée
    bisous

  4. Hello Francine
    Des épisodes ou l’histoire française se garde bien de trop s’attarder dessus …Le général de Crouchy, le Marechal Massena, Le General Louis Gabriel Suchet, Jean Marie Collos d’Herbois, les colonnes infernales du General Turreau, et meme ce Vauban que les français admire tant, à plus détruit que construit.. Il est sans doute l’un des usurpateurs les plus important de l’histoire…. Adolphe Thiers, Napoleon III et la liste serait longue des responsables de tous les génocides d’innocent…..
    Plus récemment un général est largement responsable de la mort des Harkis voulant venir dans la mère patrie qu’ils ont défendu, mais chut, il ne faut pas toucher à l’idole …..
    bizz
    pat

  5. Coucou ma Francine.
    Un triste rappel de l’histoire et des exactions sous les ordre du général Bugeaud. La lithographie est superbe et les phrase de Baudelaire criantes de vérité. Par Toutatis, Bise et bon mercredi. ZAZA

  6. Bonjour Francine, vraiment heureuse de m’être abonnée à ta new-letter, je lis des articles sur ce paris qui est ma ville de naissance mais que je ne connais pas dans les détails. J’aime vraiment beaucoup, et les textes et les illustrations bravo bisous et bonne journée MTH

  7. Bonjour
    Les deux seules fois ou j’ai été à Paris, j’ai trouvé le moyen de me perdre!!Tes explications sont très bien écrites, merci!
    Belle journée

  8. C’est encore un triste pan de notre Histoire…
    Je ne connaissais pas cet épisode peu glorieux de l’Histoire de France…
    40000 soldats contre des émeutier, la riposte était disproportionnée…
    :o(
    Merci pour ce rappel à l’Histoire. Ce qui se passe un peu partout dans le monde est la preuve que les Hommes n’ont pas de mémoire…

  9. Bonjour Francine, c’est bien triste ! c’est bien aussi que cela se sache !!! cette peinture est le témoignage de ce qui s’est passé !!
    Bon mercredi gros bisous Rozy

  10. bonjour fran9ine,

    Merci pour ce billet qui nous retrace une histoire quelque peu dramatique
    merci pour les photos et le texte retra9ant cette période inconnue pour moi.
    Bonne fin de journée
    Amitiés

  11. Merci mon historienne préférée. Je ne connaissais pas ces faits, mais c’est épouvantable. Merci à toi de porter cette page d’histoire à notre connaissance.
    Gros bisous.

  12. Bonjour Francine,

    L’Histoire se façonne au gré de ses actes …malheureusement certains connus d’autres moins.
    Cela me fait penser à l’affaire de Nancy en 1790 …là aussi des morts inutiles.
    Ah l’état et ses exactions ….:(

    Bonne journée, le soleil est enfin là ….:)

  13. Bonjour Francine et bien voilà j’apprend encore bien des choses avec tes reportages toujours très intéressant c’est très agréable de venir sur ton blog tout les jours bonne journée à toi bisou Claudine Daniel

  14. Bonjour Francine,
    tous les jours j’apprends quelque chose sur Paris !!!!!!
    Que de découvertes !!!!! pour moi !!!!!
    Comment fais tu pour arriver à pouvoir mettre une page par jour et avoir autant de commentaires ?
    Tu es vraiment connue et appréciée par ton blog !!!
    moi, je me contente de peu, une page par semaine et 20 com maxi, tu vois un peu!!!!
    Bonne journée, et merci pour tout ce que tu fais
    Bises, Roguidine

  15. La succession des noms de cette rue serait amusante si elle n’aboutissait pas à un nom marqué du souvenir d’évènements aussi tragiques …Et dire qu’une telle répression se passait au milieu du XIXème siècle !
    A demain !

  16. coucou
    je passe te souhaiter une bonne fin d’après midi
    j’espère que tu vas bien
    Ici le soleil est un peu de retour malgré quelques nuages
    a bientôt
    bisous

  17. Bonsoir Francine,

    Je découvre Paris au fil des jours en venant sur ton blog et vraiment il y a plein de belles choses à y voir.
    C’est une visite quotidienne très agréable 🙂
    Merci pour ces jolis partages.
    Je te souhaite une très belle soirée, bisous.

  18. C’est super de s’instruire ainsi grâce à tes photos et tes explications. C’est une tragédie et ce pauvre bébé écrasé c’est vraiment très triste.
    bisous
    Am

  19. bonsoir ,une triste histoire de cette rue,ce sont toujours les plus forts et armés qui gagnent… on apprend toujours avec toi ,des faits que j’ignorais ,bonne soirée,bises.

  20. bonsoir Francine … c’est récent, le logo pour tes articles déposés chez un huissier de justice ? je n’avais pas remarqué avant …. Mazette,j si j’en juge ce que me prend le notaire pour clore le petit héritage de mon papa, çà doit te couter une fortune ?
    Je vois que ton “encart” sur tes démélés de blogosphère prend de l’ampleur mais c’est bizarre, quand je suis en mode “saisie de com” il se réduit (une partie disparait !!)
    En provence aussi, nous avons maintes rues portant une double appellation … et souvent d’ailleurs je préfère la plus ancienne, souvent liée à des histoires cocasses du pays …
    bonne soirée – bisous

  21. Bsr Francinette !
    Sacrés observations ! je passerai à coté les gravures ou tout simplement , me disant – ils ont changé simplement le nom !!! et derrière cela une histoire et cii forte !!! merci pour cette découverte et évènement de taille
    Bonne soirée Biz

  22. Il méritait bien son nom ce général
    Je ne me rappelais plus de cet épisode de notre Histoire
    Bel article très instructif, merci du partage.
    Passe une agréable soirée
    Bisous

  23. Bonsoir Francine.
    je ne connaissais pas du tout ce massacre, ni cette partie de notre histoire de France. Je ne connais que les grandes lignes de ce que l’on apprend à l’école. On nous cache tellement de chose. Très belles photos et superbe reportage, j’aime beaucoup.
    Passe une bonne soirée.

  24. Le peuple est toujours victime…je crois que dans l’Histoire des hommes cela ne changera jamais
    Encore un petit “détail” que tu as su voir!
    Bises du soir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !